mérou royal

Nom scientifique Mycteroperca rubra
Descripteur Bloch
Année description 1793
Statut IUCN LC
Famille Serranidae
Genre Mycteroperca
Mycteroperca rubra Mycteroperca rubra

Introduction

Mycteroperca rubra, plus communément appelé "mérou royal", est un poisson démersal marin. On le retrouve en mer Méditerranée et dans l'océan Atlantique est, des côtes portugaises au sud de l'Angola.

Le mérou royal est assez peu représenté dans la zone ouest de la Méditerranée tandis qu'il est le mérou le plus commun de la partie est. En cause : l'ouverture du canal de Suez a provoqué l'invasion, depuis la mer Rouge, de Siganus rivulatus, aussi appelé "poisson-lapin", qui s'avère être la proie préférentielle du mérou royal dans les alentours. Cette espèce invasive représenterait 30% de la biomasse des habitats rocheux aux abords des côtes israéliennes et donc une source illimitée de nourriture pour Mycteroperca rubra.

Qui est-il ?

Le genre Mycteroperca

Le genre Mycteroperca appartient à la famille des Serranidae et totalise 15 espèces. Ce sont des mérous, nom vernaculaire attribué aux espèces de la sous-famille des Epinephelinae, représentant un riche assemblage de poissons de récif. Le genre est présent globalement dans les eaux tropicales et subtropicales de l'océan Atlantique et de l'océan Pacifique est. Tout comme les autres mérous, les espèces du genre Mycteroperca sont des prédateurs. Ce sont des espèces convoitées par les pêcheurs.

La hiérarchie taxonomique depuis l'espèce jusqu'à la famille chez les mérous a subi de nombreux changements et des incohérences demeurent encore aujourd'hui. Bien qu'étant insuffisante, l'utilisation d'analyse moléculaire phylogénétique a contribué significativement à éclaircir les relations qui lient les mérous entre eux en termes de classification. Actuellement, la construction de ces relations s'approche plus d'un éventail de schémas taxonomiques cohérents fondés sur les principes de la systématique phylogénétique.

Au sein des mérous, le genre Mycteroperca se distingue des autres grâce à de légères différences morphologiques. Tout d'abord, avec le genre Epinephelus, dont il est le plus similaire, ce sont les seuls à posséder 10 ou 11 rayons épineux dorsaux et à ne pas avoir de ptérigiophore triségmenté (partie centrale de la nageoire dorsale à trois segments). Mycteroperca fut distingué de son cousin par son plus grand nombre de rayons sur la nageoire anale (10-13 pour Mycteroperca contre 7-10 pour Epinephelus), la profondeur de son corps et la forme de sa nageoire caudale.

Les espèces du genre Mycteroperca sont hermaphrodites protogynes. C'est un cas d'hermaphrodisme séquentiel où le poisson nait avec des tissus femelles fonctionnels. Lorsque les tissus mâles se développent, la femelle change de sexe et devient un mâle dit "secondaire".

 

Morphologie

  • Taille moyenne
    80 cm
  • Taille maximale
    144 cm
  • Longévité
    25 ans
  • Mimétisme
    végétaux
  • Motif
    multiple
  • Taille moyenne
    80 cm
  • Taille maximale
    144 cm
  • Longévité
    25 ans
  • Mimétisme
    végétaux
  • Motif
    multiple

Comment reconnaître le mérou royal ?

Le corps de Mycteroperca rubra est oblong et compressé. La longueur standard équivaut à environ 3 fois la profondeur et entre 2,5 et 3 fois la longueur de la tête. Le mérou royal est brun rougeâtre et montre des tâches noires ou gris pâle qui prennent la forme de trainées au-dessus de la bouche. Bordure noire en "selle de cheval" sur le pédoncule caudal chez les juvéniles.

Il y a 11 épines dorsales, entre 15 et 17 rayons mous dorsaux, 3 épines anales et 3 rayons mous anaux. L'espace interorbital est convexe. La dentition s'étend jusqu'à l'angle marquant le début du préopercule. Chez l'adulte, les narines supérieures font 2 fois la taille des narines antérieures.

Différences entre mâles et femelles

Il n’existe pas de différences morphologiques flagrantes entre mâles et femelles sauf la taille adulte. Les femelles se transforment en mâle au cours de la croissance, ces derniers sont généralement plus grands.

Mode de vie & Comportement

  • régime
    carnivore
  • Sociabilité
    solitaire
  • territorialité
    Oui
  • Mode de vie
    Diurne

Mycteroperca rubra est un poisson solitaire et relativement territorial. Il chasse majoritairement le jour, mais les individus de plus grande taille peuvent être actifs la nuit.

C'est un prédateur, carnivore qui se nourrit de petits poissons, de crustacés benthiques et de mollusques. Il rôde près des rochers ou autres couvertures et s'approche furtivement de ses proies pour attaquer de près.

Mode de reproduction

  • Espèce migratrice
    Non
  • Hermaphrodite
    protogyne

Le Mycteroperca rubra est hermaphrodite protogyne. C'est un cas d'hermaphrodisme séquentiel où le poisson nait avec des tissus femelles fonctionnels. Lorsque les tissus mâles se développent, la femelle change de sexe et devient un mâle dit "secondaire".

Tout comme les autres mérous, ils se rassemblent en grand nombre à un endroit précis en période de reproduction.

Espèce inoffensive

Cette espèce ne présente pas de danger particulier pour l'Homme en cas de rencontre dans son milieu naturel.

D'où vient-il ?

Présence géographique & État des populations

On retrouve cette espèce en mer Méditerranée et dans l'océan Atlantique est.

Quel est son habitat ?

Caractéristiques du milieu naturel

  • Température
    15 - 26 °C
  • Profondeur
    15 - 50 m
  • Courant
    Modéré et Lent

Présentation du biotope

Le mérou royal est répertorié de 15 à 200 mètres de profondeur, mais semble plus fréquent entre 15 et 50 mètres. Ce poisson démersal marin affectionne les fonds sableux et rocheux. Les jeunes individus peuvent être aperçus dans les lagunes bordées de mangroves.

Apprendre en s'amusant

Découvrir les milieux

Pour aller plus loin

Espèces de la même famille

A lire sur la toile

Sources & Réalisation

Participation & Validation

L'équipe de Fishipédia et les contributeurs spécialistes s'engagent à apporter un contenu de haute qualité. Cependant, bien que l'information soit issue de sources scientifiques ou de témoignages d'expériences de spécialistes, les fiches peuvent contenir des imprécisions.

Benoit Chartrer

Benoit Chartrer

Aurélien Calas

Aurélien Calas

Références bibliographiques

ECOLOGY OF THE MOTTLED GROUPER (MYCTEROPERCA RUBRA) IN THE EASTERN MEDITERRANEAN - Andrey Aronov - Menachem Goren - Electronic Journal of Ichthyology - 2008.

Les relations des espèces de mérous à leur habitat – Epinephelus marginatus, E. costae et Mycteroperca rubra - dans la région de Kas, Turquie, Méditerranée Orientale - LOUISY Patrick - GANTEAUME Anne - FRANCOUR Patrice - 2nd Symposium on Mediterranean Groupers - 2007.

Intéragir avec Fishipedia

Pour entrer en contact avec notre équipe ou participer à notre projet.

Modèle de fiche et contenu © Fishipedia - Reproduction non autorisée sans demande préalable - ISSN 2270-7247 - Dernière mise à jour le 27/11/2022
Jours
Heures
Min
Sec

Très bientôt... Découvrez FishiShop
Des produits écologiques & ludiques
Pour soutenir le projet Fishipédia

Découvrez FishiShop
Des produits écologiques & ludiques
Pour soutenir le projet Fishipédia

  • {{name}}

    {{#street_number}}{{street_number}}, {{/street_number}}{{#route}}{{route}}{{/route}}
    {{postal_code}} {{town}}

    {{#phone}}{{phone}}{{/phone}}{{^phone}}-{{/phone}}