Les poissons nettoyeurs en aquarium

En aquarium d’eau douce, les poissons nettoyeurs désignent traditionnellement de nombreuses espèces de poissons-chats. Les plus connues sont les Hypostomus, les Corydoras et les Otocinclus. Cette désignation n’a cependant aucune valeur scientifique et repose uniquement sur le fait que ces animaux suivent un régime alimentaire détritivore ou alguivore.

Contrairement à certaines idées reçues, tous les poissons-chats ne se nourrissent pas d’algues ou de détritus. Nombre d’entre eux sont carnivores et complètent éventuellement ce régime avec quelques apports en végétaux. C’est le cas par exemple des Hypancistrus, comme le pléco léopard.

En aquarium, le maintien d’un équilibre végétal peut être difficile. Les bacs tropicaux sont de fait toujours chauffé, ce qui favorise la prolifération des algues en cas d’éclairage trop important. Il est ainsi possible de voir apparaître des algues sur les vitres ou les plantes, ainsi que des débris végétaux sur le sol. Plusieurs espèces peuvent aider à entretenir naturellement l’aquarium.

Attention cependant, cette nourriture opportuniste apporte rarement l’ensemble des besoins nutritionnels de ces poissons. Il sera dès lors nécessaire de compléter avec une alimentation adaptée.

Le pléco et ses plus proches cousins

Pterygoplichthys gibbiceps © Elma Ben
Description

La plupart des plécos rencontrés en aquarium sont issus des genres Hypostomus et Pterygoplichthys. Tous proviennent initialement d’Amérique du Sud, plus particulièrement des bassins de l’Amazone et de l’Orénoque

Ils sont effectivement friands d’algues, qu’ils aspirent via leur vantouse sur tout type de substrat. Attention, les adultes atteignent des tailles considérables et doivent être maintenus dans des aquariums de grand volume.

En bref
Espèces représentatives Hypostomus plecostomus Pterygoplichthys gibbiceps
Volume minimum 500 litres
Taille adulte 35-50 cm
Répartition Brésil, Guyane, Surinam, Colombie, Guyana, Venezuela, Pérou

Les Corydoras

orydoras sp. © Enrico Ritcher
Description

Sans doute parmi les plus célèbres des poissons d’aquarium, les petits Corydoras passent leur temps à fouiller le sol à l’aide de leurs barbillons. Ces poissons sont originaires des ruisseaux tropicaux d’Amérique du Sud tropicale et subtropicale.

En réalité, les Corydoras sont opportunistes, ils se nourrissent aussi bien de végétaux que de micro-organismes morts ou vivants. En cela, ils peuvent prévenir la présence d’un dépôt au fond de l’aquarium.

En bref
Espèces représentatives Corydoras aeneus Corydoras panda Corydoras paleatus
Volume minimum 80 à 200 litres
Taille 3-8 cm
Répartition Des Guyanes à la Bolivie, quelques espèces rencontrées en altitude.

Les Otocinclus

Otocinclus cocama © Enrico Ritcher
Description

Originaire des mêmes régions que les Corydoras et les plécos, les Otocinclus ont atteint plus récemment leur notoriété internationale. Ces poissons nains n’atteignent pas plus de 4 cm à l’âge adulte quelque soit l’espèce. Ce sont des mangeurs d’algues par excellence. Ils apprécient en particulier celles qui se développent sur les plantes.

Ils sont régulièrement ajoutés dans les aquariums plantés de type aquascaping.

En bref
Espèces représentatives Otocinclus affinis Otocinclus cocama
Volume minimum 100 litres
Taille 3-4 cm
Répartition Brésil, Bolivie, Colombie, Pérou.

Il existe de nombreuses autres espèces de poisson qui peuvent jouer un rôle de « nettoyeur » en aquarium. On peut citer entre autre les Farlowella ou le mangeur d’algues siamois (Crossocheilus oblongus).

Outre les poissons, d’autres types d’animaux peuvent aider à l’équilibre d’un aquarium tropical d’eau douce. C’est le cas de la plupart des petits crustacés disponibles dans le commerce, comme les crevettes et les crabes. Parmi les plus efficaces, mais tout autant discrets, on compte aussi bon nombre d’espèces d’escargot.

A propos de l'auteur

Benoit Chartrer fait partie des membres historiques du projet Fishipédia. Sorti d'une formation d'ingénieur en physique, il a progressivement changé de spécialisation en se tournant vers les technologies Web. Passionné de voyage et de biologie, il tient également un compte Instagram dédié à la photographie animalière.