Truite arc-en-ciel

Nom scientifique Oncorhynchus mykiss
Descripteur Walbaum
Année description 1792
Statut IUCN NE
Famille Salmonidae
Genre Oncorhynchus
Oncorhynchus mykiss Oncorhynchus mykiss

Introduction

La truite arc-en-ciel est un poisson originaire d'Amérique du Nord. Cette espèce réputée pour sa chair est prisée des pêcheurs. Elle a fait l'objet de nombreuses introductions à travers le monde, en particulier dans des aquacultures et dans les torrents en saison de pêche.

Elle est notamment rencontrée dans des rivières d'Amérique du Sud et d'Europe. Cette espèce particulièrement résistante a pu constituer des populations viables dans plusieurs régions.

Qui est-elle ?

Morphologie

  • Taille moyenne
    60 cm
  • Taille maximale
    122 cm
  • Longévité
    11 ans
  • Motif
    ponctuations
  • Taille moyenne
    60 cm
  • Taille maximale
    122 cm
  • Longévité
    11 ans
  • Motif
    ponctuations

Comment reconnaître la Truite arc-en-ciel ?

La Truite arc-en-ciel mesure entre 60 et 122 cm. Le corps est allongé, légèrement comprimé latéralement. Le dos est vert/dorée, le ventre est gris argenté. Une tache rosée longe la ligne latérale. Le corps présente également une tache rosée sur les ouïes et des petits points noirs.

Les nageoires dorsales et caudales sont grises ponctuées de noir, les nageoires pelviennes pectorales et anales sont grises/rosées. Les nageoires pelviennes se trouvent au milieu du corps au même niveau que la nageoire dorsale.

On la différencie facilement de la truite fario par la taille et le nombre de taches / ponctuations.

Différences entre mâles et femelles

La différence entre mâle et femelle n'est pas visible.

Mode de vie & Comportement

  • régime
    carnivore
  • Sociabilité
    vivant en groupe ou solitaire
  • territorialité
    Non
  • Mode de vie
    Diurne

La truite arc-en-ciel est vit en solitaire ou en groupe, la sociabilité évoluant en fonction de la saison. Connue pour sa nage vive, cette truite se positionne aussi bien dans les remous des torrents et les zones de rapides de rivière que dans les lacs et les cours d'eau côtiers. En eau douce, elle chasse principalement des invertébrés aquatiques, des petits poissons et des insectes.

En eau de mer, les truites arc-en-ciel chassent des poissons et des céphalopodes.

Mode de reproduction

  • Espèce migratrice
    Oui

La Truite arc-en-ciel est un poisson ovipare qui pond sur substrat découvert. La reproduction a lieu de mars à juillet en Amérique du Nord et octobre à novembre en Europe. Les populations d'élevage peuvent se reproduire tout au long de l'année. La température de reproduction se situe vers 11°C.

Cette espèce est connue pour sa croissance rapide : les mâles sont matures à partir de 2 ans et les femelles à partir d'1 an.

Les frayères se situent en eau vive peu profonde. Les femelles creusent un nid dans le gravier. Elles vont y déposer environ 2000 ovocytes, les mâles vont ensuite immédiatement féconder les ovocytes. Les femelles vont ensuite recouvrir les œufs de graviers. Après l'éclosion, les juvéniles présentent une forte compétitivité. Les jeunes truites vont ensuite se développer en eau douce ou en eau de mer.

Il a été observé que les individus migrant en eau de mer présentent un taux de croissance supérieure aux espèces d'eau douce. Certaines populations sont sédentaires dulcicole. Les juvéniles peuvent aussi migrer en eau de mer pour y grandir, puis revenir en eau douce pour s'y reproduire (anadrome).

Espèce inoffensive

Cette espèce ne présente pas de danger particulier pour l'Homme en cas de rencontre dans son milieu naturel.

D'où vient-elle ?

Présence géographique & État des populations

Cette espèce est native des rivières de la côte Pacifique de l'Amérique du Nord. Elle est initialement répertoriée de l'Alaska au Mexique. Les premières introductions à travers le monde remontent à 1874. Dès lors, elle est importée dans tous les continents pour la pêche sportive à la ligne et les activités aquacoles. Chaque année, différents acteurs procèdent à des lâchés de larves en masse pour attirer les pêcheurs récréatifs pendant la saison.

Suite au développement des aliments secs, sa production connait une forte expansion dans les années 1950. L'activité mondiale aquacole est importante en Europe, en Amérique du Nord, au Chili, au Japon et en Australie. Les fermes de truites engendrent différents impacts sur les écosystèmes comme la déviation des rivières dont elles utilisent l'eau. Les animaux échappés prennent la place d'espèces plus fragiles occupant la même position dans la chaîne alimentaire.

La truite arc-en-ciel a un impact négatif sur les populations d'au moins 33 espèces, incluant des poissons, des amphibiens et des insectes, à l'échelle de la planète. Elle est parfois introduite avec d'autres espèces utilisées en aquaculture, comme le tilapia du Mozambique (Oreochromis mossambicus) ou le black bass (Micropterus salmoides).

De nombreuses études montrent une multiplication des espèces natives dans de nombreuses régions. On peut citer par exemple le vairon Deolali (Parapsilorhynchus prateri) en danger critique d'extinction en Inde, le Pseudobarbus tenuis en Afrique du Sud, le saumon marocain endémique du lac lfni (Salmo akairos), la grenouille Pleurodema somuncurense en Argentine et la grenouille arboricole Litoria spenceri en Australie, ou encore le petit poisson Orestias pentlandii endémique du lac Titicaca au Pérou.

En Europe, la truite arc-en-ciel menace directement le méné marathon (Pelasgus marathonicus) en Grèce et la truite à tête plate (Salmo platycephalus) en Turquie. Elle pourrait cependant avoir des impacts sur un nombre important d'espèces non étudiées et venir s'ajouter à d'autres menaces directes sur des poissons déjà en danger. Les espèces les plus probablement impactées sont la truite fario, le saumon Atlantique, l'apron du Rhône, l'omble chevalier et l'ombre commun.

 

Quel est son habitat ?

Caractéristiques du milieu naturel

  • Température
    5 - 24 °C

Présentation du biotope

Cette espèce est principalement répertoriée en eau douce, en particulier dans les lacs bien oxygénés et les larges rivières. Elle préfère les eaux fraîches, avoisinant les 12°C, mais elle peut tolérer des températures allant de 10 à 24°C.

Espèces du même biotope

Apprendre en s'amusant

Découvrir les milieux

Pour aller plus loin

Espèces de la même famille

A lire sur la toile

Sources & Réalisation

Participation & Validation

L'équipe de Fishipédia et les contributeurs spécialistes s'engagent à apporter un contenu de haute qualité. Cependant, bien que l'information soit issue de sources scientifiques ou de témoignages d'expériences de spécialistes, les fiches peuvent contenir des imprécisions.

Adrien Falzon

Adrien Falzon

Références bibliographiques

Post-spawn migrations of hatchery-origin Oncorhynchus mykiss kelts in the Central Valley of California - Robert E. Null - Kevin S. Niemela - Scott F. Hamelberg - Springer Nature - 2013.

Intéragir avec Fishipedia

Pour entrer en contact avec notre équipe ou participer à notre projet.

Modèle de fiche et contenu © Fishipedia - Reproduction non autorisée sans demande préalable - ISSN 2270-7247 - Dernière mise à jour le 30/11/2022
Jours
Heures
Min
Sec

Très bientôt... Découvrez FishiShop
Des produits écologiques & ludiques
Pour soutenir le projet Fishipédia

Découvrez FishiShop
Des produits écologiques & ludiques
Pour soutenir le projet Fishipédia

  • {{name}}

    {{#street_number}}{{street_number}}, {{/street_number}}{{#route}}{{route}}{{/route}}
    {{postal_code}} {{town}}

    {{#phone}}{{phone}}{{/phone}}{{^phone}}-{{/phone}}