Mugilogobius tigrinus

Nom scientifique Mugilogobius tigrinus
Descripteur Larson
Année description 2001
Statut IUCN NE
Famille Gobiidae
Genre Mugilogobius
Mugilogobius tigrinus Mugilogobius tigrinus

Introduction

Le Mugilogobius tigrinus est un petit poisson tropical d'eau douce originaire d'Asie vivant en eau saumâtre. Ce gobie réside naturellement dans la péninsule malaisienne.

Qui est-il ?

Le genre Mugilogobius

Les Mugilogobius appartiennent à la sous-famille Gobionellinae de la famille Gobiidae. Ils sont proches d'une douzaine de genres parmi lesquels on rencontre les Brachygobius, les Hemigobius, les Pandaka ou encore les Pseudogobius. Les différentes espèces de la sous-famille, au nombre d'une centaine, ont longtemps été confondues et de nombreuses espèces non décrites sont encore parfois associées à de mauvais genres. Le genre le plus proche des Mugilogobius est Chlamydogobius.

En 2019, le genre comprend 32 espèces dont plusieurs décrites. La plupart des espèces vivent dans les estuaires et les eaux douces. Quelques spécimens sont largement répandus dans le Pacifique tandis que d'autres sont endémiques à un plan d'eau.

Comme chez la majorité des gobies, les Mugilogobius  sont reconnaissables à la forme du disque pelvien formé par la soudure des deux nageoires pelviennes. Cette soudure forme un disque servant de ventouse qui permet au gobie d'adhérer sur les différents substrats. Leur première nageoire dorsale est munie de 5 à 7 épines molles.

Morphologie

  • Type
  • Taille moyenne
    1 cm
  • Taille maximale
    2 cm
  • Motif
    rayures verticales
  • Type
  • Taille moyenne
    1 cm
  • Taille maximale
    2 cm
  • Motif
    rayures verticales

Comment reconnaître Mugilogobius tigrinus ?

Cette espèce fait partie des plus petits gobies, atteignant un maximum de 2,25 cm. Le corps est mince et relativement comprimé. Les yeux sont proéminents, de grande taille et haut sur la tête. Le museau est court et pointu. Elle est très proche du M. fasciatus et s'en distingue principalement par le motif de couleur et la taille des premières épines dorsale.

La coloration du corps peut varier de blanchâtre à beige, voire brun foncé. La première nageoire dorsale est sombre, et possède une large bande blanche.

Le corps recouvert de 4 bandes verticales noires complètes (contre 5 chez M. fasciatus) et de 2 demi-bandes de même couleur. Il possède également une tache noire arrondie sur la base caudale. le tigrinus possède une seule bande noirâtre de l’œil jusqu'au milieu de la mâchoire supérieure.

Différences entre mâles et femelles

Chez les mâles matures, la bouche est parfois plus élargie.

Mode de vie & Comportement

  • Sociabilité
    vivant en petit groupes
  • territorialité
    Oui
  • Mode de vie
    Nocturne

Le Mugilogobius tigrinus est un poisson vivant en petits groupes éparses qui réside naturellement sur le fond. C'est une espèce au tempérament plutôt calme, excepté avec ses congénères et les petits poissons territoriaux de taille similaire.

Bien que légèrement territorial, le Mugilogobius tigrinus reste un poisson plutôt paisible qui se comporte généralement de manière pacifique avec les autres espèces.

Le Mugilogobius tigrinus semble être plutôt nocturne bien qu'il soit aussi actif en journée.

Mode de reproduction

  • Espèce migratrice
    Non

Le Mugilogobius tigrinus est un poisson ovipare qui pond sur substrat découvert.

Lors du frai, les femelles pondent leurs œufs sur un support (rocher, végétation...). Le mâle protège la ponte et entretient les œufs qui éclosent au bout de quelques jours. Les alevins sont d'abord transparents et il semblerait que la pigmentation apparaissent une fois un refuge trouvé.

Espèce inoffensive

Cette espèce ne présente pas de danger particulier pour l'Homme en cas de rencontre dans son milieu naturel.

D'où vient-il ?

Contenu publicitaire

Quel est son habitat ?

Caractéristiques du milieu naturel

  • Température
    25 - 30 °C
  • pH (acidité)
    7 - 8.5
  • Courant
    Lent

Présentation du biotope

Le Mugilogobius tigrinus évolue à faible profondeur dans les petites criques et les zones calmes de mangrove. L'eau y est saumâtre, parfois avec des concentrations de sel importantes. C'est une espèce qui ne supporte pas de longs séjours en eau exclusivement pure.

Espèces du même biotope

Maintenance en aquarium

Déontologie

Fishipédia soutient la pratique d'une aquariophilie responsable et respectueuse de l'environnement. Nous encourageons la maintenance si celle-ci est motivée par le désir de comprendre le fonctionnement biologique du vivant et si elle est réalisée dans le respect de la vie animale.

Nous pensons que l'aquariophilie est une ouverture à la découverte des milieux aquatiques, en particulier d'eau douce, et que cette connaissance est nécessaire pour mieux protéger et respecter ces environnements. Logiquement, nous réfutons l'achat compulsif d'animaux qui ne trouveraient pas une place suffisante et / ou adaptée dans l'aquarium hôte.

Recommandations générales

  • Volume min
    30 litres
  • Population min
    5
  • Température
    25 - 30 °C
  • pH (acidité)
    7 - 8.5

Caractéristiques

  • Difficulté d'élevage
    difficile
  • Robustesse
    tolérant
  • Comportement
    pacifique
  • Disponibilité
    rare

Rappels généraux

Il est fortement conseillé de lire la fiche complète dédiée et de se renseigner sur les retours d'expériences de maintenance de l'animal envisagé, ceci afin d'éviter tout conflit potentiel dont la finalité est généralement la mort de l'individu (ou des autres habitants). Il est important de ne pas surcharger son aquarium pour limiter la pollution. La maintenance en sera facilitée.

En eau douce, à l'état sauvage, les animaux sont soumis aux conditions météorologiques et vivent dans des eaux dont les caractéristiques sont souvent variables. Les conseils donnés par notre équipe pour la maintenance en aquarium sont des estimations et ne peuvent être assimilés à des données scientifiques. Les spécimens sauvages sont plus difficiles à élever que ceux issus de l'élevage. Certains traits de caractère peuvent également avoir évolué.

Afin de préserver la vie sauvage, si vous faîtes l'acquisition de cet animal, il ne doit pas être relâché en milieu naturel. Voir aussi, la charte Fishipedia.

Conseils de maintenance

Mugilogobius tigrinus est une espèce dont la maintenance est plutôt reservée à des aquariophiles avertis. Elle ne pourra être réalisée avec succès qu'en effectuant un minimum de travail de documentation. Les conditions particulières d'élevage peuvent facilement entraîner la mort de l'espèce.

Cette espèce est très rare dans le commerce aquariophile. Elle est plutôt maintenue par des aquariophiles avertis qui élèvent et reproduisent des individus issus de souches d'origine sauvage. Si vous souhaitez vous procurer cette espèce, nous vous conseillons de vous rapprocher des clubs spécialisés. Les spécimens issus d'élevage de longue date sont un peu plus faciles à élever mais il faut respecter les paramètres d'eau particuliers.

Le chlore et la chloramine sont dangereux pour la santé des animaux. Utilisés pour désinfecter l'eau, ces agents sont présents en quantité non négligeable dans l'eau du robinet. Nous conseillons d'utiliser un anti-chlore lors de chaque changement d'eau. Outre le chlore, des traitements et médicaments vendus pour l'aquariophilie contiennent parfois des métaux lourds dangereux à forte dose.

Entretien et équilibre de l'eau

Mugilogobius tigrinus est une espèce qui vit naturellement à une température comprise entre 25 °C et 30 °C. Pour une bonne maintenance, la température ne devrait jamais dépasser les 33°C sur de longues périodes. La teneur en nitrates devrait rester inférieure à 50mg/L. Pour garder une eau propre et non polluée, prévoyez un renouvellement mensuel de 20% à 30% du volume d'eau.

Cohabitation & Environnement

Le Mugilogobius tigrinus étant un poisson d'eau saumâtre, sa maintenance requiert des conditions d'eau très particulières.

En effet, bien que l'espèce puisse vivre une partie de son temps en eau douce, un apport en sel est recommandé. L'espèce peut être acclimatée en eau douce pendant une courte période mais nécessite de poursuivre sa croissance avec une légère salinité (>1.005). Ce poisson tolère très bien les écarts de densité. En effet, dans son milieu naturel, ce paramètre fluctue naturellement en fonction de l'intensité des marées. Dans un premier temps, un décor constitué de roches calcaires et de sable de corail peut participer à un bon équilibrage de l'eau. Génralement, une filtration puissante est requise pour brasser correctement l'eau.

Si vous optez pour la maintenance dans un cadre de bac évolutif, avec une salinité augmentant progressivement avec la croissance des poissons, il sera nécessaire après plusieurs années d'ajouter un écumeur. Ce type de maintenance est très difficile bien que passionnant car au plus proche du milieu de vie des espèces concernées.

Le Mugilogobius tigrinus est un poisson qu'il convient de maintenir en aquarium spécifique. Un bac de 30 litres est suffisant pour envisager son élevage. L'associer à d'autres espèces n'est pas fondamentalement impossible mais un travail de documentation est nécessaire pour la constitution de la population.

Il est impératif d'être vigilent à la taille de ces colocataires, étant donné la taille adulte n'excédant pas 2,5 cm. Attention également à la concurrence au moment du nourrissage. Les gobies sont des poissons de fond, à la nage maladroite, et il est possible qu'il n'est pas accès à la nourriture.

Conseils pour l'alimentation

Le Mugilogobius tigrinus est un omnivore à tendance carnivore.

Comme pour tous les poissons, il convient de ne pas trop les nourrir pour éviter de polluer l'eau. Pour un poisson adulte, vous pouvez le nourrir une fois par jour.

Protocole de reproduction

  • Protection de la ponte
    Oui

Risques d'hybridation

De manière générale, il est conseillé de ne pas mélanger plusieurs espèces d'un même genre ou différentes variétés d'une même espèce pour éviter les risques d'hybridation.

Magasins partenaires proches

Ces animaux pourraient vous intéresser

Exemples d'aquariums contenant cette espèce

Apprendre en s'amusant

Découvrir les milieux

Pour aller plus loin

Espèces de la même famille

Sujets qui pourraient vous intéresser

Où acheter ce poisson sur la toile ?

A lire sur la toile

Sites partenaires en aquariophilie

Sources & Réalisation

Participation & Validation

L'équipe de Fishipédia et les contributeurs spécialistes s'engagent à apporter un contenu de haute qualité. Cependant, bien que l'information soit issue de sources scientifiques ou de témoignages d'expériences de spécialistes, les fiches peuvent contenir des imprécisions.

Benoit Chartrer

Benoit Chartrer

Références bibliographiques

A revision of the gobiid fish genus Mugilogobius (Teleostei: Gobioidei), and its systematic placement - Larson, H.K. - Records of the Western Australian Museum - 2001. (Suppl. No. 62)

Intéragir avec Fishipedia

Pour entrer en contact avec notre équipe ou participer à notre projet.

Modèle de fiche et contenu © Fishipedia - Reproduction non autorisée sans demande préalable - ISSN 2270-7247 - Dernière mise à jour le 13/08/2022

Partenaires

Espèces de la même famille

Proches congénères

Espèces du même biotope

Jours
Heures
Min
Sec

Très bientôt... Découvrez FishiShop
Des produits écologiques & ludiques
Pour soutenir le projet Fishipédia

Découvrez FishiShop
Des produits écologiques & ludiques
Pour soutenir le projet Fishipédia

  • {{name}}

    {{#street_number}}{{street_number}}, {{/street_number}}{{#route}}{{route}}{{/route}}
    {{postal_code}} {{town}}

    {{#phone}}{{phone}}{{/phone}}{{^phone}}-{{/phone}}