hippocampe pygmée du Japon

Nom scientifique Hippocampus japapigu
Descripteur Short, Smith, Motomura, Harasti & Hamilton
Année description 2018
Type Hippocampe
Genre Hippocampus
Famille Syngnathidae
Hippocampus japapigu Hippocampus japapigu

Espèce de la même famille

  • Microphis retzii

    Syngnathidae

Proches congénères

  • Hippocampe à gros ventre

    Hippocampus abdominalis

  • hippocampe pygmée des gorgones

    Hippocampus bargibanti

  • hippocampe à long bec

    Hippocampus guttulatus

  • hippocampe épineux

    Hippocampus histrix

Espèce du même biotope

  • poisson-vache à dos épineux

    Lactoria fornasini

  • poisson ange à demi cercle

    Pomacanthus semicirculatus

  • poisson-pierre

    Synanceia verrucosa

  • baliste clown

    Balistoides conspicillum

  • poisson-clown rouge

    Amphiprion frenatus

  • mérou oriflamme

    Epinephelus fasciatus

Introduction

L'Hippocampus japapigu, plus communément appelé hippocampe pygmée du Japon, est un hippocampe nain originaire de la zone Indo-Pacifique. Il est seulement recensé dans le sud-est subtropical du Japon, dans des zones de coraux et d'herbiers.

Qui est-il ?

Le genre Hippocampus

En 2019, le genre Hippocampus ne regroupe pas moins de 57 espèces recensées. Ces poissons sont appelés « Hippocampe » en référence à la forme de leur tête, qui rappelle la tête d'un cheval. Ils se déplacent en position verticale, avec une propulsion provenant de la nageoire dorsale et des nageoires pectorales. La nageoire anale est rudimentaire (quasiment absente).

La queue de ces poissons a peu à peu évolué pour devenir un organe préhensible avec lequel les hippocampes s'accrochent à la végétation.

La reproduction des hippocampes est tout à fait atypique, la femelle introduisant ses œufs dans la poche ventrale du mâle.

Les hippocampes ont une alimentation ultra-spécialisée constituée de micro-organismes marins (crustacés nains, larves, zooplancton, œufs de poisson...). Pour les gober, ils utilisent leur bouche, située à l'extrémité de leur museau, parfois appelé tube. Chaque aspiration provoque un bruit sec. La proie est avalée entièrement car ils n'ont pas de dent.

Comment le reconnaître ?

  • Taille moyenne
    1 cm
  • Taille maximale
    2 cm
  • Mimétisme
    corail
  • Taille moyenne
    1 cm
  • Taille maximale
    2 cm
  • Mimétisme
    corail

Description

Mesurant moins de 2 cm, Hippocampus japapigu est l'un des plus petits hippocampes, et même poissons, au monde. Il est de couleur jaunâtre à brun avec un motif d’écailles. Il possède des petites excroissances rougeâtres qui rappellent parfois la forme d'un corail.

Décrit en 2018, la caractéristique principale le séparant des autres espèces est sa crête dorsale surélevée.

Différences entre mâles et femelles

La reconnaissance est assez aisée. Les mâles possèdent une poche sur l'ensemble du tronc, plus ou moins visible en fonction de la période. Les femelles sont plus fines. Lorsqu'elles sont pleines, on peut observer un abdomen plus rebondi.

Mode de vie & Comportement

  • territorial
    Non
  • Venimeux
    Non
  • Mode de vie
    Diurne
  • Sociabilité
    vivant en petit groupes

Cet hippocampe utilise son mimétisme pour se confondre dans la végétation. Il est spécialisé dans la chasse aux micro-organismes marins.

Espèce inoffensive

Cette espèce ne présente pas de danger particuliers pour l'Homme en cas de rencontre dans son milieu naturel.

Mode de reproduction

  • Espèce migratrice
    Non
  • Hermaphrodite
    Non
  • Polygamie
    Non
  • Protection de la ponte
    Non

Cette espèce semble monogame. On ne sait pas à ce jour si la reproduction est saisonnière ou annuelle.

D'où vient-il ?

Quel est son habitat ?

Caractéristiques du milieu naturel

  • Température
    24 - 28 °C
  • Profondeur
    5 - 15 m
  • Courant
    Faible - Moyen

Présentation du biotope

En raison de sa taille réduite, il est probable que la description du biotope de ces hippocampes soit incomplète car peu de plongeurs parviennent à les observer.

Cette espèce ne semble pas associée à un hôte en particulier. Elle a été remarquée sur différents coraux moux, dans des algues du type Halimeda et à proximité des hydroïtes dans les récifs rocheux. La profondeur d'observation oscille entre 10 et 20 mètres.

Espèce du même biotope

  • poisson-vache à dos épineux

    Lactoria fornasini

  • poisson ange à demi cercle

    Pomacanthus semicirculatus

  • poisson-pierre

    Synanceia verrucosa

  • baliste clown

    Balistoides conspicillum

  • poisson-clown rouge

    Amphiprion frenatus

  • mérou oriflamme

    Epinephelus fasciatus

Maintenance en captivité

Non recommandée

Nous déconseillons la maintenance de cette espèce en aquarium. Cette dernière a des besoins impondérables qui, non respectés, engendrent un stress important pouvant mener à la diminution de son espérance de vie, à l'arrêt de sa croissance ou au développement de pathogènes.

Idées cadeaux

Apprendre en s'amusant

Observer en expérimentant

Découvrir en bouquinant

Pour aller plus loin

Espèce de la même famille

  • Microphis retzii

    Syngnathidae

A lire sur la toile

Sources & Réalisation

Participation & Validation

L'équipe de Fishipédia et les contributeurs spécialistes s'engagent à apporter un contenu de haute qualité. Cependant, bien que l'information soit issue de sources scientifiques ou de témoignages d'expériences de spécialistes, les fiches peuvent contenir des imprécisions.

Benoit Chartrer

Intéragir avec Fishipedia

Pour entrer en contact avec notre équipe ou participer à notre projet.

Modèle de fiche et contenu © Fishipedia - Reproduction non autorisée sans demande préalable - ISSN 2270-7247 - Dernière mise à jour le