barbeau à raie noire - Mangeur d'algues

Nom scientifique Crossocheilus oblongus
Type loche
Descripteur Kuhl & Van Hasselt
Année description 1823
Statut IUCN LC
Genre Crossocheilus
Crossocheilus oblongus Crossocheilus oblongus

Partenariats

Espèces de la même famille

Proches congénères

Espèces du même biotope

Introduction

Crossocheilus oblongus est une loche herbivore originaire des torrents et rivières vives d'Asie du Sud Est. Ce poisson est communément nommé « mangeur d'algues siamois » ou « barbeau raie noire ». Longtemps, sa taxonomie a prêté à confusion et deux synonymes sont encore parfois utilisés : Crossocheilus siamensis et Epalzeorhynchus siamensis.

Elle fait partie des espèces communes dans le passe-temps aquariophile où elle est conseillée pour son appétit pour les algues. Non reproduite en aquaculture, les animaux importés sont d'origine sauvage ou de bassins de semi-élevage dans les milieux naturels. Cette loche est originaire en Thaïlande, au Cambodge, en Malaisie et sur plusieurs îles indonésiennes, dont Bornéo, Java et Sumatra.

Qui est-il ?

Le genre Crossocheilus

Les Crossocheilus sont des loches originaire d'Asie. Elles sont rencontrées du Moyen-Orient jusqu'aux îles lointaines d'Indonésie. La nomenclature n'est pas encore totalement établie et de nouvelles espèces sont encore régulièrement décrites. La dernière en date, C. microstoma, remonte à 2017 sur l'île de Bornéo.

Plusieurs Crossocheilus sont passés initialement par les genres Epalzeorhynchus et Labeo. Quelques espèces sont actuellement en danger, en particulier C. klatti, endémique à la Turquie.

Une partie d'entre elles se rencontrent en eaux vives, dans les ruisseaux et torrents de montagne. D'autres fréquentent les larges rivières avec des courants moindres. La plupart apprécient les zones de rochers et de graviers. Les eaux typiques sont claires et limpides.

Ces loches se nourrissent d'algues, avec un complément de phytoplancton et dans une moindre mesure de zooplancton. Elles vivent en groupe éparses pouvant comprendre des dizaines d'individus, à la manière des petits barbeaux européens.

Ces poissons sont reconnaissables à leur corps plutôt allongé de couleur marron à argenté. La bouche est orientée vers le bas mais la lèvre inférieure n'est pas transformée en « disque de succion » comme c'est le cas pour certaines cousines herbivores. Ces poissons possèdent également entre une et deux paires de barbillons.

Comment le reconnaître ?

  • Taille moyenne
    14 cm
  • Taille maximale
    16 cm
  • Longévité
    5 ans
  • Mimétisme
    Végétaux
  • Motif
    rayures horizontales
  • Taille moyenne
    14 cm
  • Taille maximale
    16 cm
  • Longévité
    5 ans
  • Mimétisme
    Végétaux
  • Motif
    rayures horizontales

Description

Le corps est allongé, composé de trois bandes. La première est argentée, la seconde quasiment noire et la troisième brune dorée. Les yeux sont grands. Les nageoires sont transparentes. Comme les autres espèces du genre, la bouche est orienté vers le bas.

Différences entre mâles et femelles

Il n'existe pas de dimorphisme évident mais les femelles pourraient avoir un abdomen plus large comme de nombreux cyprinidés.

Mode de vie & Comportement

  • Sociabilité
    grégaire
  • Mode de vie
    Diurne
  • territorial
    Non
  • Venimeux
    Non

Ces loches grégaires se nourrissent d'algues qu'elles broutent sur les rochers et galets. Leur biologie est encore mal connue.

Mode de reproduction

  • Espèce migratrice
    Oui
  • Protection de la ponte
    Non

La reproduction est saisonnière et semble avoir lieu après la période des moussons. Au moment des crues, les adultes maturent rejoignent les plaines et rizières inondées pour se reproduire.

Espèce inoffensive

Cette espèce ne présente pas de danger particulier pour l'Homme en cas de rencontre dans son milieu naturel.

D'où vient-il ?

Présence géographique & État des populations

L'espèce est présente dans une large partie de l'Asie du Sud Est.

Contenu publicitaire

Quel est son habitat ?

Caractéristiques du milieu naturel

  • Température
    23 - 27 °C
  • pH (acidité)
    6 - 7.5
  • gh (dureté)
    2 - 12
  • Courant
    Fort

Présentation du biotope

Ces poissons fréquentent exclusivement les zones de courant rapide. Les eaux y sont claires et bien oxygénées.

Espèces du même biotope

Maintenance en aquarium

Déontologie

Fishipédia soutient la pratique d'une aquariophilie responsable et respectueuse de l'environnement. Nous encourageons la maintenance si celle-ci est motivée par le désir de comprendre le fonctionnement biologique du vivant et si elle est réalisée dans le respect de la vie animale.

Nous pensons que l'aquariophilie est une ouverture à la découverte des milieux aquatiques, en particulier d'eau douce, et que cette connaissance est nécessaire pour mieux protéger et respecter ces environnements. Logiquement, nous réfutons l'achat compulsif d'animaux qui ne trouveraient pas une place suffisante et / ou adaptée dans l'aquarium hôte.

Recommandations générales

  • Volume min
    400 litres
  • Population min
    4 individus
  • Température
    23 - 27°C
  • pH (acidité)
    6.8 - 7.2

Caractéristiques

  • Robustesse
    robuste
  • Disponibilité
    courant
  • Difficulté d'élevage
    difficile
  • Comportement
    peu agressif

Rappels généraux

Il est fortement conseillé de lire la fiche complète dédiée et de se renseigner sur les retours d'expériences de maintenance de l'animal envisagé, ceci afin d'éviter tout conflit potentiel dont la finalité est généralement la mort de l'individu (ou des autres habitants). Il est important de ne pas surcharger son aquarium pour limiter la pollution. La maintenance en sera facilitée.

En eau douce, à l'état sauvage, les animaux sont soumis aux conditions météorologiques et vivent dans des eaux dont les caractéristiques sont souvent variables. Les conseils donnés par notre équipe pour la maintenance en aquarium sont des estimations et ne peuvent être assimilés à des données scientifiques. Les spécimens sauvages sont plus difficiles à élever que ceux issus de l'élevage. Certains traits de caractère peuvent également avoir évolué.

Afin de préserver la vie sauvage, si vous faîtes l'acquisition de cet animal, il ne doit pas être relâché en milieu naturel. Voir aussi, la charte Fishipedia.

Conseils de maintenance

Le barbeau à raie noire - Mangeur d'algues est une espèce dont la maintenance est plutôt reservée à des aquariophiles avertis. Elle ne pourra être réalisée avec succès qu'en effectuant un minimum de travail de documentation. Les conditions particulières d'élevage peuvent facilement entraîner la mort de l'espèce ou d'autres animaux.

Cette espèce est particulièrement répandue dans le commerce aquariophile. Les animaux issus d'élevage de longue date sont généralement acclimatés à une température avoisinant les 26°C dans une eau neutre.

Le barbeau à raie noire - Mangeur d'algues est une espèce qui vit naturellement à une température comprise entre 23 °C et 27 °C. . Pour une bonne maintenance, la température ne devrait jamais dépasser les 30°C sur de longues périodes. La teneur en Nitrates devrait rester inférieure à 50mg/L. Pour garder une eau propre et non polluée, il est recommandé d'effectuer un renouvellement mensuel de 20% à 30% du volume d'eau.

Le chlore et la chloramine sont dangereux pour la santé des animaux. Utilisés pour désinfecter l'eau, ces agents sont présents en quantité non négligeable dans l'eau du robinet. Nous conseillons d'utiliser un anti-chlore lors de chaque changement d'eau. Outre le chlore, des traitements et médicaments vendus pour l'aquariophilie contiennent parfois des métaux lourds dangereux à forte dose.

Cohabitation & Environnement

Ce poisson est régulièrement proposé pour des aquariums de trop petite taille. Le barbeau à raie noire étant un grand nageur de taille moyenne, il est conseillé de le maintenir dans un aquarium d'un minimum de 400 litres, le plus allongé possible. De nature grégaire, préférez un groupe d'au moins quatre individus à une maintenance en solitaire.

Dans l'idéal, il est conseillé de mettre en place un aquarium avec une importante filtration (20 fois le volume du bac / heure). Ce poisson vit naturellement dans des torrents et vous pourrez ainsi l'observer dans des conditions proches de la réalité. Vous pouvez également agrémenter l'aquarium de galets ronds et de roches lisses non coupantes. Il n'est pas nécessaire d'insérer une végétation dense.

Cette espèce est plutôt pacifique à condition de disposer d'un espace suffisant. Il est conseillé de ne pas insérer d'autres poissons vivants dans la même zone de vie. Vous pouvez par exemple l'accompagner de petits cyprinidés habitués des eaux vives.

Conseils pour l'alimentation

Cette espèce se nourrit des algues présentent sur les roches et le substrat. Elle peut également être nourrie avec une alimentation à destination des poissons herbivores.

Protocole de reproduction

La reproduction est très rare en aquarium. Elle est le fruit d'une combinaison de facteurs encore mal connus

Magasins partenaires proches

Ces animaux pourraient vous intéresser

Exemples d'aquariums contenant cette espèce

Idées cadeaux

Apprendre en s'amusant

Observer en experminentant

Découvrir en bouquinant

Pour aller plus loin

Espèces de la même famille

Où acheter ce poisson sur la toile ?

Articles qui pourraient vous intéresser

A lire sur la toile

Sites partenaires en aquariophilie

Sources & Réalisation

Participation & Validation

L'équipe de Fishipédia et les contributeurs spécialistes s'engagent à apporter un contenu de haute qualité. Cependant, bien que l'information soit issue de sources scientifiques ou de témoignages d'expériences de spécialistes, les fiches peuvent contenir des imprécisions.

Références bibliographiques

A REVIEW OF THE CHINESE SPECIES OF CROSSOCHEILUS, WITH DESCRIPTION OF A NEW SPECIES (OSTARIOPHYSI: CYPRINIDAE) - Su Rui-Feng - Yang Jun-Xing - Chen Yin-Rui - THE RAFFLES BULLETIN OF ZOOLOGY - 2000. © National University of Singapore

CROSSOCHEILUS ELEGANS, A NEW SPECIES OF FISH FROM NORTHERN BORNEO (TELEOSTEI: CYPRINIDAE) - Maurice Kottelat - Tan Heok Hui - THE RAFFLES BULLETIN OF ZOOLOGY - 2011. © National University of Singapore

Intéragir avec Fishipedia

Pour entrer en contact avec notre équipe ou participer à notre projet.

Contenu publicitaire
Modèle de fiche et contenu © Fishipedia - Reproduction non autorisée sans demande préalable - ISSN 2270-7247 - Dernière mise à jour le 05/05/2021
  • {{name}}

    {{#street_number}}{{street_number}}, {{/street_number}}{{#route}}{{route}}{{/route}}
    {{postal_code}} {{town}}

    {{#phone}}{{phone}}{{/phone}}{{^phone}}-{{/phone}}