thon rouge de l'Atlantique

Nom scientifique Thunnus thynnus
Type Thon
Descripteur Linnaeus
Année description 1758
Statut IUCN EN
Genre Thunnus
Thunnus thynnus Thunnus thynnus

Introduction

Le thon rouge du Nord est un poisson pélagique. Il est présent dans l’Atlantique Nord, la Méditerranée, le sud de la mer Noire et parfois la mer Baltique.

C’est un grand migrateur, et la plus grande espèce de thons. Il est pêché par l’homme depuis le Néolithique, et fait l’objet de nombreuses traditions à travers la Méditerranée. Aristote le considérait déjà comme une « merveille de la nature ».

C’est également l'un des rares poissons à avoir le sang chaud, et l’une des espèces les plus rapides au monde.

Qui est-il ?

Le genre Thunnus

Les poissons du genre Thunnus font partie de la famille des scombridés, qui regroupe les thons et les maquereaux. Ce sont des poissons pélagiques, qui nagent constamment sans pouvoir s’arrêter. En effet leur respiration ne s’effectue que par le courant d’eau généré par la nage. Ce sont des espèces de grande taille, très adaptées à la vie en haute mer et dotées d’un système musculaire, circulatoire et respiratoire d’une efficacité hors du commun.

Il existe trois espèces de thons dits « rouges » : deux dans l’Indo-Pacifique (Thunnus maccoyii dans l’hémsphère Sud et Thunnus orientalis dans l’hémisphère Nord), et une dans l’Atlantique et la Méditerranée (Thunnus thynnus). Cependant, d’autres espèces (Thunnus albacares et Thunnus obesus notamment) sont souvent vendues sous le nom de « thon rouge ».

Ces thons ont une grande importance économique et culturelle dans le monde entier. Ils font partie de la gastronomie traditionnelle de nombreux pays. La plupart de leurs stocks sont très largement surpêchés et menacés par la pêche industrielle, même si des pêcheries artisanales et durables existent pour toutes les espèces. Ces espèces sont toutes très recherchées pour la pêche sportive.

Comment le reconnaître ?

  • Taille moyenne
    115 cm
  • Taille maximale
    400 cm
  • Taille moyenne
    115 cm
  • Taille maximale
    400 cm

Description

Le thon rouge du Nord est la plus grande espèce de thon. Certains individus dépassent les 4 mètres et pèsent plus de 800 kg. Diverses rayures bleu électrique apparaissent avec le stress. Il est recouvert de taches variables argentées et cuivrées.

Différences entre mâles et femelles

Aucun dimorphisme sexuel ; il n’existe pas de critère externe permettant de différencier mâle et femelle.

Mode de vie & Comportement

  • Sociabilité
    vivant en banc
  • Mode de vie
    Diurne
  • territorial
    Non
  • Venimeux
    Non

Cette espèce vit en bancs d’individus de même taille. Les jeunes individus (moins de 115 cm et 30 kg) vivent en grands groupes, et les plus gros en plus petits groupes.

Il est observable en surface lorsqu’il chasse, notamment lorsqu’il se nourrit de bancs de petits poissons pélagiques (anchois, sprats, sardines, maquereaux), ou de méduses (vélelles). Il s’attaque aux bancs de proies qu’il pousse vers la surface et saute régulièrement hors de l’eau pour les assommer.

On observe le thon rouge principalement au large, mais certaines populations restent proches des côtes, notamment des adultes qui semblent se sédentariser en Méditerranée. Les populations de haute mer effectuent de grandes migrations, notamment transatlantiques ; ils peuvent parcourir plus de 200 km par jour.

Mode de reproduction

  • Espèce migratrice
    Non
  • Protection de la ponte
    Non

Le thon rouge se reproduit dans des zones de frai en haute mer, vers lesquelles ils migrent une fois par an. En Méditerranée, les principales zones de frai sont situées aux Baléares et au large de la Lybie. La reproduction a lieu au mois de mai. Toutefois, la présence d’individus juvéniles très proches des côtes françaises et monégasques suggère la possibilité d’une reproduction dans ces eaux d’individus sédentaires.

En Atlantique, la reproduction a lieu dans le Golfe du Mexique. Les œufs sont pélagiques, abandonnés en haute mer. Les larves grossissent très vite, en changeant de régime alimentaire très fréquemment, ce qui rend difficile leur élevage en captivité. Les juvéniles (à partir de 500 g) consomment une grande quantité de méduses (plus de leur propre poids chaque jour), au point de faire supposer un lien entre les populations de thons et les « années à méduses ».

Cette espèce de thon vit entre 20 à 40 ans, et est mature à partir d’1m15 à 1m40 ce qui correspond à un âge situé entre 4 et 8 ans, selon les populations.

Espèce inoffensive

Cette espèce ne présente pas de danger particulier pour l'Homme en cas de rencontre dans son milieu naturel.

D'où vient-il ?

Présence géographique & État des populations

État des stocks et pêche durable avec Ethic Ocean

La Commission Internationale pour la Conservation des Thonidés de l’Atlantique (CICTA) considère deux entités de gestion pour le Thunnus thynnus : le stock de l’Atlantique Est et de Méditerranée et celui de l’Atlantique Ouest. Les deux stocks sont séparés par le méridien 45° Ouest. Les zones de ponte se situent en Méditerranée pour le stock Est et dans le golfe du Mexique pour le stock Ouest. La forte valeur marchande de cette espèce (vendue à un record de 2,7 millions d’euros à Tokyo en 2019) a entraîné par le passé un fort taux de prises illégales... En apprendre plus

Quel est son habitat ?

Caractéristiques du milieu naturel

  • Température
    3 - 24 °C
  • Profondeur
    0 - 1000 m
  • Milieu
    Pélagique actif
  • Courant
    Fort

Présentation du biotope

Le thon rouge est un poisson de haute mer même si certains individus chassent près des côtes ou s’installent près des fermes aquacoles. Il présente la propriété remarquable et rare chez les poissons d’être endothermique : il peut élever la température de son corps et avoir donc le « sang chaud », ce qui le rend aussi à l’aise dans les eaux froides d’Islande que dans les eaux tropicales des Bahamas.

Toutefois, l’optimum thermique se situe aux environs de 18 à 20°C et si l’eau de surface est plus chaude, il effectuera des allers-retours verticaux de grande amplitude pour chercher l’eau fraîche des thermoclines plus en profondeur.

Idées cadeaux

Apprendre en s'amusant

Observer en experminentant

Découvrir en bouquinant

Pour aller plus loin

Espèces de la même famille

  • maquereau commun

    Scomber scombrus

  • maquereau espagnol

    Scomber colias

A lire sur la toile

Sources & Réalisation

Participation & Validation

L'équipe de Fishipédia et les contributeurs spécialistes s'engagent à apporter un contenu de haute qualité. Cependant, bien que l'information soit issue de sources scientifiques ou de témoignages d'expériences de spécialistes, les fiches peuvent contenir des imprécisions.

Bill François

Benoit Chartrer

Julie Magnus

Intéragir avec Fishipedia

Pour entrer en contact avec notre équipe ou participer à notre projet.

Modèle de fiche et contenu © Fishipedia - Reproduction non autorisée sans demande préalable - ISSN 2270-7247 - Dernière mise à jour le 12/04/2021
  • {{name}}

    {{#street_number}}{{street_number}}, {{/street_number}}{{#route}}{{route}}{{/route}}
    {{postal_code}} {{town}}

    {{#phone}}{{phone}}{{/phone}}{{^phone}}-{{/phone}}