Découvrez les murènes du genre Gymnothorax

Gymnothorax

Les Gymnothorax constitue un genre de murènes. Avec 127 espèces décrites en 2021, c'est le genre le plus diversifié parmi la famille des Muraenidae. Y sont décrites en particulier les plus grandes représentantes de la famille, qui peuvent atteindre trois mètres de long.


Qui sont les Gymnothorax ?

Les Gymnothorax sont toutes communément appelées murènes. Avec 127 espèces décrites en 2021, c'est le genre le plus diversifié parmi la famille des Muraenidae. Y sont décrites en particulier les plus grandes représentantes de la famille, qui peuvent atteindre trois mètres de long. La biologie et la morphologie de nombreuses murènes est encore peu documentées en raison du grand nombre d'espèces et de leurs mœurs secrets. Une partie des espèces étaient auparavant classée dans les genres Lycodontis et Muraena.

Les murènes de ce genre sont présentes dans toutes les mers tropicales et subtropicales du monde, où elles résident généralement dans les zones de récifs et les fonds rocheux. Certaines espèces s'accommodent des eaux saumâtres (mangroves...) et peuvent même remonter en rivière. Bien que généralement rencontrées cachées dans les anfractuosités, quelques Gymnothorax habitent les fonds vaseux dans quelques rares régions.

Comme leurs cousines, ces murènes sont caractérisées par un corps fortement compressé et allongé. Plusieurs espèces arborent des motifs de couleur chatoyants mais la plupart sont ternes. La majorité des Gymnothorax sont recouvertes de ponctuations foncées sur les flancs. En comparaison à la plupart des espèces de poissons, la bouche est grande. La mâchoire est munie de nombreuses dents, et de canines acérées. Une partie des espèces, peut-être toutes, possèdent une double dentition.

Outre ces caractéristiques, les Gymnothorax sont caractérisées par leur absence d'écailles, de nageoire pectorales et de nageoires pelviennes. Elles ont également la particularité d'avoir les nageoires dorsale, caudale et anale fusionnées.

Toutes les espèces sont nocturnes et carnivores. En journée, elles résident le plus souvent cachées dans les rochers, ne laissant dépasser que la tête. Elles sont territoriales et ne partagent pas leur zone de vie avec des congénères. Surprises, elles peuvent mordre tout intrus qui les dérangeraient. En séance de plongée ou de même de baignades, il convient d'être prudent et de ne jamais mettre la main profondément dans les trous de rochers. Les grands spécimens peuvent blesser profondément et même couper sec un doigt par exemple.

En dehors de ces cas particuliers, qui correspond à une posture défensive, les murènes sont parfaitement inoffensives et ont tendance à fuir en présence de l'humain. Certains individus peuvent se montrer curieux et s'aventurer à quelques contacts pacifiques avec des plongeurs. Comme avec les pieuvres, des interactions cordiales ont lieu entre plongeurs et murènes quand ces dernières sont habituées à l'homme.

Bien que peu étudiées, les populations de murènes semblent encore abondantes dans la plupart des régions. Elles sont rarement consommées par les humains, car les plus grands spécimens sont sujets à la ciguatera, une toxine provoquant des intoxications alimentaires qui peuvent être mortelles. 


En attente de chargement...

Jours
Heures
Min
Sec

Très bientôt... Découvrez FishiShop
Des produits écologiques & ludiques
Pour soutenir le projet Fishipédia

Découvrez FishiShop
Des produits écologiques & ludiques
Pour soutenir le projet Fishipédia

  • {{name}}

    {{#street_number}}{{street_number}}, {{/street_number}}{{#route}}{{route}}{{/route}}
    {{postal_code}} {{town}}

    {{#phone}}{{phone}}{{/phone}}{{^phone}}-{{/phone}}