Combattant

Nom scientifique Betta splendens
Descripteur Regan
Année description 1910
Statut IUCN VU
Famille Osphronemidae
Genre Betta
Betta splendens Betta splendens

Introduction

Le poisson combattant, Betta splendens, parfois appelé combattant du Siam, est un poisson tropical originaire d'Asie du Sud-Est.

Il réside dans les zones peu profondes des rizières et des ruisseaux. Même si l'espèce de poisson la plus populaire du passe-temps aquariophile après le poisson rouge, ses populations sauvages sont aujourd'hui menacées par la détérioration de son habitat.

Qui est-il ?

Le genre Betta

Les espèces du genre Betta sont toutes considérées comme des poissons "combattants". Le genre est largement rendu populaire par le Betta splendens qui est à ce jour l'une des espèces les plus connues du monde aquariophile.

En 2019, le genre Betta comprend 73 espèces décrites dont plusieurs durant les années 2000, preuves que de nouvelles découvertes sont encore à prévoir dans ce groupe. Toutes les espèces se rencontrent dans l'Asie du Sud-Est, y compris sur les îles indonésiennes.

Le grand nombre d'espèces s'explique par différents facteurs. Le climat chaud et humide caractéristique de la région a offert des niches et habitats variés. On compte entre autres des ruisseaux, des rivières, des lacs et marais tourbeux. Plusieurs espèces se sont adaptées à des conditions d'acidité extrême, avec des pH pouvant descendre à 3. Ces conditions correspondent aux eaux noires des forêts tropicales. Certains Betta sont endémiques à des régions très limitées, délimitées par des chaînes de montagne ou de grandes rivières.

Comme chez de nombreux poissons, la couleur évolue en fonction de la maturité, du sexe, des conditions de reproduction et des variations géographiques. Les vieux spécimens s'assombrissent, rendant les motifs du corps et de l'opercule difficile à distinguer. Les juvéniles ont une physionomie souvent différente des adultes. On compte différents groupes, entre autre, les groupes B. coccinaB. foerschiB. pugnaxB. splendensB. bellica et B. unimaculata. Ces deux derniers sont facilement différentiables par la forme de la tête.

La plupart des espèces se reproduisent soit par la réalisation d'un nid de bulle, soit par incubation buccale.

Comment le reconnaître ?

  • Type
  • Taille moyenne
    4 cm
  • Taille maximale
    5 cm
  • Longévité
    5 ans
  • Forme
    rectangulaire
  • Type
  • Taille moyenne
    4 cm
  • Taille maximale
    5 cm
  • Longévité
    5 ans
  • Forme
    rectangulaire

Description

Le combattant est connu des aquariophiles pour la diversité de ses robes aux couleurs chatoyantes. Dans le commerce, les variétés sélectionnées peuvent être unicolores, bicolores ou multicolores. Il existe des variétés pour quasiment toutes les couleurs bien que les spécimens les plus communs soient bleu, rouge ou violet. Beaucoup de sélections et de croisements ont été réalisés pour atteindre ces couleurs, qui sont habituellement commercialisées.

A noter également, seules les formes sélectionnées ont des nageoires hypertrophiées. Dans son état naturel, le combattant mâle possède un dégradé de couleur fondamentale de vert, rouge, bleu et noir. Il est connu pour effectuer des parades remarquables de frai ou d'intimidation durant lesquelles il ouvre grand les nageoires et écarte les opercules.

Le combattant a une bouche légèrement retroussée qui facilite son alimentation à la surface (principalement à base d'insectes). Il dispose d'une nageoire dorsale, d'une caudale, d'une anale, de 2 pectorales et de 2 pelviennes qui l'assistent dans sa propulsion, mais également dans son équilibre et pour les rapides changements de direction.

De plus, le corps du combattant est recouvert d'écailles qui se superposent et qui rappellent les bardeaux sur une maison. Au-delà d'une fonction protectrice, cette structure facilite le glissement du poisson dans l'eau. Elle est recouverte d'un mucus qui protège contre les infections, ce qui augmente encore la dextérité du poisson.

Différences entre mâles et femelles

La femelle est plus terne et plus petite que le mâle. La papille génitale est blanche. Les nageoires sont aussi moins développées.

Mode de vie & Comportement

  • Sociabilité
    solitaire
  • territorialité
    Oui
  • Mode de vie
    Diurne

Le mâle combattant vit en solitaire, parfois accompagné d'un harem de femelles. Il réside naturellement à mi-profondeur et proche de la surface.

Bien que légèrement territorial, c'est un poisson plutôt paisible qui ignore la plupart de ses voisins. Il peut devenir plus agressif en période de reproduction. Dans ce contexte, son comportement "territorial" s'affirme. Le mâle défend avec constance et véhémence sa ponte.

Il est également beaucoup moins tolérant avec ses congénères. Les mâles sont extrêmement agressifs entre eux. La bataille entre deux individus est intense et violente. Elle entraînera la soumission et souvent même la mort d'un des protagonistes. Cette caractéristique est d'ailleurs à l'origine de son nom. L'espèce fut longtemps utilisée pour des paris lors de combats pouvant rappeler les combats de coqs. Utilisant sa tête comme un bélier, le mâle vise les nageoires de son adversaire, laissant des séquelles importantes sur les deux individus. Les nageoires se régénèrent généralement au bout de quelques semaines.

En magasin, les mâles sont maintenus dans des cloisons séparées afin d'éviter ces affrontements. Les femelles, elles, ne s'adonnent que rarement à ces batailles (surtout si elles ont été habituées à vivre ensemble).

Mode de reproduction

  • Espèce migratrice
    Non

Le Betta splendens possède l'un des modes de reproduction les plus spectaculaires à observer, au même titre que la plupart des gouramis, colisa et d'une partie de ses congénères.

Le mâle, dans un premier temps, alterne entre parade de séduction, toutes nageoires déployées, et construction d'un nid de bulles : il se met à agglutiner des bulles d'air enrobées de mucus salivaire, leur conférant ainsi l'adhésion jusqu'à former une sorte de nacelle flottante, d'un diamètre avoisinant les 8 centimètres pour une épaisseur pouvant atteindre les 2 centimètres.

S'il n'a pas réussi à s'attirer les faveurs de la femelle, il s'ensuit alors un combat d'où les femelles ne sortent que rarement indemnes (les mâles sont rarement dominés). Si la parade a atteint l'effet escompté, le spectacle de l'accouplement commence.

Enlaçant la femelle de tout son corps, le mâle vient presser les flancs de la femelle, qui, ventre en l'air, se met à relâcher les œufs aussitôt fécondés par le sperme du mâle.

Entre deux accouplements, alors que la femelle se laisse tomber vers le fond pour reprendre des forces, le mâle va fixer en hâte les œufs dans le nid, et empêche la femelle de s'en nourrir. Ce spectacle va se reproduire jusqu'à ce que la femelle ait complètement épuisé son chapelet ovarien (ce qui peut durer quelques heures).

Une fois l'accouplement terminé, le mâle va chasser la femelle de la zone du nid car celle-ci développe un appétit pour ses propres œufs. Le mâle protège alors seul le nid, s'attelant même à remonter dans celui-ci les alevins qui tentent de s'en échapper.

Espèce inoffensive

  • Venimeux
    Non

Cette espèce ne présente pas de danger particulier pour l'Homme en cas de rencontre dans son milieu naturel.

D'où vient-il ?

Présence géographique & État des populations

Le Betta splendens fut découvert dans les rizières de Thaïlande et de Malaisie. Aujourd'hui présent dans les eaux stagnantes du Mékong, on le retrouve également au Cambodge, au Laos et au Vietnam sous sa forme sauvage.

Étant devenu une des espèces les plus populaires en aquarium, il a également été introduit au Brésil, en Colombie, en Indonésie, aux Philippines, au Canada, en République Dominicaine, à Singapour et aux États-Unis, où de petites colonies se seraient établies.

 

Contenu publicitaire

Quel est son habitat ?

Caractéristiques du milieu naturel

  • Température
    24 - 28 °C
  • pH (acidité)
    6.5 - 7.5
  • gh (dureté)
    5 - 20
  • Courant
    Lent et Stagnant

Présentation du biotope

Le combattant réside naturellement dans une eau légèrement acide. L'espèce évolue à faible profondeur dans les zones à forte présence de végétaux (plantes aquatiques et palustres, matières organiques en décomposition, branches...).

En période sèche, il arrive que le combattant se retrouve isolé dans des marais et des petits trous d'eau peu oxygénés. Sa faculté à piper de l'air à la surface lui permet de résister jusqu'à la saison suivante. Le sol est généralement constitué de sable et d'humus.

Espèces du même biotope

Magasins partenaires proches

Maintenance en aquarium

Déontologie

Fishipédia soutient la pratique d'une aquariophilie responsable et respectueuse de l'environnement. Nous encourageons la maintenance si celle-ci est motivée par le désir de comprendre le fonctionnement biologique du vivant et si elle est réalisée dans le respect de la vie animale.

Nous pensons que l'aquariophilie est une ouverture à la découverte des milieux aquatiques, en particulier d'eau douce, et que cette connaissance est nécessaire pour mieux protéger et respecter ces environnements. Logiquement, nous réfutons l'achat compulsif d'animaux qui ne trouveraient pas une place suffisante et / ou adaptée dans l'aquarium hôte.

Recommandations générales

  • Volume min
    15 litres
  • Population min
    1 individus
  • Température
    24 - 28 °C
  • pH (acidité)
    6.8 - 7.2

Caractéristiques

  • Difficulté d'élevage
    facile
  • Robustesse
    robuste
  • Comportement
    pacifique
  • Disponibilité
    très courant

Rappels généraux

Il est fortement conseillé de lire la fiche complète dédiée et de se renseigner sur les retours d'expériences de maintenance de l'animal envisagé, ceci afin d'éviter tout conflit potentiel dont la finalité est généralement la mort de l'individu (ou des autres habitants). Il est important de ne pas surcharger son aquarium pour limiter la pollution. La maintenance en sera facilitée.

En eau douce, à l'état sauvage, les animaux sont soumis aux conditions météorologiques et vivent dans des eaux dont les caractéristiques sont souvent variables. Les conseils donnés par notre équipe pour la maintenance en aquarium sont des estimations et ne peuvent être assimilés à des données scientifiques. Les spécimens sauvages sont plus difficiles à élever que ceux issus de l'élevage. Certains traits de caractère peuvent également avoir évolué.

Afin de préserver la vie sauvage, si vous faîtes l'acquisition de cet animal, il ne doit pas être relâché en milieu naturel. Voir aussi, la charte Fishipedia.

Conseils de maintenance

L'élevage de cette espèce est accessible à tout amateur. Il est recommandé de suivre quelques règles de bases et d'être rigoureux pour réaliser une bonne maintenance.

Cette espèce est particulièrement répandue dans le commerce aquariophile. Les animaux issus d'élevage de longue date sont généralement acclimatés à une température avoisinant les 26 °C dans une eau neutre.

Le chlore et la chloramine sont dangereux pour la santé des animaux. Utilisés pour désinfecter l'eau, ces agents sont présents en quantité non négligeable dans l'eau du robinet. Nous conseillons d'utiliser un anti-chlore lors de chaque changement d'eau. Outre le chlore, des traitements et médicaments vendus pour l'aquariophilie contiennent parfois des métaux lourds dangereux à forte dose.

Entretien et équilibre de l'eau

Le Combattant est une espèce qui vit naturellement à une température comprise entre 24 °C et 28 °C. . Pour une bonne maintenance, la température ne devrait jamais dépasser les 31°C sur de longues périodes. La teneur en nitrates devrait rester inférieure à 50mg/L. Pour garder une eau propre et non polluée, prévoyez un renouvellement mensuel de 20% à 30% du volume d'eau. En cas d’usage de l’eau du robinet, vous pouvez utiliser un conditionneur d’eau de type Ecobios du Laboratoire Francodex pour éliminer les substances nocives pour les poissons comme le chlore et l’ammoniaque.

Spécificités

Poisson « sauteur »

Attention, le Combattant est un excellent sauteur, utilisant naturellement cette faculté pour changer de zone de vie ou pour échapper à des prédateurs. L'aquarium doit être parfaitement recouvert pour éviter qu'il ne réalise un saut mortel...

Cohabitation & Environnement

Le combattant est un poisson qu'il convient de maintenir en aquarium spécifique. Sa faculté à pouvoir respirer à la surface le rend plus enclin à vivre dans de petits volumes. Naturellement, le combattant se retrouve souvent esseulé pendant de longues périodes dans des trous d'eau où l'oxygène se fait rare. Un bac de 15 litres est suffisant pour envisager son élevage.

L'associer à d'autres espèces n'est pas fondamentalement impossible mais un travail de documentation est nécessaire pour la constitution de la population. L'espèce apprécie un environnement particulièrement riche en végétation. L'ajout de plantes lui offrira de nombreuses cachettes qui atténueront son éventuel stress. Des plantes flottantes de type Pistia ou Salvinia peuvent être ajoutées pour recréer l'ambiance tamisée caractéristique de ses conditions de vie en milieu sauvage.

Il est important de ne pas mélanger différentes espèces de Betta afin d'éviter les risques d'hybridation et d'assurer la conservation d'une seule et même souche.

Filtration design et écologique

Cette espèce peut être maintenue dans un nano aquarium. En limitant la population du bac, il est possible de recréer un bout de nature chez soi, en installant une filtration reposant sur les plantes. C’est le cas par exemple des filtrations naturelles CocoPlant.

Grâce au principe de l'aquaponie, un écosystème s'installe naturellement dans votre aquarium : les déchets des poissons, crustacés, mollusques sont transformés en nutriments pour les plantes ! Les micro-organismes, présents dans la coco et les billes d'argile, et les plantes vont ainsi purifier l'eau de votre aquarium.

Conseils pour l'alimentation

Le combattant est un poisson à tendance vermivore et insectivore. Naturellement, il se nourrit de tous les micro-organismes qui tombent à la surface de l'eau.

Les individus classiquement trouvés dans le commerce peuvent être nourris avec un mélange comprenant des produits lyophilisés (paillettes...), de la nourriture fraîche et de la nourriture congelée. Apporter une nourriture diversifiée et équilibrée permettra à votre poisson d'être en bonne santé et d'avoir de plus belles couleurs.

Comme pour tous les poissons, il convient de ne pas trop les nourrir pour éviter de polluer l'eau. Pour un poisson adulte, vous pouvez le nourrir une fois par jour.

Protocole de reproduction

  • Protection de la ponte
    Non

Aucun protocole renseigné pour le moment. La reproduction de cette espèce est cependant maitrisée en captivité. Il existe un grand nombre de protocoles professionnels et amateurs disponibles en ligne.

Ces animaux pourraient vous intéresser

Exemples d'aquariums contenant cette espèce

Apprendre en s'amusant

Entretenir son aquarium

Matériel partenaire pour démarrer

Découvrir les milieux

Pour aller plus loin

Espèces de la même famille

Sujets qui pourraient vous intéresser

Où acheter ce poisson sur la toile ?

A lire sur la toile

Sites partenaires en aquariophilie

Sources & Réalisation

Participation & Validation

L'équipe de Fishipédia et les contributeurs spécialistes s'engagent à apporter un contenu de haute qualité. Cependant, bien que l'information soit issue de sources scientifiques ou de témoignages d'expériences de spécialistes, les fiches peuvent contenir des imprécisions.

Benoit Chartrer

Benoit Chartrer

Silvia Gomez

Silvia Gomez

Intéragir avec Fishipedia

Pour entrer en contact avec notre équipe ou participer à notre projet.

Modèle de fiche et contenu © Fishipedia - Reproduction non autorisée sans demande préalable - ISSN 2270-7247 - Dernière mise à jour le 30/11/2021

Partenaires

Espèces de la même famille

Proches congénères

Espèces du même biotope

  • {{name}}

    {{#street_number}}{{street_number}}, {{/street_number}}{{#route}}{{route}}{{/route}}
    {{postal_code}} {{town}}

    {{#phone}}{{phone}}{{/phone}}{{^phone}}-{{/phone}}