Des particules de peinture plein les océans

Les particules de peinture pourraient être un des types de microplastiques les plus abondants dans l’océan.

Selon une étude publiée dans Science of the Total Environment, les particules de peinture serait la seconde plus grande source de microplastiques dans les océans, juste après les fibres de vêtements synthétiques.

Pour Clare Ostle, co-auteur de l’étude : « Nous savons maintenant que le plastique est partout et que beaucoup d’organismes en ingèrent. Toutefois on sait moins combien leur ingestion peut être nocive. Cette étude permet de souligner que les particules de peintures sont l’une des principales formes de microplastiques. Elles ne devraient donc pas être négligées, surtout quand certaines se révèlent être toxiques. »

Forte quantité de cuivre, de plomb et de fer

De nombreuses collectes dans tout l’océan Atlantique Nord ont été réalisées en 2018 pour cette étude. Les échantillons d’eau de mer ont été récoltés de l’océan Arctique à l’Espagne, de l’est des Etats-Unis à la Suède. Dans ces eaux habitent de nombreux poissons emblématiques de la zone : requin pélerin, raie manta, thon rouge, maquereau, poisson-lune

Une analyse détaillée de certaines particules révèlent une forte quantité de cuivre, de plomb et de fer. Si ces matériaux se sont retrouvés là, c’est parce qu’ils sont utilisés dans les peintures antisalissure et anti-corrosion des bateaux. L’équipe de recherche indique que ça pourrait constituer une menace environnementale supplémentaire non seulement pour l’océan mais aussi pour toute la faune qui ingère ces particules. Elle a aussi remarqué que les particules de peinture étaient plus denses près des côtes qu’au large.

Exemple de corrosion d’une coque © eurisles.org

Ça fait une vingtaine d’année que les chercheurs et les chercheuses de l’Université de Plymouth et de la Marine Biological Association collaborent sur de nombreux projets concernant le plastique dans les océans. En 2019, ils avaient déjà réussi à démontrer l’augmentation significative du plastique dans les océans depuis la fin des années 50.

Cette nouvelle étude permettra peut-être une plus grande prise de conscience de l’attention particulière qu’il va falloir accorder à la faune et la flore marine dans les années à venir.

Reference

Turner A, Ostle C, Wootton M. Occurrence and chemical characteristics of microplastic paint flakes in the North Atlantic Ocean. Sci. Total Environ. 2022;806:150375. doi: 10.1016/j.scitotenv.2021.150375

A propos de l'auteur

Ancien journaliste, Nans Gourgousse est désormais un auteur et podcasteur vivant à Paris. Ses thèmes de prédilection sont l'environnement, la consommation d'énergie et les pistes pour réussir à mieux vivre en consommant moins. En plus de la rédaction d'articles, il est en charge de la communication sur les réseaux sociaux de Fishipedia.

Articles liés

  • {{name}}

    {{#street_number}}{{street_number}}, {{/street_number}}{{#route}}{{route}}{{/route}}
    {{postal_code}} {{town}}

    {{#phone}}{{phone}}{{/phone}}{{^phone}}-{{/phone}}