raie à ocelles

Nom scientifique Potamotrygon motoro
Descripteur Müller & Henle
Année description 1841
Type Raie
Genre Potamotrygon
Famille Potamotrygonidae
Potamotrygon motoro Potamotrygon motoro

Proches congénères

  • raie vermiculée

    Potamotrygon falkneri

  • raie Rivière

    Potamotrygon hystrix

  • Raie du Tocantins

    Potamotrygon henlei

  • raie à rosettes

    Potamotrygon schroederi

Espèces du même biotope

  • tétra bleu

    Tyttocharax cochui

  • Tétra à bande noire

    Hyphessobrycon scholzei

  • Silver dollar

    Mylossoma duriventre

  • Otocinclus macrospilus

    Loricariidae

  • Brachyplatystoma platynemum

    Pimelodidae

  • Anostome strié

    Anostomus anostomus

Introduction

Potamotrygon motoro, plus communément appelée raie à ocelles, est un poisson originaire d'Amérique du Sud.

Qui est-elle ?

Le genre Potamotrygon

Les raies d'eau douce sont des poissons Chondrichthyens (ou "poissons cartilagineux"). Leur corps est fortement compressé dorso-ventralement, leurs branchies ont la particularité d'être sur la face ventrale.

Elles possèdent deux évents (spinacles) derrière les yeux et une épine venimeuse sur le dessus du pédoncule caudal.

Comment la reconnaître ?

  • Taille moyenne
    45 cm
  • Taille maximale
    50 cm
  • Forme
    ronde
  • Mimétisme
    Aucun
  • Taille moyenne
    45 cm
  • Taille maximale
    50 cm
  • Forme
    ronde
  • Mimétisme
    Aucun

Description

La raie à ocelles est bicolore avec un corps majoritairement marron et beige.

Différences entre mâles et femelles

Le mâle est doté d'une paire d'organes reproducteurs appelés "ptérygopodes". Ils résultent de la mutation de la nageoire pelvienne en un tuyau articulé qui permet la fécondation interne. Ils peuvent être être munis d'une épine.

Mode de vie & Comportement

  • territorial
    Non
  • Venimeux
    Non
  • Mode de vie
    Diurne
  • Sociabilité
    solitaire

La raie à ocelles est un poisson solitaire qui réside naturellement sur le fond. C'est une espèce au tempérament plutôt calme.

De manière générale, c'est un poisson indépendant qui ne se préoccupe guère des autres espèces.

Les raies d'eau douce se couvrent régulièrement de sable puis restent de longs moments immobiles, à l’abri et à l'affût d'éventuelles proies.

Espèce dangereuse

Cette espèce est très venimeuse et peut causer de graves accidents au toucher.

Que faire en cas de piqûre de raie à ocelles ? ?

En cas de piqûre, il convient de respecter les règles suivantes, dans cet ordre :
- Isoler la victime du danger et la sortir rapidement de l'eau
- Prévenir les secours
- Allonger le sujet en position demi-assise et lui éviter tout effort
- Immobiliser le membre touché
- Nettoyer la plaie
- Le venin de cette espèce étant thermolabile, il peut être neutralisé s’il est soumis à une température d’environ 45°C. Il est donc possible de chauffer la plaie. Cette technique populaire est à pratiquer avec beaucoup de précautions pour ne pas aggraver la plaie en la brûlant. Il est conseillé de plonger le membre touché dans de l'eau chaude.
- Si la piqûre est trop profonde, chauffer la plaie sera moins efficace.

Parfois la piqûre peut provoquer un malaise voire une perte de connaissance chez la victime. Les piqûres sont généralement très douloureuses.

Mode de reproduction

  • Espèce migratrice
    Non
  • Hermaphrodite
    Non
  • Polygamie
    Non
  • Protection de la ponte
    Non

La raie à ocelles est un poisson ovipare interne.

D'où vient-elle ?

Quel est son habitat ?

Caractéristiques du milieu naturel

  • Température
    24 - 28 °C
  • pH (acidité)
    6 - 6.9
  • gh (dureté)
    2 - 10
  • Courant
    Faible - Moyen

Présentation du biotope

La raie à ocelles réside naturellement dans une eau neutre.

Le sol est généralement constitué de sable, d'argile et d'humus.

Espèces du même biotope

  • tétra bleu

    Tyttocharax cochui

  • Tétra à bande noire

    Hyphessobrycon scholzei

  • Silver dollar

    Mylossoma duriventre

  • Otocinclus macrospilus

    Loricariidae

  • Brachyplatystoma platynemum

    Pimelodidae

  • Anostome strié

    Anostomus anostomus

Maintenance en aquarium

Recommandations générales

  • Volume min
    800 litres
  • Population
    1 individus
  • Température
    24 - 28°C
  • pH (acidité)
    6 - 6.9

Caractéristiques

  • Difficulté d'élevage
    modéré
  • Comportement
    pacifique
  • Robustesse
    tolérant
  • Disponibilité
    rare

Rappels généraux

Avant l'aquisition d'un animal

Il est fortement conseillé de lire la fiche complète dédiée et de se renseigner sur les retour d'expériences de maintenance de l'animal envisagé, ceci afin d'éviter tout conflit potentiel dont la finalité est généralement la mort de l'individu (ou des autres habitants). Il est important de ne pas surcharger son aquarium pour limiter la pollution. La maintenance en sera facilitée.

Conditions d'élevage en eau douce

En eau douce, à l'état sauvage, les animaux sont soumis aux conditions météorologiques et vivent dans des eaux dont les caractéristiques sont souvent variables. Les conseils proposés par notre équipe pour la maintenance en aquarium sont des estimations et ne peuvent être assimilés à des données scientifiques. Les spécimens sauvages sont plus difficiles à élever que ceux issus de l'élevage. Certains traits de caractère peuvent également avoir évolués.

Respect de la vie sauvage

Afin de préserver la vie sauvage, si vous faîtes l'acquisition de cet animal, il ne doit pas être relâché en milieu naturel. Voir aussi, la charte Fishipedia.

Nécessite un certificat

Attention, cette espèce étant potentiellement dangereuse pour l'homme, elle nécessite pour sa maintenance l'obtention d'un « certificat de capacité d'élevage ». Pour les professionnels, il est nécessaire d'avoir un « certificat de présentation au public ».

Conseils de maintenance

Difficulté de maintenance

L'élevage de cette espèce est accessible à condition de bien se renseigner sur ses besoins en aquarium. Les éventuels cohabitants doivent être choisis avec soin pour éviter la perte d'animaux.

Espèce rare

Cette espèce est très rare dans le commerce aquariophile. Elle est plutôt maintenue par des aquariophiles avertis qui élèvent et reproduisent des individus issus de souches d'origine sauvage. Si vous souhaitez vous procurer cette espèce, nous vous conseillons de vous rapprocher des clubs spécialisés. Les spécimens issus d'élevage de longue date sont un peu plus faciles à élever mais il faut respecter les paramètres d'eau particuliers.

Entretien et équilibre de l'eau

La raie à ocelles est une espèce qui vit naturellement à une température comprise entre 24 °C et 28 °C. Le pH de l'eau oscille de 6 à 6.9. Pour une bonne maintenance, la température ne devrait jamais dépasser les 31°C sur de longues périodes. La teneur en Nitrates devrait restée inférieure à 50mg/L. Pour garder une eau propre et non polluée, il est recommandé d'effectuer un renouvellement mensuel de 20% à 30% du volume d'eau.

Cohabitation & Environnement

Dans un contexte d'aquarium communautaire, il convient de le maintenir dans un volume minimum de 800 litres.

La raie à ocelles ne se soucie guère de ses colocataires. C'est un poisson paisible qui ne présente pas de problèmes de comportement dans un aquarium communautaire.

L'espèce apprécie un environnement particulièrement riche en végétation. L'ajout de plantes lui offrira de nombreuses cachettes qui atténueront son éventuel stress.

Le fond de l'aquarium doit être recouvert de sable (épaisseur minimum : 5 cm) .

Conseils pour l'alimentation

La raie à ocelles est détritivore, malacophage et planctophage.

Il convient de ne pas trop nourrir vos pensionnaires pour éviter de polluer l'eau. Pour un spécimen adulte, vous pouvez le nourrir une fois par jour.

Ces animaux pourraient vous intéresser

  • Ancistrus aff. hoplogenys

    Loricariidae

  • Ancistrus sp. LDA016

    Loricariidae

  • Ancistrus tamboensis

    Loricariidae

  • Aspidoras pauciradiatus

    Aspidoras pauciradiatus

  • Centromochlus perugiae

    Auchenipteridae

  • Corydoras albolineatus

    Callichthyidae

Exemples d'aquariums contenant cette espèce

Idées cadeaux

Apprendre en s'amusant

Observer en experminentant

Découvrir en bouquinant

Pour aller plus loin

Sources & Réalisation

Participation & Validation

L'équipe de Fishipédia et les contributeurs spécialistes s'engagent à apporter un contenu de haute qualité. Cependant, bien que l'information soit issue de sources scientifiques ou de témoignages d'expériences de spécialistes, les fiches peuvent contenir des imprécisions.

Benoit Chartrer

Robert Allgayer

En collaboration avec : Fédération Française Aquariophilie

Intéragir avec Fishipedia

Pour entrer en contact avec notre équipe ou participer à notre projet.

Modèle de fiche et contenu © Fishipedia - Reproduction non autorisée sans demande préalable - ISSN 2270-7247 - Dernière mise à jour le
  • {{name}}
    {{getFormatDistance}}

    {{#street_number}}{{street_number}}, {{/street_number}}{{#route}}{{route}}
    {{/route}} {{postal_code}} {{town}}