Stigmatogobius sadanundio

Nom scientifique Stigmatogobius sadanundio
Descripteur Hamilton
Année description 1822
Statut IUCN NE
Famille Gobiidae
Genre Stigmatogobius
Stigmatogobius sadanundio Stigmatogobius sadanundio

Introduction

Le Stigmatogobius sadanundio, parfois appelé en anglais knight goby, est un poisson tropical d'eau douce et d'eau saumâtre originaire d'Asie.

Qui est-il ?

Le genre Stigmatogobius

Le genre Stigmatogobius a subit une révision par Larson en 2005. Les espèces du genre mesurent entre 2 et 10 centimètres. Ce sont des petits prédateurs qui peuplent les estuaires et les eaux douces de la zone Indo-Pacifique.

Elles sont caractérisées par un motif transversal distinctif au niveau des papilles sensorielles, le nombre de rayons des nageoires ainsi que la forme de leur tête. En 2019, selon Fishbase, le genre comprend 7 espèces.

Ces dernières années, ces poissons ont acquis une certaine notoriété via le hobby aquariophile. En anglais, ils sont désignés par le nom vernaculaire de «gobie chevalier». Malgré les mises en avant, les études autour de la taxonomie de ces poissons ont tardé à venir. Ils sont très proches des Mugilogobius, Chlamydogobius et des Tamanka.

Morphologie

  • Type
  • Taille moyenne
    9 cm
  • Taille maximale
    10 cm
  • Longévité
    7 ans
  • Motif
    ponctuations
  • Type
  • Taille moyenne
    9 cm
  • Taille maximale
    10 cm
  • Longévité
    7 ans
  • Motif
    ponctuations

Comment reconnaître Stigmatogobius sadanundio ?

Parfois appelé Gobius sadanundio, ou Gobius apogoniusS. sadanundio est très proche de S. pleurostigma avec lequel il est souvent confondu. Il se distingue des autres espèces du genre par les trois ou quatre rangées de points noirs arrondis, presque alignés le long de son corps beige / gris.

Les bases des nageoires dorsale et anale sont molles et recouvertes de taches. Une tache allongée foncée est présente sur la première nageoire dorsale, entre la troisième et la cinquième épine dorsale. Il diffère du pleurostigma par la disposition des taches noires sur le corps et les nageoires, ce dernier n'ayant qu'une seule rangée de taches noires ocellées.

Mode de vie & Comportement

  • Sociabilité
    grégaire
  • territorialité
    Oui
  • Mode de vie
    Nocturne

Stigmatogobius sadanundio vit en groupes éparses de volumétrie variable. Cependant, les mâles sont territoriaux et chaque poisson semble indépendant dans sa chasse et son mode de vie. C'est un petit carnassier qui chasse tout ce qui peut entrer dans sa bouche.

Ce poisson n'apprécie guère la présence d'autres espèces "caractérielles" sur son territoire. Il est généralement paisible avec les poissons de grande taille non territoriaux. Son activité est plus dense la nuit. Généralement, il quitte sa cachette et commence à être actif une fois la pénombre arrivée.

Mode de reproduction

  • Espèce migratrice
    Non

Ce poisson pond sur substrat caché, généralement dans les grottes à l'intérieur des rochers. Les pontes sont prolifiques et gardées par les mâles. Celui-ci protège et couve sa progéniture pendant quatre jours. Deux jours après leur naissance, les alevins sont assez gros pour se nourrir de nauplies d'artémias.

Une partie de sa reproduction en milieu naturel demeure mystérieuse. En effet, des pontes ont été observées mais aucun poisson de taille inférieure à 3 centimètres n'a été capturés lors des différentes études menées sur le terrain. On ignore où les alevins grandissent.

Espèce inoffensive

Cette espèce ne présente pas de danger particulier pour l'Homme en cas de rencontre dans son milieu naturel.

D'où vient-il ?

Présence géographique & État des populations

L'espèce est largement répandue de l'Inde à l'Indonésie.

Quel est son habitat ?

Caractéristiques du milieu naturel

  • Température
    20 - 26 °C
  • pH (acidité)
    7 - 8
  • gh (dureté)
    9 - 20
  • Courant
    Modéré et Lent

Présentation du biotope

Ce poisson fréquente les zones de rochers des mangroves, estuaires et ruisseaux proches de la côte. Rarement, il peut être rencontré en eau de mer, à proximité des jetées d'eau douce. Il semble beaucoup plus fréquents en eau douce qu'en eau saumâtre et se nourrit d'insectes, de crustacés et de petits poissons.

Maintenance en aquarium

Déontologie

Fishipédia soutient la pratique d'une aquariophilie responsable et respectueuse de l'environnement. Nous encourageons la maintenance si celle-ci est motivée par le désir de comprendre le fonctionnement biologique du vivant et si elle est réalisée dans le respect de la vie animale.

Nous pensons que l'aquariophilie est une ouverture à la découverte des milieux aquatiques, en particulier d'eau douce, et que cette connaissance est nécessaire pour mieux protéger et respecter ces environnements. Logiquement, nous réfutons l'achat compulsif d'animaux qui ne trouveraient pas une place suffisante et / ou adaptée dans l'aquarium hôte.

Recommandations générales

  • Volume min
    140 litres
  • Population min
    2
  • Température
    20 - 26 °C
  • pH (acidité)
    7 - 8

Caractéristiques

  • Difficulté d'élevage
    modéré
  • Robustesse
    tolérant
  • Comportement
    peu agressif

Rappels généraux

Il est fortement conseillé de lire la fiche complète dédiée et de se renseigner sur les retours d'expériences de maintenance de l'animal envisagé, ceci afin d'éviter tout conflit potentiel dont la finalité est généralement la mort de l'individu (ou des autres habitants). Il est important de ne pas surcharger son aquarium pour limiter la pollution. La maintenance en sera facilitée.

En eau douce, à l'état sauvage, les animaux sont soumis aux conditions météorologiques et vivent dans des eaux dont les caractéristiques sont souvent variables. Les conseils donnés par notre équipe pour la maintenance en aquarium sont des estimations et ne peuvent être assimilés à des données scientifiques. Les spécimens sauvages sont plus difficiles à élever que ceux issus de l'élevage. Certains traits de caractère peuvent également avoir évolué.

Afin de préserver la vie sauvage, si vous faîtes l'acquisition de cet animal, il ne doit pas être relâché en milieu naturel. Voir aussi, la charte Fishipedia.

Conseils de maintenance

L'élevage de cette espèce est accessible à condition de bien se renseigner sur ses besoins en aquarium. Les éventuels cohabitants doivent être choisis avec soin pour éviter la perte d'animaux.

Le chlore et la chloramine sont dangereux pour la santé des animaux. Utilisés pour désinfecter l'eau, ces agents sont présents en quantité non négligeable dans l'eau du robinet. Nous conseillons d'utiliser un anti-chlore lors de chaque changement d'eau. Outre le chlore, des traitements et médicaments vendus pour l'aquariophilie contiennent parfois des métaux lourds dangereux à forte dose.

Entretien et équilibre de l'eau

Stigmatogobius sadanundio est une espèce qui vit naturellement à une température comprise entre 20 °C et 26 °C. Pour une bonne maintenance, la température ne devrait jamais dépasser les 29°C sur de longues périodes. La teneur en nitrates devrait rester inférieure à 50mg/L. Pour garder une eau propre et non polluée, prévoyez un renouvellement mensuel de 20% à 30% du volume d'eau.

Incompatibilités formelles

Attention, Stigmatogobius sadanundio est incompatible avec les crustacés.

Cohabitation & Environnement

Ce poisson doit soit être maintenu avec des espèces de taille supérieure, soit être maintenu en aquarium spécifique car c'est un petit prédateur qui n'hésitera pas à gober tout organisme vivant entrant dans sa bouche.

Pour coller au mieux avec son biotope, vous pouvez recouvrir le fond du bac de sable et déposer un amas de pierres de manière à former des grottes.

Conseils pour l'alimentation

Le gobie chevalier est un carnivore. Comme pour tous les poissons, il convient de ne pas trop les nourrir pour éviter de polluer l'eau. Pour un poisson adulte, vous pouvez le nourrir une fois par jour.

Protocole de reproduction

  • Protection de la ponte
    Oui

Aucun protocole renseigné pour le moment. La reproduction de cette espèce est cependant maitrisée en captivité. Il existe un grand nombre de protocoles professionnels et amateurs disponibles en ligne.

Risques d'hybridation

De manière générale, il est conseillé de ne pas mélanger plusieurs espèces d'un même genre ou différentes variétés d'une même espèce pour éviter les risques d'hybridation.

Ces animaux pourraient vous intéresser

Exemples d'aquariums contenant cette espèce

Apprendre en s'amusant

Découvrir les milieux

Pour aller plus loin

Espèces de la même famille

Sujets qui pourraient vous intéresser

A lire sur la toile

Sites partenaires en aquariophilie

Sources & Réalisation

Participation & Validation

L'équipe de Fishipédia et les contributeurs spécialistes s'engagent à apporter un contenu de haute qualité. Cependant, bien que l'information soit issue de sources scientifiques ou de témoignages d'expériences de spécialistes, les fiches peuvent contenir des imprécisions.

Benoit Chartrer

Benoit Chartrer

Références bibliographiques

A revision of the gobiid genus Stigmatogobius - Larson, H.K. - Ichthyol. Explor. Freshwaters - 2005. Vol. 16, No. 4

Intéragir avec Fishipedia

Pour entrer en contact avec notre équipe ou participer à notre projet.

Modèle de fiche et contenu © Fishipedia - Reproduction non autorisée sans demande préalable - ISSN 2270-7247 - Dernière mise à jour le 04/07/2022
Jours
Heures
Min
Sec

Très bientôt... Découvrez FishiShop
Des produits écologiques & ludiques
Pour soutenir le projet Fishipédia

Découvrez FishiShop
Des produits écologiques & ludiques
Pour soutenir le projet Fishipédia

  • {{name}}

    {{#street_number}}{{street_number}}, {{/street_number}}{{#route}}{{route}}{{/route}}
    {{postal_code}} {{town}}

    {{#phone}}{{phone}}{{/phone}}{{^phone}}-{{/phone}}