rombou

Nom scientifique Bothus podas
Type Poisson-plat
Descripteur Delaroche
Année description 1809
Statut IUCN LC
Genre Bothus
Bothus podas Bothus podas

Introduction

Le Bothus podas, plus communément appelé rombou, est un poisson plat vivant en mer Méditerranée et sur la façade tempérée Est de l'océan Atlantique.

Qui est-il ?

Le genre Bothus

En 2019, le genre Bothus regroupe 16 espèces selon FishBase. Ces espèces sont largement répandues à travers la planète, en particulier dans les zones tropicales et tempérées. Une partie d'entre elles sont appelées "flet".

Comme tous les poissons plats du groupe des pleuronectiformes, les deux yeux sont placés sur un seul flanc. Ces poissons sont caractérisés par le fort écartement entre chaque œil, en particulier chez les mâles. Les yeux sont présents sur le côté gauche, qui est également généralement plus coloré. Les nageoires pelviennes sont inégales avec la nageoire à proximité des yeux plus longue.

Ces espèces ont trois stades de vie : œuf, larve et adulte. Les larves et adultes diffèrent par la coloration, la symétrie et la forme du corps. Chez ce genre, c'est l’œil droit qui migre vers l’œil gauche (migration senestre). La migration des yeux peut se produire à travers une fente formée lors de la séparation de la nageoire dorsale du crâne ou via un "trou" dans la tête qui entraîne le processus.

Des modifications de la pigmentation ont également lieu lors de la métamorphose. Comme chez les autre poissons plats apparentés, les cellules pigmentaires (qui donnent la coloration) sont présentes à la naissance des deux côtés du corps, mais en faible abondance. Au cours de la métamorphose, ces mélanophores disparaissent du côté "aveugle" (le dessous) et ne sont plus présentes que du côté des yeux.

Ces poissons ont la capacité de changer de couleur pour se fondre dans les fonds marins, en particulier en imitant les zones sableuses. Ce comportement est contrôlé par des neurotransmetteurs qui envoient des signaux qui interviennent dans les modifications des mélanophores. Différentes couleurs résultent des concentrations choisies de granulés de pigment dans les différentes zones. Ces changements sont toujours réversibles. Outre cette capacité de mimétisme, tous les poissons de ce genre peuvent s'enterrer dans le sable pour se camoufler.

Outre leur capacité à se camoufler, les flets ont un organe sensoriel qui détecte les mouvements et les vibrations dans l'eau. Les yeux au sommet du corps de l’adulte servent d’organes visuels.

Comment le reconnaître ?

  • Taille moyenne
    15 cm
  • Taille maximale
    45 cm
  • Mimétisme
    fond sableux
  • Motif
    ponctuations
  • Taille moyenne
    15 cm
  • Taille maximale
    45 cm
  • Mimétisme
    fond sableux
  • Motif
    ponctuations

Description

Le rombou est un poisson osseux senestre (les deux yeux sur la même face : la gauche). Les écailles du côté oculaire sont cténoïdes et cycloïdes du côté aveugle. Les rayons supérieurs de la nageoire pectorale ne sont pas prolongés. Le côté supérieur est de couleur marron clair, avec des tâches plus foncées. La sous-espèce de Madère et des Canaries, est brun foncé à violet foncé.

Le rombou peut être confondu avec des espèces du genre Scophthalmus mais il en diffère par sa forme en losange.

Différences entre mâles et femelles

Le mâle adulte est plus grand que la femelle. La largeur inter-orbitale est également plus large chez ce dernier.

Mode de vie & Comportement

  • Sociabilité
    solitaire
  • territorialité
    Oui
  • Mode de vie
    Nocturne

Les mâles sont territoriaux et n'acceptent pas de concurrents dans leur zone de vie. Ils peuvent montrer des signes d'agressivité et réaliser des démonstrations musclées. Les femelles sont plus pacifiques, vivent dans des petits territoires qui peuvent intégrer ceux des mâles.

Les territoires changent entre le jour et la nuit. Il semblerait que les mâles s'approchent du rivage pendant la nuit tandis que les femelles rejoignent des eaux plus profondes.

Ces poissons sont solitaires et passent l'ensemble de leur temps posés sur le substrat ou enterrés, dans l'attente d'une proie, en particulier des invertébrés et des petits poissons. Ils sont eux-même chassés par les raies et les requins. En cas de menace, ils se mimétisent avec le fond ou s'enfoncent instantanément dans le sable jusqu'au départ du prédateur.

Ils sont principalement rencontrés dans les fonds sableux ou mixtes en Méditerranée, souvent à proximité des posidonies.

Mode de reproduction

  • Espèce migratrice
    Non
  • Protection de la ponte
    Non

Le rombou est un poisson ovipare qui pond en eau libre. Les mâles possèdent un harem de plusieurs femelles qui résident sur leur territoire.

Les partenaires potentiels communiquent par le toucher en utilisant la nageoire pectorale oculaire. Après une parade, mâle et femelle se placent dans la colonne d'eau et s'élèvent ensemble. Lors de la montée, à environ 2 mètres au-dessus du substrat, les gamètes sont simultanément libérées.

Après le processus d'accouplement, les mâles effectuent un comportement appelé "vérification" afin de s'assurer que l'accouplement a réussi. Une sorte de signal est envoyé entre les poissons à ce moment-là, mais on ignore s'il s'agit d'un signal visuel ou d'un signal chimique. Les œufs sont emportés par le courant.

La reproduction a lieu entre mai et août. Il semblerait qu'elle ait lieu préférentiellement au crépuscule.

Espèce inoffensive

  • Venimeux
    Non

Cette espèce ne présente pas de danger particulier pour l'Homme en cas de rencontre dans son milieu naturel.

D'où vient-il ?

Présence géographique & État des populations

Le rombou vit en mer Méditerranée et sur la façade tempérée Est de l'océan Atlantique.

Contenu publicitaire

Quel est son habitat ?

Caractéristiques du milieu naturel

  • Température
    18 - 28 °C
  • Profondeur
    15 - 400 m

Présentation du biotope

Cette espèce benthique qui s'observe régulièrement entre 15 et 20 mètres, est présente à de fortes profondeurs.

Espèces du même biotope

Maintenance en aquarium

Déontologie

Fishipédia soutient la pratique d'une aquariophilie responsable et respectueuse de l'environnement. Nous encourageons la maintenance si celle-ci est motivée par le désir de comprendre le fonctionnement biologique du vivant et si elle est réalisée dans le respect de la vie animale.

Nous pensons que l'aquariophilie est une ouverture à la découverte des milieux aquatiques, en particulier d'eau douce, et que cette connaissance est nécessaire pour mieux protéger et respecter ces environnements. Logiquement, nous réfutons l'achat compulsif d'animaux qui ne trouveraient pas une place suffisante et / ou adaptée dans l'aquarium hôte.

Recommandations générales

  • Volume min
    1000 litres
  • Population min
    1 individus
  • Température
    18 - 28 °C
  • pH (acidité)
    8.2 - 8.4

Caractéristiques

  • Difficulté d'élevage
    modéré
  • Robustesse
    robuste
  • Comportement
    peu agressif
  • Disponibilité
    rare

Rappels généraux

Il est fortement conseillé de lire la fiche complète dédiée et de se renseigner sur les retours d'expériences de maintenance de l'animal envisagé, ceci afin d'éviter tout conflit potentiel dont la finalité est généralement la mort de l'individu (ou des autres habitants). Il est important de ne pas surcharger son aquarium pour limiter la pollution. La maintenance en sera facilitée.

La réalisation d'un aquarium eau de mer requiert certaines connaissances au préalable.

L'eau de mer est généralement synthétique, constituée d'eau osmosée et de sel synthétique à hauteur de 33g/litres. Il est également possible de prélever de l'eau de mer directement (après s'être assuré que l'eau ne soit pas polluée).

La mise en fonctionnement d'un aquarium d'eau de mer se fait en trois phases : la mise en place d'un décor en pierre vivante, l'introduction des invertébrés un mois plus tard, et l'introduction des poissons 3 mois plus tard. Il est primordial d'attendre le plus longtemps possible avant d'introduire les animaux afin que la micro-faune ait eu le temps de bien se développer. L'équilibre et la stabilité physico-chimique sont fondamentaux pour la réussite de ce type de bac.

Afin de préserver la vie sauvage, si vous faîtes l'acquisition de cet animal, il ne doit pas être relâché en milieu naturel. Voir aussi, la charte Fishipedia.

Conseils de maintenance

L'élevage de cette espèce est accessible à condition de bien se renseigner sur ses besoins en aquarium. Les éventuels cohabitants doivent être choisis avec soin pour éviter la perte d'animaux.

Cette espèce est très rare dans le commerce aquariophile. Elle est plutôt maintenue par des aquariophiles avertis qui élèvent et tentent de reproduire des individus issus de souches d'origine sauvage. Si vous souhaitez vous procurer cette espèce, nous vous conseillons de vous rapprocher des clubs spécialisés. Cette espèce n'étant pas reproduite en captivité, il est important de se renseigner sur les conditions de captures sauvages et l'état de santé des populations. En cas de réussite de reproduction de cette espèce, nous vous invitons à prendre contact avec notre équipe.

Le chlore et la chloramine sont dangereux pour la santé des animaux. Utilisés pour désinfecter l'eau, ces agents sont présents en quantité non négligeable dans l'eau du robinet. Nous conseillons d'utiliser un anti-chlore lors de chaque changement d'eau. Outre le chlore, des traitements et médicaments vendus pour l'aquariophilie contiennent parfois des métaux lourds dangereux à forte dose.

Entretien et équilibre de l'eau

Le rombou est une espèce marine qui vit naturellement à une température comprise entre 18 °C et 28 °C. . Pour une bonne maintenance, la température ne devrait jamais dépasser les 31°C sur de longues périodes. La teneur en Nitrates devrait rester inférieure à 50mg/L. Pour garder une eau propre et non polluée, prévoyez un renouvellement mensuel de 20% à 30% du volume d'eau. En eau de mer, il est également possible d'éliminer les Nitrates en utilisant l'une des méthodes suivantes : Jaubert, denitrateur sur souffre, biopeletts, méthode vodka.

Incompatibilités formelles

Attention, le rombou est incompatible avec les crustacés.

Cohabitation & Environnement

Cette espèce, habituée jeune, semble facile à élever en captivité. Attention cependant à mettre en place un aquarium de type méditerranéen. Ce poisson n'a pas sa place dans un aquarium récifal classique car les températures élevées constantes entraîneraient sa mort à court terme.

Dans un contexte d'aquarium communautaire, il convient de le maintenir dans un volume minimum de 1 000 litres.

Cette espèce est susceptible de manger des poissons de petites tailles. L'éventuel prédation a plutôt lieu la nuit, lorsque cette espèce est plus active. Il est recommandé d'être particulièrement vigilant sur la constitution de la population pour éviter les risques de prédation. Les espèces de banc doivent être insérées avant l'éventuel prédateur. Celui-ci cohabite généralement bien s'il a été habitué à leur présence dès son plus jeune âge.

Conseils pour la maintenance en eau basique

Le rombou vivant naturellement dans une eau basique, la présence de roches calcaires de type meulière ou travertin améliorera son environnement. Il est également conseillé d'ajouter du sable avec un apport de sels spécifiques pour stabiliser le pH, à jauger en fonction de la dureté de l'eau utilisée.

Conseils pour l'alimentation

Le rombou est un omnivore à tendance carnivore. Comme pour tous les poissons, il convient de ne pas trop les nourrir pour éviter de polluer l'eau. Pour un poisson adulte, vous pouvez le nourrir une fois par jour.

Protocole de reproduction

Aucune reproduction n'est détaillée pour le moment si ce n'est que le mâle peut attirer la femelle en se colorant en foncé sur un fond clair, uniquement en période de reproduction.

 

Magasins partenaires proches

Exemples d'aquariums contenant cette espèce

Apprendre en s'amusant

S'immerger dans le milieu

Pour aller plus loin

Sources & Réalisation

Participation & Validation

L'équipe de Fishipédia et les contributeurs spécialistes s'engagent à apporter un contenu de haute qualité. Cependant, bien que l'information soit issue de sources scientifiques ou de témoignages d'expériences de spécialistes, les fiches peuvent contenir des imprécisions.

Benoit Chartrer

Benoit Chartrer

Intéragir avec Fishipedia

Pour entrer en contact avec notre équipe ou participer à notre projet.

Modèle de fiche et contenu © Fishipedia - Reproduction non autorisée sans demande préalable - ISSN 2270-7247 - Dernière mise à jour le 27/09/2021
  • {{name}}

    {{#street_number}}{{street_number}}, {{/street_number}}{{#route}}{{route}}{{/route}}
    {{postal_code}} {{town}}

    {{#phone}}{{phone}}{{/phone}}{{^phone}}-{{/phone}}