sar commun

Nom scientifique Diplodus sargus
Type Dorade et sar
Descripteur Linnaeus
Année description 1758
Statut IUCN LC
Genre Diplodus
Diplodus sargus Diplodus sargus

Partenariats

Espèces de la même famille

  • bogue

    Boops boops

  • dorade royale, daurade

    Sparus aurata

  • dorade grise

    Spondyliosoma cantharus

  • saupe

    Sarpa salpa

  • pagre commun

    Pagrus pagrus

  • oblade

    Oblada melanura

Proches congénères

  • sar à museau pointu

    Diplodus puntazzo

  • sar à tête noire

    Diplodus vulgaris

  • sparillon

    Diplodus annularis

  • sar à grosses lèvres

    Diplodus cervinus

Espèces du même biotope

  • bar commun (Loup de mer)

    Dicentrarchus labrax

  • sar à museau pointu

    Diplodus puntazzo

  • sparillon

    Diplodus annularis

  • girelle paon

    Thalassoma pavo

  • sar à tête noire

    Diplodus vulgaris

Introduction

Le sar communDiplodus sargus, est un poisson emblématique des côtes européennes. Il est présent de la mer du Nord jusqu'à la Méditerranée. Son abondance varie en fonction des régions et de la pression de la pêche. Facilement observé de la surface, c'est un bon indicateur de la qualité des écosystèmes marins côtiers.

Qui est-il ?

Le genre Diplodus

Les espèces du genre Diplodus sont communément appelées « sar ». Elles appartiennent à la famille des sparidés qui comptent également les oblades et les daurades.

Les sars sont de taille petite ou moyenne, avec un corps ovale comprimé latéralement. Les plus grands spécimens atteignent 50 cm. La majorité sont jaunâtre à bleuâtre, avec des reflets argentés. Certains espèces ont sur leur corps des marques, des rayures ou des tâches foncées. 

Ces petits prédateurs possèdent une tête large et une petite bouche légèrement protractile qui permet la capture rapide de leurs proies. Le nom du genre fait référence à leur double rangée de dents (du grec diploos, "double", odous, "dents"). Ces dernières sont bien développées, et sont constituées de canines et de molaires.

La nageoire dorsale possède une douzaine d'épines coupantes qui surprennent parfois les pêcheurs. Les nageoires pectorales sont longues et pointues. Trois épines sont également présentes sur la nageoire anale.

En 2020, on compte 23 espèces recensées dans le monde, principalement dans les océans Atlantique et Indien. Deux espèces sont endémiques à la Méditerranée : D. bellottii et D. levantinus. La plupart de ces poissons sont exploités commercialement, en particulier par les petites pêcheries. De nombreuses espèces fréquentent les littoraux. Elles sont rencontrées en banc ou en petits groupes dans les herbiers et les zones rocheuses.

Comment le reconnaître ?

  • Taille moyenne
    15 cm
  • Taille maximale
    30 cm
  • Forme
    ovoidale
  • Motif
    rayures verticales
  • Taille moyenne
    15 cm
  • Taille maximale
    30 cm
  • Forme
    ovoidale
  • Motif
    rayures verticales

Description

Comme pour les autres sars, le corps est compressé et plat. Il est gris clair avec des reflets argentés et verdâtres.

Les juvéniles et jeunes adultes se distinguent des autres sars par leurs neuf bandes verticales sombres. La nageoire caudale est bordée de noir avec une tache à sa base. La taille oscille entre 15 et 30 cm. Les poissons adultes sont devenus rares, ils pourraient dépacer les 40 cm.

On compte sept sous-espèces de sar commun : D. sargus ascencionis (Valenciennes, 1830), D. sargus cadenati (de la Paz, Bauchot & Daget, 1974), D. sargus capensis (Smith, 1844), D. sargus helenae (Sauvage, 1879), D. sargus kotschyi (Steindachner, 1876), D. sargus lineatus (Valenciennes, 1830) et D. sargus sargus (Linnaeus, 1758).

 

Différences entre mâles et femelles

Mâle et femelle ne sont pas facilement dissociables.

Mode de vie & Comportement

  • Sociabilité
    vivant en groupe ou solitaire
  • Mode de vie
    Diurne
  • territorial
    Non
  • Venimeux
    Non

Les sars sont des poissons rapides et actifs, de tendance globalement grégaire. Ils pourraient profiter des reflets argentés de leur corps pour perturber leurs potentiels prédateurs.

Les juvéniles vivent à proximité des côtes, dans des eaux peu profondes. En Méditerranée, ils utilisent la posidonie (Posidonia oceanica) et la zostère marine (Zostera marina) comme pépinières. Les adultes fréquentent les fonds accidentés, constitués de rochers, de galets et de sables. Ces environnements fournissent cachettes et zones de chasse à ces poissons situés au milieu de la chaîne alimentaire.

Les sars sont omnivores mais la plus grosse partie de l'alimentation est constituée de mollusques (gastéropodes, bivalves, polyplacophores). Ils complètent ce régime de crustacés (crabes, crevettes, amphipodes...) et de végétaux aquatiques (macrophytes). Poisson caractériel, des joutes et des parades sont fréquemment observées entre les individus.

Mode de reproduction

  • Espèce migratrice
    Non
  • Protection de la ponte
    Non

La plupart des individus semblent protandres : ils naissent mâles puis changent de sexe quand ils grandissent. Mais tous ne suivent pas cette règle. Certains mâles conservent leur capacité à changer en femelle uniquement lorsqu'il faut rééquilibrer les genres au sein d'une population.

La maturité sexuelle a lieu à l'âge de 2 ans, à une taille approximant 17 cm. Le frai est observé de janvier à mars, parfois plus tard.

Espèce inoffensive

Cette espèce ne présente pas de danger particulier pour l'Homme en cas de rencontre dans son milieu naturel.

D'où vient-il ?

Présence géographique & État des populations

La sous-espèce océanique Diplodus sargus cenedati est présente de l'Angola à la Bretagne (France). En Méditerranée, on rencontre la sous-espèce Diplodus sargus sargus.

Quel est son habitat ?

Caractéristiques du milieu naturel

  • Profondeur
    0 - 50 m
  • Courant
    Fort

Présentation du biotope

Cette espèce est benthopélagique. Elle fréquente les zones côtières, en particulier les fonds rocheux recouverts de sables et les zones d'herbiers. Il se croise régulièrement à moins de 50 mètres de profondeur, mais des individus ont été répertoriés à plus de 150 mètres.

Espèces du même biotope

  • bar commun (Loup de mer)

    Dicentrarchus labrax

  • sar à museau pointu

    Diplodus puntazzo

  • sparillon

    Diplodus annularis

  • girelle paon

    Thalassoma pavo

  • sar à tête noire

    Diplodus vulgaris

Idées cadeaux

Apprendre en s'amusant

Observer en experminentant

Découvrir en bouquinant

Pour aller plus loin

Espèces de la même famille

  • bogue

    Boops boops

  • dorade royale, daurade

    Sparus aurata

  • dorade grise

    Spondyliosoma cantharus

  • saupe

    Sarpa salpa

  • pagre commun

    Pagrus pagrus

  • oblade

    Oblada melanura

A lire sur la toile

Sources & Réalisation

Participation & Validation

L'équipe de Fishipédia et les contributeurs spécialistes s'engagent à apporter un contenu de haute qualité. Cependant, bien que l'information soit issue de sources scientifiques ou de témoignages d'expériences de spécialistes, les fiches peuvent contenir des imprécisions.

Benoit Chartrer

Julie Magnus

Intéragir avec Fishipedia

Pour entrer en contact avec notre équipe ou participer à notre projet.

Modèle de fiche et contenu © Fishipedia - Reproduction non autorisée sans demande préalable - ISSN 2270-7247 - Dernière mise à jour le 12/04/2021
  • {{name}}

    {{#street_number}}{{street_number}}, {{/street_number}}{{#route}}{{route}}{{/route}}
    {{postal_code}} {{town}}

    {{#phone}}{{phone}}{{/phone}}{{^phone}}-{{/phone}}