crénilabre cendré

Nom scientifique Symphodus cinereus
Type Labre
Descripteur Bonnaterre
Année description 1788
Statut IUCN LC
Genre Symphodus
Symphodus cinereus Symphodus cinereus

Introduction

Le crénilabre cendré est un petit poisson discret qui vit dans les zones rocheuses et les herbiers des côtes méditerranéennes. Les mâles sont connus pour les nids qu'ils creusent et agrémentent dans le substrat.

Qui est-il ?

Le genre Symphodus

Symphodus provient de la contraction des mots grecs "symphysis" et "odous". Le premier signifie "grandit ensemble", peut-être en référence à la cohabitation fréquente de plusieurs espèces. Le second renvoie à la dentition. Certaines espèces ont une mâchoire inférieure protubérante, ce qui pourrait expliquer cette allusion. La plupart des espèces de ce genre sont appelées "crénilabre", en référence à leurs grandes lèvres (labrus) et à la forme crénelée de leur opercule.

Ces poissons se rencontrent dans les zones rocheuses et les herbiers de l'océan Atlantique et en mer Méditerranée. Ce sont des chasseurs opportunistes qui se nourrissent de petits organismes marins, les plus grands chassent parfois les oursins. Plusieurs espèces sont fréquemment observées derrière les rougets et autres poissons remuant le fond. Les associations opportunistes semblent courantes chez ces poissons d'ordinaire sociable.

Comme chez les autres labres, ils sont caractérisés par leur faculté à changer de sexe. Toutes les espèces ont des œufs démersaux. Chez beaucoup d'espèces, le mâle s'occupe de la progéniture après l'accouplement et réalise parfois un nid. De manière globale, la difficulté de reproduction pourrait entraîner le changement de sexe, du mâle vers la femelle.

Le dimorphisme est important chez la plupart des espèces, aussi bien en terme de taille que de couleurs.

Comment le reconnaître ?

  • Taille moyenne
    8 cm
  • Taille maximale
    16 cm
  • Forme
    rectangulaire
  • Motif
    ponctuations
  • Taille moyenne
    8 cm
  • Taille maximale
    16 cm
  • Forme
    rectangulaire
  • Motif
    ponctuations

Description

Le corps brun et argenté de ce petit labre est moyennement comprimé. Les flancs sont marqués de ponctuations brillantes discrètes. La couleur peut varier en fonction du substrat et de l'état de stress. Une ligne longitudinale est observable sur le haut du corps, et une seconde à mi-flanc.

Les couleurs varient également en fonction de la période. Une tâche caractéristique est présente à la base du pédoncule caudal. Des sortes de marbrures argentées sont présentes sur le dessus de la tête. Des lignes aléatoires fines sont également visibles sur le museau.

Différences entre mâles et femelles

En période de frais, l'appendice génital de la femelle est bleu foncé. Les couleurs des mâles sont plus vives lors des parades.

Mode de vie & Comportement

  • Sociabilité
    vivant en couple ou en groupe
  • territorialité
    Oui
  • Mode de vie
    Diurne

Comme la plupart des crénilabres, les juvéniles vivent à faible profondeur dans les herbiers et les zones rocheuses, souvent en compagnie d'espèces proches.

Les adultes se rencontrent dans zones limitrophes entre rochers, herbiers et fonds sableux. Les mâles sont territoriaux en période de reproduction. Femelles et mâles dominés peuvent vivre en groupes éparses, en quête de petits crustacés, d'amphipodes et de petits mollusques.

Mode de reproduction

  • Espèce migratrice
    Non
  • Hermaphrodite
    protogyne
  • Protection de la ponte
    Oui

La reproduction a lieu du printemps jusqu'au début de l'été. Le mâle dominant prépare un nid constitué d'algues et de coquillages qu'il creuse dans le sédiment. Il y attire les femelles par l'intermédiaire de parades. Une fois la ponte effectuée, le mâle féconde les œufs et commence à protéger sa progéniture. La femelle ne reste pas après le frais et ne se préoccupe pas des œufs .

Pendant cette période, les mâles sont particulièrement virulents contre les autres mâles de la même espèce. Joutes et parades d'intimidation sont fréquentes. Des "mâles satellites", des petits mâles qui se font passer pour des femelles, participent aux fécondations en réalisant des éjaculations éclaires au dessus du nid sans être reconnus par les dominants.

Espèce inoffensive

  • Venimeux
    Non

Cette espèce ne présente pas de danger particulier pour l'Homme en cas de rencontre dans son milieu naturel.

D'où vient-il ?

Présence géographique & État des populations

Le crénilabre cendré est surtout présent en mer Méditerranée et en mer Noire mais on peut également le rencontrer sur les côtes atlantiques proches du delta de Gibraltar.

Contenu publicitaire

Quel est son habitat ?

Caractéristiques du milieu naturel

  • Température
    16 - 28 °C
  • Profondeur
    0 - 25 m

Présentation du biotope

Le crénilabre cendré se rencontre généralement à moins de 20 mètres, dans la plupart des zones rocheuses et des herbiers. Il est plus facile à observer dans les zones limitrophes entre banc de sable / herbiers / rochers. Il est également présent dans des biotopes sableux riches en algues et détritus de toute sorte dans lesquels il trouve sa nourriture.

Espèces du même biotope

Maintenance en aquarium

Déontologie

Fishipédia soutient la pratique d'une aquariophilie responsable et respectueuse de l'environnement. Nous encourageons la maintenance si celle-ci est motivée par le désir de comprendre le fonctionnement biologique du vivant et si elle est réalisée dans le respect de la vie animale.

Nous pensons que l'aquariophilie est une ouverture à la découverte des milieux aquatiques, en particulier d'eau douce, et que cette connaissance est nécessaire pour mieux protéger et respecter ces environnements. Logiquement, nous réfutons l'achat compulsif d'animaux qui ne trouveraient pas une place suffisante et / ou adaptée dans l'aquarium hôte.

Recommandations générales

  • Volume min
    500 litres
  • Population min
    1 individus
  • Température
    16 - 28 °C

Caractéristiques

  • Difficulté d'élevage
    inconnue
  • Robustesse
    tolérant
  • Comportement
    peu agressif
  • Disponibilité
    rare

Rappels généraux

Il est fortement conseillé de lire la fiche complète dédiée et de se renseigner sur les retours d'expériences de maintenance de l'animal envisagé, ceci afin d'éviter tout conflit potentiel dont la finalité est généralement la mort de l'individu (ou des autres habitants). Il est important de ne pas surcharger son aquarium pour limiter la pollution. La maintenance en sera facilitée.

La réalisation d'un aquarium eau de mer requiert certaines connaissances au préalable.

L'eau de mer est généralement synthétique, constituée d'eau osmosée et de sel synthétique à hauteur de 33g/litres. Il est également possible de prélever de l'eau de mer directement (après s'être assuré que l'eau ne soit pas polluée).

La mise en fonctionnement d'un aquarium d'eau de mer se fait en trois phases : la mise en place d'un décor en pierre vivante, l'introduction des invertébrés un mois plus tard, et l'introduction des poissons 3 mois plus tard. Il est primordial d'attendre le plus longtemps possible avant d'introduire les animaux afin que la micro-faune ait eu le temps de bien se développer. L'équilibre et la stabilité physico-chimique sont fondamentaux pour la réussite de ce type de bac.

Afin de préserver la vie sauvage, si vous faîtes l'acquisition de cet animal, il ne doit pas être relâché en milieu naturel. Voir aussi, la charte Fishipedia.

Conseils de maintenance

Cette espèce est très rare dans le commerce aquariophile. Elle est plutôt maintenue par des aquariophiles avertis qui élèvent et reproduisent des individus issus de souches d'origine sauvage. Si vous souhaitez vous procurer cette espèce, nous vous conseillons de vous rapprocher des clubs spécialisés. Les spécimens issus d'élevage de longue date sont un peu plus faciles à élever mais il faut respecter les paramètres d'eau particuliers.

Le chlore et la chloramine sont dangereux pour la santé des animaux. Utilisés pour désinfecter l'eau, ces agents sont présents en quantité non négligeable dans l'eau du robinet. Nous conseillons d'utiliser un anti-chlore lors de chaque changement d'eau. Outre le chlore, des traitements et médicaments vendus pour l'aquariophilie contiennent parfois des métaux lourds dangereux à forte dose.

Entretien et équilibre de l'eau

Le crénilabre cendré est une espèce marine qui vit naturellement à une température comprise entre 16 °C et 28 °C. . Pour une bonne maintenance, la température ne devrait jamais dépasser les 31°C sur de longues périodes. La teneur en Nitrates devrait rester inférieure à 50mg/L. Pour garder une eau propre et non polluée, prévoyez un renouvellement mensuel de 20% à 30% du volume d'eau. En eau de mer, il est également possible d'éliminer les Nitrates en utilisant l'une des méthodes suivantes : Jaubert, denitrateur sur souffre, biopeletts, méthode vodka.

Incompatibilités formelles

Attention, le crénilabre cendré est incompatible avec les mollusques et crustacés.

Cohabitation & Environnement

Dans un contexte d'aquarium communautaire, il convient de le maintenir dans un volume minimum de 500 litres.

Le mâle dominant est un poisson de caractère territorial. Il n'est pas très agressif envers ces voisins, même territoriaux. Cependant, il ne faut pas négliger son besoin d'un espace conséquent et bien agencé pour lui permettre de marquer son territoire. Il ne doit pas cohabiter avec des poissons territoriaux de grande taille ou trop agressifs afin d'éviter qu'il ne soit dominé voire blessé.

Il peut vivre correctement avec des espèces territoriales paisibles de plus grande taille ou avec des voisins au comportement similaire, à condition que le volume d'aquarium le permette. La surface au sol est un élément clé pour s'assurer la réussite de son élevage. Il est important d'éviter de faire cohabiter deux espèces territoriales occupant la même zone de vie dans un aquarium trop petit. En période de reproduction, il n'hésitera pas à défendre avec virulence son territoire, comportement qui peut fragiliser des poissons d'ordinaire timides.

Pour coller au mieux avec son biotope, vous pouvez recouvrir le fond du bac de sable et déposer un amas de pierres et d'algues.

Conseils pour la maintenance en eau acide

Le crénilabre cendré vivant naturellement dans une eau acide, généralement en eau "noire" ou "tamisée", la mise en place d'une filtration sur tourbe est idéale pour son équilibre. L'ajout de feuilles en décomposition et de fruits d'aulnes peut sensiblement améliorer ses conditions de maintien en augmentant naturellement l'acidité de l'eau.

Conseils pour l'alimentation

Le crénilabre cendré est un omnivore à tendance carnivore.

Protocole de reproduction

Aucun protocole renseigné pour le moment.

Magasins partenaires proches

Ces animaux pourraient vous intéresser

Exemples d'aquariums contenant cette espèce

Apprendre en s'amusant

S'immerger dans le milieu

Pour aller plus loin

Espèces de la même famille

Sujets qui pourraient vous intéresser

Où acheter ce poisson sur la toile ?

A lire sur la toile

Sites partenaires en aquariophilie

Sources & Réalisation

Participation & Validation

L'équipe de Fishipédia et les contributeurs spécialistes s'engagent à apporter un contenu de haute qualité. Cependant, bien que l'information soit issue de sources scientifiques ou de témoignages d'expériences de spécialistes, les fiches peuvent contenir des imprécisions.

Benoit Chartrer

Benoit Chartrer

Intéragir avec Fishipedia

Pour entrer en contact avec notre équipe ou participer à notre projet.

Modèle de fiche et contenu © Fishipedia - Reproduction non autorisée sans demande préalable - ISSN 2270-7247 - Dernière mise à jour le 17/09/2021

Partenaires

Espèces de la même famille

Proches congénères

Espèces du même biotope

  • {{name}}

    {{#street_number}}{{street_number}}, {{/street_number}}{{#route}}{{route}}{{/route}}
    {{postal_code}} {{town}}

    {{#phone}}{{phone}}{{/phone}}{{^phone}}-{{/phone}}