tétrodon vert

Nom scientifique Dichotomyctere nigroviridis
Type tétrodon
Descripteur Marion de Procé
Année description 1822
Statut IUCN NE
Genre Dichotomyctere
Dichotomyctere nigroviridis Dichotomyctere nigroviridis

Introduction

Le Dichotomyctere nigroviridis, plus communément appelé tétrodon vert, est un poisson tropical d'eau douce originaire d'Asie vivant en eau saumâtre.

Qui est-il ?

Le genre Dichotomyctere

Les Dichotomyctere ont la particularité d'avoir des dents qui poussent continuellement. Dans la nature, ils se nourrissent d'invertébré avec des coquilles dures pour user leurs dents.

Comment le reconnaître ?

  • Taille moyenne
    14 cm
  • Taille maximale
    17 cm
  • Longévité
    10 ans
  • Motif
    ponctuations
  • Taille moyenne
    14 cm
  • Taille maximale
    17 cm
  • Longévité
    10 ans
  • Motif
    ponctuations

Description

Ce poisson-ballon est bicolore, avec le dos jaune-vert et le ventre blanc. Il est recouvert de points noirs.

Différences entre mâles et femelles

Dimorphisme non renseigné.

Mode de vie & Comportement

  • Sociabilité
    solitaire
  • Mode de vie
    Diurne
  • territorial
    Non
  • Venimeux
    Oui

Le tétrodon vert est un poisson vivant en solitaire le plus clair de son temps. C'est une espèce au tempérament plutôt vif.

Bien que ce poisson soit non territorial à proprement parler, il se montre parfois agressif envers d'autres espèces. Il a par exemple tendance à s'attaquer aux nageoires, pouvant laisser des séquelles non négligeables à ses voisins. Il montre également des signes d'agressivité envers ses congénères.

Poisson venimeux à la TTX

La Tetrodotoxine ou TTX est une neurotoxine produite par des bactéries. Chez cette espèce, elle est présente en grande quantité dans le foie, les viscères et les gonades mais se retrouve aussi dans la peau.

Les femelles sont plus toxiques que les mâles, ceci est dû à la concentration élevée de TTX dans les ovaires.

Lors d’une intoxication, la TTX est mortelle dans plus de 50% des cas. Cette neurotoxine agit sur les pores des canaux sodium ce qui a pour conséquence de stopper le passage de l’influx nerveux, la résultante étant une paralysie partielle ou totale. La mort est le plus souvent dûe à une paralysie respiratoire déclenchant un arrêt cardiaque par collapsus.

Mode de reproduction

  • Espèce migratrice
    Non
  • Protection de la ponte
    Oui

Le tétrodon vert est un poisson qui pond sur substrat découvert.

Espèce inoffensive

Cette espèce ne présente pas de danger particulier pour l'Homme en cas de rencontre dans son milieu naturel.

D'où vient-il ?

Présence géographique & État des populations

Le tétrodon vert se rencontre habituellement dans les rivières lentes, les estuaires et les cours supérieurs des marigots. Il est présent dans une grande partie de l'Asie du sud-est, de l'Inde à la Malaisie.

Contenu publicitaire

Quel est son habitat ?

Caractéristiques du milieu naturel

  • Température
    24 - 28 °C
  • pH (acidité)
    7.8 - 8.2
  • gh (dureté)
    9 - 19
  • Courant
    Lent

Présentation du biotope

Naturellement, cette espèce se retrouve régulièrement en zone mixte eau salée / eau douce. Il évolue dans les rivières, marais et criques de bord de mer. L'eau y est saumâtre, parfois avec des concentrations en sel importantes. C'est une espèce qui ne supporte pas de longs séjours en eau exclusivement douce.

Cette espèce se nourrit traditionnellement de mollusques et de crustacés. Il lui arrive de s'alimenter de plantes vasculaires et de détritus. Plus rarement, il se nourrit sur les écailles et les nageoires d'autres poissons.

Il semblerait qu'il soit migratoire dans certaines rivières (Saliminus, Moxostoma, Labeo).

Maintenance en aquarium

Déontologie

Fishipédia soutient la pratique d'une aquariophilie responsable et respectueuse de l'environnement. Nous encourageons la maintenance si celle-ci est motivée par le désir de comprendre le fonctionnement biologique du vivant et si elle est réalisée dans le respect de la vie animale.

Nous pensons que l'aquariophilie est une ouverture à la découverte des milieux aquatiques, en particulier d'eau douce, et que cette connaissance est nécessaire pour mieux protéger et respecter ces environnements. Logiquement, nous réfutons l'achat compulsif d'animaux qui ne trouveraient pas une place suffisante et / ou adaptée dans l'aquarium hôte.

Recommandations générales

  • Volume min
    160 litres
  • Population min
    non renseigné
  • Température
    24 - 28°C
  • pH (acidité)
    7.2 - 8

Caractéristiques

  • Robustesse
    robuste
  • Disponibilité
    courant
  • Difficulté d'élevage
    facile
  • Comportement
    peu agressif

Rappels généraux

Il est fortement conseillé de lire la fiche complète dédiée et de se renseigner sur les retours d'expériences de maintenance de l'animal envisagé, ceci afin d'éviter tout conflit potentiel dont la finalité est généralement la mort de l'individu (ou des autres habitants). Il est important de ne pas surcharger son aquarium pour limiter la pollution. La maintenance en sera facilitée.

En eau douce, à l'état sauvage, les animaux sont soumis aux conditions météorologiques et vivent dans des eaux dont les caractéristiques sont souvent variables. Les conseils donnés par notre équipe pour la maintenance en aquarium sont des estimations et ne peuvent être assimilés à des données scientifiques. Les spécimens sauvages sont plus difficiles à élever que ceux issus de l'élevage. Certains traits de caractère peuvent également avoir évolué.

Afin de préserver la vie sauvage, si vous faîtes l'acquisition de cet animal, il ne doit pas être relâché en milieu naturel. Voir aussi, la charte Fishipedia.

Conseils de maintenance

L'élevage de cette espèce est accessible à tout amateur. Il est recommandé de suivre quelques règles de bases et d'être rigoureux pour réaliser une bonne maintenance.

Cette espèce est particulièrement répandue dans le commerce aquariophile. Les animaux issus d'élevage de longue date sont généralement acclimatés à une température avoisinant les 26°C dans une eau neutre.

Le chlore et la chloramine sont dangereux pour la santé des animaux. Utilisés pour désinfecter l'eau, ces agents sont présents en quantité non négligeable dans l'eau du robinet. Nous conseillons d'utiliser un anti-chlore lors de chaque changement d'eau. Outre le chlore, des traitements et médicaments vendus pour l'aquariophilie contiennent parfois des métaux lourds dangereux à forte dose.

Entretien et équilibre de l'eau

Le tétrodon vert est une espèce qui vit naturellement à une température comprise entre 24 °C et 28 °C. . Pour une bonne maintenance, la température ne devrait jamais dépasser les 31°C sur de longues périodes. La teneur en Nitrates devrait rester inférieure à 50mg/L. Pour garder une eau propre et non polluée, prévoyez un renouvellement mensuel de 20% à 30% du volume d'eau.

Incompatibilités formelles

Attention, le tétrodon vert est incompatible avec les mollusques et crustacés car ces derniers font partie intégrante de son régime alimentaire.

Cohabitation & Environnement

Le tétrodon vert étant un poisson d'eau saumâtre, sa maintenance requiert des conditions d'eau très particulières.

En effet, bien que l'espèce puisse vivre une partie de son temps en eau douce, un apport en sel est recommandé. L'espèce peut être acclimatée en eau douce pendant une courte période mais nécessite de poursuivre sa croissance avec une légère salinité (>1.005). Ce poisson tolère très bien les écarts de densité. En effet, dans son milieu naturel, ce paramètre fluctue naturellement en fonction de l'intensité des marées. Dans un premier temps, un décor constitué de roches calcaires et de sable de corail peut participer à un bon équilibrage de l'eau. Génralement, une filtration puissante est requise pour brasser correctement l'eau.

Si vous optez pour la maintenance dans un cadre de bac évolutif, avec une salinité augmentant progressivement avec la croissance des poissons, il sera nécessaire après plusieurs années d'ajouter un écumeur. Ce type de maintenance est très difficile bien que passionnant car au plus proche du milieu de vie des espèces concernées.

Le tétrodon vert étant un poisson d'eau saumâtre, sa maintenance requiert des conditions d'eau très particulières.

En effet, bien que l'espèce puisse vivre une partie de son temps en eau douce, un apport en sel est recommandé. L'espèce peut être acclimatée en eau douce pendant une courte période mais nécessite de poursuivre sa croissance avec une légère salinité (>1.005). Ce poisson tolère très bien les écarts de densité. En effet, dans son milieu naturel, ce paramètre fluctue naturellement en fonction de l'intensité des marées. Dans un premier temps, un décor constitué de roches calcaires et de sable de corail peut participer à un bon équilibrage de l'eau. Génralement, une filtration puissante est requise pour brasser correctement l'eau.

Si vous optez pour la maintenance dans un cadre de bac évolutif, avec une salinité augmentant progressivement avec la croissance des poissons, il sera nécessaire après plusieurs années d'ajouter un écumeur. Ce type de maintenance est très difficile bien que passionnant car au plus proche du milieu de vie des espèces concernées.

Typiquement, les jeunes poissons sont vendus avec une longueur de 2-3 cm. S'ils sont maintenus dans un bac communautaire, ils se nourriront souvent sur les nageoires ou écailles des poissons les plus lents. Cependant, certaines associations semblent possibles, comme celle avec le Corydoras. Il est cependant préférable de lui associer des poissons d'eau saumâtre robuste, comme le poisson archer. Attention, les adultes sont connus pour leur agressivité intra-spécifique, en particulier les mâles qui ne se supportent que très difficilement. Si vous souhaitez maintenir plusieurs tétrodons verts dans un même aquarium, il faudra un volume beaucoup plus conséquent.

Même si elles peuvent atteindre 17 cm dans la nature, ils dépassent rarement 10 cm en captivité.

Il peut être maintenu dans de l'eau douce pendant de brèves périodes, cependant sur du long terme, ils doivent être conservées dans de l'eau salée. Les jeunes s'accommoderont d'une eau saumâtre de 0.25g/L. Les adultes passant la plupart de leur temps dans l'océan, ils auront besoin d'une eau plus salée (0.5g/L).

Conseils pour l'alimentation

En captivité, le tétrodon vert peut être nourrit avec des appâts vivants ou des vers de vase congelés. Il peut également s'habituer à la nourriture en paillette s'il y est habitué dès le plus jeune âge.

Il est recommandé de le nourrir occasionnellement avec des escargots ou des crevettes pour lui permettre d'aiguiser sa dentition. Vous pouvez également utiliser un fond composé de sable de corail.

Protocole de reproduction

Sa reproduction en aquarium est considérée comme très difficile. Elle a idéalement lieu à une température avoisinant les 26 °C pour un pH de 8.0.

Magasins partenaires proches

Ces animaux pourraient vous intéresser

Exemples d'aquariums contenant cette espèce

Idées cadeaux

Voyager durable et écologique

Entretenir son aquarium

S'immerger dans le milieu

Apprendre en s'amusant

Pour aller plus loin

Espèces de la même famille

Sujets qui pourraient vous intéresser

Où acheter ce poisson sur la toile ?

A lire sur la toile

Sites partenaires en aquariophilie

Sources & Réalisation

Participation & Validation

L'équipe de Fishipédia et les contributeurs spécialistes s'engagent à apporter un contenu de haute qualité. Cependant, bien que l'information soit issue de sources scientifiques ou de témoignages d'expériences de spécialistes, les fiches peuvent contenir des imprécisions.

Patrick Chartrer

Patrick Chartrer

Benoit Chartrer

Benoit Chartrer

Intéragir avec Fishipedia

Pour entrer en contact avec notre équipe ou participer à notre projet.

Modèle de fiche et contenu © Fishipedia - Reproduction non autorisée sans demande préalable - ISSN 2270-7247 - Dernière mise à jour le 22/06/2021

Partenariats

Espèces de la même famille

  • {{name}}

    {{#street_number}}{{street_number}}, {{/street_number}}{{#route}}{{route}}{{/route}}
    {{postal_code}} {{town}}

    {{#phone}}{{phone}}{{/phone}}{{^phone}}-{{/phone}}