5 poissons que vous n’imaginiez pas trouver en Méditerranée

Avec près de 800 espèces de poissons qui vivent dans ses eaux, la mer Méditerranée est un foyer important de biodiversité. On compte parmi elles poissons-perroquets, balistes et demoiselles, des espèces habituellement associées aux récifs coralliens ou aux océans de l’hémisphère Sud. On y rencontre aussi de nombreux géants des mers.

Voici 5 poissons dont la présence en Méditerranée pourrait vous étonner.

Grand requin blanc

Grand requin blanc – Carcharodon carcharias © Fabrice Guérin
Description

Rendu (im)populaire par le film « les Dents de la mer », le super-prédateur migrateur vit en solitaire ou par paire. Il fréquente principalement les côtes mais peut être observé au large. Il est responsable d’une partie des attaques sur les humains, ces dernières restent cependant très rares et lui sont souvent imputées à tort.

Les requins blancs adultes mesurent de 4,50 à 7,50m. Les plus grands spécimens ont été identifiés en Méditerranée.

En bref
Espèce Carcharodon carcharias
Dernière observation Mai 2020 en Sicile
Présence rare
Répartition en Méditerranée Mer Tyrrhénienne, mer Adriatique, océan Atlantique
Statut IUCN Vulnérable (VU)

Diable de Méditerranée

Diable de Méditerranée – Mobula mobular © Fabrice Guérin
Description

Espèce emblématique de la mer Méditerranée, cette raie volante est l’une des plus menacées avec une population qui a diminué de 50% en 60 ans. En cause, la pollution, la suractivité maritime et la pêche commerciale (pour son utilisation en médecine chinoise ou pêche accidentelle).

Ce diable tient son nom des appendices situés au niveau de la bouche qui lui permettent de se mouvoir et de se nourrir. Il s’agit de la deuxième plus grande raie au monde, avec une envergure pouvant atteindre 5m.

La maturité sexuelle arrive à la taille de 2m. La femelle ne donne naissance qu’à un petit à la fois.

En bref
Espèce Mobula mobular
Dernière observation
Présence rare
Répartition en Méditerranée Mer Méditerranée, océan Atlantique tempéré Est
Statut IUCN En danger d’extinction (EN)

Grand requin-marteau

Grand requin-marteau – Sphyrna mokarran © Albert Kok
Description

Le grand requin-marteau est un migrateur solitaire qui se rencontre près des côtes. Ce super-prédateur compte parmi les plus grands poissons au monde, avec une taille pouvant atteindre 6 m.

Bien qu’il soit présent dans de nombreuses zones tropicales et tempérées, ce requin est l’une des espèces les plus menacées.

En bref
Espèce Sphyrna mokarran
Dernière observation 1969
Présence rare
Répartition en Méditerranée Mer Méditerranée, océan Atlantique du Maroc au Sénégal
Statut IUCN En danger d’extinction (EN)

Poisson-perroquet

Poisson-perroquet de Méditerranée – Sparisoma cretense © Fabrice Guérin
Description

Espèce dont le nom est associé aux récifs coralliens, ce poisson-perroquet est le seul du genre qui vit en Méditerranée. Il se rencontre dans des eaux peu profondes, sur des fonds rocheux.

En bref
Espèce Sparisoma cretense
Dernière observation
Présence rare
Répartition en Méditerranée Mer Méditerranée Sud et Est, océan Atlantique du Portugal aux Canaries
Statut IUCN Préoccupation mineure (LC)

Hippocampe commun

Hippocampe commun – Hippocampus hippocampus © Hans Hillewaert
Description

Poisson à tête de cheval, l’hippocampe est connu pour sa morphologie et son mode de reproduction atypiques. Espèce monogame, la femelle dépose ses oeufs dans la poche ventral du mâle qui mettra ensuite bas.

L’hippocampe commun est particulièrement sensible aux pressions liées à l’activité humaine. Capturé pour être utilisé en médecine chinoise ou pour être séché et vendu comme décoration, il est devenu rare dans les eaux méditerranéennes.

En bref
Espèce Hippocampus hippocampus
Dernière observation Etang de Thau, près de Montpellier
Présence rare
Répartition en Méditerranée Mer Méditerranée, océan Atlantique tempéré
Statut IUCN Données insuffisantes (DD)

Si ces 5 espèces de poissons sont bel et bien originaires de Méditerranée, d’autres poissons dits tropicaux sont désormais aussi rencontrés dans ces eaux. En cause, le réchauffement climatique et l’augmentation de la température de l’eau.

Ce phénomène va se poursuivre dans les années à venir et bouleverser l’équilibre existant. De nouvelles espèces provenant de la mer Rouge pourraient faire leur arrivée en Méditerranée. D’autres espèces existantes, comme certains coraux et coquillages, pourraient quant à eux totalement disparaître.

A propos de l'auteur

Julie Magnus est contrôleuse de gestion, spécialiste de la billetterie de spectacles. Sensibilisée aux problématiques environnementales, elle a rejoint l'équipe éditoriale de Fishipedia pour rédiger et s'occuper de la traduction anglaise du site.

Articles liés