crocodile marin

Nom scientifique Crocodylus porosus
Type Crocodile
Descripteur Schneider
Année description 1801
Statut IUCN LC
Genre Crocodylus
Crocodylus porosus Crocodylus porosus

Introduction

Le crocodile marin est le plus grand des crocodiles sur Terre avec une taille qui peut dépasser les 6 mètres pour un poids de plus de 1000 kg. Des spécimens aussi grands sont cependant rares à l'état sauvage.

Outre leur taille, ces animaux sont connus pour leur longévité qui peut dépasser les 100 ans.

Crocodylus porosus est présent dans toute l'Asie du Sud-Est, de l'est de l'Inde aux Philippines, ainsi que dans le Nord de l'Australie et jusqu'aux îles Solomon et Vanuatu à l'ouest.

Cette espèce a la particularité d'être présente en milieu marin. Ces crocodiles vivent le plus souvent dans des estuaires, mangroves, ou marais côtiers et ils peuvent tout à fait se déplacer dans une eau salée. Ils  sont fréquemment observés nageant autour des côtes, voire entre différents îlots. Toutefois, les crocodiles marins ont besoin d'être près d'un milieu dont le taux de salinité de l'eau est inférieur à celui de leur sang.

Durant la première partie du XXe siècle, comme les autres crocodiles, l'espèce devient intensément chassée pour sa peau, utilisée dans l'industrie du cuir. Grâce à la forme régulière de ses écailles ventrales ainsi qu'une présence limitée d'ostéodermes entre elles, la peau du Crocodylus porosus représente une très grande valeur marchande. Ainsi de nombreuses populations ont subi une baisse drastique de leurs effectifs. Dans certaines zones, comme aux îles Vanuatu, l'espèce a quasiment disparu.

Le crocodile marin a été inscrit en annexe I de la CITES, parmi les espèces les plus menacées, dans tous les pays où il est présent, sauf en Australie, en Indonésie et en Papouasie-Nouvelle-Guinée. Dans ces pays, il est inscrit en annexe II de la CITES, parmi les espèces qui ne sont pas menacées d'extinction mais qui le seraient si leur commerce n'était pas strictement contrôlé.

Grâce à un certain nombre de mesures de protection mises en place à partir des années 1970, les populations de crocodiles marins ont pu se reconstituer. En Australie en particulier, on dénombre au moins 100,000 individus. Le statut IUCN du crocodile marin est ainsi passé de celui d'espèce en danger en 1982 à celui de "Préoccupation mineure" en 1996. Aucune évaluation n'a été faite depuis, et l'espèce reste en danger d'extinction dans les pays d'Asie du Sud-Est. Certaines sources indiquent qu'elle serait probablement déjà éteinte à l'état sauvage en Thaïlande, au Cambodge et au Vietnam.

Les crocodiles marins sont des chasseurs opportunistes, exclusivement carnivores, à l'affut de jour comme de nuit. Bien que les mammifères, et a fortiori les humains, ne soient pas la base de leur régime alimentaire, ces crocodiles restent de redoutables prédateurs dont les blessures peuvent être fatales. D'une manière générale, il faut respecter les consignes de sécurité mentionnées, et ne jamais se baigner dans les eaux troubles où sa présence est avérée.

Qui est-il ?

Le genre Crocodylus

Les espèces du genre Crocodylus sont toutes appelées communément crocodiles. En 2021, on compte douze ou treize espèces décrites en fonction des sources. Toutes les espèces ont été durement impactées par la chasse durant la colonisation, puis par l'industrie du cuir. La peau était alors massivement utilisée pour la fabrication de ceintures, de chaussures et de portefeuilles. Dans une moindre mesure, certaines parties du corps ont servi dans diverses médecines traditionnelles. Enfin, très en vogue au XXe siècle, la chasse aux crocodiles fut un temps une activité de loisir. Les têtes étant parfois conservées et exposées comme trophées.

Malgré les réductions drastiques des populations, aucune espèce n'a totalement disparu et des réglementations strictes pour protéger les populations restantes ont été mises en place, en particulier dans les Amériques et en Océanie. Cependant, en 2021, sur les onze espèces répertoriées par l'IUCN, quatre sont toujours en danger critique d'extinction et leurs populations sont en déclin. Les menaces principales sont la transformation des littoraux et la chasse illégale. Les mangroves, lieux de vie de prédilection de nombreux crocodiles, subissent également une pression croissante liée au développement des parcs à crevettes.

Aujourd'hui, les Crocodylus sont présents dans la plupart des régions tropicales et subtropicales de la planète. Ils fréquentent principalement les eaux douces mais plusieurs espèces s'accommodent en eaux saumâtres et marines. Ils sont rencontrés dans les zones marécageuses, les estuaires et les parties calmes des grands bassins. Dans plusieurs pays, ils sont présents dans les eaux stagnantes des terrains de golf et les canaux d'irrigation.

Bien que classés parmi les reptiles, les crocodiliens sont plus proches des oiseaux que des tortues et des lézards. Ils font partie des familles d'animaux les plus évoluées en terme d'intelligence et de sensibilité. Trois groupes existent : les crocodiles, les alligators et les caïmans. Les Crocodylus se différencient de leurs cousins par un museau long en forme de V. Une autre différence facilement observable est la quatrième dent toujours visible quand le crocodile ferme sa gueule au contraire des caïmans et alligators qui ne laissent rien dépasser.

Les yeux, les narines et les oreilles sont situés sur le dessus du museau. La peau est épaisse et recouverte d'écailles généralement brun-foncé. Comme la plupart des reptiles, les Crocodylus sont ectothermes, leur organisme produit peu de chaleur. C'est entre autre pour cette raison qu'ils sont fréquemment observés en train de prendre des bains de soleil durant la journée. Ces moments d'autorégulation thermique favorisent aussi bien la digestion que la croissance et la guérison en cas de blessures.

Les crocodiles sont exclusivement carnivores. Ils se nourrissent de tout type de vertébrés, des poissons jusqu'aux mammifères qui viennent s'abreuver. Ils ont un style de vie plutôt solitaire mais peuvent communiquer entre eux via des râles, des cris plaintifs ou des grognements.

Huit espèces sont dangereuses pour l'humain qui peut devenir une proie dans certaines circonstances. Ils sont très à l'aise dans l'eau et sont dotés d'une bonne vision aquatique grâce à une pupille protectrice. Une fois dans l'eau, ils ne laissent dépasser que quelques éléments, généralement les narines et les yeux, qui leur donnent un aspect de branche qui flotte à la surface en dérivant. Dès qu'une proie s'approche, ils utilisent leur puissante queue pour se propulser en ouvrant leur large gueule. Ils sont capables de s'élever à plus d'un mètre au-dessus de l'eau pour attraper des mammifères sur les berges ou des oiseaux.

Chez les crocodiles, les mâles sont généralement plus grands que les femelles. La reproduction est saisonnière, pendant la période chaude. Les femelles pondent dans des nids qu'elles creusent dans le sable. Elles protègent la ponte et réalisent des soins maternels suivis. Elles aident également les jeunes à sortir de l'œuf quand ils sont en difficulté. Dès que ces derniers accèdent à la plage, ils sont laissés seuls, livrés à eux-mêmes et se dispersent dans la nature. Dans plusieurs régions, la reproduction est influencée négativement par le réchauffement climatique, la température ambiante définissant le sexe des nouveaux-nés.

Depuis quelques années, les fermes d'élevage se sont multipliées à travers le monde, pour fournir des peaux à l'industrie du cuir et de la viande. Ces développements ont contribué à réduire la pression de la chasse et du braconnage.

Comment le reconnaître ?

  • Taille femelle
    300 - 420 cm
  • Taille mâle
    500 - 620 cm
  • Poids
    450 - 1000 kg
  • Motif
    écailles dessinées
  • Mimétisme
    végétaux
  • Longévité
    100 ans
  • Taille femelle
    300 - 420 cm
  • Taille mâle
    500 - 620 cm
  • Poids
    450 - 1000 kg
  • Motif
    écailles dessinées
  • Mimétisme
    végétaux
  • Longévité
    100 ans

Description

La couleur des adultes est assez variable allant du brun au gris, voire noir. Leur ventre est toujours de couleur crème, blanchâtre. Les juvéniles sont d'une couleur plus claire, souvent avec des bandes sombres sur le corps et la queue.

La tête est triangulaire avec un large museau. Le crocodile marin se distingue aussi de ses congénères par des crêtes prononcées à l'avant des yeux, chez les individus adultes.

Comme chez les autres Crocodylus, les dents acérées sont bien visibles. Les écailles ventrales sont petites et uniformes.

Différences entre mâles et femelles

Comme chez la plupart des crocodiles, les mâles sont plus grands que les femelles. Ils atteignent plus de cinq mètres à l'âge adulte, contre trois chez ces dernières.

Mode de vie & Comportement

  • Sociabilité
    solitaire
  • Mode de vie
    Nocturne
  • Venimeux
    Non
  • Alimentation
    prédateur

Le crocodile marin est situé au plus haut dans la chaîne alimentaire. Il est carnivore, opportuniste et se nourrit essentiellement de crustacés, de poissons, d'amphibiens et de lézards. Les individus les plus gros peuvent également chasser des mammifères, voire adopter un comportement cannibale envers de plus petits individus. Les juvéniles se nourrissent d'insectes ou de petits amphibiens. Les adultes chassent de jour comme de nuit.

Lorsqu'ils se nourrissent, les crocodiles peuvent avaler volontairement des pierres d'estomac (gastrolithes) qui les aident à digérer leur nourriture.

Généralement, les crocodiles vivent en solitaire et évitent les zones de turbulence. Ils vivent à proximité d'eaux stagnantes ou soumises à des courants faibles. Ils partagent leur temps entre des périodes d'immersion aquatique et des moments de repos sur les berges. Cette technique leur permet de réguler la température corporelle autour de 25 °C à 28 °C : au soleil pour se réchauffer, dans l'eau pour se refroidir.

Dans leurs déplacements, les crocodiles sont aussi agiles sur terre ferme que dans l'eau. Leur puissante queue leur permet aussi de se propulser dans l'eau.

Bien que solitaires, ces crocodiles sont capables de communiquer entre eux via des rugissements. Ce grondement est principalement utilisé pendant la saison des amours. Les jeunes nouvellement éclos peuvent également émettre ce type de cri pour obtenir la protection de leur mère.

Les adultes n'ont pas de prédateurs mais les juvéniles sont particulièrement vulnérables. Ils peuvent être chassés par des gros poissons, des chats sauvages ou encore des ratons laveurs.

Mode de reproduction

  • Espèce migratrice
    Non
  • Polygamie
    Oui
  • Taille de la ponte
    40 - 60 œufs
  • Protection de la ponte
    Oui

La reproduction est saisonnière, pendant la saison des pluies de novembre à avril. Pendant cette période les mâles vont émettre des sons et dissuader les autres mâles d'entrer sur leur territoire. Lors de cette phase, des altercations, coups de tête, ou combats (parfois mortels) peuvent avoir lieu. Les femelles de leur côté deviendraient plus intolérantes aux autres femelles. Elles approcheraient ensuite le mâle dominant du territoire pour la copulation.

Lorsque la cour a lieu, les deux crocodiles se frottent l'un à l'autre, émettent des sons, se chevauchent. Finalement la copulation a lieu lorsque que les deux crocodiles sont sur le côté. L'acte dure environ 15 minutes, dans l'eau. Les mâles dominants peuvent se reproduire avec plusieurs femelles sur leur territoire.

La femelle réalise ensuite un nid qui ressemble à une petite butte d'environ 50cm de diamètre. Elle y pond de 40 à 60 œufs qui incuberont une dizaine de semaines avant l'éclosion. La mère va défendre son nid pendant toute la période. C'est dans ce contexte que les crocodiles sont les plus dangereux en dehors de l'eau.

Le sexe des crocodiles est déterminé par la température du nid : les mâles naissent quand la température est entre 31 et 33 °C. Les femelles naissent avec des températures plus basses, ou plus élevées. Elles peuvent aussi naître quand le nid a une température comprise entre 31 et 33 °C mais dans des proportions plus faibles.

Quand l'éclosion approche, les jeunes réalisent des cris pour alerter la mère. Cette dernière dégage alors le nid et aide les petits à sortir des œufs. À la naissance, ces derniers mesurent une vingtaine de centimètres. Elle transporte ensuite chaque jeune dans sa gueule jusqu'aux eaux les plus proches.

Environ 75% des œufs de crocodiles n'écloront pas, en raison d'infertilité, d'une température de nid trop élevée, d'une inondation qui emporterait le nid, etc. Les nouveaux-nés eux seront une proie facile pour des poissons, des oiseaux. Finalement, seul un nombre limité d'individu atteindra l'âge adulte.

La maturité sexuelle survient entre autour de 12 ans pour les femelles et 16 ans pour les mâles.

Espèce potentiellement mortelle

  • Venimeux
    Non

Des attaques de crocodiles marins sont recensées chaque année. D'après CrocBITE (outil de recensement des attaques de crocodiles mis en place par le groupe de spécialistes de crocodiles de l'IUCN), 1350 attaques ont été dénombrées entre 2010 et 2020, dont 668 fatales.

Une étude menée en Australie sur une centaine d'attaques, indiquerait que le danger est plus grand si l'individu est dans l'eau plutôt qu'en dehors. Les crocodiles peuvent entraîner la personne au fond et provoquer la noyade, en plus des traumas liés à la morsure.

Dans les régions où les populations de crocodiles augmentent, ils sont de plus en plus en contact avec les activités humaines. C'est pourquoi les programmes de cohabitation hommes-crocodiles sont essentiels. Ces derniers passent par une gestion des "crocodiles à problèmes" ainsi qu'une bonne formation des populations aux comportements à adopter pour assurer leur sécurité.

Les attaques de crocodiles arrivent s'ils ont été provoqués, s'ils sont à la recherche de nourriture, pour défendre leur territoire ou pour protéger leur nid.

D'une façon générale, il convient de respecter les signalisations de danger, de ne pas se baigner dans des eaux troubles, de rester à au moins cinq mètres des berges.

D'où vient-il ?

Présence géographique & État des populations

La peau du crocodile marin a été particulièrement prisée par l'industrie du cuir, ce qui a participé à une forte baisse des populations jusque dans les années 1970. En 1979, cette espèce est listée dans l'annexe I de la CITES pour tous les pays où il est présent (sauf la Papouasie-Nouvelle-Guinée).

L'Australie avait commencé à mettre en place des plans de protection du crocodile marin dès 1971 dans les trois Etats où l'espèce est présente. En 1985, le crocodile marin est passé en annexe II de la CITES en Australie et en Indonésie, respectivement suite à la création de fermes d'élevage de crocodiles, et la mise en place de quotas de prélèvement sur les populations sauvages.

Grâce à ces programmes de protection, de préservation de leur habitat et de sensibilisation auprès des personnes qui vivent à proximité, les populations de crocodiles ont globalement augmenté en Australie. De même en Papouasie-Nouvelle-Guinée, les programmes de protection permettent désormais de préserver la population de crocodiles. Conjointement à l'augmentation des populations, des programmes de gestions des crocodiles dits "à problème" ont aussi été mis en place afin de limiter les attaques contre les humains.

En Indonésie, où le commerce de peaux de crocodiles est une ressource économique vitale dans certaines zones rurales, l'estimation des populations de C. porosus n'a pas été réalisée depuis 1998. Des captures illégales pourraient toujours avoir lieu.

En Malaisie et en Inde, les populations augmentent de façon très localisées : île Sarawak en Malaisie et dans le parc national Bhitarkanita en Inde. Ailleurs, les populations de crocodiles marins restent fortement réduites du fait d'une destruction d'habitat. Le crocodile marin à l'état sauvage aurait probablement disparu de Thaïlande, du Vietnam, du Cambodge, et de Vanuata.

Quel est son habitat ?

Caractéristiques du milieu naturel

  • Température
    18 - 35 °C
  • Courant
    Lent et Stagnant

Présentation du biotope

Cette espèce fréquente principalement les habitats côtiers tels que les lagunes, les mangroves, les estuaires et les lacs salins. Les crocodiles marins peuvent par ailleurs remonter des cours d'eau douce sur plusieurs dizaines de kilomètres.

Espèces du même biotope

Apprendre en s'amusant

S'immerger dans le milieu

Pour aller plus loin

A lire sur la toile

Sources & Réalisation

Participation & Validation

L'équipe de Fishipédia et les contributeurs spécialistes s'engagent à apporter un contenu de haute qualité. Cependant, bien que l'information soit issue de sources scientifiques ou de témoignages d'expériences de spécialistes, les fiches peuvent contenir des imprécisions.

Références bibliographiques

FAO species identification guide for fishery purposes. The living marine resources of the Western Central Pacific. Volume 6. Bony fishes part 4 (Labridae to Latimeriidae), estuarine crocodiles, sea turtles, sea snakes and marine mammals. - K.E. Carpenter - FAO Fisheries Synopsis - 2001.

Crocodiles. Status Survey and Conservation Action Plan. - Webb, G.J.W., Manolis, S.C. and Brien, M.L. - Crocodile Specialist Group: Darwin. IUCN - 2010.

Dead or Alive? Factors Affecting the Survival of Victims during Attacks by Saltwater Crocodiles (Crocodylus porosus) in Australia. - Fukuda Y, Manolis C, Saalfeld K, Zuur A. - PLOS One - 2015.

Intéragir avec Fishipedia

Pour entrer en contact avec notre équipe ou participer à notre projet.

Modèle de fiche et contenu © Fishipedia - Reproduction non autorisée sans demande préalable - ISSN 2270-7247 - Dernière mise à jour le 01/01/1970
  • {{name}}

    {{#street_number}}{{street_number}}, {{/street_number}}{{#route}}{{route}}{{/route}}
    {{postal_code}} {{town}}

    {{#phone}}{{phone}}{{/phone}}{{^phone}}-{{/phone}}