mérou oriflamme

Nom scientifique Epinephelus fasciatus
Type Mérou
Descripteur Forsskål
Année description 1775
Statut IUCN LC
Genre Epinephelus
Epinephelus fasciatus Epinephelus fasciatus

Introduction

Le mérou oriflamme, Epinephelus costae, est un petit cousin tropical du mérou brun. C'est une espèce prédatrice commune dans les récifs de toute la zone Indo-Pacifique.

Qui est-il ?

Le genre Epinephelus

En 2019, le genre Epinephelus comprend 87 espèces selon Fishbase. Ces poissons sont communément appelés "mérou" et appartiennent au "groupe" des serrans (Serranidae).

Ce sont des carnassiers territoriaux au corps allongé et robuste. La tête est imposante et la mâchoire contient des canines sur l'avant. La bouche est protractile. Toutes les espèces possèdent 10 ou 11 épines dorsales.

La plupart des espèces se rencontrent dans les récifs coralliens ou rocheux à quelques exceptions près (E. aeneus, E. bruneus ou encore E. areolatus) qui vivent dans les fonds sableux, limoneux ou boueux. Les adultes sont généralement observés entre 10 et 200 mètres de profondeur.

La majorité des Epinephelus sont reconnus comme hermaphrodites protogynes, c'est à dire qui naissent femelle et deviennent mâle en grandissant. Il se pourrait cependant que toutes les femelles ne changent pas de sexe et que certains mâles ne passent pas par ce stade communément admis.

Les espèces d’Epinephelus font partie des poissons les plus pêchés au monde, en particulier les espèces tropicales. Ils comptent également parmi les espèces les plus chères du marché et plusieurs d'entre eux font l'objet de ferme de pisciculture (E. coiodes et E. malabaricus).

Aujourd'hui, la surpêche et la pollution ont entraîné la chute drastique des populations de nombreux mérous et plusieurs espèces sont en danger d'extinction selon l'IUCN.

Comment le reconnaître ?

  • Taille moyenne
    22 cm
  • Taille maximale
    40 cm
  • Motif
    rayures verticales
  • Taille moyenne
    22 cm
  • Taille maximale
    40 cm
  • Motif
    rayures verticales

Description

Ce mérou fait partie des plus petits poissons de son genre. Le corps est de gris pâle à jaune rougeâtre pâle ou rosé. Entre 5 et 6 barres plus foncées d'intensité variables sont visibles, y compris chez les juvéniles. Chez l'adulte, le sommet de la tête est brun rougeâtre. Les écailles latérales du corps sont cténoïde, rendant la peau rugueuse.

Les teintes varient en fonction de la zone géographique. On distingue six populations distinctes en fonction des régions : îles du Pacifique, les Marquises, mer du Japon et d'Asie du sud-est, Pacifique Ouest, côtes australiennes occidentales, Océan Indien.

Différences entre mâles et femelles

Le mâle adulte est plus grand que la femelle.

   

Mode de vie & Comportement

  • Sociabilité
    solitaire
  • Mode de vie
    Diurne
  • territorial
    Oui
  • Venimeux
    Non

La spécialisation alimentaire dépend des régions. Cependant, cette espèce opportuniste est friande de crustacés, en particuliers de crabes. Dans certaines régions comme en mer Rouge, c'est également un chasseur de poisson.

Comme chez les autres mérous, les adultes sont territoriaux. Ils chassent à l'affût dans les pentes extérieures du récifs ou dans les zones rocheuses des baies et lagons.

Mode de reproduction

  • Espèce migratrice
    Non
  • Hermaphrodite
    protogyne
  • Protection de la ponte
    Non

Comme chez les autres mérous, les mérous oriflammes naissent tous femelle. D'après Fishbase, cette espèce a la particularité de présenter des combinaison d'hermaprhodisme simultané. Les plus petits individus peuvent donc être mâle ou femelle en fonction du contexte. Les grands individus perdent généralement la capacité "femelle" et deviennent des mâles dominants.

Espèce inoffensive

Cette espèce ne présente pas de danger particulier pour l'Homme en cas de rencontre dans son milieu naturel.

D'où vient-il ?

Présence géographique & État des populations

Les populations de cette espèce semblent importantes.

Quel est son habitat ?

Caractéristiques du milieu naturel

  • Profondeur
    20 - 45 m

Présentation du biotope

L'espèce est fréquente dans les récifs coralliens et les zones rocheuses. Elle reste à proximité dans les anfractuosités pour chasser et se cacher. Les mérous sont chassés par les requins des récifs et d'autres prédateurs de taille importante.

Espèces du même biotope

Idées cadeaux

Voyager durable et écologique

S'immerger dans le milieu

Apprendre en s'amusant

Pour aller plus loin

Espèces de la même famille

A lire sur la toile

Sources & Réalisation

Participation & Validation

L'équipe de Fishipédia et les contributeurs spécialistes s'engagent à apporter un contenu de haute qualité. Cependant, bien que l'information soit issue de sources scientifiques ou de témoignages d'expériences de spécialistes, les fiches peuvent contenir des imprécisions.

Benoit Chartrer

Benoit Chartrer

Références bibliographiques

FAO Species Catalogue. Vol. 16. Groupers of the world (family Serranidae, subfamily Epinephelinae). - Heemstra, P.C - J.E. Randall - FAO Fisheries Synopsis - 1993.

A taxonomic revision of the Eastern Atlantic groupers (Pisces: Serranidae) - Heemstra, P.C - Museu de História Natural do Funchal - 1991.

Intéragir avec Fishipedia

Pour entrer en contact avec notre équipe ou participer à notre projet.

Modèle de fiche et contenu © Fishipedia - Reproduction non autorisée sans demande préalable - ISSN 2270-7247 - Dernière mise à jour le 22/06/2021

Partenariats

Espèces de la même famille

Proches congénères

Espèces du même biotope

  • {{name}}

    {{#street_number}}{{street_number}}, {{/street_number}}{{#route}}{{route}}{{/route}}
    {{postal_code}} {{town}}

    {{#phone}}{{phone}}{{/phone}}{{^phone}}-{{/phone}}