bar commun (Loup de mer)

Nom scientifique Dicentrarchus labrax
Descripteur Linnaeus
Année description 1758
Statut IUCN LC
Famille Moronidae
Genre Dicentrarchus
Dicentrarchus labrax Dicentrarchus labrax

Introduction

Le bar commun ou loup de mer est un poisson emblématique des côtes européennes. Il est présent de la mer du Nord jusqu'à la Méditerranée. Son abondance varie en fonction des régions et de la pression de la pêche.

Facilement observable de la surface, c'est un bon indicateur de la qualité des écosystèmes marins côtiers.

En France, c'est l'un des poissons des plus consommés : en 2019, 4 204 tonnes ont été écoulées, un marché évalué à plus de 58 millions d'euros. Son élevage en ferme d'aquaculture est en augmentation partout en Europe.

Qui est-il ?

Le genre Dicentrarchus

Les espèces du genre Dicentrarchus sont communément appelées « bar » ou  « loup ». Elles appartiennent à la famille des Moronidae. On compte aujourd'hui deux espèces apparentées à ce genre : Les Dicentrarchus labras (Bar commun) et Dicentrarchus punctatus (Bar tacheté).

Les bars sont des poissons de taille moyenne ou grande (40 à 70 centimètres), avec un corps fusiforme, légèrement comprimé sur les côtés. Les plus grands spécimens atteignent 1 mètre pour 15 kilos.

Ils sont argentés ou tachetés, toujours dans les tons gris. On les retrouve souvent en banc dans des zones rocailleuses en eaux côtières peu profondes (moins de 100 mètres).

Ce sont des prédateurs qui possèdent une tête large et aiment se cacher dans les courants pour surprendre leurs proies. Ils ont deux nageoires dorsales, la première possède des d'épines pouvant surprendre les pêcheurs. Les pectorales sont longues et pointues. Trois épines sont présentes sur la nageoire anale.

Ces espèces sont consommées fréquemment et leur population est en déclin.

Comment le reconnaître ?

  • Taille moyenne
    50 cm
  • Taille maximale
    100 cm
  • Longévité
    30 ans
  • Forme
    ovale
  • Taille moyenne
    50 cm
  • Taille maximale
    100 cm
  • Longévité
    30 ans
  • Forme
    ovale

Description

Le bar commun est un poisson allongé de couleur argentée. Le dos et la queue tendent vers un gris plus prononcé tandis que les flancs s'éclaircissent lorsqu'on approche du ventre.

Il a deux nageoires dorsales, la première comprend une dizaine d'épines, tandis que la seconde n'en possède qu'une. La nageoire anale compte trois épines et une dizaine de rayons mous.

Le corps est recouvert d'écailles. Une ligne joint le haut des branchies à la nageoire caudale mais ne la recouvre pas. Certains spécimens ont des reflets bleutés sur le dos, et le ventre peut tendre légèrement vers le jaune.

Différences entre mâles et femelles

Mâle et femelle ne sont pas facilement dissociables.

Mode de vie & Comportement

  • Sociabilité
    vivant en groupe ou solitaire
  • territorialité
    Non
  • Mode de vie
    Diurne

Les bars sont des poissons rapides et actifs, de tendance grégaire.

Les juvéniles vivent à proximité des côtes, dans des eaux peu profondes. Plus ils grandissent, plus ils fréquentent les fonds accidentés, constitués de rochers, de galets et de sable et s'éloignent des côtes. Ces environnements fournissent cachettes et zones de chasse favorables.

Les bars sont carnivores. Ils excellent dans l'art de la chasse. En pleine mer, ils s'attaquent aux poissons et aux céphalopodes tandis qu'aux abords du littoral, ils visent de petits crustacés et d'autres organismes de taille moindre.

Mode de reproduction

  • Espèce migratrice
    Non

Gonochorique, leur fécondation est externe. Les bars se reproduisent une fois par an. La saison débute en août dans les eaux plus chaudes et peut s'étendre sur plusieurs mois lorsqu'on remonte vers des eaux plus froides.

La ponte a lieu en hiver, de décembre à mars. Elle se retrouve décalée en Atlantique et dans les mers plus froides. La température de l'eau doit être comprise en 12 et 14°C.

Espèce inoffensive

  • Venimeux
    Non

Cette espèce ne présente pas de danger particulier pour l'Homme en cas de rencontre dans son milieu naturel.

D'où vient-il ?

Présence géographique & État des populations

Le bar commun se retrouve principalement en Méditerranée et sur les côtes européennes atlantiques. Il est présent dans la mer du Nord et dans la Manche. Les populations les plus septentrionales ont été répertoriées en mer Rouge et au nord de l'Afrique.

Bien que non menacé à court terme, on observe une baisse de la taille des prises, ce qui laisse penser qu'ils sont capturés de plus en plus jeunes, avant l'âge de maturité sexuel. Plusieurs pays européens, dont la France et l'Irlande, ont mis en place des politiques de sauvegarde de l'espèce en restreignant la taille des captures et la période de pêche. Ces limitations encore timides marquent le début d'un plan de conservation de l'espèce.

Le bar n'est pas directement sensible à la chaleur et s'adapte aux eaux froides de la Manche comme aux eaux plus chaudes de la Méditerranée. Cependant, des études ont montré que l'augmentation du CO2 dans les eaux perturbe ses capacités olfactives, augmentant leur difficulté à se nourrir. Une acidification de la Méditerranée pourrait donc avoir des conséquences importantes sur les populations.

Un bar a eu 100 % de chance de se reproduire lorsqu'il a atteint la taille de 42 centimètres, or les mailles de filets autorisées pour les pêcheurs professionnels en Europe reste en deçà de cette taille (autour de 36 centimètres). Les poissons capturés n'ont donc parfois pas eu le temps de se reproduire.

Bien que sensible au stress et aux différents virus, le bar est aujourd'hui l'une des espèces les plus étudiées dans le contexte de l'aquaculture. L'avenir des populations sauvages pourraient dépendre de ces nouvelles fermes d'élevage.

État des stocks et pêche durable avec Ethic Ocean

Le bar se regroupe en frayère au large des côtes et plus en profondeur, de janvier à mars dans le golfe de Gascogne, d’avril à juin dans le sud de la mer du Nord et de mars à mai dans les zones intermédiaires. Pendant cette période, en raison de ces concentrations, cette espèce est particulièrement ciblée par les pêcheurs.... En apprendre plus

Quel est son habitat ?

Caractéristiques du milieu naturel

  • Profondeur
    0 - 100 m
  • Courant
    Fort et Modéré

Présentation du biotope

Cette espèce est benthopélagique. Elle fréquente les zones côtières, en particulier les fonds rocheux recouverts de sables. Il aime les zone où l'eau est vive et oxygénée. On les retrouve principalement dans des profondeurs inférieures à 100 mètres.

Espèces du même biotope

Apprendre en s'amusant

Découvrir les milieux

Pour aller plus loin

A lire sur la toile

Sources & Réalisation

Participation & Validation

L'équipe de Fishipédia et les contributeurs spécialistes s'engagent à apporter un contenu de haute qualité. Cependant, bien que l'information soit issue de sources scientifiques ou de témoignages d'expériences de spécialistes, les fiches peuvent contenir des imprécisions.

Benoit Chartrer

Benoit Chartrer

Marc Raggi

Marc Raggi

Silvia Gomez

Silvia Gomez

Références bibliographiques

Cycle sexuel et fécondité du LoupDicentrarchus labrax - - 0.

PRODUCTION DE JUVENILES DE BAR (Dicentrarchs labrax) EN MARAIS - O. Boussard - v. Buchet - H. Palvadeau - - 1995.

Intéragir avec Fishipedia

Pour entrer en contact avec notre équipe ou participer à notre projet.

Modèle de fiche et contenu © Fishipedia - Reproduction non autorisée sans demande préalable - ISSN 2270-7247 - Dernière mise à jour le 17/10/2021
  • {{name}}

    {{#street_number}}{{street_number}}, {{/street_number}}{{#route}}{{route}}{{/route}}
    {{postal_code}} {{town}}

    {{#phone}}{{phone}}{{/phone}}{{^phone}}-{{/phone}}