serran-chèvre

Nom scientifique Serranus cabrilla
Type Serran
Descripteur Linnaeus
Année description 1758
Statut IUCN LC
Genre Serranus
Serranus cabrilla Serranus cabrilla

Partenariats

Espèces de la même famille

  • mérou oriflamme

    Epinephelus fasciatus

  • mérou

    Epinephelus marginatus

  • badèche

    Epinephelus costae

  • mérou gateau

    Epinephelus merra

  • barbier rouge

    Pseudanthias squamipinnis

Proches congénères

  • serran à queue noire

    Serranus atricauda

  • serran ceinturé

    Serranus subligarius

  • serran écriture

    Serranus scriba

Espèces du même biotope

  • hippocampe commun

    Hippocampus hippocampus

  • serran à queue noire

    Serranus atricauda

  • badèche

    Epinephelus costae

  • crénilabre paon

    Symphodus tinca

  • oblade

    Oblada melanura

  • sublet

    Symphodus rostratus

Introduction

Le Serranus cabrilla, plus communément appelé serran-chèvre ou serran-chevrette, est un poisson commun de la mer Méditerranée. Il est également présent sur la côte Atlantique ainsi que dans la Manche.

Ce carnassier petit-cousin des mérous est un résident fréquent des fonds rocheux et des herbiers de posidonies.

Qui est-il ?

Le genre Serranus

En 2019, le genre Serranus comprend 32 espèces selon Fishbase. Ces petits cousins des mérous sont présents dans toutes les zones marines tempérées et tropicales. Plusieurs espèces communes se rencontrent en Méditerranée.

Le corps est robuste, moyennement allongé, avec une nageoire caudale profonde. La bouche est prédominante, caractéristique des prédateurs de type "perche". Elle est protractile, c'est à dire qu'elle s'agrandit lors de la capture des proies. La mâchoire inférieure est saillante. Certaines espèces sont capables de changer rapidement de couleur, ce qui rend parfois l'identification plus compliquée.

Toutes les espèces sont hermaphrodites synchrones, c'est à dire que les organes mâle et femelle sont simultanément fonctionnels. Ce caractère leur confère la possibilité de l'autofécondation.

Comment le reconnaître ?

  • Taille moyenne
    25 cm
  • Taille maximale
    40 cm
  • Motif
    rayures verticales
  • Taille moyenne
    25 cm
  • Taille maximale
    40 cm
  • Motif
    rayures verticales

Description

Le serran chèvre est multicolore, avec un ventre blanc et des nageoires translucides. Il possède entre 7 et 9 rayures verticales marrons barrées horizontalement par une bande plus claire, et 3 bandes marron qui vont de la tête à la queue. Sa morphologie est proche du serran écriture.

La tête est pointue avec, comme chez les autres serrans, une mâchoire inférieure proéminente.

Mode de vie & Comportement

  • Sociabilité
    solitaire
  • Mode de vie
    Diurne
  • territorial
    Oui
  • Venimeux
    Non

Ce poisson solitaire et territorial réside naturellement à proximité du fond, à faible profondeur au nord de la Méditerranée, plus profondément au sud.

Caractériel, il a tendance à protéger sa zone de vie. Il est virulent contre les autres espèces territoriales et peut provoquer des joutes. Il est généralement un peu plus tolérant avec les poissons non territoriaux.

Ce prédateur se nourrit de poissons, de mollusques, de crustacés et de vers. La journée, il reste caché sur le fond ou dans des petites cavités. Ses rayures lui permettent de se confondre efficacement avec les tiges de posidonie.

Mode de reproduction

  • Espèce migratrice
    Non
  • Protection de la ponte
    Non

Le serran chèvre est un poisson ovipare qui pond en eau libre. C'est une espèce de type hermaphrodite simultané, c'est à dire que chaque poisson peut être mâle ou femelle en fonction de la période.

Le frai a lieu entre avril et juillet en Méditerranée et en juillet-août dans la Manche.

Espèce inoffensive

Cette espèce ne présente pas de danger particulier pour l'Homme en cas de rencontre dans son milieu naturel.

D'où vient-il ?

Quel est son habitat ?

Caractéristiques du milieu naturel

  • Température
    15 - 26 °C
  • Profondeur
    3 - 90 m

Présentation du biotope

On retrouve le plus souvent le serran-chèvre entre 3 et 25m. Il n’est cependant pas impossible de retrouver ce poisson à d’autres profondeurs.

Il est régulièrement observé aux aguets, dans les zones rocheuses et / ou à proximité de posidonies. Parfois, il réside dans des substrats boueux ou des zones riches en algues.

Espèces du même biotope

  • hippocampe commun

    Hippocampus hippocampus

  • serran à queue noire

    Serranus atricauda

  • badèche

    Epinephelus costae

  • crénilabre paon

    Symphodus tinca

  • oblade

    Oblada melanura

  • sublet

    Symphodus rostratus

Maintenance en captivité

Non recommandée

Nous déconseillons la maintenance de cette espèce en aquarium à cause de son mode de vie, son régime alimentaire et / ou sa taille.

Ce poisson a des besoins impondérables qui, non respectés, engendrent un stress important pouvant mener à la diminution de son espérance de vie, à l'arrêt de sa croissance ou au développement de pathogènes.

A noter également, il existe souvent des différences de comportements notoires entre les juvéniles et les adultes qui doivent être connues avant l'acquisition d'une espèce.

Idées cadeaux

Apprendre en s'amusant

Observer en experminentant

Découvrir en bouquinant

Pour aller plus loin

Espèces de la même famille

  • mérou oriflamme

    Epinephelus fasciatus

  • mérou

    Epinephelus marginatus

  • badèche

    Epinephelus costae

  • mérou gateau

    Epinephelus merra

  • barbier rouge

    Pseudanthias squamipinnis

A lire sur la toile

Sources & Réalisation

Participation & Validation

L'équipe de Fishipédia et les contributeurs spécialistes s'engagent à apporter un contenu de haute qualité. Cependant, bien que l'information soit issue de sources scientifiques ou de témoignages d'expériences de spécialistes, les fiches peuvent contenir des imprécisions.

Benoit Chartrer

Julie Magnus

Références bibliographiques

FAO Species Catalogue. Vol. 16. Groupers of the world (family Serranidae, subfamily Epinephelinae). - Heemstra, P.C - J.E. Randall - FAO Fisheries Synopsis - 1993.

SERRANIDAE - P.C. Heemstra - W.D. Anderson - P.S. Lobel - FAO Fisheries Synopsis - 2002.

Competition between the comber (Serranus cabrilla) and painted comber (Serranus scriba) at STARESO, Corsica, France. - Anja Sjostrom - Ryan Stephenson - FAO Fisheries Synopsis - 0.

Intéragir avec Fishipedia

Pour entrer en contact avec notre équipe ou participer à notre projet.

Modèle de fiche et contenu © Fishipedia - Reproduction non autorisée sans demande préalable - ISSN 2270-7247 - Dernière mise à jour le 11/04/2021
  • {{name}}

    {{#street_number}}{{street_number}}, {{/street_number}}{{#route}}{{route}}{{/route}}
    {{postal_code}} {{town}}

    {{#phone}}{{phone}}{{/phone}}{{^phone}}-{{/phone}}