poisson-chirurgien à ocelle

Nom scientifique Acanthurus bariene
Type Poisson-chirurgien
Descripteur Lesson
Année description 1831
Statut IUCN LC
Genre Acanthurus
Acanthurus bariene Acanthurus bariene

Introduction

L'Acanthurus bariene, plus communément appelé poisson-chirurgien à ocelle ou poisson-chirurgien à points noirs, est un poisson commun et répandu dans toute la zone Indo-Pacifique. C'est l'un des plus grands poissons-chirurgiens.

Qui est-il ?

Le genre Acanthurus

Les espèces appartenant au genre Acanthurus regroupent une partie des poissons communément appelés « poissons-chirurgiens ». Ils sont caractérisés par la présence d’éperons tranchants ou scalpels présents sur chaque côté de la queue. Ils appartiennent à la tribu des Acanthurini, tout comme leurs plus proches cousins : les Ctenochaetus.

Ces éperons sont principalement utilisés lors de combats entre mâles. Ils ne présentent normalement pas de danger pour un plongeur, l’espèce préférant fuir lorsqu’elle se sent menacée. Cependant, quelques cas de blessures profondes ont été reportées chez des pêcheurs imprudents ayant tentés de les décrocher de leur hameçon. En cas de danger, ces poissons redressent leurs lames pour se défendre face à leurs assaillants.

Les larves des poissons-chirurgiens sont pélagiques, elles se développent au gré des courants océaniques. Cette caractéristique, présente chez de nombreux poissons des récifs, explique la forte dispersion de ces espèces. On rencontre ces poissons dans tous les récifs des zones tropicales et subtropicales du monde. Ils sont naturellement absents de la Méditerranée. Cependant, des spécimens d'Acanthurus sohal, probablement relâchées par des aquariophiles, ont été observé dans les eaux grecques.

La plupart d'entre eux sont herbivores et se nourrissent d'algues benthiques, quelques-uns sont zooplanctonophages.

Les juvéniles Acanthurus se différencient des Zebrasoma par la présence d'écailles. Ils peuvent être confondus avec des Ctenochaetus ou des Naso. À l'âge adulte, les Acanthurus possèdent une silhouette plus élancée que les Ctenochaetus et les Zebrasoma. Ils ne possèdent pas de "corne" comme chez les Naso. Ils sont également caractérisés par les 24 rayons de leur nageoire caudale.

Comment le reconnaître ?

  • Taille moyenne
    45 cm
  • Taille maximale
    50 cm
  • Forme
    ovoidale
  • Taille moyenne
    45 cm
  • Taille maximale
    50 cm
  • Forme
    ovoidale

Description

Cette espèce est facilement reconnaissable à sa tâche orangée verticale qui commence sous l’œil. Le corps est compressé, de forme ovale avec un motif constitué de lignes imparfaites alternant brun et bleu pastel.

La nageoire anale est jaunâtre à orange. Les nageoires anale et pelvienne ne font qu'une, d'abord dans les tons orangées puis bleutées, un liseré plus clair marque la bordure extérieure.

Différences entre mâles et femelles

Dimorphisme non connu.

Mode de vie & Comportement

  • Sociabilité
    vivant en couple ou solitaire
  • Mode de vie
    Diurne
  • territorial
    Oui
  • Venimeux
    Non

Comme tous les autres Acanthurus, cette espèce est territoriale. Elle vit en solitaire ou en couple, dans les zones rocheuses où elle se nourrit de fines algues.

Ce poisson peut être violent contre d'autres espèces territoriales et provoque parfois des combats musclés. Il est généralement plus tolérant avec les poissons non territoriaux. Il se montre également agressif envers ses congénères. Des parades voire des combats soutenus peuvent survenir entre les différents membres d'un groupe.

Mode de reproduction

  • Espèce migratrice
    Non
  • Protection de la ponte
    Non

Le poisson-chirurgien à ocelle pond en eau libre. L'accouplement semble monogame. Comme chez les autres poissons-chirurgiens, les œufs sont emportés par les courants une fois la ponte réalisée, et les larves se développent dans les fonds océaniques avant de rejoindre les récifs (au stade juvénile). Les juvéniles sont rencontrés dans les récifs peu profonds, généralement entre les coraux mous.

Espèce inoffensive

Cette espèce ne présente pas de danger particulier pour l'Homme en cas de rencontre dans son milieu naturel.

D'où vient-il ?

Quel est son habitat ?

Caractéristiques du milieu naturel

  • Température
    23 - 27 °C
  • Profondeur
    1 - 30 m

Présentation du biotope

Cette espèce est fréquemment observée à faible profondeur, dans les zones dégagées constituées de rochers et de récifs coralliens. La majorité des observations ont été faîtes à moins de 30 mètres. Les juvéniles reste à proximité des zones récifales peu profondes les adultes quand à eux préfèrent des pronfondeurs plus importnates.

Espèces du même biotope

Maintenance en captivité

Non recommandée

Nous déconseillons la maintenance de cette espèce en aquarium à cause de son mode de vie, son régime alimentaire et / ou sa taille. Ce poisson a des besoins impondérables qui, non respectés, engendrent un stress important pouvant mener à la diminution de son espérance de vie, à l'arrêt de sa croissance ou au développement de pathogènes. la détention de ses poissons doivent être limitée aux très grands aquariums. A noter également, il existe souvent des différences de comportements notoires entre les juvéniles et les adultes qui doivent être connues avant l'acquisition d'une espèce.

Idées cadeaux

Voyager durable et écologique

S'immerger dans le milieu

Apprendre en s'amusant

Pour aller plus loin

Espèces de la même famille

A lire sur la toile

Où voir cette espèce ?

Sources & Réalisation

Participation & Validation

L'équipe de Fishipédia et les contributeurs spécialistes s'engagent à apporter un contenu de haute qualité. Cependant, bien que l'information soit issue de sources scientifiques ou de témoignages d'expériences de spécialistes, les fiches peuvent contenir des imprécisions.

Benoit Chartrer

Benoit Chartrer

Adrien Falzon

Adrien Falzon

Références bibliographiques

APPORTS ONTOGENIQUES ALA PHYLOGENIE DES POISSONS CHIRURGIENS (Famille: Aca.nthuridae) - Brice QUENOUILLE - MNHM - 1996. MÉMOIRES DE STAGE SCIENCES DE LA MER BIOLOGIE MARINE, Michel KULBICK, Nouméa: ORSTOM. Mai 1996. 38 p

The Goldrim Surgeonfish - Diego Garcia - MNHM - 0. MÉMOIRES DE STAGE SCIENCES DE LA MER BIOLOGIE MARINE, Michel KULBICK, Nouméa: ORSTOM. Mai 1996. 38 p

Intéragir avec Fishipedia

Pour entrer en contact avec notre équipe ou participer à notre projet.

Modèle de fiche et contenu © Fishipedia - Reproduction non autorisée sans demande préalable - ISSN 2270-7247 - Dernière mise à jour le 25/07/2021

Partenariats

Espèces de la même famille

Proches congénères

Espèces du même biotope

  • {{name}}

    {{#street_number}}{{street_number}}, {{/street_number}}{{#route}}{{route}}{{/route}}
    {{postal_code}} {{town}}

    {{#phone}}{{phone}}{{/phone}}{{^phone}}-{{/phone}}