girelle paon de Hardwicke

Nom scientifique Thalassoma hardwicke
Descripteur Bennett
Année description 1830
Statut IUCN LC
Famille Labridae
Genre Thalassoma
Thalassoma hardwicke Thalassoma hardwicke

Introduction

Le Thalassoma hardwicke, plus communément appelée girelle paon de Hardwicke ou labre à 6 bandes, est un petit labre tropical de la zone Indo-Pacifique.

Tout comme son espèce soeur, Thalassoma pavo, ce poisson est aisément reconnaissable par ses couleurs festoyantes. T. hardwicke se différencie des autres espèces du genre Thalassoma par la présence de 6 bandes noires allongées le long du corps. Les mâles sont plus brillants que les femelles. Cette espèce benthique qui vit en petit groupe s'alimente de petits poissons, de foraminifères et de crustacés planctoniques. Sa taille moyenne lui permet de se cacher dans les récifs coralliens.

 

Qui est-elle ?

Morphologie

  • Type
  • Taille moyenne
    15 cm
  • Taille maximale
    20 cm
  • Longévité
    12 ans
  • Type
  • Taille moyenne
    15 cm
  • Taille maximale
    20 cm
  • Longévité
    12 ans

Comment reconnaître la girelle paon de Hardwicke ?

Ce labre est multicolore avec un corps majoritairement vert/bleu et orange/jaune. Son corps, comprimé latéralement et allongé, est recouvert de 6 bandes noires allongées, plus courtes vers la queue.

La tête est de couleur verte/bleue avec des motifs roses irradiant l'œil chez les plus grands spécimens.

 

Différences entre mâles et femelles

Les mâles adultes sont plus grands que les femelles. Ils arborents également des couleurs plus brillantes que les femelles.

Mode de vie & Comportement

  • Sociabilité
    vivant en groupe ou solitaire
  • territorialité
    Oui
  • Mode de vie
    Diurne

Jeunes et adultes vivent en groupes éparses. Les grands mâles sont solitaires et sont rencontrées plus en profondeur. Ces petits prédateurs se nourrissent d'invertébrés phytoplanctoniques, de crustacés, de petits poissons et de foraminifères, mais aussi de petits oeufs et larves de poisson.

Mode de reproduction

  • Espèce migratrice
    Non
  • Hermaphrodite
    protogyne

Pendant la période de reproduction, les mâles vont présenter des couleurs plus contratées qu'à l'ordinaire. Tous les poissons naissent femelles ou mâles primaires. Comme leurs cousins, les girelles, au cours de leur cycle de vie ces poissons vont changer de sexe et devenir des mâles en phase terminale. Une distinction de couleur apparaît entre les mâles primaire et les mâles en phase terminale. Les femelles sont moins vivement colorées que certains mâles en phase terminale. Leur mode de reproduction est qualifié d'hermaphrodisme protogyne.

Une fois que les femelles sont prêtes à pondre, elles vont remonter de quelques mètres dans la colonne suivi du ou des mâles. Les gamètes mâles et femelles sont émis dans l'eau en même temps. Les oeufs pélagiques peuvent être prédater directement par des espèces planctonophages.

Les facteurs influants le changement de sexe sont encore mal connus. Cependant, comme pour une grande partie des espèces hermaphodites protogyne ainsi que des espèces soeurs telles que Thalassoma bifasciatum, le changement de sexe se déroule lorsque les mâles plus grands et de couleur vive sont retirés de la population locale. 

 

 

 

 

 

 

Espèce inoffensive

Cette espèce ne présente pas de danger particulier pour l'Homme en cas de rencontre dans son milieu naturel.

D'où vient-elle ?

Présence géographique & État des populations

Le labre à 6 bandes occupe une grande partie du Nord de l'Australie. Son aire de répartition s'étend de l'île Rottnest jusqu'au Cap Londonderry en passant par l'extrême nord du récif de la Grande Barrière de corail. Ce poisson fréquente également les îles Cocos (Keeling) et l'île Christmas dans l'est de l'océan Indien., ainsi que les côtes Est du continent Africain. Sa limite extrême Nord n'excède pas le Japon et sa limite sud, les îles Australes.

Depuis 2008, Thalassoma hardwicke n'est pas classée comme une espèce menacée selon l'UICN.

Quel est son habitat ?

Caractéristiques du milieu naturel

  • Température
    18 - 22 °C
  • Profondeur
    0 - 15 m
  • Courant
    Fort et Modéré

Présentation du biotope

L'espèce vit dans les eaux côtières peu profondes, comme les lagons par exemple, les herbiers et les zones rocheuses. Elle fréquente aussi les récifs coraliens et notamment les genres de coraux Acropora et Pocillopora. La plupart du temps elle vit seule ou en petit groupe en ne dépasse pas les tombants de plus de 15 mètres.

Après leur phase larvaire d'un durée d'environ 47 jours, les juvéniles vont rester entre 1 et 3 ans cachés à l'intérieur des macroalgues et des coraux afin d'éviter les prédateurs. C'est seulement après cette période que les petits poissons se décourirons et se déplaceront sur de plus grandes zones.

Espèces du même biotope

Maintenance en captivité

Non recommandée

Nous déconseillons la maintenance de cette espèce en aquarium. Cette dernière a des besoins impondérables qui, non respectés, engendrent un stress important pouvant mener à la diminution de son espérance de vie, à l'arrêt de sa croissance ou au développement de pathogènes.

Apprendre en s'amusant

Découvrir les milieux

Pour aller plus loin

Espèces de la même famille

A lire sur la toile

Sources & Réalisation

Participation & Validation

L'équipe de Fishipédia et les contributeurs spécialistes s'engagent à apporter un contenu de haute qualité. Cependant, bien que l'information soit issue de sources scientifiques ou de témoignages d'expériences de spécialistes, les fiches peuvent contenir des imprécisions.

Benoit Chartrer

Benoit Chartrer

Théo Guillaume

Théo Guillaume

Références bibliographiques

Evolution of coral reef fishThalassomaspp. (Labridae). 1. Molecularphylogeny and biogeography - G. Bernardi - G. Bucciarelli - D. Costagliola - R. Robertson - J. B. Heiser - Marine Biology - 2003.

Atypical Structure of Olfactory Organ in Moon Wrasse Thalassoma lunare and Sixbar Wrasse T. hardwicke (Labridae) - N. I. Pashchenko - A. O. Kasumyan - L. T. K. Oanh - Springer Nature - 2021.

Social Control of Sex Change in the Bluehead Wrasse, Thalassoma bifasciatum (Pisces: Labridae) - R. R. Warner - S. E. Swearer - Department of Biological Sciences and Marine Science Institute - 1991.

Intéragir avec Fishipedia

Pour entrer en contact avec notre équipe ou participer à notre projet.

Modèle de fiche et contenu © Fishipedia - Reproduction non autorisée sans demande préalable - ISSN 2270-7247 - Dernière mise à jour le 03/10/2022

Partenaires

Espèces de la même famille

Proches congénères

Espèces du même biotope

Jours
Heures
Min
Sec

Très bientôt... Découvrez FishiShop
Des produits écologiques & ludiques
Pour soutenir le projet Fishipédia

Découvrez FishiShop
Des produits écologiques & ludiques
Pour soutenir le projet Fishipédia

  • {{name}}

    {{#street_number}}{{street_number}}, {{/street_number}}{{#route}}{{route}}{{/route}}
    {{postal_code}} {{town}}

    {{#phone}}{{phone}}{{/phone}}{{^phone}}-{{/phone}}