Hypostomus punctatus

Nom scientifique Hypostomus punctatus
Descripteur Valenciennes
Année description 1840
Statut IUCN NE
Famille Loricariidae
Genre Hypostomus
Hypostomus punctatus Hypostomus punctatus

Introduction

Hypostomus punctatus est un poisson d'eau douce originaire des rivières brésiliennes de la région de Rio de Janeiro. Elle se rencontre dans en particulier dans les zones de courants des torrents arpentant la mata Atlantica, une forêt tropicale considérée comme point chaud de biodiversité.

Qui est-il ?

Le genre Hypostomus

Avec 148 espèces décrites en 2020, Hypostomus est l'un des genres les plus diversifiés parmi les poissons-chats. Il appartient à la sous-famille des Hypostominae, l'une des plus fournie d'Amérique du Sud. Il est difficile d'identifier les individus des différentes espèces, car ceux-ci présentent des motifs et des couleurs très similaires. À ce jour, la taxonomie ainsi que la phylogénétique du genre restent encore mal connues.

Présents du Suriname au sud du Brésil, ces poissons possèdent une large distribution géographique et une grande variabilité morphologique. On dénombre plus de vingt espèces rien que dans le bassin du Rio Paraná. Plusieurs espèces ont été décrites dans le bassin de la rivière Ribeira de Iguape au sud-est du Brésil, à l'intérieur de la plus grande zone conservée de forêt Atlantique (Mata Atlantica).

Rencontrés dans un grand nombre d'écosystèmes d'eau douce, ces poissons habitent des micro-habitats benthiques. La plupart des espèces vivent dans les zones rocheuses des torrents et sont principalement herbivores, en recherche constante de diatomées ou de cyanobactéries. À l'aide de leur ventouse et de leurs différentes nageoires, les poissons s'accrochent aux rochers pour y brouter algues et micro-faune associée.

D'autres espèces vivent dans des milieux plus calmes, comme les ruisseaux forestiers ou les grandes plaines fluviales. Ces poissons sucent et ingurgitent de la boue organique, et sont considérés comme détritivores ou illiophages.

D'un point de vue morphologique, ils sont caractérisés par une bouche orientée vers le bas munie de lèvres épaisses et d'une dentition fine. Leur longue nageoire caudale concave permet des accélérations sur de courtes distances. Les nageoires pectorales sont munies d'épines qui peuvent être utilisées lors de combats entre mâles.

La reproduction est saisonnière. Mâle et femelle forment des couples et sont connus pour soigner et protéger la ponte. Les femelles sont généralement de plus grande taille et les mâles dominants sont territoriaux. Ces poissons sont capables de respirer de l'air en surface en cas de manque d'oxygène.

Lorsque le genre a été créé par Lacépède en 1803, il ne comprenait que l'espèce Hypostomus guacari. La plupart des ajouts successifs se firent sur des critères incomplets. Depuis, des études approfondies ont été réalisées au Surinam, au Paraguay et dans plusieurs régions du Brésil. Le genre Cochliodon est devenu synonyme d'Hypostomus. En 2002, les espèces Cochliodon plecostomoides, Cochliodon pospisili, Cochliodon pyrineusi et Cochliodon taphorni ont été reclassées.

L'Hypostomus plecostomus, le « pléco », a été rendu populaire par les aquariophiles pour ses qualités de nettoyeur. Synonyme de Hypostomus guacari, ce poisson est également utilisé comme espèce type du genre.

Morphologie

  • Type
  • Taille moyenne
    25 cm
  • Taille maximale
    30 cm
  • Forme
    Poisson-chat
  • Mimétisme
    végétaux
  • Motif
    ponctuations
  • Type
  • Taille moyenne
    25 cm
  • Taille maximale
    30 cm
  • Forme
    Poisson-chat
  • Mimétisme
    végétaux
  • Motif
    ponctuations

Comment reconnaître Hypostomus punctatus ?

Ce poisson a la particularité de posséder plusieurs paires de barbillons qui lui permettent de fouiller le fond et de détecter les aliments ainsi déplacés.

Hypostomus punctatus mesure autour de 25 cm. Les femelles sont plus imposantes et certains specimens peuvent atteindre 30 cm. Ce poisson est bicolore avec un corps majoritairement marron orangé et beige. La tête et les nageoires sont  parsemées de ponctuations de couleur noire.

Différences entre mâles et femelles

Chez cette espèce, la femelle est plus grande que le mâle à l'âge adulte.

Mode de vie & Comportement

  • Sociabilité
    solitaire
  • territorialité
    Oui
  • Mode de vie
    Diurne

Hypostomus punctatus est un poisson solitaire qui réside naturellement sur le fond. C'est une espèce alguivore et xylophage au tempérament calme.

Mode de reproduction

  • Espèce migratrice
    Non

Hypostomus punctatus est un poisson ovipare qui pond sur substrat découvert.

Espèce inoffensive

Cette espèce ne présente pas de danger particulier pour l'Homme en cas de rencontre dans son milieu naturel.

D'où vient-il ?

Présence géographique & État des populations

Cette espèce fréquente les rivières et ruisseaux de la région de Rio de Janeiro. Elle pourrait être menacée localement.

Contenu publicitaire

Quel est son habitat ?

Caractéristiques du milieu naturel

  • Température
    22 - 28 °C
  • pH (acidité)
    5 - 8
  • gh (dureté)
    1 - 25
  • Courant
    Fort

Présentation du biotope

On retrouve le plus souvent Hypostomus punctatus à faible profondeur, dans les zones de courant et les rapides. Ce poisson-chat fréquente les eaux vives où le fond est jonché de galets, de bois ou de feuilles charriés par le courant. Il évolue dans des zones caractérisées par une forte présence de végétaux (plantes aquatiques et palustres, matières organiques en décomposition, branches...).

Espèces du même biotope

Maintenance en aquarium

Déontologie

Fishipédia soutient la pratique d'une aquariophilie responsable et respectueuse de l'environnement. Nous encourageons la maintenance si celle-ci est motivée par le désir de comprendre le fonctionnement biologique du vivant et si elle est réalisée dans le respect de la vie animale.

Nous pensons que l'aquariophilie est une ouverture à la découverte des milieux aquatiques, en particulier d'eau douce, et que cette connaissance est nécessaire pour mieux protéger et respecter ces environnements. Logiquement, nous réfutons l'achat compulsif d'animaux qui ne trouveraient pas une place suffisante et / ou adaptée dans l'aquarium hôte.

Recommandations générales

  • Volume min
    240 litres
  • Population min
    1
  • Température
    22 - 28 °C
  • pH (acidité)
    5 - 8

Caractéristiques

  • Difficulté d'élevage
    facile
  • Robustesse
    robuste
  • Comportement
    peu agressif
  • Disponibilité
    occasionel

Recommandations chez nos partenaires

Rappels généraux

Il est fortement conseillé de lire la fiche complète dédiée et de se renseigner sur les retours d'expériences de maintenance de l'animal envisagé, ceci afin d'éviter tout conflit potentiel dont la finalité est généralement la mort de l'individu (ou des autres habitants). Il est important de ne pas surcharger son aquarium pour limiter la pollution. La maintenance en sera facilitée.

En eau douce, à l'état sauvage, les animaux sont soumis aux conditions météorologiques et vivent dans des eaux dont les caractéristiques sont souvent variables. Les conseils donnés par notre équipe pour la maintenance en aquarium sont des estimations et ne peuvent être assimilés à des données scientifiques. Les spécimens sauvages sont plus difficiles à élever que ceux issus de l'élevage. Certains traits de caractère peuvent également avoir évolué.

Afin de préserver la vie sauvage, si vous faîtes l'acquisition de cet animal, il ne doit pas être relâché en milieu naturel. Voir aussi, la charte Fishipedia.

Conseils de maintenance

L'élevage de cette espèce est accessible à tout amateur. Il est recommandé de suivre quelques règles de bases et d'être rigoureux pour réaliser une bonne maintenance.

Cette espèce est généralement disponible dans le commerce spécialisé ou auprès des clubs aquariophiles. Les spécimens issus d'élevage de longue date sont un peu plus faciles à élever mais il faut respecter les paramètres d'eau particuliers.

Le chlore et la chloramine sont dangereux pour la santé des animaux. Utilisés pour désinfecter l'eau, ces agents sont présents en quantité non négligeable dans l'eau du robinet. Nous conseillons d'utiliser un anti-chlore lors de chaque changement d'eau. Outre le chlore, des traitements et médicaments vendus pour l'aquariophilie contiennent parfois des métaux lourds dangereux à forte dose.

Entretien et équilibre de l'eau

Hypostomus punctatus est une espèce qui vit naturellement à une température comprise entre 22 °C et 28 °C. Pour une bonne maintenance, la température ne devrait jamais dépasser les 31°C sur de longues périodes. La teneur en nitrates devrait rester inférieure à 50mg/L. Pour garder une eau propre et non polluée, prévoyez un renouvellement mensuel de 20% à 30% du volume d'eau.

Poisson à barbillon

Attention, ce poisson possède des barbillons qu'il utilise pour fouiller le fond. Il est nécessaire d'être particulièrement vigilant quant au choix du substrat. Un mauvais substrat entraînera la perte des barbillons et potentiellement des coupures qui pourraient s'infecter. En cas de quartz, vérifiez que les arêtes soient lisses et non coupantes (il existe du quartz arrondi spécifique). Si cela est possible, privilégiez du sable de Loire.

Cohabitation & Environnement

Dans un contexte d'aquarium communautaire, il convient de maintenir cette espèce dans un volume minimum de 240 litres. Comme énoncé précédemment, Hypostomus punctatus est une espèce qui vit naturellement dans le courant. Ainsi, nous conseillons la mise en place d'une filtration surdimensionnée (10 à 20 fois le volume du bac) afin de garantir un courant important et surtout une forte oxygénation. Un système venturi améliorera le taux d’oxygène dissous en période estivale.

L'espèce apprécie un environnement particulièrement riche en végétation. L'ajout de plantes offrira de nombreuses cachettes utiles pour le repos. Ces zones sont également favorables à une éventuelle reproduction dans l'aquarium.

Conseils pour la maintenance en eau acide

Hypostomus punctatus vivant naturellement dans une eau acide, généralement en eau « noire » ou « tamisée », la mise en place d'une filtration sur tourbe est idéale pour son équilibre. L'ajout de feuilles en décomposition et de fruits d'aulnes peut sensiblement améliorer ses conditions de vie en augmentant naturellement l'acidité de l'eau.

Conseils pour l'alimentation

Hypostomus punctatus est alguivore et xylophage.

Protocole de reproduction

  • Protection de la ponte
    Oui

Risques d'hybridation

De manière générale, il est conseillé de ne pas mélanger plusieurs espèces d'un même genre ou différentes variétés d'une même espèce pour éviter les risques d'hybridation.

Magasins partenaires proches

Ces animaux pourraient vous intéresser

Exemples d'aquariums contenant cette espèce

Apprendre en s'amusant

Découvrir les milieux

Pour aller plus loin

Espèces de la même famille

Sujets qui pourraient vous intéresser

Où acheter ce poisson sur la toile ?

A lire sur la toile

Sites partenaires en aquariophilie

Sources & Réalisation

Participation & Validation

L'équipe de Fishipédia et les contributeurs spécialistes s'engagent à apporter un contenu de haute qualité. Cependant, bien que l'information soit issue de sources scientifiques ou de témoignages d'expériences de spécialistes, les fiches peuvent contenir des imprécisions.

Benoit Chartrer

Benoit Chartrer

Intéragir avec Fishipedia

Pour entrer en contact avec notre équipe ou participer à notre projet.

Modèle de fiche et contenu © Fishipedia - Reproduction non autorisée sans demande préalable - ISSN 2270-7247 - Dernière mise à jour le 28/07/2022

Partenaires

Espèces de la même famille

Proches congénères

Espèces du même biotope

Jours
Heures
Min
Sec

Très bientôt... Découvrez FishiShop
Des produits écologiques & ludiques
Pour soutenir le projet Fishipédia

Découvrez FishiShop
Des produits écologiques & ludiques
Pour soutenir le projet Fishipédia

  • {{name}}

    {{#street_number}}{{street_number}}, {{/street_number}}{{#route}}{{route}}{{/route}}
    {{postal_code}} {{town}}

    {{#phone}}{{phone}}{{/phone}}{{^phone}}-{{/phone}}