girelle paon

Nom scientifique Thalassoma pavo
Type Labre
Descripteur Linnaeus
Année description 1758
Statut IUCN LC
Genre Thalassoma
Thalassoma pavo Thalassoma pavo

Partenariats

Espèces de la même famille

  • labre à trois queues

    Cheilinus trilobatus

  • sublet

    Symphodus rostratus

  • labre à lignes bleues

    Stethojulis albovittata

  • coris clown

    Coris aygula

  • crénilabre paon

    Symphodus tinca

  • coris africain

    Coris gaimard

  • crénilabre à cinq tâches

    Symphodus roissali

  • vieille rayée de Mer Rouge

    Cheilinus quinquecinctus

Proches congénères

  • girelle paon de Hardwicke

    Thalassoma hardwicke

Espèces du même biotope

  • mérou

    Epinephelus marginatus

Introduction

Le Thalassoma pavo, plus communément appelée girelle paon, est un poisson marin présent de l'Atlantique est à la mer Méditerranée.

Il fait partie des poissons les plus colorés des côtes françaises.

Qui est-elle ?

Le genre Thalassoma

Les espèces appartenant au genre Thalassoma sont aisément reconnaissables dans la famille des Labridae. La morphologie de ces espèces est très homogène. Les couleurs et les teintes varient considérablement d'une espèces à l'autre, ce qui permet de les identifier sans difficulté.

En France, ils entrent dans le groupe nominal des « girelles ». On rencontre des membres de ce genre dans une grande partie du monde. Ils sont abondants dans les substrats coralliens et les fonds rocheux tropicaux et subtropicaux.

De manière générale, ils sont observés à moins de 25 mètres de profondeur. Les tailles adultes varient de 135 mm (Thalassoma noronhanum) à 460 mm pour la plus grande du genre, T. purpureum.

Les Thalassoma  sont proches des Gomphosus dont ils partagent le comportement de parade nuptiale.

En terme de reproduction, les Thalassoma sont hermaphrodites protogynes, c'est à dire que les individus naissent femelles puis certains se métamorphosent en mâle. Cette transformation s'accompagne d'un changement de couleur. Cette protogynie n'est pas stricte, certains poissons resteront femelles et certains naissent directement mâles.

Comment la reconnaître ?

  • Taille moyenne
    20 cm
  • Taille maximale
    25 cm
  • Longévité
    12 ans
  • Taille moyenne
    20 cm
  • Taille maximale
    25 cm
  • Longévité
    12 ans

Description

La girelle paon est multicolore avec un corps majoritairement vert et orange. Cette espèce possède 8 épines sur la nageoire dorsale. Les écailles sont relativement grandes.

Il est proche de T. newtoni, présent à Sao Tome.

Différences entre mâles et femelles

Les mâles adultes sont plus grands que les femelles.

Mode de vie & Comportement

  • Sociabilité
    solitaire
  • Mode de vie
    Diurne
  • territorial
    Oui
  • Venimeux
    Non

Jeunes et adultes sont d’ordinaire plutôt solitaires. Les grands mâles vivent plus en profondeur et sont plus caractériels.

Mode de reproduction

  • Espèce migratrice
    Non
  • Hermaphrodite
    protogyne
  • Protection de la ponte
    Non

La girelle paon nait toujours femelle. En grandissant, les individus vont changer de sexe pour devenir mâle, c'est ce que l'on appelle un hermaphrodisme successif de type protogyne.

La girelle paon est un poisson ovipare qui pond en eau libre. Les œufs sont pélagiques.

Espèce inoffensive

Cette espèce ne présente pas de danger particulier pour l'Homme en cas de rencontre dans son milieu naturel.

D'où vient-elle ?

Quel est son habitat ?

Caractéristiques du milieu naturel

  • Température
    18 - 22 °C
  • Profondeur
    1 - 25 m
  • Courant
    Fort et Modéré

Présentation du biotope

On retrouve le plus souvent la girelle paon à une profondeur inférieure à 25m. Il n’est cependant pas impossible de retrouver ce poisson à d’autres profondeurs.

L'espèce fréquente les eaux côtières, en particuliers les herbiers et les zones rocheuses. Ces poissons se nourrissent de petits mollusques et de crustacés.

Espèces du même biotope

  • mérou

    Epinephelus marginatus

Maintenance en captivité

Non recommandée

Nous déconseillons la maintenance de cette espèce en aquarium. Cette dernière a des besoins impondérables qui, non respectés, engendrent un stress important pouvant mener à la diminution de son espérance de vie, à l'arrêt de sa croissance ou au développement de pathogènes.

Idées cadeaux

Apprendre en s'amusant

Observer en experminentant

Découvrir en bouquinant

Pour aller plus loin

Espèces de la même famille

  • labre à trois queues

    Cheilinus trilobatus

  • sublet

    Symphodus rostratus

  • labre à lignes bleues

    Stethojulis albovittata

  • coris clown

    Coris aygula

  • crénilabre paon

    Symphodus tinca

  • coris africain

    Coris gaimard

  • crénilabre à cinq tâches

    Symphodus roissali

  • vieille rayée de Mer Rouge

    Cheilinus quinquecinctus

A lire sur la toile

Sources & Réalisation

Participation & Validation

L'équipe de Fishipédia et les contributeurs spécialistes s'engagent à apporter un contenu de haute qualité. Cependant, bien que l'information soit issue de sources scientifiques ou de témoignages d'expériences de spécialistes, les fiches peuvent contenir des imprécisions.

Benoit Chartrer

Références bibliographiques

Evolution of coral reef fishThalassomaspp. (Labridae). 1. Molecularphylogeny and biogeography - G. Bernardi - G. Bucciarelli - D. Costagliola - R. Robertson - J. B. Heiser - Marine Biology - 2003.

Intéragir avec Fishipedia

Pour entrer en contact avec notre équipe ou participer à notre projet.

Modèle de fiche et contenu © Fishipedia - Reproduction non autorisée sans demande préalable - ISSN 2270-7247 - Dernière mise à jour le 11/04/2021
  • {{name}}

    {{#street_number}}{{street_number}}, {{/street_number}}{{#route}}{{route}}{{/route}}
    {{postal_code}} {{town}}

    {{#phone}}{{phone}}{{/phone}}{{^phone}}-{{/phone}}