pléco solaire

Nom scientifique Scobinancistrus aureatus
Descripteur Burgess
Année description 1994
Statut IUCN (Monde) VU
Famille Loricariidae
Genre Scobinancistrus
Scobinancistrus aureatus Scobinancistrus aureatus

Introduction

Le Scobinancistrus aureatus, plus communément appelé pléco solaire, est un poisson tropical originaire d'Amérique du sud.

Qui est-il ?

Le genre Scobinancistrus

En 2023, le genre Scobinancistrus compte trois espèces décrites. Ces poissons appartiennent à la tribu des Ancistrini (famille Loricariidae). Ils sont endémiques au Brésil, avec une distribution dans les rios Tapajós, Xingu et Tocantins.

La morphologie est similaire aux autres Loricariidae. Ces poissons possèdent une bouche infère avec plusieurs rangées de plaques osseuses sur le corps. Ils sont très proches d'autres Ancistrini et s'en différencient principalement par des caractéristiques anatomiques liées à la dentition.

Très populaires dans le commerce aquariophile en raison de leur motif, un corps sombre recouvert de taches jaune vif, ces poissons sont régulièrement exportés vers les États-Unis, l'Asie et l'Europe, à un prix parfois très élevés. 

Les Scobinancistrus ont eu un attrait tel chez les passionnés que ces derniers ont participé à la connaissance taxonomique et à la détermination de nouveaux taxons. En l'absence de noms formels, les aquariophiles ont développé un système d'identification codé pour les loricariidés connu sous le nom de "numéros L".

Ces poissons vivent exclusivement dans les zones rocheuses, dans les différentes anfractuosités. Ils sont territoriaux, avec un comportement de reproduction spécifique : Les mâles gardent la ponte et les jeunes alevins.

Morphologie

  • Type
  • Taille moyenne
    25 cm
  • Taille maximale
    30 cm
  • Longévité
    25 ans
  • Forme
    Poisson-chat
  • Type
  • Taille moyenne
    25 cm
  • Taille maximale
    30 cm
  • Longévité
    25 ans
  • Forme
    Poisson-chat

Comment reconnaître le pléco solaire ?

Ce poisson est de coloration marron noir. Il est recouvert de petits points blancs, les nageoires sont jaunâtres.

Différences entre mâles et femelles

Typique pour le genre, les mâles possèdent des odontodes nuptiaux plaquettaires, odontodes sur le rayon dur des nageoires pectorales plus fournis et plus longs, odontodes pré operculaires plus allongés.

La tête du mâle vu par au-dessus est plus massive et plus carrée, et de forme plus triangulaire chez la femelle.

Mode de vie & Comportement

  • régime
    omnivore à tendance carnivore
  • Sociabilité
    solitaire
  • territorialité
    Oui
  • Rythme biologique
    Nocturne

Le pléco solaire est un poisson solitaire qui réside naturellement sur le fond. C'est une espèce au tempérament calme qui passe la plupart de son temps posé dans la végétation ou sur des rochers.

Le pléco solaire est un poisson qui peut devenir agressif à certaines occasions. Il n'apprécie guère la présence d'autres espèces "caractérielles" sur son territoire. Il est également virulent à l'encontre de ses congénères. Des parades voire des petites joutes peuvent survenir entre les différents membres du groupe jusqu'à ce qu'une hiérarchie soit établie.

Il est généralement paisible avec les poissons non territoriaux.

Le pléco solaire est un poisson qui vit principalement la nuit. Généralement, il quitte sa cachette et commence à être actif une fois la pénombre arrivée.

Reproduction

  • Mode de reproduction
    ovipare qui pond sur substrat caché

Le pléco solaire est un poisson ovipare qui pond sur substrat caché.

Espèce inoffensive

Cette espèce ne présente pas de danger particulier pour l'Homme en cas de rencontre dans son milieu naturel.

D'où vient-il ?

Où retrouver cette espèce (aquarium) ?

Quel est son habitat ?

Caractéristiques du milieu naturel

  • Température
    25 - 29 °C
  • pH (acidité)
    5.8 - 7.2
  • gh (dureté)
    5 - 19
  • Courant
    Fort et Modéré

Présentation du biotope

Le pléco solaire réside naturellement dans une eau légèrement acide.

Cette espèce vit à proximité de grosses racines dans lesquelles elle peut trouver refuge en cas de danger. Ce type d'habitat se rencontre non loin des berges.

Le sol est généralement constitué de sable, de galets et de rochers.

Espèces du même biotope

Maintenance en aquarium

Déontologie

Afin de préserver la vie sauvage, si vous faîtes l'acquisition de cet animal, il ne doit pas être relâché en milieu naturel. Voir aussi, la charte Fishipedia.

Fishipédia soutient la pratique d'une aquariophilie responsable et respectueuse de l'environnement. Nous encourageons la maintenance si celle-ci est motivée par le désir de comprendre le fonctionnement biologique du vivant et si elle est réalisée dans le respect de la vie animale.

Nous pensons que l'aquariophilie est une ouverture à la découverte des milieux aquatiques, en particulier d'eau douce, et que cette connaissance est nécessaire pour mieux protéger et respecter ces environnements. Logiquement, nous réfutons l'achat compulsif d'animaux qui ne trouveraient pas une place suffisante et / ou adaptée dans l'aquarium hôte.

Recommandations générales

  • Volume min
    300 litres
  • Population min
    3
  • Température
    25 - 29 °C
  • pH (acidité)
    5.8 - 7.2

Caractéristiques

  • Difficulté d'élevage
    modéré
  • Robustesse
    tolérant
  • Comportement
    peu agressif
  • Disponibilité
    occasionel

Matériel recommandé chez nos partenaires

Rappels généraux

Il est fortement conseillé de lire la fiche complète dédiée et de se renseigner sur les retours d'expériences de maintenance de l'animal envisagé, ceci afin d'éviter tout conflit potentiel dont la finalité est généralement la mort de l'individu (ou des autres habitants). Il est important de ne pas surcharger son aquarium pour limiter la pollution. La maintenance en sera facilitée.

En eau douce, à l'état sauvage, les animaux sont soumis aux conditions météorologiques et vivent dans des eaux dont les caractéristiques sont souvent variables. Les conseils donnés par notre équipe pour la maintenance en aquarium sont des estimations et ne peuvent être assimilés à des données scientifiques. Les spécimens sauvages sont plus difficiles à élever que ceux issus de l'élevage. Certains traits de caractère peuvent également avoir évolué.

Conseils de maintenance et entretien de l'aquarium

Le démarrage d'un aquarium est une partie primordiale pour l'équilibre et le bien-être des poissons. Lorsque l'on met en eau un aquarium, l'eau passe naturellement par un cycle biologique : le cycle de l'azote. Celui-ci dure environ trois semaines. Tous les 2 jours, nous vous conseillons de tester votre eau jusqu'à ce que le taux de nitrite soit à zéro pendant plusieurs jours d'affilée.

Pour accélérer ce cycle, vous pouvez utiliser un activateur de bactéries comme JBL Denitrol. Cette solution riche en bactéries vivantes et enzymes permet une mise en place rapide du cycle de l'azote. Les poissons peuvent alors être introduits plus rapidement.

Il est important de tester l'eau de son aquarium régulièrement pour maintenir un environnement sain pour les poissons et les autres habitants. Les tests d'eau permettent de mesurer les niveaux de différents paramètres tels que le pH, la dureté totale, ainsi que les taux de nitrates, de nitrites et d'ammoniaque.

Pour réaliser ces tests, vous pouvez utiliser des produits d'analyse spécialisés tels que JBL ProScan qui permet de réaliser un diagnostic de l'eau directement via un smartphone. Il existe également des coffrets de tests plus classiques de bandelettes, comme JBL PROAQUATEST.

En cas d’usage de l’eau du robinet, vous pouvez utiliser un conditionneur d’eau de type Biotopol de JBL pour éliminer les substances nocives comme le chlore, le cuivre, le plomb et le zinc. Les conditionneurs d'eau garantissent une meilleure santé aux poissons et une meilleure croissance des plantes.

Le chlore et la chloramine sont dangereux pour la santé des animaux. Utilisés pour désinfecter l'eau, ces agents sont présents en quantité non négligeable dans l'eau du robinet. Nous conseillons d'utiliser un anti-chlore lors de chaque changement d'eau. Outre le chlore, des traitements et médicaments vendus pour l'aquariophilie contiennent parfois des métaux lourds dangereux à forte dose.

Informations spécifiques pour le pléco solaire

Le pléco solaire est une espèce qui vit naturellement à une température comprise entre 25 °C et 29 °C. Pour une bonne maintenance, la température ne devrait jamais dépasser les 32°C sur de longues périodes. La teneur en nitrates devrait rester inférieure à 50mg/L. Pour garder une eau propre et non polluée, prévoyez un renouvellement mensuel de 20% à 30% du volume d'eau.

L'élevage de cette espèce est accessible à condition de bien se renseigner sur ses besoins en aquarium. Les éventuels cohabitants doivent être choisis avec soin pour éviter la perte d'animaux.

Cette espèce est généralement disponible dans le commerce spécialisé ou auprès des clubs aquariophiles. Les spécimens issus d'élevage de longue date sont un peu plus faciles à élever mais il faut respecter les paramètres d'eau particuliers.

Cohabitation & Environnement

Dans un contexte d'aquarium communautaire, il convient de le maintenir dans un volume minimum de 300 litres.

Pour coller au mieux avec son biotope, vous pouvez recouvrir le fond du bac de sable et déposer un amas de pierres de manière à former des grottes.

Pour éviter que l'eau ne devienne trop polluée, il est recommandé d'effectuer un renouvellement mensuel de 20% à 30% du volume d'eau. Attention, l'eau ajoutée doit être à une température voisine de celle de l'aquarium.

Conseils pour l'alimentation

Le pléco solaire est un malacophage et omnivore.

Comme pour tous les poissons, il convient de ne pas trop les nourrir pour éviter de polluer l'eau. Pour un poisson adulte, vous pouvez le nourrir une fois par jour.

Recommendations d'alimentation chez notre partenaire JBL - Gamme PRONOVO

Protocole de reproduction

  • Difficulté de maintenance
    difficile
  • Protection de la ponte
    Oui

Le mâle s’occupe des soins à la ponte, surveillant les œufs, au nombre d’une cinquantaine, jusqu’à leur éclosion survenant entre 7 et 10 jours après la ponte. Une semaine supplémentaire est nécessaire pour atteindre la nage libre.

Les petits sont alors autonomes et le mâle ne s’occupe plus d’eux. Il se peut qu’une seconde femelle soit venue également pondre dès l’éclosion et le mâle s’occupera de cette nouvelle ponte. Attention au risque d’épuisement du mâle.

Risques d'hybridation

De manière générale, il est conseillé de ne pas mélanger plusieurs espèces d'un même genre ou différentes variétés d'une même espèce pour éviter les risques d'hybridation.

Magasins partenaires proches

Ces animaux pourraient vous intéresser

Exemples d'aquariums contenant cette espèce

Aquarium Biotope Fishipedia / Truffaut

Recréer un biotope type de la région de cette espèce.

Apprendre en s'amusant

Pour aller plus loin

Espèces de la même famille

Sujets qui pourraient vous intéresser

A lire sur la toile

Aquariophilie - Sites partenaires

Aquariophilie - Entreprises partenaires

Sources & Réalisation

Participation & Validation

L'équipe de Fishipédia et les contributeurs spécialistes s'engagent à apporter un contenu de haute qualité. Cependant, bien que l'information soit issue de sources scientifiques ou de témoignages d'expériences de spécialistes, les fiches peuvent contenir des imprécisions.

Benoit Chartrer

Benoit Chartrer

Intéragir avec Fishipedia

Pour entrer en contact avec notre équipe ou participer à notre projet.

Modèle de fiche et contenu © Fishipedia - Reproduction non autorisée sans demande préalable - ISSN 2270-7247 - Dernière mise à jour le 11/11/2023

Où retrouver cette espèce (aquarium) ?

Partenaires scientifiques

Aquarium Biotope Fishipedia / Truffaut

Recréer un biotope type de la région de cette espèce.

Apprendre en s'amusant

Espèces de la même famille

Proches congénères

Espèces du même biotope

  • {{name}}

    {{#street_number}}{{street_number}}, {{/street_number}}{{#route}}{{route}}{{/route}}
    {{postal_code}} {{town}}

    {{#phone}}{{phone}}{{/phone}}{{^phone}}-{{/phone}}