alose feinte

Nom scientifique Alosa fallax
Descripteur Lacepède
Année description 1803
Statut IUCN LC
Genre Alosa
Famille Clupeidae
Alosa fallax Alosa fallax

Partenariats

Espèces de la même famille

Espèces du même biotope

Introduction

Alosa fallax, plus communément appelé alose feinte, est l'une des espèces d'alose originaire d'Europe. Les adultes vivent en mer et remontent les estuaires uniquement pour se reproduire.

L'alose feinte est présente dans tout l'Atlantique tempéré est, du Maroc jusqu'à l'Islande. Elle fréquente également la mer Méditerranée, la mer Noire, la mer du Nord et la mer Baltique.

Comme les autres poissons migrateurs, ses populations ont été durement impactées par les barrages, la pollution et la surpêche côtière.

Qui est-elle ?

Le genre Alosa

Les espèces du genre Alosa sont toutes appelées communément « alose ». Elles appartiennent à la famille des Clupéidés qui regroupent un grand nombre de poissons carnivores prisés de l'industrie de la pêche. Y sont classés notamment les harengs et les sardines. Mais à la différence de ces derniers, la plupart des aloses sont des espèces migratrices pour la reproduction.

En 2021, le genre comprend 21 espèces décrites, mais de récentes études tendent à montrer que plusieurs sous-espèces pourraient en réalité des taxons à part entière. Aujourd'hui, de nombreuses populations d'aloses sont menacées. Après des décennies de chute, les populations semblent toutefois se maintenir, à un niveau bas, dans la plus grande partie de leur aire de répartition d'origine.

Deux espèces avec un fort taux d'endémisme, A. killarnensis et A. immaculata sont en danger critique d'extinction, respectivement à proximité des côtes irlandaise et en mer Noire. Les populations méditerranéennes sont particulièrement fragiles. Elles sont devenues rares dans la plupart des estuaires et étangs côtiers.

Les aloses sont facilement identifiables à leur corps argenté moyennement profond. Les écailles sont apparentes le long du ventre. Une partie des espèces possèdent des taches sombres sur les flancs. Cette caractéristique aide à l'identification rapide des espèces. Elles ne possèdent pas de ligne latérale ni d'épines au niveau des nageoires. Comme les autres Clupéidés, les aloses n'ont qu'une seule nageoire dorsale, courte et située au milieu du corps. Elles sont facilement dissociables des autres membres de leur famille par la forme de leur mâchoire supérieure, qui possède une échancrure médiane où vient se placer la mâchoire inférieure.

Toutes les aloses vivent naturellement en banc et effectuent de grandes migrations en eau douce pour se reproduire. En dehors de cette période, elles fréquentent les milieux pélagiques marins, certaines espèces semblent cantonner aux eaux saumâtres. Au moins une espèce réside exclusivement en eau douce, A. agone. Ces poissons sont connus pour leur forte sensibilité auditive et leur communication par signaux sonores. Cette faculté leur permet par exemple de prévenir le groupe à l'approche de prédateurs.

La reproduction a lieu au printemps. Les œufs, pondus en surface se dispersent directement dans les fonds sablonneux et les graviers. Contrairement aux saumons, une grande partie des adultes ne meurent pas pendant le processus et redescendent en mer. Les jeunes résident en rivière jusqu'à un à deux ans. Ils se nourrissent de copépodes, cladocères et de différentes larves de diptères. Les adultes se nourrissent eux de planctons et complètent ce régime de jeunes poissons et crustacés.

Comment la reconnaître ?

  • Taille moyenne
    40 cm
  • Taille maximale
    60 cm
  • Longévité
    8 ans
  • Motif
    tâches
  • Taille moyenne
    40 cm
  • Taille maximale
    60 cm
  • Longévité
    8 ans
  • Motif
    tâches

Description

L'alose feinte tient son nom de sa forte ressemblance avec la grande alose Alosa alosa. Comme cette dernière, elle possède un corps argenté un peu comprimé. Les écailles sont apparentes le long du ventre. Les adultes possèdent entre quatre et huit taches sombres derrière l'ouverture branchiale. Plus rarement les taches sont absentes ou en moindre nombre.

Elle se différencie de la grande alose par le nombre de taches, inférieur à trois chez sa cousine et par sa plus petite taille.

Différences entre mâles et femelles

Les femelles sont plus grandes que les mâles à âge égal.

Mode de vie & Comportement

  • Sociabilité
    vivant en banc
  • Mode de vie
    Nocturne
  • territorial
    Non
  • Venimeux
    Non

Les adultes vivent en banc le long des côtes. Les juvéniles fréquentent les estuaires et chassent plus près du rivage. On suspecte qu'ils suivent les migrations verticales synchronisées avec les marées. Chez cette espèce, quelques populations enclavées résident exclusivement en eau douce.

L'alose feinte est ichtyophage, se nourrissant de poissons et crustacés. Les adultes chassent en particulier les jeunes harengs, sprats et gobies. Comme ces congénères, cette espèce est connue pour communiquer à l'aide de petits sons.

Animal qui « parle »

Ce poisson a la particularité d'émettre des sons pour communiquer.

Mode de reproduction

  • Espèce migratrice
    Oui
  • Protection de la ponte
    Non

La plupart des adultes effectuent des migrations anadromes, de la mer vers les eaux douces. Ils se regroupent à proximité des estuaires au mois d'avril. L'entrée en eau saumâtre puis dans les fleuves et étangs côtiers a lieu entre mai et juin, lorsque la température de l'eau oscille entre 10 et 14 °C.

Le frai peut avoir lieu jusqu'à 400 km en amont des zones marines mais la plupart du temps, les aloses feintes se reproduisent plus proche de la mer. D'abord, ce sont les mâles, plus petits qui arrivent dans les frayères, rejoint quelque temps après par les femelles. La reproduction a lieu lors des grandes marées printanières et atteignent leur maximum lorsque le niveau de débit des rivières sont élevés. La température de l'eau est comprise entre 12 et 22 °C.

La copulation a lieu la nuit dans des zones de sable ou de gravier. Les aloses, regroupées en grands bancs pour l'occasion, sont particulièrement bruyantes pendant le processus. Elles quittent les lieux au petit matin pour regagner la mer. Contrairement aux saumons, les adultes se reproduisent trois à quatre fois durant leur vie, et la plupart survivent au processus. Cependant, la remontée est éprouvante. Une étude a montré que les adultes reproducteurs perdent autour de 22% de leur poids lors de ces migrations.

Les œufs dérivent ensuite avec le courant ou coulent dans la végétation. Après deux à huit jours, les larves éclosent. Les jeunes vivent leurs premiers mois à proximité du lieu de ponte puis se rapprochent peu à peu de la mer. Ils commencent à rejoindre les eaux côtières au bout de deux ans. Comme chez d'autres reproducteurs, ils retourneront pondre dans les eaux où ils sont nés.

Les mâles atteignent la maturité sexuelle entre 2 et 5 ans, les femelles entre 3 et 7.

Espèce inoffensive

Cette espèce ne présente pas de danger particulier pour l'Homme en cas de rencontre dans son milieu naturel.

D'où vient-elle ?

Présence géographique & État des populations

Cette espèce est présente dans les eaux côtières de l'Atlantique est, de la mer Méditerranée, de la mer Noire, de la mer Baltique et de la mer du Nord. Des populations lacustres sont présentes dans quelques grands lacs d'Europe du Sud.

Bien que non globalement menacée, les populations d'aloses sont devenues faibles localement. Elles sont en particulier impactées par la surpêche maritime, les barrages et les diverses pollutions.

Contenu publicitaire

Quel est son habitat ?

Caractéristiques du milieu naturel

  • Température
    10 - 25 °C
  • Profondeur
    1 - 400 m
  • Courant
    Modéré et Lent

Présentation du biotope

Les adultes se rencontrent jusqu'à 400 mètres de profondeur, en eau libre non loin des côtes. Les jeunes fréquentent aussi bien les eaux courantes des fleuves côtiers que les eaux stagnantes des étangs salins. À leur arrivée en mer au bout de deux, ils vivent à proximité des estuaires et des rivages.

Espèces du même biotope

Idées cadeaux

Apprendre en s'amusant

Observer en experminentant

Découvrir en bouquinant

Pour aller plus loin

Espèces de la même famille

A lire sur la toile

Sources & Réalisation

Participation & Validation

L'équipe de Fishipédia et les contributeurs spécialistes s'engagent à apporter un contenu de haute qualité. Cependant, bien que l'information soit issue de sources scientifiques ou de témoignages d'expériences de spécialistes, les fiches peuvent contenir des imprécisions.

Benoit Chartrer

Références bibliographiques

Biology, Status, and Conservation of the Anadromous Atlantic Twaite Shad Alosa fallax fallax - MIRAN W. APRAHAMIAN - JEAN-LUC BAGLINIÈRE - M. RICHARD SABATIÉ - PAULO ALEXANDRINO - RALF THIEL - CHRISTINE D. APRAHAMIAN - American Fisheries Society Symposium - 2003.

TIMING OF MIGRATION AND EXCEPTIONAL GROWTH OF YOY ALOSA FALLAX RHODANENSIS (ROULE, 1924) IN A LAGOON IN SOUTHERN FRANCE. - A.J. CRIVELLI - G. POIZAT - Bull. Fr. Pêche Piscic. - 2001.

DONNÉES RÉCENTES SUR LES CARACTÉRISTIQUES MORPHOLOGIQUE S ET BIOLOGIQUES DE LA POPULATION D'ALOSE FEINTE D U RHÔNE (ALOS4 FALLAX RHODANENSIS ROULE, 1924). - M . L E CORRE - J.L . BAGLINIÈRE - R. SABATIÉ - J.Y. MENELLA - D. PONT - Bull. Fr. Pêche Piscic. - 1997.

Intéragir avec Fishipedia

Pour entrer en contact avec notre équipe ou participer à notre projet.

Contenu publicitaire
Modèle de fiche et contenu © Fishipedia - Reproduction non autorisée sans demande préalable - ISSN 2270-7247 - Dernière mise à jour le 05/05/2021
  • {{name}}

    {{#street_number}}{{street_number}}, {{/street_number}}{{#route}}{{route}}{{/route}}
    {{postal_code}} {{town}}

    {{#phone}}{{phone}}{{/phone}}{{^phone}}-{{/phone}}