L’Argentine devient le premier pays à interdire l’élevage de saumons

C’est une première mondiale : il n’y aura plus d’élevage de saumons en Argentine. Cette décision historique a été possible grâce à la province de Terre de Feu.

Le 30 juin 2021, l’Assemblée législative de Terre de Feu, région située la plus au sud de l’Argentine, a voté à l’unanimité l’interdiction de cette pratique, aussi appelée salmoniculture. Seul territoire apte à recevoir des fermes piscicoles, sa décision marque une belle victoire pour l’environnement. Comme le souligne Greenpeace Argentina, « jamais encore on n’avait légiféré dans le monde, tant au niveau local que national, sur la protection des écosystèmes face aux dommages causés par cette industrie en amont de ses activités. »

C’est un succès aussi les militants et les ONG environnementales. Initialement un accord avait été signé entre la province de Terre de Feu, le gouvernement argentin et la Norvège pour développer l’élevage de saumons. Mais une forte mobilisation a réussi à empêcher le projet.

Dégâts redoutables de la salmoniculture

La salmoniculture est une activité particulièrement néfaste pour l’environnement. La loi précise que ce genre d’élevage provoque « d’innombrables défaillances dans l’écosystème ». À cause de cet élevage, les bactéries présentes dans l’eau augmentent et s’attaquent à toutes les espèces marines qui passent à côté. Il provoque aussi la prolifération de poux de mer. Une dizaine de ces parasites peut par exemple tuer un saumon sauvage, lui n’étant pas traité contre eux à coup d’antibiotiques. Sans parler de la pollution qu’un élevage intensif comme celui-là entraîne.  

Saumon aquatique en pisciculture © CSIRO – Peter Whyte

Victoire en demi-teinte

La décision lumineuse de l’Argentine n’est malheureusement pas dénuée d’ombres. La Terre de Feu est un territoire partagé entre l’Argentine et le Chili. Or le Chili ne compte pas voter à son tour l’interdiction de l’élevage de saumons. Deuxième producteur mondial de saumons derrière la Norvège, le secteur pèse trop lourd économiquement. 21 000 emplois dépendent de cette industrie. Et malgré les critiques, elle n’est pas près de lever le pied.

A propos de l'auteur

Ancien journaliste, Nans Gourgousse est désormais un auteur et podcasteur vivant à Paris. Ses thèmes de prédilection sont l'environnement, la consommation d'énergie et les pistes pour réussir à mieux vivre en consommant moins. En plus de la rédaction d'articles, il est en charge de la communication sur les réseaux sociaux de Fishipedia.

Articles liés

  • {{name}}

    {{#street_number}}{{street_number}}, {{/street_number}}{{#route}}{{route}}{{/route}}
    {{postal_code}} {{town}}

    {{#phone}}{{phone}}{{/phone}}{{^phone}}-{{/phone}}