able de Heckel

Nom scientifique Leucaspius delineatus
Descripteur Heckel
Année description 1843
Statut IUCN LC
Famille Cyprinidae
Genre Leucaspius
Leucaspius delineatus Leucaspius delineatus

Introduction

L'able de Heckel est un petit cyprinidé originaire d'Europe centrale et du nord de l'Asie Mineure. Cette espèce fréquente les mares et ruisseaux peu profonds qu'il colonise lors des périodes de crues. Il est plutôt rencontré dans les plans d'eau uniquement reliés aux rivières lors des crues. De fait, il fréquente des habitats avec peu ou pas de prédateur.

Initialement, son aire de répartition s'étend du bas Rhin jusqu'au sud du bassin de la Mer Baltique. Il a été introduit en France, en Belgique, en Suisse, dans plusieurs pays nordiques, dans l'ouest de la Sibérie et au sud de l'Angleterre. Il semble toujours absent de l'Italie et de la péninsule ibérique.

Bien qu'il ait colonisé récemment de nouvelles régions, probablement par le fait d'introductions involontaires de pêcheurs, l'able de Heckel est globalement en régression sur toute son aire. Il est considéré comme en danger d'extinction dans plusieurs pays, dont la République Tchèque et l'Autriche. Les principales menaces résident dans l'assèchement des zones humides et la pollution des eaux.

Comme chez les ablettes, les écailles de cette espèce ont parfois été utilisées pour produire l'essence d'Orient, une substance qui servait à fabriquer des fausses perles.

Qui est-il ?

Le genre Leucaspius

Ce genre ne comprend qu'une espèce : Leucaspius delineatus.

Morphologie

  • Taille moyenne
    6 cm
  • Taille maximale
    9 cm
  • Longévité
    3 ans
  • Taille moyenne
    6 cm
  • Taille maximale
    9 cm
  • Longévité
    3 ans

Comment reconnaître l'able de Heckel ?

L'able de Heckel mesure entre 6 et 9 cm, le corps est majoritairement argent à beige. Il est souvent confondu avec d'autres cyprinidés, en particulier les ablettes. Cependant, il s'en différencie aisément à sa ligne latérale incomplète et sa bouche tournée vers le haut.

Les écailles sont grandes en comparaison à la taille de cette espèce. Chaque flanc est recouvert d'une bande argentée. La nageoire anale est plus longue que la nageoire dorsale. Les écailles sont lâchement attachées et peuvent facilement tomber en cas de manipulation d'un individu.

Différences entre mâles et femelles

Il n'y a pas de dimorphisme apparent.

Mode de vie & Comportement

  • régime
    carnivore
  • Sociabilité
    grégaire
  • territorialité
    Oui
  • Mode de vie
    Diurne

Le cycle de vie de cette espèce est court. Bien que certains individus puissent vivre plus de 5 ans, la plupart des ables ne survivent qu'une ou deux saisons. Ces poissons se rencontrent en banc dans des zones colonisées pendant les crues ou par un autre moyen encore mal connu.

Les ables vivent à proximité de la surface, zone où ils chassent des insectes aquatiques et du zooplancton. L'absence de prédateur peut amener à une prolifération de cette espèce, ce qui conduit à des populations marquées par leur maigreur.

Les jeunes vivent dans un premier temps dans des habitats marginaux, comme les mauvaises herbes immergées, dans les mares ou les ruisseaux peu profonds. Les adultes généralement fréquentent des zones plus profondes. En automne, ces poissons forment de grands bancs denses qui se dispersent avec la montée des eaux des mois hivernaux.

Mode de reproduction

  • Espèce migratrice
    Non

Fait rare chez les cyprinidés, les mâles sont territoriaux en période de reproduction et ils s'occupent du frai. Les territoires sont généralement occupés autour de tiges ou sous des feuilles de nénuphars. Avant la ponte, chaque mâle nettoie les biofilms accumulés sur la surface du végétal.

La femelle mature rejoint le mâle et dépose des bandes adhésives au substrat qui comprennent chacune jusqu'à 80 œufs. Une bande peut être déposée en moins d'une seconde. Dès que la femelle a terminé la ponte, le mâle féconde puis garde les œufs. Il continue à inviter d'autres femelles à pondre sur le même site de nidification. Le mâle protège le territoire et les œufs jusqu'à l'éclosion, qui a lieu quatre jours plus tard. Les alevins commencent à chasser au bout de 10 à 15 jours.

La maturité précoce et la protection du nid semblent indiquer un nombre relativement faible d'œufs présents à chaque ponte, comparé à d'autres poissons de la famille des cyprinidés. Cependant, la protection du nid par le mâle assure un taux de survie des œufs et des larves beaucoup plus important.

Espèce inoffensive

Cette espèce ne présente pas de danger particulier pour l'Homme en cas de rencontre dans son milieu naturel.

D'où vient-il ?

Présence géographique & État des populations

L'espèce est menacée dans plusieurs pays d'origine, principalement à cause de l'assèchement des zones humides. Elle est également en expansion dans d'autres régions où elle a été introduite. Elle ne semble pas avoir de grands impacts dans ces nouvelles zones conquises suite à des introductions accidentelle liées à la pêche de loisir.

Quel est son habitat ?

Caractéristiques du milieu naturel

  • Température
    2 - 32 °C
  • pH (acidité)
    6 - 10
  • gh (dureté)
    1 - 15
  • Courant
    Stagnant

Présentation du biotope

Cette espèce fréquente divers plans d'eau uniquement reliés aux rivières pendant les périodes de crues. Elle est souvent rencontrée dans des marais, des étangs et des lacs non permanents où elle peut être l'unique espèce de poisson répertoriée. Elle peut également fréquenter les ruisseaux peu profonds, les tourbières, les canaux et divers trous d'eau. Ces poissons ont par exemple déjà été observés à proximité de fondation en béton des ponts ou dans des zones accidentées propices au maintien d'eau stagnante.

Espèces du même biotope

Apprendre en s'amusant

Découvrir les milieux

Pour aller plus loin

Espèces de la même famille

A lire sur la toile

Sources & Réalisation

Participation & Validation

L'équipe de Fishipédia et les contributeurs spécialistes s'engagent à apporter un contenu de haute qualité. Cependant, bien que l'information soit issue de sources scientifiques ou de témoignages d'expériences de spécialistes, les fiches peuvent contenir des imprécisions.

Benoit Chartrer

Benoit Chartrer

Références bibliographiques

Belica Leucaspius delineatus (Cyprinidae) in Waterbodies of Southwest Siberia - E. A. Interesova - Journal of Ichthyology - 2012.

Red List of the ichthyofauna of the Czech Republic: Development and present status - Stanislav LUSK - Lubomír HANEL - Vûra LUSKOVÁ - Folia Zool. - 2004.

Intéragir avec Fishipedia

Pour entrer en contact avec notre équipe ou participer à notre projet.

Modèle de fiche et contenu © Fishipedia - Reproduction non autorisée sans demande préalable - ISSN 2270-7247 - Dernière mise à jour le 03/02/2023

Partenaires

Espèces de la même famille

Espèces du même biotope

Jours
Heures
Min
Sec

Très bientôt... Découvrez FishiShop
Des produits écologiques & ludiques
Pour soutenir le projet Fishipédia

Découvrez FishiShop
Des produits écologiques & ludiques
Pour soutenir le projet Fishipédia

  • {{name}}

    {{#street_number}}{{street_number}}, {{/street_number}}{{#route}}{{route}}{{/route}}
    {{postal_code}} {{town}}

    {{#phone}}{{phone}}{{/phone}}{{^phone}}-{{/phone}}