Le dragonnet mandarin

Fiche poisson, dernière mise à jour : 30/10/2020

Introduction

Le Synchiropus splendidus, plus communément appelé dragonnet mandarin, est un poisson tropical originaire des mers indonnésiennes et sud-asiatiques. On le rencontre également dans la grande barrière de corail.

Qui est-il?

Informations scientifiques

Famille Callionymidae
Genre Synchiropus
Descripteur (Herre)
Année de description 1927

Spécificités des espèces du genre

Caractéristiques principales

  • Taille
    entre 6 et 8 cm
  • Forme
    -
  • Motif
    -
  • Mimétisme
    Aucun

Poisson sans écaille

Contrairement à la majorité des poissons, la peau de cette espèce n'est pas recouverte d'écailles.

Comment me reconnaître ?

Le dragonnet mandarin est multicolore avec un corps majoritairement bleu et orange.

Dimorphisme & Dichromatisme

Les femelles possèdent un abdomen plus rebondi que celui des mâles, elles sont généralement plus trapues et légèrement plus petite.

Mode de vie & Comportement

  • Sociabilité adulte
    vivant en couple ou en solitaire
  • Mode de vie
    Diurne
  • Territorial
    Oui
  • Type de nage
    plutôt calme

Le dragonnet mandarin est un poisson vivant en couple ou en solitaire qui réside naturellement à proximité du fond. C'est une espèce au tempérament plutôt calme. Bien que légèrement territorial, le dragonnet mandarin reste un poisson plutôt paisible qui se comporte généralement de manière pacifique avec les autres espèces.

Il est à noter qu'il est moins tolérant avec ses congénères.

Mode de reproduction

Le dragonnet mandarin est un poisson ovipare qui pond sur substrat découvert.

D'où vient-il?

Statut de conservation IUCN

En Savoir Plus

Une espèce est dite Non évaluée lorsqu’elle n’a pas encore été confrontée aux critères IUCN et qu'aucune estimation fiable de la viabilité de sa population n'a été faite.

Quel est son écosystème?

Caractéristiques du milieu

  • Pronfondeur
    1 - 18 m
  • Température
    24 - 28 °C
  • KH
    7 - 12
  • Courant
    fort - modéré

Présentation du biotope

On retrouve le plus souvent le dragonnet mandarin à une profondeur inférieure à 18m. Il n’est cependant pas impossible de retrouver ce poisson à d’autre profondeurs. Le sol est généralement constitué de sable et de rochers.

Conseils pour sa maintenance en aquarium

Nos recommandations

  • Volume min
    100 litres
  • Population min
    2 individus
  • Température
    24 - 28 °C
  • pH (Acidité)
    8.2 - 8.4

Caractéristiques

  • Difficulté d'élevage
    difficile
  • Comportement interspécifique
    pacifique
  • Robustesse
    plutôt robuste
  • Disponibilité
    courant

Introduction

Le dragonnet mandarin est un poisson dont la maintenance est plutôt reservée à des aquariophiles avertis. Elle ne pourra être réalisée avec succès qu'en effectuant un minimum de travail de documentation. Les conditions particulières d'élevage peuvent facilement entraîner la mort de l'espèce ou d'autres poissons.

Le dragonnet mandarin est un poisson d'eau de mer qui vit naturellement à une température comprise entre 24 °C et 28 °C. Le pH de l'eau oscille de 8.2 à 8.4 .

Cette espèce plutôt robuste est particulièrement répandue dans le commerce aquariophile.

A savoir, avant l'achat de poisson, il est indispensable de lire la fiche qui lui est dédiée afin d'éviter tout conflit potentiel dont la finalité est généralement la mort de l'individu (ou des autres habitants). Il est important de ne pas surcharger son aquarium pour limiter la pollution. La maintenance en sera facilitée.

Afin de préserver la vie sauvage, si vous faîtes l'acquisition de cet animal, il ne doit pas être relâché en milieu naturel. Voir aussi, la charte Fishipedia.

Rappels sur la maintenance en eau de mer

La réalisation d'un aquarium eau de mer requiert certaines connaissances au préalable.

L'eau de mer est généralement synthétique, constituée d'eau osmosée et de sel synthétique à hauteur de 33g/litres. Il est également possible de prélever de l'eau de mer directement (après s'être assuré que l'eau ne soit pas polluée).

La mise en fonctionnement d'un aquarium d'eau de mer se fait en trois phases : la mise en place d'un décor en pierre vivante, l'introduction des invertébrés un mois plus tard, et l'introduction des poissons 3 mois plus tard. Il est primordial d'attendre le plus longtemps possible avant d'introduire les poissons afin que la micro-faune ait eu le temps de bien se développer. L'équilibre et la stabilité physico-chimique sont fondamentaux pour la réussite de ce type de bac.

Population & Environnement

Dans un contexte d'aquarium communautaire, il convient de le maintenir dans un volume minimum de 100 litres. Etant de nature craintive, il est conseillé de ne pas faire cohabiter le dragonnet mandarin avec des espèces territoriales de grande taille ou avec des poissons trop agressifs. Il peut aisément évoluer avec des voisins territoriaux au tempérament pacifique ou avec des espèces non territoriales peu agressives.

Attention à prévoir un aménagement adéquat pour chaque espèce territoriale : chaque espèce devra bénéficier d'une surface et d'un décors lui permettant de juxtaposer son territoire à celui de ses voisins. Pour coller au mieux avec son biotope, vous pouvez recouvrir le fond du bac de sable et déposer un amas de pierres de manière à former des grottes.

Pour une bonne maintenance de cette espèce, il est recommandé de maintenir une teneur en Nitrates inférieur à 50mg/L en effectuant un renouvellement mensuel de 20% à 30% du volume d'eau (Attention, l'eau ajoutée doit être à une température voisine de celle de l'aquarium). En eau de mer, il est également possible d'éliminer les Nitrates en utilisant en utilisant l'une des méthodes suivantes : Jaubert, denitrateur sur souffre, biopeletts, méthode vodka.

Conseils pour l'alimentation

Le dragonnet mandarin est un omnivore à tendance carnivore. Cette espèce apprécie peu d'être nourrie avec une alimentation lyophilisée (paillettes...). La plupart des spécimens ne s'habitueront jamais à ce type de nourriture et devront être nourris avec de la nourriture fraîche ou congelée.

La grande difficulté dans la maintenance de ce poisson réside dans son alimentation. Il peut aussi se nourrir de minuscules vers polychètes, copépodes, petits gammares, ostracodes, etc.

Il passe son temps à picorer le zooplancton et phytoplancton sur le sable et les roches faisant une multitude de petits repas plutôt qu'un seul gros, ce qui rend son nourrissage manuel compliqué.

Il est donc indispensable de lui proposer un bac mature plein de microfaune. Le mieux serait de disposer d'un refugium relativement grand pour garantir la production de microfaune en continue.

Protocole de reproduction

Aucun protocole renseigné pour le moment. La reproduction de cette espèce est cependant maitrisée en captivité. Il existe un grand nombre de protocoles professionnels et amateurs disponibles en ligne. Il semble néanmoins qu'un bac mature rempli de microfaune est un facteur majeur favorisant le déclanchement de la reproduction.

Exemples d'aquariums contenant cette espèce

Littérature associée à l'espèce

Idées cadeaux pour Noël

Apprendre en s'amusant

Observer en plongeant

Découvrir en bouquinant

Pour aller plus loin

Où voir cette espèce ?

Où acheter ce poisson ?

En apprendre plus sur la toile

Réalisation

Participation & Validation

L'équipe de Fishipédia et les contributeurs spécialistes s'engagent à apporter un contenu de haute qualité. Cependant, bien que l'information soit issue de sources scientifiques ou de témoignages d'expériences de spécialistes, les fiches peuvent contenir des imprécisions.

Quentin Barrault

Benoit Chartrer

Intéragir avec Fishipedia

Pour entrer en contact avec notre équipe ou participer à notre projet.

Modèle de fiche et contenu © Fishipedia / Encycloweb - Reproduction non autorisée sans demande préalable - ISSN 2270-7247

  • {{name}}
    {{getFormatDistance}}

    {{#street_number}}{{street_number}}, {{/street_number}}{{#route}}{{route}}
    {{/route}} {{postal_code}} {{town}}