raie pastenague à points bleus

Nom scientifique taeniura lymma
Descripteur Forsskål
Année description 1775
Statut IUCN NT
Famille Dasyatidae
Genre Taeniura
taeniura lymma taeniura lymma

Introduction

La raie pastenague à points bleus, Taeniura lymma, est l'une des raies les plus colorées au monde. Elle se rencontre de la mer Rouge jusqu'à la grande barrière de corail. Contrairement à la plupart des raies, elle s'enfonce rarement dans le sable.

Qui est-elle ?

Le genre Taeniura

Le genre Taeniura comprend peu d'espèces de raies, son nom vient du latin taenia qui veut dire bande et du Grec oura qui veut dire queue. Il fait partie de la famille des Dasyatidae dans laquelle on retrouve la plupart des raies pastenagues.

Comme les requins, les raies font partie de la classe des Elasmobranches, les poissons cartilagineux. Les raies se différencient par un corps plat et la présence de spirale en partie dorsale. Il s'agit d'un système de respiration permettant d'aspirer l'eau et de la rejeter par les fentes branchiales en partie ventrale sans risque d'aspirer de sable.

Toutes les espèces du genre possèdent une longue queue dotée de un à trois aiguillons venimeux. Cet aiguillon est remplacé tous les huit à douze mois environ, en fonction de la température de l'eau et de l'usure des aiguillons existants. En aquarium, il n'est pas rare de retrouver ces aiguillons dans le sable. Il faut être vigilant, car même s'ils ne sont plus venimeux, ils restent néanmoins dangereux. Leur forme effilée d'une dizaine de centimètres en moyenne et la présence d'un dard pointu entouré de denticules rétrogrades (à la manière d'un harpon) peut aisément percer la peau.

Lorsqu'une raie pastenague se sent menacée elle redresse son aiguillon et fouette  l'intrus avec sa queue. L'aiguillon se plante dans les tissus de la victime, rompant le tégument qui l'entoure et libérant le venin. Ce dernier est produit dans deux glandes situées à la base de la queue.

En cas de piqûre, il faut sortir rapidement la personne de l'eau. Ensuite, il faut rincer abondamment la plaie et retirer l'aiguillon ou les débris s'ils ne sont pas très profonds et désinfecter. Le venin des raies est thermolabile, c'est-à-dire qu'il est détruit par la chaleur. Voir également notre section Quoi faire en cas de piqûre ?

Comment la reconnaître ?

  • Type
  • Taille moyenne
    20 cm
  • Taille maximale
    35 cm
  • Forme
    ronde
  • Motif
    ponctuations
  • Type
  • Taille moyenne
    20 cm
  • Taille maximale
    35 cm
  • Forme
    ronde
  • Motif
    ponctuations

Description

La raie pastenague à points bleus est l'une des raies les plus colorées au monde. Elle possède un corps brun à jaune/vert, son dos est recouvert de taches bleues. Deux bandes horizontales bleues longent sa queue latéralement.

Les nageoires pelviennes dépassent du corps et sont également ponctuées de bleu sur la face supérieur. Comme chez la plupart des raies, le ventre est blanc. Les yeux se trouvent très hauts en face dorsale. A leur base se trouvent les spiracles, ses orifices respiratoires. La queue de Taeniura limma mesure en général un peu moins du double du corps. L'aiguillon est placé assez loin sur la queue, environs aux deux tiers.

Cette espèce peut être confondue avec Neotrygon kuhlii qui possède moins de points bleues et surtout à des anneaux blancs au bout de la queue.

Différences entre mâles et femelles

Comme chez les requins les raies possède deux pterygopodes Ce sont des appendices issus de la modification des nageoires pelviennes qui permettent la transmission du sperme jusqu'au cloaque de la femelle. Les mâles ne peuvent en utiliser qu'un seul à la fois.

Mode de vie & Comportement

  • Sociabilité
    solitaire
  • territorialité
    Non
  • Mode de vie
    Diurne

La raie pastenague à points bleus est un poisson généralement solitaire qui se déplace sur le fond. C'est une espèce craintive au tempérament plutôt calme. Bien que vivant sur le sol, cette dernière ne s'ensable que très rarement.

Pendant la marée haute, des groupes peuvent se former et migrer vers les eaux peu profondes pour chasser crustacés, mollusques et vers. Pour se faire, elle creuse le sable. L'agitation provoquée ne manque pas d'attirer quelques espèces opportunistes qui en profite pour capturer leurs proies. En dehors de ces périodes, les raies trouvent refuge dans les anfractuosités des récifs.

Mode de reproduction

  • Espèce migratrice
    Non

La raie pastenague à points bleus est un poisson ovovivipare, elle peut avoir 5 à 7 petits par portée.

Espèce toxique au toucher

  • Venimeux
    Oui

Cette espèce est très venimeuse et peut causer de graves accidents au toucher.

Que faire en cas de piqûre de raie pastenague à points bleus ?

En cas de piqûre, il convient de respecter les règles suivantes, dans cet ordre :
- Isoler la victime du danger et la sortir rapidement de l'eau
- Prévenir les secours
- Allonger le sujet en position demi-assise et lui éviter tout effort
- Immobiliser le membre touché
- Nettoyer la plaie
- Le venin de cette espèce étant thermolabile, il peut être neutralisé s’il est soumis à une température d’environ 45 °C. Il est donc possible de chauffer la plaie. Cette technique populaire est à pratiquer avec beaucoup de précautions pour ne pas aggraver la plaie en la brûlant. Il est conseillé de plonger le membre touché dans de l'eau chaude.
- Si la piqûre est trop profonde, chauffer la plaie sera moins efficace.

Parfois la piqûre peut provoquer un malaise voire une perte de connaissance chez la victime. Les piqûres sont généralement très douloureuses.

D'où vient-elle ?

Quel est son habitat ?

Caractéristiques du milieu naturel

  • Température
    25 - 30 °C
  • Profondeur
    1 - 20 m

Présentation du biotope

On retrouve le plus souvent la raie pastenague à points bleus à une profondeur inférieure à 20 mètres. Il n’est cependant pas impossible de retrouver ce poisson à d’autres profondeurs. En général, elle se déplace dans les eaux peu profondes des récifs coralliens à la recherche de petits crustacés et de vers.

Espèces du même biotope

Maintenance en captivité

Non recommandée

Nous déconseillons la maintenance de cette espèce en aquarium à cause de son mode de vie, son régime alimentaire et de sa taille. Cette espèce est de plus potentiellement dangereuse et nécessite un certificat de capacité.

Ce poisson a des besoins impondérables qui, non respectés, engendrent un stress important pouvant mener à la diminution de son espérance de vie, à l'arrêt de sa croissance ou au développement de pathogènes.

A noter également, il existe souvent des différences de comportements notoires entre les juvéniles et les adultes qui doivent être connues avant l'acquisition d'une espèce.

Apprendre en s'amusant

Découvrir les milieux

Pour aller plus loin

Espèces de la même famille

A lire sur la toile

Où voir cette espèce ?

Sources & Réalisation

Participation & Validation

L'équipe de Fishipédia et les contributeurs spécialistes s'engagent à apporter un contenu de haute qualité. Cependant, bien que l'information soit issue de sources scientifiques ou de témoignages d'expériences de spécialistes, les fiches peuvent contenir des imprécisions.

Adrien Falzon

Adrien Falzon

Benoit Chartrer

Benoit Chartrer

Intéragir avec Fishipedia

Pour entrer en contact avec notre équipe ou participer à notre projet.

Modèle de fiche et contenu © Fishipedia - Reproduction non autorisée sans demande préalable - ISSN 2270-7247 - Dernière mise à jour le 17/10/2021

Partenaires

Espèces de la même famille

Proches congénères

Espèces du même biotope

  • {{name}}

    {{#street_number}}{{street_number}}, {{/street_number}}{{#route}}{{route}}{{/route}}
    {{postal_code}} {{town}}

    {{#phone}}{{phone}}{{/phone}}{{^phone}}-{{/phone}}