écrevisse bleue

Nom scientifique Procambarus alleni
Descripteur Faxon
Année description 1884
Genre Procambarus
Famille Cambaridae
Procambarus alleni Procambarus alleni

Introduction

Le Procambarus alleni, plus communément appelée l'écrevisse bleue, est une espèce de crustacé originaire d'Amérique du Nord.

Qui est-elle ?

Le genre Procambarus

La majorité des espèces du genre Procambarus sont très robustes et connues pour s'adapter à une multitude d'environnements. Elles passent la plupart de leur temps à l'abris sous des rochers ou dans des petits terriers aquatiques.

Plusieurs d'entre elles sont devenues invasives dans les pays où elles ont été relâchées. L'espèce nuisible la plus connue en France est l'écrevisse de Louisiane (Procambarus clarkii). Particulièrement agressive, elle s'attaque aux invertébrés et aux têtards, et est porteuse d'un champignon qui décime les écrevisses françaises.

La Procambarus virginalis, relâchée par des aquariophiles se répand en Europe, au Japon et à Madagascar. De manière générale, la plupart des espèces de ce genre ont un gros potentiel « d'invasivité » et ne doivent jamais être relâchées dans la Nature.

Comment la reconnaître ?

  • Taille moyenne
    8 cm
  • Taille maximale
    10 cm
  • Motif
    -
  • Mimétisme
    Aucun
  • Taille moyenne
    8 cm
  • Taille maximale
    10 cm
  • Motif
    -
  • Mimétisme
    Aucun

Description

Initialement, la couleur bleue est due à un défaut enzymatique. Naturellement, l'espèce est dans les tons brunâtres.

La mue chez les crustacés

Comme tous les crustacés, L'écrevisse bleue mue chaque fois qu'elle se retrouve à l'étroit dans sa carapace. Avant le durcissement de son nouveau corps, elle est plus vulnérable et passe une bonne partie de son temps cachée. Ce mécanisme, très complexe, permet le renouvellement périodique de l’exosquelette et d’une partie du squelette interne. C'est également lors des mues que les femelles deviennent fécondables.

Différences entre mâles et femelles

Les mâles ont des pinces plus étroites et sont un peu plus grands que les femelles. Cependant, les femelles sont plus trapues.

Mode de vie & Comportement

  • Sociabilité
    vivant en petit groupes
  • territorial
    Oui
  • Venimeux
    Non
  • Mode de vie
    Nocturne

En recherche constante de domination, les mâles de cette espèce ne se supportent pas. Ils s'adonnent à des affrontements qui peuvent devenir violents, jusqu'à ce que l'un accepte la domination de l'autre, s'enfuit ou meurt.

L'écrevisse bleue a tendance à creuser le sol et s'enfouir dans des grottes pour s'y réfugier.

L'écrevisse bleue est une espèce plutôt nocturne. Elle reste dans ses caches une bonne partie du jour pour ne sortir se nourrir qu'à la nuit tombée.

Espèce inoffensive

Cette espèce ne présente pas de danger particulier pour l'Homme en cas de rencontre dans son milieu naturel.

Mode de reproduction

  • Reproduction en eau douce
    Oui
  • Espèce migratrice
    Non

Comme les crabes, les femelles incubent de nombreux œufs sous leur abdomen.

Cette espèce est exclusivement dulçaquicole, l'ensemble du processus de reproduction a lieu en eau douce. Cette espèce suit un mode de reproduction qu'on appelle "à développement direct". Après plusieurs semaines d'incubation, la femelle donne naissance à des juvéniles entièrement formés et prêts à se débrouiller seuls.

Les jeunes atteignent la maturité sexuelle avec un corps de seulement six à sept centimètres. Après l'éclosion, les jeunes grandissent rapidement au début et mue tous les deux ou trois jours. L'espèce est cannibale et les jeunes peuvent s'entre-tuer en particulièrement juste après la mue.

D'où vient-elle ?

Quel est son habitat ?

Caractéristiques du milieu naturel

  • Température
    18 - 30 °C
  • pH (acidité)
    7.5 - 8
  • gh (dureté)
    1 - 15
  • Courant
    Faible - Moyen

Présentation du biotope

L'écrevisse bleue réside naturellement dans une eau basique.

Espèces du même biotope

  • Cyprinodon elegans

    Cyprinodontidae

  • Micropterus coosae

    Centrarchidae

  • perche jaune

    Perca flavescens

  • Lepomis megalotis

    Centrarchidae

  • Noturus flavipinnis

    Ictaluridae

  • gambusie

    Gambusia holbrooki

Magasins spécialisés à proximité

Maintenance en aquarium

Recommandations générales

  • Volume min
    120 litres
  • Population min
    1 individus
  • Température
    18 - 30°C
  • pH (acidité)
    7.2 - 8

Caractéristiques

  • Difficulté d'élevage
    facile
  • Comportement
    moyennement agressif
  • Robustesse
    robuste
  • Disponibilité
    très courant
  • Type de maintenance
    Aquarium
  • Environnement
    Eau douce
  • Reproduction
    Eau douce

Rappels généraux

Avant l'aquisition d'un animal

Il est fortement conseillé de lire la fiche complète dédiée et de se renseigner sur les retours d'expériences de maintenance de l'animal envisagé, ceci afin d'éviter tout conflit potentiel dont la finalité est généralement la mort de l'individu (ou des autres habitants). Il est important de ne pas surcharger son aquarium pour limiter la pollution. La maintenance en sera facilitée.

Conditions d'élevage en eau douce

En eau douce, à l'état sauvage, les animaux sont soumis aux conditions météorologiques et vivent dans des eaux dont les caractéristiques sont souvent variables. Les conseils proposés par notre équipe pour la maintenance en aquarium sont des estimations et ne peuvent être assimilés à des données scientifiques. Les spécimens sauvages sont plus difficiles à élever que ceux issus de l'élevage. Certains traits de caractère peuvent également avoir évolué.

Respect de la vie sauvage

Afin de préserver la vie sauvage, si vous faîtes l'acquisition de cet animal, il ne doit pas être relâché en milieu naturel. Voir aussi, la charte Fishipedia.

Conseils de maintenance

Difficulté de maintenance

L'élevage de cette espèce est accessible à tout amateur. Il est recommandé de suivre quelques règles de bases et d'être rigoureux pour réaliser une bonne maintenance.

Espèce commune en aquariophilie

Cette espèce très robuste est particulièrement répandue dans le commerce aquariophile. Les animaux issus d'élevage de longue date sont généralement acclimatés à une température avoisinant les 26°C dans une eau neutre.

Entretien et équilibre de l'eau

L'écrevisse bleue est une espèce qui vit naturellement à une température comprise entre 18 °C et 30 °C. Le pH de l'eau oscille de 7.5 à 8. Pour une bonne maintenance, la température ne devrait jamais dépasser les 33°C sur de longues périodes. La teneur en Nitrates devrait rester inférieure à 50mg/L. Pour garder une eau propre et non polluée, il est recommandé d'effectuer un renouvellement mensuel de 20% à 30% du volume d'eau.

Chauffage non nécessaire

Cette espèce étant habituée à vivre dans une eau assez fraîche, la présence d'une résitance n'est pas nécessaire dans votre aquarium. Attention également à bien contrôler la température de votre cuve en période estivale.

Incompatibilités formelles

Attention, l'écrevisse bleue est incompatible avec les végétaux car ces derniers font partie intégrante de son régime alimentaire.

Cohabitation & Environnement

En raison de leur état de fragilité lors de la mue, tous les crustacés ont besoin d'un environnement fourni en cachette (racines, galets, feuilles, plantes...) pour s'abriter en cas de danger.

Nous conseillons une maintenance en aquarium spécifique car elle s'attaquera aux autres crustacés et aux poissons. Un bac de 120 litres est suffisant pour envisager son élevage. Mettre plusieurs écrevisses dans le même bac s'avère risqué, excepté si le bac est de taille importante et muni d'un décor fourni qui permette la constitution de plusieurs territoires.

Les mâles sont particulièrement combatifs, il est recommandé de n'avoir qu'un individu par population excepté si l'aquarium est de taille très importante.

Pour réussir leur reproduction, la nourriture joue un rôle crucial, mais également la température de l'eau, qui devra osciller entre 20 à 27° C. Cette espèce est cannibale. Pour réussir à faire grandir quelques individus, vous aurez besoin d'un aquarium avec de nombreuses zones où les jeunes pourront trouver refuge. A l'image de leur milieu naturel, vous pouvez opter pour un environnement constitué de grottes et de rochers, avec des abris sous les pierres.

La maintenance avec des plantes est impossible exceptée peut être avec la Cryptocoryne usteriana et la fougère de Java Microsorum ptérope.

Conseils pour l'alimentation

L'écrevisse bleue est omnivore à tendance carnivore.

Il convient de ne pas trop nourrir vos pensionnaires pour éviter de polluer l'eau. Pour un spécimen adulte, vous pouvez le nourrir une fois par jour.

Idées cadeaux

Apprendre en s'amusant

Observer en experminentant

Découvrir en bouquinant

Pour aller plus loin

A lire sur la toile

Sources & Réalisation

Participation & Validation

L'équipe de Fishipédia et les contributeurs spécialistes s'engagent à apporter un contenu de haute qualité. Cependant, bien que l'information soit issue de sources scientifiques ou de témoignages d'expériences de spécialistes, les fiches peuvent contenir des imprécisions.

Intéragir avec Fishipedia

Pour entrer en contact avec notre équipe ou participer à notre projet.

Modèle de fiche et contenu © Fishipedia - Reproduction non autorisée sans demande préalable - ISSN 2270-7247 - Dernière mise à jour le
  • {{name}}
    {{getFormatDistance}}

    {{#street_number}}{{street_number}}, {{/street_number}}{{#route}}{{route}}
    {{/route}} {{postal_code}} {{town}}