Sauteur de vase Atlantique

Nom scientifique Periophthalmus barbarus
Descripteur Linnaeus
Année description 1766
Statut IUCN LC
Famille Gobiidae
Genre Periophthalmus
Periophthalmus barbarus Periophthalmus barbarus

Introduction

Periophthalmus barbarus, plus communément appelé sauteur de vase Atlantique, est un poisson vivant en eau saumâtre et en eau de mer originaire de la côte ouest de l'Afrique. Il est répertorié du Sénégal à l'Angola.

Comme ses congénères, ce poisson amphibie a la particularité de vivre une partie du temps hors de l'eau. Sous certains aspects, il présente des similitudes avec les batraciens.

Qui est-il ?

Le genre Periophthalmus

Le genre Periophthalmus compte 19 espèces issues de l'océan Indien Est et de l'Océan Pacifique Ouest à la seule exception de l'espèce Periophthalmus barbarus présente uniquement en Afrique de l'Ouest. Les espèces du genre mesurent entre 4,6 cm pour Periophthalmus darwini et 19 cm pour Periophthalmus argentilineatus.

Le genre regroupe l'ensemble des gobies sauteur ou gobie de vase ayant la capacité de se déplacer hors de l'eau. Bien que ces poissons puissent être pris pour des batraciens, il s'agit bien de poissons amphibies ayant une respiration branchiale et nom pulmoné.

Le temps moyen hors de l'eau est de 5 à 10 min en fonction de la température. Une fois en manque d'oxygène, Les Periophtalmus retournent dans une flaque d'eau pour faire de nouveau circuler l'eau dans leurs branchies. En complément, ces espèces peuvent respirer par la peau comme les grenouilles.

Tous ces poissons suivent un mode de vie similaire. Ils creusent des "terrier" dans la vase pour se protéger et se reproduire. Le nom Periophthalmus vient de la position haute des yeux sur la tête du poisson lui permettant d'avoir une vision à 360°.

En 2022, aucune des espèces du genre ne semble menacé dans son milieu.

Morphologie

  • Taille moyenne
    12 cm
  • Taille maximale
    14.7 cm
  • Longévité
    8 ans
  • Motif
    marbrures
  • Taille moyenne
    12 cm
  • Taille maximale
    14.7 cm
  • Longévité
    8 ans
  • Motif
    marbrures

Comment reconnaître le Sauteur de vase Atlantique ?

Le sauteur de vase Atlantique mesure entre 12 et 14.7 cm. Le corps est majoritairement marron et gris, recouvert de marbrures de couleur marron plus foncé. Le ventre est plus clair que le dos. Des points aux reflets bleus parsèment la tête.

Le corps est longiligne, la bouche est large et située infère, les yeux sont proéminents et placés au-dessus de la tête. Les nageoires pectorales sont transparentes, larges et puissante, permettant à l'animal de se déplacer hors de l'eau. La nageoire dorsale est double. La première nageoire dorsale est haute et présente un liseré bleu. La deuxième nageoire dorsale est de la couleur du corps et fendu de deux bandes horizontales plus claires.

Comme chez tous les gobies les nageoires pelviennes sont soudées formant une ventouse permettant à l'animal de s'accrocher aux différents supports.

La nageoire caudale est grise, légèrement translucide.

Différences entre mâles et femelles

La différence entre mâle est visible sous le poisson au niveau de l'orifice génital, les mâles possède un appendice en forme de losange.

Mode de vie & Comportement

  • Sociabilité
    grégaire
  • territorialité
    Oui
  • Mode de vie
    Diurne

Le sauteur de vase vit en groupe sur les bords vaseux ou sableux de la zone mangrove. Bien que cette espèce carnivore ait un tempérament calme, il n'est pas rare de voir des individus défendre farouchement leur territoire face à des poissons de la même espèce.

Ce poissons se déplace hors de l'eau à l'aide de ses nageoires pectorales. Il est aussi capable d'effectuer des bonds de 1 m et des "ricochets" sur l'eau à grande vitesse. Si le danger est trop oppressant, il plonge sous l'eau, pour ensuite s'enfoncer dans la vase.

Mode de reproduction

  • Espèce migratrice
    Non

Le mode de reproduction est encore méconnu. Cependant, on sait que ce poisson se reproduit tout au long de l'année. La ponte a lieu dans une cavité creusée dans la vase, protégée des prédateurs alentours.

Espèce inoffensive

Cette espèce ne présente pas de danger particulier pour l'Homme en cas de rencontre dans son milieu naturel.

D'où vient-il ?

Présence géographique & État des populations

La population n'est pas menacée dans le milieu naturel.

Contenu publicitaire

Quel est son habitat ?

Caractéristiques du milieu naturel

  • Température
    25 - 30 °C
  • Profondeur
    0 - 1 m

Présentation du biotope

On retrouve le plus souvent le sauteur de vase Atlantique sur les bords vaseux ou sablonneux des grandes mangroves d'Afrique de l'Ouest.

Les delta des grands fleuves forment de grands bancs de sables et de vase en se jetant dans la mer. Les plantes appelées palétuviers consolident les berges et limite l'érosion, permettant ainsi à une faune très diversifiée de s'y installer.

Cette zone subit le balancement des marées, ce qui provoque de fortes variations de hauteur d'eau et de salinité. À chaque marée, des zones entières sont découvertes, piégeant de nombreux organismes qui sont ensuite prédatés. Inversement, lorsque la marée remonte, de multiples organismes terrestres sont piégés à leur tour et deviennent des proies pour les organismes aquatiques.

Espèces du même biotope

Maintenance en aquarium

Déontologie

Fishipédia soutient la pratique d'une aquariophilie responsable et respectueuse de l'environnement. Nous encourageons la maintenance si celle-ci est motivée par le désir de comprendre le fonctionnement biologique du vivant et si elle est réalisée dans le respect de la vie animale.

Nous pensons que l'aquariophilie est une ouverture à la découverte des milieux aquatiques, en particulier d'eau douce, et que cette connaissance est nécessaire pour mieux protéger et respecter ces environnements. Logiquement, nous réfutons l'achat compulsif d'animaux qui ne trouveraient pas une place suffisante et / ou adaptée dans l'aquarium hôte.

Recommandations générales

  • Volume min
    250 litres
  • Population min
    3
  • Température
    25 - 30 °C
  • pH (acidité)
    8.2 - 8.4

Caractéristiques

  • Difficulté d'élevage
    modéré
  • Robustesse
    tolérant
  • Comportement
    peu agressif
  • Disponibilité
    rare

Rappels généraux

Il est fortement conseillé de lire la fiche complète dédiée et de se renseigner sur les retours d'expériences de maintenance de l'animal envisagé, ceci afin d'éviter tout conflit potentiel dont la finalité est généralement la mort de l'individu (ou des autres habitants). Il est important de ne pas surcharger son aquarium pour limiter la pollution. La maintenance en sera facilitée.

La réalisation d'un aquarium eau de mer requiert certaines connaissances au préalable.

L'eau de mer est généralement synthétique, constituée d'eau osmosée et de sel synthétique à hauteur de 33g/litres. Il est également possible de prélever de l'eau de mer directement (après s'être assuré que l'eau ne soit pas polluée).

La mise en fonctionnement d'un aquarium d'eau de mer se fait en trois phases : la mise en place d'un décor en pierre vivante, l'introduction des invertébrés un mois plus tard, et l'introduction des poissons 3 mois plus tard. Il est primordial d'attendre le plus longtemps possible avant d'introduire les animaux afin que la micro-faune ait eu le temps de bien se développer. L'équilibre et la stabilité physico-chimique sont fondamentaux pour la réussite de ce type de bac.

Afin de préserver la vie sauvage, si vous faîtes l'acquisition de cet animal, il ne doit pas être relâché en milieu naturel. Voir aussi, la charte Fishipedia.

Conseils de maintenance

L'élevage de cette espèce est accessible à condition de bien se renseigner sur ses besoins en aquarium. Les éventuels cohabitants doivent être choisis avec soin pour éviter la perte d'animaux.

Cette espèce est très rare dans le commerce aquariophile. Elle est plutôt maintenue par des aquariophiles avertis qui élèvent et reproduisent des individus issus de souches d'origine sauvage. Si vous souhaitez vous procurer cette espèce, nous vous conseillons de vous rapprocher des clubs spécialisés. Les spécimens issus d'élevage de longue date sont un peu plus faciles à élever mais il faut respecter les paramètres d'eau particuliers.

Le chlore et la chloramine sont dangereux pour la santé des animaux. Utilisés pour désinfecter l'eau, ces agents sont présents en quantité non négligeable dans l'eau du robinet. Nous conseillons d'utiliser un anti-chlore lors de chaque changement d'eau. Outre le chlore, des traitements et médicaments vendus pour l'aquariophilie contiennent parfois des métaux lourds dangereux à forte dose.

Entretien et équilibre de l'eau

Le Sauteur de vase Atlantique est une espèce marine qui vit naturellement à une température comprise entre 25 °C et 30 °C. Pour une bonne maintenance, la température ne devrait jamais dépasser les 33°C sur de longues périodes. La teneur en nitrates devrait rester inférieure à 50mg/L. Pour garder une eau propre et non polluée, prévoyez un renouvellement mensuel de 20% à 30% du volume d'eau. En eau de mer, il est également possible d'éliminer les nitrates en utilisant l'une des méthodes suivantes : Jaubert, denitrateur sur souffre, biopeletts, méthode vodka.

Cohabitation & Environnement

Le sauteur de vase Atlantique est un poisson qu'il convient de maintenir en aquarium (paludarium) spécifique. L'associer à d'autres espèces n'est pas fondamentalement impossible, mais un travail de documentation est nécessaire pour la constitution de la population.

Étant un poisson vivant en groupe, il convient d'installer au moins 3 individus dans un aquarium de 250 litres minimum. La maintenance en groupe est une condition sine qua non pour s'assurer de leur bien-être. Les individus esseulés ont tendance à rapidement se stresser et deviennent particulièrement sensibles aux maladies.

Attention, mélanger plusieurs espèces vivant dans une même zone de vie est déconseillé si le volume n'est pas conséquent.

Conseils pour l'alimentation

Le Sauteur de vase Atlantique est carnivore. Après une longue acclimatation, cette espèce peut être nourrie avec des aliments secs (paillettes, granulés). Cependant, il est préférable de fournir de la nourriture fraîche ou de la nourriture congelée. Pour éviter les carences, il est recommandé de varier les types de nourriture.

Il convient de ne pas trop nourrir vos pensionnaires pour éviter de polluer l'eau. Pour la plupart des espèces, il est préférable de donner quelques petites portions chaque jour plutôt qu'un unique repas trop copieux.

Protocole de reproduction

  • Nettoyage de la ponte
    Femelle & Mâle
  • Protection de la ponte
    Femelle & Mâle
  • Défense des alevins

La reproduction en aquarium n'est pas maitrisée à ce jour.

Risques d'hybridation

De manière générale, il est conseillé de ne pas mélanger plusieurs espèces d'un même genre ou différentes variétés d'une même espèce pour éviter les risques d'hybridation.

Magasins partenaires proches

Exemples d'aquariums contenant cette espèce

Apprendre en s'amusant

Découvrir les milieux

Pour aller plus loin

Espèces de la même famille

Sujets qui pourraient vous intéresser

Où acheter ce poisson sur la toile ?

A lire sur la toile

Sites partenaires en aquariophilie

Sources & Réalisation

Participation & Validation

L'équipe de Fishipédia et les contributeurs spécialistes s'engagent à apporter un contenu de haute qualité. Cependant, bien que l'information soit issue de sources scientifiques ou de témoignages d'expériences de spécialistes, les fiches peuvent contenir des imprécisions.

Adrien Falzon

Adrien Falzon

Benoit Chartrer

Benoit Chartrer

Références bibliographiques

Aspects of the Biology of Periophthalmus barbarus (Mudskipper), from Jaja Creek, Niger Delta, Nigeria - Nsikak Okon Abiaobo - IdopiseAbasi Ekpe Asuquo - Ifeanyi Ntasiobi Ejiogu - Etimfon Joseph James - Science Publishing Group - 2021.

Reproductive biology of Periopthalmus barbarus (Linneaus 1766 ) in new Calabar River, Nigeria - K.O.Chukwu - S.N.Deekae - U.U.Gabriel - AGRICULTURE AND BIOLOGY JOURNAL OF NORTH AMERICA - 2020.

The reproductive characteristics of mudskipper Periophthalmus barbarus (linnaeus 1760) (teleostei, Gobiidae) in the estuarine swamps of the Imo river, Nigeria - LAWRENCE ETIM - F. N. OLELE - MFON T. UDO - INIOBONG IKO BROWNSON - GLOBAL JOURNAL OF PURE AND APPLIED SCIENCES - 2009.

Breeding, growth, mortality and yield of the mudskipper Periophthalmus barbarus (Linneaus 1766) (Teleostei: Gobiidae) in the Imo River estuary, Nigeria - LAWRENCE ETIM - Richard P.King - Mfon T.Udo - Elsevier Ltd - 2002.

Intéragir avec Fishipedia

Pour entrer en contact avec notre équipe ou participer à notre projet.

Modèle de fiche et contenu © Fishipedia - Reproduction non autorisée sans demande préalable - ISSN 2270-7247 - Dernière mise à jour le 03/10/2022

Partenaires

Espèces de la même famille

Proches congénères

Espèces du même biotope

Jours
Heures
Min
Sec

Très bientôt... Découvrez FishiShop
Des produits écologiques & ludiques
Pour soutenir le projet Fishipédia

Découvrez FishiShop
Des produits écologiques & ludiques
Pour soutenir le projet Fishipédia

  • {{name}}

    {{#street_number}}{{street_number}}, {{/street_number}}{{#route}}{{route}}{{/route}}
    {{postal_code}} {{town}}

    {{#phone}}{{phone}}{{/phone}}{{^phone}}-{{/phone}}