crocodile américain

Nom scientifique Crocodylus acutus
Descripteur Cuvier
Année description 1807
Statut IUCN VU
Famille Crocodylidae
Genre Crocodylus
Crocodylus acutus Crocodylus acutus

Introduction

Le crocodile américain est l'un des derniers crocodiliens géants encore présents sur Terre. Après l'anaconda géant et le crocodile de l'Orénoque, c'est le troisième plus grand animal des Amériques. Les records homologués attribuent des tailles maximales situées autour des cinq mètres.

Certaines sources indiquent que les grands mâles pourraient atteindre sept mètres. Deux possibilités : soit ces chiffres sont exagérés, soit les individus n'atteignent plus ces proportions, peut-être faute de proies suffisantes ou à cause d'une baisse globale de l'espérance de vie. Outre leur taille, ces animaux sont connus pour leur longévité qui peut dépasser les 100 ans.

Crocodylus acutus était initialement présent sur une large partie des façades pacifique et atlantique des Amériques. Il fréquentait également toutes les îles des Caraïbes et les Bahamas. Les seules limitations à son aire de répartition étaient liées aux températures extérieures, nécessairement tropicales ou subtropicales.

À l'époque de Christophe Colomb, plusieurs récits attestent de la présence généralisée des crocodiles dans les mangroves et lagunes d'Amérique centrale. Ils fréquentent les littoraux et les grands marécages dans les terres. Comme les grands crocodiles du Pacifique, ils sont fréquemment observés nageant entre différents îlots. Preuve de leur abondance historique, les îles Caïmans doivent leur nom à la présence des crocodiles américains et des crocodiles de Cuba. L'association des crocodiles à l'univers des pirates (Peter Pan...) n'a donc rien d'anecdotique et reflète la réalité de l'époque.

Au fil du temps, les crocodiles sont peu à peu décimés dans les îles caribéennes. Il est impossible de savoir aujourd'hui l'ampleur du massacre mais l'espèce disparaît des Bahamas, des petites Antilles, des îles Caïmans et d'un grand nombre d'atolls. Les premières vagues de destruction de populations sont principalement imputables au désir de maîtriser la faune sauvage dans un contexte de développement urbain et agricole.

Durant la première partie du XXe siècle, comme les autres crocodiles, l'espèce devient intensément chassée pour sa peau, utilisée dans l'industrie du cuir. De nombreuses populations subissent à nouveau des pertes drastiques, les menant parfois localement à l'extinction. Suite à sa raréfaction générale, cette espèce est inscrite en 1981 en annexe I de la CITES et reçoit une protection mondiale. En parallèle, les premières fermes d'élevage sont autorisées. La pression de la chasse diminuent peu à peu dans la plupart des régions.

Aujourd'hui, l'espèce réside encore en Floride et de la côte ouest mexicaine jusqu'à l'est du Venezuela. Sur le littoral est, elle est présente du Mexique au nord du Pérou. Des populations plus ou moins abondantes sont répertoriées dans toute l'Amérique centrale et dans quelques grandes îles des Caraïbes, principalement Cuba, Hispaniola et la Jamaïque. On estime qu'environ 20 000 crocodiles américains sont encore présents à l'état sauvage, dans pas moins de dix-huit pays.

Même s'ils sont peu agressifs, en particulier en journée, les grands crocodiles américains n'en restent pas moins de redoutables prédateurs qui peuvent s'attaquer à l'humain dans certaines circonstances. De manière générale, il ne faut jamais se baigner dans des eaux troubles dans des zones où sa présence est avérée. La plupart des accidents entre l'Homme et le crocodile se sont produits en soirée ou pendant la nuit, à proximité d'eaux stagnantes.

Qui est-il ?

Le genre Crocodylus

Les espèces du genre Crocodylus sont toutes appelées communément crocodiles. En 2021, on compte douze ou treize espèces décrites en fonction des sources. Toutes les espèces ont été durement impactées par la chasse durant la colonisation, puis par l'industrie du cuir. La peau était alors massivement utilisée pour la fabrication de ceintures, de chaussures et de portefeuilles. Dans une moindre mesure, certaines parties du corps ont servi dans diverses médecines traditionnelles. Enfin, très en vogue au XXe siècle, la chasse aux crocodiles fut un temps une activité de loisir. Les têtes étant parfois conservées et exposées comme trophées.

Malgré les réductions drastiques des populations, aucune espèce n'a totalement disparu et des réglementations strictes pour protéger les populations restantes ont été mises en place, en particulier dans les Amériques et en Océanie. Cependant, en 2021, sur les onze espèces répertoriées par l'IUCN, quatre sont toujours en danger critique d'extinction et leurs populations sont en déclin. Les menaces principales sont la transformation des littoraux et la chasse illégale. Les mangroves, lieux de vie de prédilection de nombreux crocodiles, subissent également une pression croissante liée au développement des parcs à crevettes.

Aujourd'hui, les Crocodylus sont présents dans la plupart des régions tropicales et subtropicales de la planète. Ils fréquentent principalement les eaux douces mais plusieurs espèces s'accommodent en eaux saumâtres et marines. Ils sont rencontrés dans les zones marécageuses, les estuaires et les parties calmes des grands bassins. Dans plusieurs pays, ils sont présents dans les eaux stagnantes des terrains de golf et les canaux d'irrigation.

Bien que classés parmi les reptiles, les crocodiliens sont plus proches des oiseaux que des tortues et des lézards. Ils font partie des familles d'animaux les plus évoluées en terme d'intelligence et de sensibilité. Trois groupes existent : les crocodiles, les alligators et les caïmans. Les Crocodylus se différencient de leurs cousins par un museau long en forme de V. Une autre différence facilement observable est la quatrième dent toujours visible quand le crocodile ferme sa gueule au contraire des caïmans et alligators qui ne laissent rien dépasser.

Les yeux, les narines et les oreilles sont situés sur le dessus du museau. La peau est épaisse et recouverte d'écailles généralement brun-foncé. Comme la plupart des reptiles, les Crocodylus sont ectothermes, leur organisme produit peu de chaleur. C'est entre autre pour cette raison qu'ils sont fréquemment observés en train de prendre des bains de soleil durant la journée. Ces moments d'autorégulation thermique favorisent aussi bien la digestion que la croissance et la guérison en cas de blessures.

Les crocodiles sont exclusivement carnivores. Ils se nourrissent de tout type de vertébrés, des poissons jusqu'aux mammifères qui viennent s'abreuver. Ils ont un style de vie plutôt solitaire mais peuvent communiquer entre eux via des râles, des cris plaintifs ou des grognements.

Huit espèces sont dangereuses pour l'humain qui peut devenir une proie dans certaines circonstances. Ils sont très à l'aise dans l'eau et sont dotés d'une bonne vision aquatique grâce à une pupille protectrice. Une fois dans l'eau, ils ne laissent dépasser que quelques éléments, généralement les narines et les yeux, qui leur donnent un aspect de branche qui flotte à la surface en dérivant. Dès qu'une proie s'approche, ils utilisent leur puissante queue pour se propulser en ouvrant leur large gueule. Ils sont capables de s'élever à plus d'un mètre au-dessus de l'eau pour attraper des mammifères sur les berges ou des oiseaux.

Chez les crocodiles, les mâles sont généralement plus grands que les femelles. La reproduction est saisonnière, pendant la période chaude. Les femelles pondent dans des nids qu'elles creusent dans le sable. Elles protègent la ponte et réalisent des soins maternels suivis. Elles aident également les jeunes à sortir de l'œuf quand ils sont en difficulté. Dès que ces derniers accèdent à la plage, ils sont laissés seuls, livrés à eux-mêmes et se dispersent dans la nature. Dans plusieurs régions, la reproduction est influencée négativement par le réchauffement climatique, la température ambiante définissant le sexe des nouveaux-nés.

Depuis quelques années, les fermes d'élevage se sont multipliées à travers le monde, pour fournir des peaux à l'industrie du cuir et de la viande. Ces développements ont contribué à réduire la pression de la chasse et du braconnage.

Comment le reconnaître ?

  • Type
  • Taille femelle
    300 - 400 cm
  • Taille mâle
    450 - 550 cm
  • Poids
    350 - 450 kg
  • Mimétisme
    végétaux
  • Longévité
    100 ans
  • Type
  • Taille femelle
    300 - 400 cm
  • Taille mâle
    450 - 550 cm
  • Poids
    350 - 450 kg
  • Mimétisme
    végétaux
  • Longévité
    100 ans

Description

Les jeunes sont gris tandis que les adultes sont brun-jaunâtre plus foncés. Cette couleur est efficace pour passer inaperçu sur les berges de sable ou de terre. La tête est étroite avec un long museau. Comme chez les autres Crocodylus, les dents acérées sont bien visibles. Les écailles sur le dos sont carénées.

Cette espèce se distingue de ces congénères par une armure dorsale réduite. Ils possèdent également une verrue pointue devant chaque œil.

Différences entre mâles et femelles

Comme chez la plupart des crocodiles, les mâles sont plus grands que les femelles. Ils atteignent plus de cinq mètres à l'âge adulte, contre quatre chez ces dernières.

Mode de vie & Comportement

  • Sociabilité
    solitaire
  • Mode de vie
    Nocturne
  • Venimeux
    Non
  • Alimentation
    prédateur

Le crocodile américain est situé au plus haut dans la chaîne alimentaire. Il partage son temps entre des périodes d'immersion aquatique et des moments de repos sur les berges. Il est aussi agile sur terre ferme que dans l'eau.

Les nouveaux-nés se nourrissent d'abord d'insectes sur terre. En grandissant, ils vont développer peu à peu leur technique de nage et se spécialiser vers les proies aquatiques. Les juvéniles et les jeunes adultes se nourrissent principalement de poissons, d'amphibiens et de grenouilles. Les plus grands individus chassent des proies beaucoup plus grosses, y compris parmi les mammifères et les oiseaux. Malgré la taille de ces animaux, la chasse est toujours silencieuse et furtive. Lors de la capture, la victime est ingérée d'une seule traite.

Généralement, les crocodiles vivent en solitaire et évitent les zones de turbulence. Ils vivent à proximité d'eaux stagnantes ou soumises à des courants faibles. Lors des belles journées, ils passent une grande partie du temps à se réchauffer au soleil pour maintenir leur température corporelle autour des 25°C.

S'ils sont dérangés, les petits spécimens préfèrent la fuite. Les adultes quant à eux n'hésitent pas à protéger leur territoire en mordant les intrus. Bien que solitaires, ces crocodiles sont capables de communiquer entre eux via des rugissements. Ce grondement est principalement utilisé pendant la saison des amours pour courtiser les partenaires. Les jeunes nouvellement éclos peuvent également émettre ce type de cri pour obtenir la protection de leur mère.

Les adultes n'ont pas de prédateurs mais les juvéniles sont particulièrement vulnérables. Ils peuvent être chassés par des gros poissons, des chats sauvages ou encore des ratons laveurs.

Mode de reproduction

  • Espèce migratrice
    Non
  • Polygamie
    Non
  • Taille de la ponte
    30 - 60 œufs

La reproduction est saisonnière. La cour a lieu entre janvier et mars, la reproduction effective autour d'avril. Pendant ces périodes, les mâles courtisent les femelles en s'adonnant à des démonstrations de puissance. Ils n'hésitent pas à s'affronter et à exacerber leur territorialité pour impressionner les femelles. Tout au long du processus, mâles et femelles communiquent en réalisant chacun leur type de rugissements.

Les mâles peuvent se reproduire avec plusieurs femelles. Une fois que celle-ci accepte les avances de son prétendant, l'accouplement a lieu dans l'eau. La femelle réalise ensuite un nid sur la berge, à l'image des tortues. Elle y pond une quarantaine d'œufs qui incuberont une dizaine de semaines avant l'éclosion. Pour garantir la naissance des futurs crocodiles dans de bonnes conditions, la mère place de la végétation en décomposition sur les œufs. Elle protège également le nid pendant toute la période. C'est dans ce contexte que les crocodiles sont les plus dangereux en dehors de l'eau.

Quand l'éclosion approche, les jeunes réalisent des cris pour alerter la mère. Cette dernière dégage alors le nid et aide les petits à sortir des œufs. À la naissance, ces derniers mesurent une vingtaine de centimètres. Elle transporte ensuite chaque jeune dans sa gueule jusqu'aux eaux les plus proches. Malgré les soins apportés, la mortalité est importante chez les jeunes crocodiles vulnérables à de nombreux type de prédation. On estime qu'un crocodile sur quatre atteint l'âge de 4 ans. La maturité sexuelle survient entre 8 et 10 ans pour les deux sexes.

Les crocodiles sont caractérisés par une longévité et une fécondité élevée, combinées à un taux de survie élevé chez les adultes mais particulièrement faible chez les jeunes.

Espèce potentiellement mortelle

  • Venimeux
    Non

Bien que rares, des attaques de crocodiles américains sont recensées chaque année. Dans certaines régions, les crocodiles protégés sont de plus en plus nombreux, et de plus en plus en contact avec les activités humaines. Les attaques dans l'eau sont rares car peu d'humains nagent dans les zones où les crocodiles sont nombreux. Généralement, ces lieux sont des marécages ou des mangroves caractérisés par une eau trouble et boueuse.

La plupart des attaques ont lieu hors de l'eau, à proximité de points d'eau. Dans de nombreux cas, l'attaque est survenue la nuit ou au coucher du soleil. Des personnes qui s'aventurent trop près des reptiles se sont fait mordre et parfois tirer vers les eaux. Les cas d'attaques mortelles sont extrêmement rares dans ce contexte. Les scientifiques parlent plutôt de comportement de défense de territoire car les crocodiles finissent par relâcher leur prise.

D'où vient-il ?

Présence géographique & État des populations

Les efforts de protection ont porté leurs fruits en particulier en Floride, à Cuba, au Costa Rica, au Mexique, en Colombie et au Venezuela. Les populations mexicaines, cubaines et une sous-population colombienne sont redevenues abondantes et sont passées en annexe II de la CITES.

Le braconnage n'a pas totalement disparu des autres pays mais il est devenu plus rare. La principale menace est à présent la destruction des habitats suite à la pression démographique, au développement de l'aquaculture et à l'activité touristique.

Avec plus de 400 individus recensés, la plus grande population en termes de densité réside au lac Enriquillo à Hispanola, en République dominicaine. À Cuba, l'espèce coexiste avec un congénère endémique, C. rhombifer, en danger critique d'extinction. Les hybridations entre les deux espèces font peser sur cette dernière un risque important de disparition.

Dans les îles Caïmans, les deux espèces coexistaient également, le C. rhombifer dans les marais et C. acutus dans les eaux marines. Les populations y ont été chassées jusqu'à l'extinction complète. Il existe de nombreuses références et illustrations provenant des premiers colons à propos de ces reptiles. Le 18 avril 1586, Sir Francis Drake écrivit « Il y avait des crocodiles qui se sont affrontés et se sont battus, ils vivent dans la mer sur les rivages ». Le même phénomène a eu lieu dans la majeure partie des îles caribéennes et aux Bahamas. De très rares observations sont répertoriées en Martinique et sur l'île Margarita. En Jamaïque, les populations sont mal documentées et continuent d'être braconnées.

Dans plusieurs pays d'Amérique du Sud, cette espèce est considérée comme en danger critique d'extinction par l'IUCN. C'est le cas par exemple en Équateur, où on estime que plus de 200 000 peaux ont été exportées entre 1930 et 1970 dans ce pays. Une abondante population originaire du bassin Guaya y a quasiment disparu. Une petite communauté commence à se consolider au sud-ouest du pays et au nord-ouest du Pérou, dans une région protégée relativement épargnée.

En Colombie, l'espèce a quasiment disparu du littoral, tout comme à l'ouest du Venezuela. En Colombie, plusieurs programmes de conservation et de repeuplement sont en cours, en particulier dans les mangroves de la baie de Cispatà.

Quel est son habitat ?

Caractéristiques du milieu naturel

  • Température
    18 - 35 °C
  • Courant
    Lent et Stagnant

Présentation du biotope

Cette espèce fréquente principalement les habitats côtiers tels que les lagunes, les mangroves, les estuaires et les lacs salins. Elle se rencontre aussi dans les terres, en particulier dans les zones marécageuses et les larges bassins. La présence de berges et de plages est nécessaire pour la reproduction.

Espèces du même biotope

Apprendre en s'amusant

Découvrir les milieux

Pour aller plus loin

A lire sur la toile

Sources & Réalisation

Participation & Validation

L'équipe de Fishipédia et les contributeurs spécialistes s'engagent à apporter un contenu de haute qualité. Cependant, bien que l'information soit issue de sources scientifiques ou de témoignages d'expériences de spécialistes, les fiches peuvent contenir des imprécisions.

Références bibliographiques

Ataques de cocodrilo de río (Crocodylus acutus) en Puerto Vallarta, Jalisco, México: presentación de cinco casos - FG. Cupul-Magaña - A. Rubio-Delgado - C. Reyes-Núñez - E. Torres-Campos - LA. Solís-Pecero - Cuad Med Forense - 2010.

Life histories and conservation of long- lived reptiles, an illustration with the American crocodile (Crocodylus acutus) - Venetia Briggs-Gonzalez - Christophe Bonenfant - Mathieu Basille - Michael Cherkiss - Jeff Beauchamp - Frank Mazzotti - Journal of Animal Ecology - 2016.

POPULATION STATUS AND DISTRIBUTION OF CROCODYLUS ACUTUS AND C. MORELETII IN SOUTHEASTERN QUINTANA ROO, MÉXICO - J. Rogelio Cedeño-Vázquez - J. Perran Ross - Sophie Calmé - Herpetological Natural History - 2006.

Sustainable Use of American Crocodile Crocodylus acutus in Cispata, Colombia - Multiple - CITES - 2014.

Intéragir avec Fishipedia

Pour entrer en contact avec notre équipe ou participer à notre projet.

Modèle de fiche et contenu © Fishipedia - Reproduction non autorisée sans demande préalable - ISSN 2270-7247 - Dernière mise à jour le 01/01/1970
  • {{name}}

    {{#street_number}}{{street_number}}, {{/street_number}}{{#route}}{{route}}{{/route}}
    {{postal_code}} {{town}}

    {{#phone}}{{phone}}{{/phone}}{{^phone}}-{{/phone}}