mérou de Malabar

Nom scientifique Epinephelus malabaricus
Descripteur Bloch & Schneider
Année description 1801
Statut IUCN LC
Famille Serranidae
Genre Epinephelus
Epinephelus malabaricus Epinephelus malabaricus

Introduction

Le mérou de Malabar est un poisson originaire de la région Indo-Pacifique. Les adultes peuvent atteindre des tailles considérables, avec des captures répertoriées d'individus de plus de 150 cm pour 50 kg.

Recherchée pour la qualité de sa chair, cette espèce est capturée par diverses méthodes telles que la pêche à la ligne, au chalut, à la palangre, via des pièges ou encore au harpon. À Hong Kong, il est vendu vivant comme poisson d'ornement. L'espèce a quasiment disparu de plusieurs régions historiques et est actuellement largement surexploitée dans les eaux des îles Andaman.

Ce mérou est l'un des premiers à avoir été élevé dans des fermes d'aquaculture. Cet élevage a débuté en 1973 à Penang, avec des alevins importés ou capturés localement. En 2023, c'est l'espèce la plus couramment élevée après E. coioides.

Qui est-il ?

Le genre Epinephelus

En 2019, le genre Epinephelus comprend 87 espèces selon FishBase. Ces poissons sont communément appelés "mérou" et appartiennent au "groupe" des serrans (Serranidae).

Ce sont des carnassiers territoriaux au corps allongé et robuste. La tête est imposante, la mâchoire contient des canines sur l'avant. La bouche est protractile. Toutes les espèces possèdent 10 ou 11 épines dorsales.

La plupart des espèces se rencontrent dans les récifs coralliens ou rocheux à quelques exceptions près (E. aeneus, E. bruneus ou encore E. areolatus) qui vivent dans les fonds sableux, limoneux ou boueux. Les adultes sont généralement observés entre 10 et 200 mètres de profondeur. La majorité des Epinephelus sont reconnus comme hermaphrodites protogynes, c'est-à-dire qui naissent femelles et deviennent mâles en grandissant. Il se pourrait cependant que toutes les femelles ne changent pas de sexe et que certains mâles ne passent pas par ce stade communément admis.

Ces poissons, très prisés commercialement pour la consommation et la pêche récréative, sont vulnérables à la surpêche en raison de leur croissance lente, de leur maturité tardive et de la formation d'agrégations de reproduction. La surpêche, particulièrement ciblée sur les individus matures, peut entraîner des déséquilibres de sex-ratio et affecter la reproduction. Plusieurs mérous font à présent l'objet de fermes d'aquaculture (en particulier E. coiodes et E. malabaricus).

Selon l'IUCN, la surpêche et la pollution ont déjà entraîné une chute importante des populations de nombreux mérous et plusieurs espèces sont en danger d'extinction.

Morphologie

  • Taille moyenne
    100 cm
  • Taille maximale
    234 cm
  • Mimétisme
    fonds rocheux
  • Motif
    tâches
  • Taille moyenne
    100 cm
  • Taille maximale
    234 cm
  • Mimétisme
    fonds rocheux
  • Motif
    tâches

Comment reconnaître le mérou de Malabar ?

Ce mérou se distingue par une couleur allant du gris clair au brun jaunâtre. Le corps est orné de cinq barres brun foncé légèrement obliques. Le corps et la tête sont parsemés de nombreux petits points et taches noirs. La peau est recouverte d'écailles ctenoïdes, sauf sur la partie antéro-dorsale, le thorax et l'abdomen où elles sont cycloïdes.

Différences entre mâles et femelles

Ce poisson étant protogyne, les mâles dominants sont plus grands que les femelles.

Mode de vie & Comportement

  • régime
    carnivore
  • Sociabilité
    solitaire
  • territorialité
    Oui
  • Mode de vie
    Diurne

Ce poisson est un prédateur solitaire des récifs coralliens et des zones côtières. Les adultes chassent principalement des poissons et des crustacés. Les mâles dominants sont territoriaux.

Mode de reproduction

  • Espèce migratrice
    Non
  • Hermaphrodite
    protogyne

Ces poissons se reproduisent de manière saisonnière. Lors de la reproduction, ils forment de grands regroupements, comme à Prony Bay en Nouvelle-Calédonie. Chaque ponte contient entre de 99 000 à 150 000 œufs.

Ces poissons sont hermaphrodites protogynes, avec un changement de sexe survenant au bout d'environ 10 ans. La maturité sexuelle est atteinte entre 45 et 60 cm.

Espèce inoffensive

Cette espèce ne présente pas de danger particulier pour l'Homme en cas de rencontre dans son milieu naturel.

D'où vient-il ?

Présence géographique & État des populations

Cette espèce est présente dans la région Indo-Pacifique. Elle est répertoriée sur toutes les côtes d'Afrique de l'Est, du Soudan jusqu'au Mozambique. Elle est également présente en Mer Rouge, dans le golfe d'Aqaba et dans la mer d'Oman ainsi que dans la plupart des eaux marines jusqu'à la Nouvelle-Calédonie et Tonga. En Australie, elle est présente du Territoire du Nord à la Nouvelle-Galles du Sud. Cette espèce est commune le long de la côte ouest de l'Inde.

Globalement, cette espèce reste relativement commune dans la plupart des régions, mais les données sur l'abondance de la population et les prises de pêche sont limitées, en partie dues à des confusions historiques avec d'autres espèces proches.

  • En Nouvelle-Calédonie, l'espèce était autrefois commune. Elle est cependant devenue rare dans les eaux peu profondes au cours des 20 dernières années.
  • En Malaisie, cette espèce est fréquemment vendue sur les marchés, mais en petites quantités.
  • En Inde, c'est une espèce courante le long de la côte ouest et dans le golfe de Mannar.
  • En Afrique de l'Est, les données historiques montrent un déclin d'environ 80% des prises depuis les années 1980, avec des densités très faibles même dans les parcs marins du Kenya.
  • Dans l'océan Indien occidental et le golfe d'Aden, les recherches sous-marines n'enregistrent plus cette espèce en Tanzanie, aux Comores, et au nord-est de Madagascar. La présence semble très limitée à Mozambique.
  • À Hong Kong, le mérou de Malabar est considéré comme rare, et les enquêtes récentes n'ont pas localisé d'individus adultes, avec une majorité d'individus immatures sur les marchés.
  • À Taïwan, l'espèce est considérée comme "occasionnelle" d'après des observations sous-marines limitées.
  • En Australie, la situation est meilleure, avec des populations saines dans la Grande Barrière de Corail.

Cette espèce est particulièrement vulnérable car elle présente une très faible résilience à la pêche, avec un temps de doublement de la population supérieur à 14 ans.

Où retrouver cette espèce (aquarium) ?

Quel est son habitat ?

Caractéristiques du milieu naturel

  • Température
    24 - 29 °C
  • Profondeur
    0 - 150 m

Présentation du biotope

Cette espèce démersale fréquente divers habitats, allant des récifs coralliens et rocheux, aux estuaires et mangroves, depuis le rivage jusqu'à des profondeurs de 150 m.

Les juvéniles vivent dans les zones peu profondes à proximité des côtes.

Espèces du même biotope

Partenaire de la Mer

Le programme Mr.Goodfish sensibilise le public à la consommation durable des produits de la mer !

Mr.Goodfish

Le programme Mr.Goodfish sensibilise le public à la consommation durable des produits de la mer !

Pour aller plus loin

Espèces de la même famille

A lire sur la toile

Sources & Réalisation

Participation & Validation

L'équipe de Fishipédia et les contributeurs spécialistes s'engagent à apporter un contenu de haute qualité. Cependant, bien que l'information soit issue de sources scientifiques ou de témoignages d'expériences de spécialistes, les fiches peuvent contenir des imprécisions.

Benoit Chartrer

Benoit Chartrer

Références bibliographiques

Maturation and spawning habits in Epinephelus malabaricus (Bloch and Scheneider, 1801) from Mandapam Coastal waters, Southeast coast of India - Mohideen Abdul Badhul Haq - Khangembam Brajamani Meetei - Rosaline Mary - S. Ravichandran - Chandan Tiwary - Solid State Technology - 2020. Volume: 63 Issue:6

Reproductive Biology and Fishery-Related Characteristics of the Malabar Grouper (Epinephelus malabaricus) Caught in the Coastal Waters of Mafia Island, Tanzania - Lydia Gaspare - Ian Bryceson - Hindawi - 2013. Volume: 63 Issue:6

Intéragir avec Fishipedia

Pour entrer en contact avec notre équipe ou participer à notre projet.

Modèle de fiche et contenu © Fishipedia - Reproduction non autorisée sans demande préalable - ISSN 2270-7247 - Dernière mise à jour le 12/11/2023

Où retrouver cette espèce (aquarium) ?

Espèces de la même famille

Proches congénères

Espèces du même biotope

Partenaires scientifiques

  • {{name}}

    {{#street_number}}{{street_number}}, {{/street_number}}{{#route}}{{route}}{{/route}}
    {{postal_code}} {{town}}

    {{#phone}}{{phone}}{{/phone}}{{^phone}}-{{/phone}}