labre merle

Nom scientifique Labrus merula
Descripteur Linnaeus
Année description 1758
Statut IUCN LC
Famille Labridae
Genre Labrus
Labrus merula Labrus merula

Introduction

Labrus merula, plus communément appelé labre merle, est un poisson marin originaire de mer Méditerranée et des côtes atlantiques du Portugal.

Ce prédateur de taille moyenne est un spécialiste de la chasse aux crustacés et aux échinodermes. Peu étudiées, ces populations pourraient être menacées. Ciblé par la pêche récréative, il se raréfie progressivement sur les littoraux méditerranéens. D'après les densités observées en zone protégée, il devrait pourtant représenter une biomasse importante parmi la faune marine.

Qui est-il ?

Le genre Labrus

En 2021, le genre Labrus comprend quatre espèces selon FishBase. Ces poissons sont communément appelés « vieille » mais cette appellation ambiguë désigne aussi des espèces des genres Symphodus, Bodianus, Cheilinus, Stethojulis, Pseudodax ou encore Polylepion.

Le terme pourrait faire référence à l'aspect du poisson une fois mort. Ce terme ne fait cependant pas honneur à ces labres particulièrement colorés. Toutes les espèces sont exclusivement marines et originaires de l'est de l'océan Atlantique. Plusieurs taxons sont rencontrés en mer Méditerranée.

Les Labrus sont des spécialistes de la chasse aux crustacés et aux mollusques. Ils sont dissociables des plus proches labres par leur ligne latérale décrivant une courbe régulière. Leurs lèvres sont charnues et la nageoire dorsale est longue et unique. 

Ces petits cousins des mérous fréquentent les zones rocheuses non loin du littoral. Ils sont hermaphrodites, naissent femelles puis se transforment en mâle durant la croissance. Le mâle est solitaire et territorial. Il ne tolère pas la présence de concurrents dans sa zone de vie. En période de reproduction, chaque mâle réalise un nid d'algues puis protège les œufs jusqu'à l'éclosion.

Comme chez la plupart des labridés, les différences de couleur entre mâles et femelles sont généralement marquées. La coloration et les motifs évoluent tout au long de la croissance, avec des transformations parfois totales, comme chez L. mixtus. Chaque espèce possède différentes teintes en fonction de la région, aspect d'autant plus marqué pour les poissons présents en Atlantique et en mer Méditerranée.

Au moins une espèce est considérée comme menacée par l'IUCN. D'autres populations semblent avoir été durement impactées dans plusieurs régions et les observations se sont raréfiées avec le temps. Il semble que les études autour de l'état de santé des populations soient rares à cause du manque d'intérêt économique pour ces espèces. Outre la pêche, ces poissons sont menacés par la détérioration des herbiers de posidonie.

Ces poissons sont particulièrement ciblés par la pêche récréative et attrapés comme « prise accessoire » par les pêcheurs professionnels. Ils souffrent d'une gestion inexistante de la pêche et de l'absence totale de mesures de conservation. Comme les mérous, les grands spécimens sont sédentaires et faciles à capturer. Nous conseillons donc de relâcher ces poissons en cas de prises accidentelles, d'autant plus qu'ils contiennent de nombreuses arêtes, ce qui les rend difficiles à consommer.

Morphologie

  • Type
  • Taille moyenne
    40 cm
  • Taille maximale
    45 cm
  • Longévité
    20 ans
  • Motif
    ponctuations
  • Type
  • Taille moyenne
    40 cm
  • Taille maximale
    45 cm
  • Longévité
    20 ans
  • Motif
    ponctuations

Comment reconnaître le labre merle ?

Le corps est relativement élancé mais trapu. Comme chez ses congénères, les lèvres sont bien charnues. La principale caractéristique pour identifier cette espèce au premier coup d'œil est la présence de liseré bleu sur les nageoires dorsale, caudale, pelviennes et anale. 

Les jeunes individus sont verts avec une ligne latérale bien visible plus claire. Il semblerait que les femelles soient dans les tons jaunâtres avec des marbrures marrons tandis que les mâles sont dans les tons bleu foncé, beiges ou verts. Mâles et femelles sont recouverts de petits points turquoises.

Différences entre mâles et femelles

L'espèce étant hermaphrodite protogyne, les mâles sont généralement plus grands que les femelles.

Mode de vie & Comportement

  • Sociabilité mâles
    solitaire
  • Sociabilité femelles
    vivant en groupe ou solitaire
  • territorialité
    Oui
  • Mode de vie
    Diurne

Le labre merle réside à proximité des rochers et des herbiers. Les mâles matures sont solitaires tandis que les femelles et juvéniles sont parfois rencontrés en petits groupes.

Ces poissons se nourrissent principalement de crustacés et de poissons mais peuvent également chasser des oursins, des ophiurides ou des vers.

Mode de reproduction

  • Espèce migratrice
    Non

La saison de reproduction diffère en fonction des zones en Méditerranée. Elle s'étend globalement de la fin de l'hiver au milieu du printemps.

À cette période, les grands mâles réalisent un nid plat dans la végétation. Ils attirent ensuite les femelles voisines en réalisant une parade nuptiale. Les couleurs s'intensifient et la livrée du mâle devient bleu foncé. 

Les études semblent manquer pour savoir si le mâle protège les œufs ou non à la suite de l'accouplement, à l'instar d'autres Labrus.

Espèce inoffensive

Cette espèce ne présente pas de danger particulier pour l'Homme en cas de rencontre dans son milieu naturel.

D'où vient-il ?

Présence géographique & État des populations

Le labre merle est répertorié dans toute la Méditerranée, sur les côtes ouest du Portugal et aux Açores. Il est parfois confondu avec la grande vieille (L. bergylta) et le labre vert (L. viridis).

Quel est son habitat ?

Caractéristiques du milieu naturel

  • Profondeur
    1 - 50 m

Présentation du biotope

Cette espèce réside généralement à moins de 50 mètres de profondeur. Le milieu est caractérisé par de nombreuses anfractuosités fournissant des cachettes parmi les rochers. La végétation dense permet à une large diversité de crustacés, les proies de prédilection des labres merles, de se développer.

Espèces du même biotope

Apprendre en s'amusant

Découvrir les milieux

Pour aller plus loin

Espèces de la même famille

A lire sur la toile

Sources & Réalisation

Participation & Validation

L'équipe de Fishipédia et les contributeurs spécialistes s'engagent à apporter un contenu de haute qualité. Cependant, bien que l'information soit issue de sources scientifiques ou de témoignages d'expériences de spécialistes, les fiches peuvent contenir des imprécisions.

Benoit Chartrer

Benoit Chartrer

Références bibliographiques

Régime alimentaire de Labrus merula (Labridae) des côtes nord de Tunisie - Saoussen BEN SLAMA - Domia MENIF - Oum Kalthoum BEN HASSINE - Cybium - 2007.

Intéragir avec Fishipedia

Pour entrer en contact avec notre équipe ou participer à notre projet.

Modèle de fiche et contenu © Fishipedia - Reproduction non autorisée sans demande préalable - ISSN 2270-7247 - Dernière mise à jour le 04/07/2022

Partenaires

Espèces de la même famille

Proches congénères

Espèces du même biotope

Jours
Heures
Min
Sec

Très bientôt... Découvrez FishiShop
Des produits écologiques & ludiques
Pour soutenir le projet Fishipédia

Découvrez FishiShop
Des produits écologiques & ludiques
Pour soutenir le projet Fishipédia

  • {{name}}

    {{#street_number}}{{street_number}}, {{/street_number}}{{#route}}{{route}}{{/route}}
    {{postal_code}} {{town}}

    {{#phone}}{{phone}}{{/phone}}{{^phone}}-{{/phone}}