sar à tête noire

Nom scientifique Diplodus vulgaris
Type Dorade et sar
Descripteur Geoffroy Saint-Hilaire
Année description 1817
Statut IUCN LC
Genre Diplodus
Diplodus vulgaris Diplodus vulgaris

Introduction

Le sar à tête noireDiplodus vulgaris, est un poisson commun des zones rocheuses côtières européennes. On le rencontre de la baie de Biscarosse (Sud-Ouest de la France) au Cap Vert, en mer Méditerranée et sur les côtes de l'Afrique du Sud.

Qui est-il ?

Le genre Diplodus

Les espèces du genre Diplodus sont communément appelées « sar ». Elles appartiennent à la famille des sparidés qui comptent également les oblades et les daurades.

Les sars sont de taille petite ou moyenne, avec un corps ovale comprimé latéralement. Les plus grands spécimens atteignent 50 cm. La majorité sont jaunâtre à bleuâtre, avec des reflets argentés. Certains espèces ont sur leur corps des marques, des rayures ou des tâches foncées. 

Ces petits prédateurs possèdent une tête large et une petite bouche légèrement protractile qui permet la capture rapide de leurs proies. Le nom du genre fait référence à leur double rangée de dents (du grec diploos, "double", odous, "dents"). Ces dernières sont bien développées, et sont constituées de canines et de molaires.

La nageoire dorsale possède une douzaine d'épines coupantes qui surprennent parfois les pêcheurs. Les nageoires pectorales sont longues et pointues. Trois épines sont également présentes sur la nageoire anale.

En 2020, on compte 23 espèces recensées dans le monde, principalement dans les océans Atlantique et Indien. Deux espèces sont endémiques à la Méditerranée : D. bellottii et D. levantinus. La plupart de ces poissons sont exploités commercialement, en particulier par les petites pêcheries. De nombreuses espèces fréquentent les littoraux. Elles sont rencontrées en banc ou en petits groupes dans les herbiers et les zones rocheuses.

Comment le reconnaître ?

  • Taille moyenne
    22 cm
  • Taille maximale
    45 cm
  • Forme
    ovoidale
  • Motif
    rayures verticales
  • Taille moyenne
    22 cm
  • Taille maximale
    45 cm
  • Forme
    ovoidale
  • Motif
    rayures verticales

Description

Comme son nom l'indique, cette espèce est très facilement identifiable à la tâche noire située au-dessus des nageoires pectorales. La coloration est gris clair avec des reflets argentés et jaunâtres. Il est recouvert de très fines rayures horizontales de couleur brune à noire.

Comme chez les sars communs, il possède un corps plat et la nageoire caudale est bordée de noire. Il mesure entre 22 et 45 cm à l'âge adulte mais les spécimens de plus de 30 cm sont rares. Ceci pourrait être dû à la pression de la pêche.

Différences entre mâles et femelles

Mâle et femelle ne sont pas facilement dissociables.

Mode de vie & Comportement

  • Sociabilité
    vivant en groupe ou solitaire
  • Mode de vie
    Diurne
  • territorial
    Non
  • Venimeux
    Non

Le sar à tête noire vit en banc ou en petit groupe. Occasionnellement, des individus peuvent être aperçus seul. Il semble moins virulent envers ses congénères que les sars communs.

Dans la nature, ces adultes se nourrissent de crustacés, de vers et de mollusques. Les jeunes trouvent toute sorte de nourriture carnée dans les herbiers où ils se réfugient.

Mode de reproduction

  • Espèce migratrice
    Non
  • Protection de la ponte
    Non

Il semblerait que cette espèce soit hermaphrodite.

La maturité sexuelle est atteinte à environ 17 cm, après 4 ans. La période de reproduction s'étend d'octobre à février.

Espèce inoffensive

Cette espèce ne présente pas de danger particulier pour l'Homme en cas de rencontre dans son milieu naturel.

D'où vient-il ?

Quel est son habitat ?

Caractéristiques du milieu naturel

  • Profondeur
    1 - 100 m
  • Courant
    Fort

Présentation du biotope

Cette espèce vit généralement à une profondeur inférieure à 50 mètres. Les juvéniles et jeunes adultes vivent près des herbiers et dans les zones rocheuses à faible profondeur.

Espèces du même biotope

Maintenance en captivité

Non recommandée

Nous déconseillons la maintenance de cette espèce en aquarium à cause de son mode de vie. Ce poisson a des besoins impondérables qui, non respectés, engendrent un stress important pouvant mener à la diminution de son espérance de vie, à l'arrêt de sa croissance ou au développement de pathogènes.

Idées cadeaux

Voyager durable et écologique

S'immerger dans le milieu

Apprendre en s'amusant

Pour aller plus loin

Espèces de la même famille

A lire sur la toile

Sources & Réalisation

Participation & Validation

L'équipe de Fishipédia et les contributeurs spécialistes s'engagent à apporter un contenu de haute qualité. Cependant, bien que l'information soit issue de sources scientifiques ou de témoignages d'expériences de spécialistes, les fiches peuvent contenir des imprécisions.

Benoit Chartrer

Benoit Chartrer

Julie Magnus

Julie Magnus

Silvia Gomez

Silvia Gomez

Références bibliographiques

Reproductive biology of four Diplodusspecies Diplodus vulgaris, D. annularis,D. sargus sargus and D. puntazzo (Sparidae)in the Gulf of Tunis (central Mediterranean) - N. Mouine - P. Francour - M.H. Ktari - N. Chakroun-Marzouk - Marine Biological Association of the United Kingdom - 2012.

SPARIDAE - K.E. Carpenter - FAO Fisheries Synopsis - 0.

Intéragir avec Fishipedia

Pour entrer en contact avec notre équipe ou participer à notre projet.

Modèle de fiche et contenu © Fishipedia - Reproduction non autorisée sans demande préalable - ISSN 2270-7247 - Dernière mise à jour le 28/07/2021

Partenariats

Espèces de la même famille

Proches congénères

Espèces du même biotope

  • {{name}}

    {{#street_number}}{{street_number}}, {{/street_number}}{{#route}}{{route}}{{/route}}
    {{postal_code}} {{town}}

    {{#phone}}{{phone}}{{/phone}}{{^phone}}-{{/phone}}