uranoscope

Nom scientifique Uranoscopus scaber
Descripteur Linnaeus
Année description 1758
Statut IUCN NE
Famille Uranoscopidae
Genre Uranoscopus
Uranoscopus scaber Uranoscopus scaber

Introduction

Uranoscopus scaber, plus communément appelé uranoscope, est un poisson marin benthique du même ordre que la vive et originaire de la mer Méditerranée.

Comme les baudroies, ce petit prédateur passe la majeure partie du temps enfoui dans le sable, ne laissant dépasser que ses yeux. Il dispose de deux épines venimeuses et d'un appareil acoustique capable d'émettre des décharges électriques ainsi que des pulsations acoustiques.

Qui est-il ?

Le genre Uranoscopus

Les espèces du genre Uranoscorpus appartiennent à la famille des Uranoscopidae. Les Uranoscopidae sont des poissons benthiques rencontrés dans les eaux tropicales et tempérées du monde entier.

Tous passent la majeure partie de leur temps enfouis dans le sable, laissant dépasser leurs yeux situés au sommet de leur tête imposante, plate et cuboïde. La bouche est oblique, voire verticale avec, en général, la présence d'excroissances charnues le long des lèvres. Le corps est partiellement compressé et allongé.

Dans la famille, sept genres, dont Uranoscopus, et 52 espèces sont connues à ce jour. Ce qui différencie le genre Uranoscopus parmi les six autres sont des détails morphologiques précis, notamment au niveau de l'os sphénoïde, du basi-branchial postérieur ou encore de la localisation de la glande à venin.

Les espèces du genre Uranoscopus sont présentes dans le bassin Indo-Pacifique, à l'est de l'Atlantique, en mer Méditerranée et en mer Noire.

Morphologie

  • Taille moyenne
    22 cm
  • Taille maximale
    35 cm
  • Longévité
    6 ans
  • Mimétisme
    fond sableux
  • Motif
    marbrures
  • Taille moyenne
    22 cm
  • Taille maximale
    35 cm
  • Longévité
    6 ans
  • Mimétisme
    fond sableux
  • Motif
    marbrures

Comment reconnaître l'uranoscope ?

L'uranoscope est majoritairement teinté de beige/jaune avec des marbrures de couleur marron.

Le corps est partiellement compressé et allongé, de forme conique. Comme ses congénères, la tête est de forme cuboïde, plate sur la face supérieure avec deux yeux globuleux au sommet. La bouche est large et quasiment vertical avec des lèvres frangées de dents et présentant une excroissance servant de leurre au prédateur pour attirer ses proies.

Il y a deux épines humérales venimeuses, toutes les nageoires sont teintées de bleu à l'exception de la première dorsale qui est de couleur noire.

Différences entre mâles et femelles

Chez cette espèce, la femelle est plus grande que le mâle à l'âge adulte.

Mode de vie & Comportement

  • Sociabilité
    solitaire
  • territorialité
    Oui
  • Mode de vie
    Nocturne

La méthode de chasse de l'uranoscope est très similaire a celle de la baudroie commune (Lophius piscatorius), ils présentent certains caractères morphologiques semblables. Pour chasser, ce carnivore se tient en embuscade enfouit dans le sable. Il suit un mode opératoire particulier en utilisant son excroissance au niveau de la bouche pour mimer un vers et attirer ses futures proies.

Même s’il ne s'en sert pas systématiquement, il dispose d'un appareil acoustique, dont une des fonctions, est d'infliger une décharge électrique paralysant sa cible, lui permettant finalement de l'ingérer facilement. La proie est avalée soudainement sans mâcher.

Son appareil acoustique permet de produire des pulsations acoustiques ainsi que des décharges électriques. Il se nourrit de petits poissons, de crustacés et, occasionnellement, de mollusque nageant à proximité.

 

Mode de reproduction

  • Espèce migratrice
    Non

L'uranoscope est un poisson ovipare qui pond en eau libre.

Risques pour l'Homme

  • Venimeux
    Oui

Cette espèce est venimeuse, mais n'est pas considérée comme un danger majeur pour l'homme. Ses épines humérales injectent un poison, actif pendant la période de reproduction, qui provoque une vive douleur et des sensations de vertige.

 

D'où vient-il ?

Présence géographique & État des populations

Son aire de répartition s'étend des côtes de l'Atlantique Est au bassin méditerranéen et jusqu'en mer Noire.

Quel est son habitat ?

Caractéristiques du milieu naturel

  • Profondeur
    15 - 400 m
  • Courant
    Lent

Présentation du biotope

On retrouve le plus souvent l'uranoscope à une profondeur entre 15 et 400 m. Il est généralement enfoui dans le sable ou la boue en embuscade, il est rare d'observer cette espèce à découvert de jour.

Espèces du même biotope

Apprendre en s'amusant

Découvrir les milieux

Pour aller plus loin

A lire sur la toile

Sources & Réalisation

Participation & Validation

L'équipe de Fishipédia et les contributeurs spécialistes s'engagent à apporter un contenu de haute qualité. Cependant, bien que l'information soit issue de sources scientifiques ou de témoignages d'expériences de spécialistes, les fiches peuvent contenir des imprécisions.

Benoit Chartrer

Benoit Chartrer

Aurélien Calas

Aurélien Calas

Intéragir avec Fishipedia

Pour entrer en contact avec notre équipe ou participer à notre projet.

Modèle de fiche et contenu © Fishipedia - Reproduction non autorisée sans demande préalable - ISSN 2270-7247 - Dernière mise à jour le 28/07/2022
Jours
Heures
Min
Sec

Très bientôt... Découvrez FishiShop
Des produits écologiques & ludiques
Pour soutenir le projet Fishipédia

Découvrez FishiShop
Des produits écologiques & ludiques
Pour soutenir le projet Fishipédia

  • {{name}}

    {{#street_number}}{{street_number}}, {{/street_number}}{{#route}}{{route}}{{/route}}
    {{postal_code}} {{town}}

    {{#phone}}{{phone}}{{/phone}}{{^phone}}-{{/phone}}