baudroie rousse

Nom scientifique Lophius budegassa
Type baudroie
Descripteur Spinola
Année description 1807
Statut IUCN LC
Genre Lophius
Lophius budegassa Lophius budegassa

Partenariats

Proches congénères

Espèces du même biotope

Introduction

Lophius budegassa est communément appelée « baudroie rousse » ou « baudroie noire ». Sa répartition se chevauche avec celle de la baudroie commune dans l'Atlantique et la mer Méditerranée. Comme cette dernière, elle utilise un appât pour attirer ses proies.

C'est l'un des poissons les plus consommés d'Europe où elle se rencontre sous le nom ambigu de « lotte ».

Qui est-il ?

Le genre Lophius

Les poissons du genre Lophius sont communément appelés « baudroie » ou « lotte » bien que ce terme soit ambigu. Ils appartiennent à l'ordre des Lophiiformes, surnommés « poissons-pêcheurs » à cause du leurre situé sur la première épine de la nageoire dorsale. Spécialistes du camouflage, ils utilisent ce dernier pour tromper et capturer leurs proies.

En 2020, on compte 7 espèces décrites dans ce genre selon Fishbase. La plus petite espèce mesure 60 cm et la plus grande, L. piscatorius, est un géant des profondeurs avec une taille record estimée à plus de 2 m.

Ce sont des poissons benthiques, c'est-à-dire qu'ils passent leur temps sur le fond, principalement sur le sable ou dans la vase. Les nageoires pectorales ont progressivement évoluées pour permettre des déplacements dans ces environnements. Elles sont larges et horizontales, et ont la forme de pattes palmées.

Les adultes sont des chasseurs redoutables. Principalement piscivores, ils sont positionnés en haut de la chaîne alimentaire. Outre le leurre qu'ils agitent vigoureusement, ils sont dotés d'une bouche très large avec une mâchoire supérieure protractile leur permettant d'aspirer quasiment instantanément leur proie. Les dents sont longues, acérées et orientés vers l'intérieur pour empêcher toute chance de sortie. Les yeux sont positionnés très en amont.

La forme de la bouche suivie d'un corps qui s'effile jusqu'à la queue donne parfois un aspect difforme et disproportionné à ces poissons. La couleur est généralement uniforme, variant du brun foncé au gris en fonction de l'habitat.

Ces poissons sont rencontrés exclusivement en Atlantique, à des profondeurs importantes. Plusieurs espèces font l'objet d'une pêche importante au chalut et plusieurs populations se raréfient. La capture est autorisée dès 30 cm, avant que l'animal n'ait atteint sa taille adulte. Son mode de reproduction et sa croissance lente devraient toutefois alertés sur les risques réels de disparition de ces prédateurs.

Comment le reconnaître ?

  • Taille moyenne
    50 cm
  • Taille maximale
    100 cm
  • Mimétisme
    Pierre
  • Taille moyenne
    50 cm
  • Taille maximale
    100 cm
  • Mimétisme
    Pierre

Description

Comme les autres espèces du genre, le corps est aplati et la tête disproportionnelle. Le premier rayon dorsal précède le leurre utilisé pour attirer les proies. Sa mâchoire proéminente est recouverte de dents acérées.

Comme la baudroie commune, elle est de couleur variable allant du brun au noir, avec un ventre couleur crème.

Différences entre mâles et femelles

Les plus grands spécimens sont généralement des femelles. La distinction est difficile en dehors de la taille.

Mode de vie & Comportement

  • Sociabilité
    solitaire
  • Mode de vie
    Diurne
  • territorial
    Oui
  • Venimeux
    Non

Plus petite que la baudroie commune, cette espèce reste un chasseur redoutable de petits poissons. Elle vit en solitaire, tapie dans le substrat généralement constitué de vase ou de sable.

Mode de reproduction

  • Espèce migratrice
    Non
  • Protection de la ponte
    Non

La reproduction semble avoir lieu entre janvier et mars.

Les femelles pondent leurs œufs dans des rubans pouvant atteindre plusieurs mètres de long. La femelle atteint la maturité sexuelle vers 50 cm, et le mâle autour de 40 cm. L'âge de maturité pour les deux sexes se situe approximativement entre 7 et 8 ans.

Espèce inoffensive

Cette espèce ne présente pas de danger particulier pour l'Homme en cas de rencontre dans son milieu naturel.

D'où vient-il ?

Contenu publicitaire

Quel est son habitat ?

Caractéristiques du milieu naturel

  • Température
    16 - 24 °C
  • Profondeur
    20 - 1000 m

Présentation du biotope

La baudroie rousse vit sur le fond et se rencontre jusqu'à 1000 mètres de profondeur. Elle a été notifiée à 1013 m en mer Ionienne orientale. Elle semble vivre dans des eaux plus profondes que la baudroie commune.

Espèces du même biotope

Idées cadeaux

Apprendre en s'amusant

Observer en experminentant

Découvrir en bouquinant

Pour aller plus loin

A lire sur la toile

Sources & Réalisation

Participation & Validation

L'équipe de Fishipédia et les contributeurs spécialistes s'engagent à apporter un contenu de haute qualité. Cependant, bien que l'information soit issue de sources scientifiques ou de témoignages d'expériences de spécialistes, les fiches peuvent contenir des imprécisions.

Benoit Chartrer

Références bibliographiques

FAO - Order LOPHIIFORMES - J.H. Caruso - FAO Fisheries Synopsis - 2004.

Intéragir avec Fishipedia

Pour entrer en contact avec notre équipe ou participer à notre projet.

Contenu publicitaire
Modèle de fiche et contenu © Fishipedia - Reproduction non autorisée sans demande préalable - ISSN 2270-7247 - Dernière mise à jour le 05/05/2021
  • {{name}}

    {{#street_number}}{{street_number}}, {{/street_number}}{{#route}}{{route}}{{/route}}
    {{postal_code}} {{town}}

    {{#phone}}{{phone}}{{/phone}}{{^phone}}-{{/phone}}