Hemiloricaria melini

Nom scientifique Hemiloricaria melini
Type Poisson-chat
Descripteur Schindler
Année description 1959
Statut IUCN NE
Genre Hemiloricaria
Hemiloricaria melini Hemiloricaria melini

Introduction

L'Hemiloricaria melini est un poisson tropical originaire d'Amérique du sud.

Qui est-il ?

Le genre Hemiloricaria

Les Hemiloricaria sont des poissons élancés et sveltes. Ils n'ont pas de barbillons visibles et possèdent une nageoire dorsale dressée et un pédoncule caudal très mince.

Comment le reconnaître ?

  • Taille moyenne
    10 cm
  • Taille maximale
    13 cm
  • Forme
    catfish
  • Taille moyenne
    10 cm
  • Taille maximale
    13 cm
  • Forme
    catfish

Description

Les Hemiloricaria melini présentent quelques bandes transversales brun foncé sur le dos du corps. Les points et les tâches de la tête et du corps sont beaucoup plus proéminentes, celles sur la tête formant au moins quatre bandes transversales, étroites et plutôt irrégulières.

Une tâche brun foncé bien visible mais de petite taille est présente à la base du premier rayon de la nageoire dorsale ramifiée.

Différences entre mâles et femelles

Les mâles présentent des odontodes sur les joues, le sommet de la tête et sur les nageoires pectorales. L'épine de la nageoire pectorale est plus épaisse, plus courte et plus incurvée que celle de la femelle.

Mode de vie & Comportement

  • Sociabilité
    vivant en petit groupes
  • Mode de vie
    Nocturne
  • territorial
    Non
  • Venimeux
    Non

L'Hemiloricaria melini est un poisson vivant en petits groupes qui réside naturellement sur le fond des cours d'eau.

Comme la majorité des Loricariidae, il est plus actif la nuit. L'Hemiloricaria melini ne présente pas d'aggressivité inter-spécifique, mais peut afficher quelques comportements intra-spécifiques plus tranchés, notamment pour mettre en place une hiérarchie.

Mode de reproduction

  • Espèce migratrice
    Non
  • Protection de la ponte
    Oui

L'Hemiloricaria melini est un poisson ovipare qui pond sur substrat caché.

Sa période de reproduction a principalement lieu en début de saison des pluies. Les pontes se déroulent en règle générale en soirée ou durant la nuit.

Une fois le site de ponte nettoyé par les parents, le mâle surveille et prend soin de la ponte. L'éclosion a lieu généralement entre le 5ème et le 7ème jour.

Une fois le sac vittelin résorbé, les alevins commencent à nager librement, et cherchent à se nourrir, principalement la nuit.

Espèce inoffensive

Cette espèce ne présente pas de danger particulier pour l'Homme en cas de rencontre dans son milieu naturel.

D'où vient-il ?

Contenu publicitaire

Quel est son habitat ?

Caractéristiques du milieu naturel

  • Température
    24 - 28 °C
  • pH (acidité)
    4.5 - 6.5
  • gh (dureté)
    2 - 8
  • Courant
    Fort

Présentation du biotope

L'Hemiloricaria melini réside naturellement dans une eau légèrement acide.

L'espèce affectionne particulièrement les eaux claires à courant fort et les rapides.

Le sol est généralement constitué de sable, de roches et d'une litière en décomposition.

Maintenance en aquarium

Déontologie

Fishipédia soutient la pratique d'une aquariophilie responsable et respectueuse de l'environnement. Nous encourageons la maintenance si celle-ci est motivée par le désir de comprendre le fonctionnement biologique du vivant et si elle est réalisée dans le respect de la vie animale.

Nous pensons que l'aquariophilie est une ouverture à la découverte des milieux aquatiques, en particulier d'eau douce, et que cette connaissance est nécessaire pour mieux protéger et respecter ces environnements. Logiquement, nous réfutons l'achat compulsif d'animaux qui ne trouveraient pas une place suffisante et / ou adaptée dans l'aquarium hôte.

Recommandations générales

  • Volume min
    200 litres
  • Population min
    5 individus
  • Température
    24 - 28°C
  • pH (acidité)
    4.5 - 6.5

Caractéristiques

  • Robustesse
    tolérant
  • Disponibilité
    rare
  • Difficulté d'élevage
    difficile
  • Comportement
    pacifique

Rappels généraux

Il est fortement conseillé de lire la fiche complète dédiée et de se renseigner sur les retours d'expériences de maintenance de l'animal envisagé, ceci afin d'éviter tout conflit potentiel dont la finalité est généralement la mort de l'individu (ou des autres habitants). Il est important de ne pas surcharger son aquarium pour limiter la pollution. La maintenance en sera facilitée.

En eau douce, à l'état sauvage, les animaux sont soumis aux conditions météorologiques et vivent dans des eaux dont les caractéristiques sont souvent variables. Les conseils donnés par notre équipe pour la maintenance en aquarium sont des estimations et ne peuvent être assimilés à des données scientifiques. Les spécimens sauvages sont plus difficiles à élever que ceux issus de l'élevage. Certains traits de caractère peuvent également avoir évolué.

Afin de préserver la vie sauvage, si vous faîtes l'acquisition de cet animal, il ne doit pas être relâché en milieu naturel. Voir aussi, la charte Fishipedia.

Conseils de maintenance

L'Hemiloricaria melini est une espèce dont la maintenance est plutôt reservée à des aquariophiles avertis. Elle ne pourra être réalisée avec succès qu'en effectuant un minimum de travail de documentation. Les conditions particulières d'élevage peuvent facilement entraîner la mort de l'espèce ou d'autres animaux.

Cette espèce est très rare dans le commerce aquariophile. Elle est plutôt maintenue par des aquariophiles avertis qui élèvent et reproduisent des individus issus de souches d'origine sauvage. Si vous souhaitez vous procurer cette espèce, nous vous conseillons de vous rapprocher des clubs spécialisés. Les spécimens issus d'élevage de longue date sont un peu plus faciles à élever mais il faut respecter les paramètres d'eau particuliers.

Le chlore et la chloramine sont dangereux pour la santé des animaux. Utilisés pour désinfecter l'eau, ces agents sont présents en quantité non négligeable dans l'eau du robinet. Nous conseillons d'utiliser un anti-chlore lors de chaque changement d'eau. Outre le chlore, des traitements et médicaments vendus pour l'aquariophilie contiennent parfois des métaux lourds dangereux à forte dose.

Entretien et équilibre de l'eau

L'Hemiloricaria melini est une espèce qui vit naturellement à une température comprise entre 24 °C et 28 °C. . Pour une bonne maintenance, la température ne devrait jamais dépasser les 31°C sur de longues périodes. La teneur en Nitrates devrait rester inférieure à 50mg/L. Pour garder une eau propre et non polluée, prévoyez un renouvellement mensuel de 20% à 30% du volume d'eau.

Cohabitation & Environnement

Dans un contexte d'aquarium communautaire, il convient de le maintenir dans un volume minimum de 200 litres, mais les paramètres nécessaires à sa maintenance limite grandement le choix d'espèces pouvant cohabiter avec lui. Le volume requis peut être réduit en maintenance spécifique, notamment pour un groupe de 5 individus.

Bien qu'il ne soit pas aussi sensible que certains autres loricariidae, une attention particulière doit être portée aux paramètres de l'eau. Un brassage conséquent est nécessaire pour la bonne oxygénation du bac. Une filtration sur tourbe ainsi qu'un décor mélangeant bois, feuilles ou encore fruits d'aulne sont autant de moyens de garantir un pH suffisamment acide pour leur maintenance. Privilégiez une dureté faible, comprise entre 2 et 6°GH.

Conseils pour l'alimentation

L'Hemiloricaria melini est omnivore. Il appréciera autant des tranches de concombre, feuilles d'épinard, ou spiruline que des daphnies ou vers de vase rouges. Il ne faut pas hésiter à varier autant que possible son alimentation.

Protocole de reproduction

Les pontes peuvent être stimulée lorsque la température du bac atteint les 28°C et présente une faible conductivité. L'utilisation de tubes de pontes étroits facilite les reproductions. 

Une fois la ponte réalisée, il n'est pas nécessaire de retirer la femelle. Elle sera chassée par le mâle. Celui-ci prendra soin des oeufs. Il faudra éviter autant que possible de le soumettre à toute forme de stress au risque qu'il ne dévore la ponte. De la même façon, une seconde ponte déclenchée à quelques jours d'intervalle peut provoquer la disparition de la première.

Dans le but de réduire les pertes, il est recommandé d'isoler les larves après résorption du sac vittelin dans un bac ou une bredding-box présentant les mêmes paramètres que le bac de ponte. Les alevins pourront alors être nourris aux micro-vers ou aux nauplies d'artémias. Dès la seconde semaine, ils pouront être nourris à l'aide de concombre, feuille de laitue ou épinard.

La qualité de l'eau doit être rigoureusement garantie durant la phase de croissance des alevins.

Magasins partenaires proches

Ces animaux pourraient vous intéresser

Exemples d'aquariums contenant cette espèce

Idées cadeaux

Voyager durable et écologique

S'immerger dans le milieu

Apprendre en s'amusant

Pour aller plus loin

Espèces de la même famille

Sujets qui pourraient vous intéresser

Où acheter ce poisson sur la toile ?

A lire sur la toile

Sites partenaires en aquariophilie

Sources & Réalisation

Participation & Validation

L'équipe de Fishipédia et les contributeurs spécialistes s'engagent à apporter un contenu de haute qualité. Cependant, bien que l'information soit issue de sources scientifiques ou de témoignages d'expériences de spécialistes, les fiches peuvent contenir des imprécisions.

Benoit Chartrer

Benoit Chartrer

Damien Boulard

Damien Boulard

Intéragir avec Fishipedia

Pour entrer en contact avec notre équipe ou participer à notre projet.

Modèle de fiche et contenu © Fishipedia - Reproduction non autorisée sans demande préalable - ISSN 2270-7247 - Dernière mise à jour le 28/07/2021
  • {{name}}

    {{#street_number}}{{street_number}}, {{/street_number}}{{#route}}{{route}}{{/route}}
    {{postal_code}} {{town}}

    {{#phone}}{{phone}}{{/phone}}{{^phone}}-{{/phone}}