coquette

Nom scientifique Labrus mixtus
Type Labre
Descripteur Linnaeus
Année description 1758
Statut IUCN LC
Genre Labrus
Labrus mixtus Labrus mixtus

Introduction

Labrus mixtus, plus communément appelée « coquette », est un poisson marin originaire de la côte est de l'océan Atlantique et de mer Méditerranée. Il compte parmi les espèces les plus colorées de ces régions.

Son nom fait directement référence à ses motifs marqués et attrayants. Malheureusement, l'espèce est peu étudiée et semble souffrir de la pêche récréative mais aussi industrielle en tant que prise accessoire. Les populations sont officiellement considérées comme non menacées mais plusieurs études scientifiques pointent le manque de recherche sur l'état des stocks sur l'ensemble de son aire.

Qui est-elle ?

Le genre Labrus

En 2021, le genre Labrus comprend quatre espèces selon FishBase. Ces poissons sont communément appelés « vieille » mais cette appellation ambiguë désigne également des espèces des genres Symphodus, Bodianus, Cheilinus, Stethojulis, Pseudodax ou encore Polylepion.

Le terme pourrait faire référence à l'aspect du poisson une fois mort. Ce terme ne fait cependant pas honneur à ces labres particulièrement colorés. Toutes les espèces sont exclusivement marines et originaires de l'est de l'océan Atlantique. Plusieurs taxons sont rencontrés en mer Méditerranée.

Les Labrus sont des spécialistes de la chasse aux crustacés et aux mollusques. Ils sont dissociables des plus proches labres par leur ligne latérale décrivant une courbe régulière. Leurs lèvres sont charnues et la nageoire dorsale est longue et unique. 

Ces petits cousins des mérous fréquentent les zones rocheuses non loin du littoral. Ils sont hermaphrodites, naissent femelles puis se transforment en mâle durant la croissance. Le mâle est solitaire et territorial. Il ne tolère pas la présence de concurrents dans sa zone de vie. En période de reproduction, chaque mâle réalise un nid d'algues puis protège les œufs jusqu'à l'éclosion.

Comme chez la plupart des labridés, les différences de couleur entre mâles et femelles sont généralement marquées. La coloration et les motifs évoluent tout au long de la croissance, avec des transformations parfois totales, comme chez L. mixtus. Chaque espèce possède différentes teintes en fonction de la région, aspect d'autant plus marqué pour les poissons présents en Atlantique et en mer Méditerranée.

Au moins une espèce est considérée comme menacée par l'IUCN. D'autres populations semblent avoir été durement impactées dans plusieurs régions et les observations se sont raréfiées avec le temps. Il semble que les études autour de l'état de santé des populations soient rares à cause du manque d'intérêt économique pour ces espèces. Outre la pêche, ces poissons sont menacés par la détérioration des herbiers de posidonie.

Ces poissons sont particulièrement ciblés par la pêche récréative et attrapés comme « prise accessoire » par les pêcheurs professionnels. Ils souffrent d'une gestion inexistante de la pêche et de l'absence totale de mesures de conservation. Comme les mérous, les grands spécimens sont sédentaires et faciles à capturer. Nous conseillons donc de relâcher ces poissons en cas de prises accidentelles, d'autant plus qu'ils contiennent de nombreuses arêtes, ce qui les rend difficiles à consommer.

Comment la reconnaître ?

  • Taille moyenne
    30 cm
  • Taille maximale
    40 cm
  • Longévité
    20 ans
  • Motif
    ponctuations
  • Taille moyenne
    30 cm
  • Taille maximale
    40 cm
  • Longévité
    20 ans
  • Motif
    ponctuations

Description

Le corps est plus allongé que les autres Labrus.

Les juvéniles et les femelles sont orangés à rosâtres avec un motif alternant quatre tâches blanches et trois tâches noires à proximité de la nageoire dorsale. Ses nageoires dorsale et anale sont jaunes, bordées de bleu.

Il existe de nombreuses colorations tout au long de la transformation sexuelle. Au dernier stade, les grands mâles sont bicolores, bleus ou turquoises d'un côté, rougeâtre à orange de l'autre.

Différences entre mâles et femelles

Outre les différences de couleurs, les mâles sont plus grands que les femelles. Ils peuvent atteindre les 40 centimètres environ.

Mode de vie & Comportement

  • Sociabilité
    vivant en groupe ou solitaire
  • Mode de vie
    Diurne
  • territorial
    Oui
  • Venimeux
    Non

La coquette réside à proximité des récifs couverts d'algues ou des herbiers. Elle est généralement solitaire, en particulier les vieux mâles. Elle peut également être observée en couple, avec un groupe de plus jeunes individus.

Ce poisson non migrateur semble résider toute sa vie sur un même territoire. À l'instar des autres Labrus, il chasse principalement des crustacés. Il peut également s'attaquer à des mollusques, des petits poissons ou encore des vers.

Mode de reproduction

  • Espèce migratrice
    Non
  • Protection de la ponte
    Oui

Comme chez les autres vieilles, le mâle construit un nid d'algues au début du printemps. Celui-ci est réalisé en zone mixte, à même le gravier ou les rochers. La reproduction a lieu en couple uni. Les mâles ne semble pas polygames chez cette espèce.

Le mâle protège les œufs et le premier stade de croissance des larves. Ensuite, elles sont emportées par les courants.

Chez la coquette, la maturité sexuelle survient au cours de la seconde année de vie. Le changement de sexe ne semble pas dépendre de l'âge mais plutôt de la taille et de la nécessité d'un mâle reproducteur dans la zone.

Espèce inoffensive

Cette espèce ne présente pas de danger particulier pour l'Homme en cas de rencontre dans son milieu naturel.

D'où vient-elle ?

Présence géographique & État des populations

L'espèce est répertoriée du Sénégal à la Norvège. Des populations sont également présentes dans les îles d'Atlantique est, jusqu'aux Açores, et en mer Méditerranée.

Quel est son habitat ?

Caractéristiques du milieu naturel

  • Profondeur
    2 - 200 m

Présentation du biotope

Les jeunes sont présents dans les faibles profondeurs tandis que les grands mâles sont plutôt observés entre 40 et 80 mètres. Le milieu est caractérisé par une forte présence d'algues et de végétaux, et par des rochers où ces poissons se réfugient en cas de danger.

Espèces du même biotope

Idées cadeaux

Voyager durable et écologique

S'immerger dans le milieu

Apprendre en s'amusant

Pour aller plus loin

Espèces de la même famille

A lire sur la toile

Sources & Réalisation

Participation & Validation

L'équipe de Fishipédia et les contributeurs spécialistes s'engagent à apporter un contenu de haute qualité. Cependant, bien que l'information soit issue de sources scientifiques ou de témoignages d'expériences de spécialistes, les fiches peuvent contenir des imprécisions.

Benoit Chartrer

Benoit Chartrer

Références bibliographiques

The cuckoo wrasse, Labrus mixtus (Pisces: Labridae): biological indices for life history and conservation - Sanja Matić-Skoko - P.Tutman - Armin Pallaoro - DUBRAVKA BOJANIĆ VAREZIĆ - JASNA ŠILJIĆ - Scientia Marina - 2013.

Intéragir avec Fishipedia

Pour entrer en contact avec notre équipe ou participer à notre projet.

Modèle de fiche et contenu © Fishipedia - Reproduction non autorisée sans demande préalable - ISSN 2270-7247 - Dernière mise à jour le 19/06/2021

Partenariats

Espèces de la même famille

Proches congénères

Espèces du même biotope

  • {{name}}

    {{#street_number}}{{street_number}}, {{/street_number}}{{#route}}{{route}}{{/route}}
    {{postal_code}} {{town}}

    {{#phone}}{{phone}}{{/phone}}{{^phone}}-{{/phone}}