carpe commune

Nom scientifique Cyprinus carpio
Descripteur Linnaeus
Année description 1758
Statut IUCN VU
Genre Cyprinus
Famille Cyprinidae
Cyprinus carpio Cyprinus carpio

Introduction

Le Cyprinus carpio, plus communément appelée carpe commune, est un poisson d'eau douce (zone tempérée) originaire d'Eurasie.

Qui est-elle ?

Comment la reconnaître ?

  • Taille moyenne
    75 cm
  • Taille maximale
    150 cm
  • Longévité
    20 ans
  • Forme
    ovoidale
  • Taille moyenne
    75 cm
  • Taille maximale
    150 cm
  • Longévité
    20 ans
  • Forme
    ovoidale

Description

La carpe a un corps allongé et trapu et des lèvres épaisses. La bouche est protractile portant quatre barbillons. La nageoire dorsale possède 17-22 rayons ramifiés et solides, la nageoire  6-7 rayons mous.  La ligne latérale est constituée de 32 à 38 écailles.

La carpe sauvage est entièrement recouverte de grandes écailles semblables. La couleur des carpes est brune à verdâtre sur le dos pour devenir dorées vers le ventre. Les nageoires sont gris-bleu souvent bordées de nuances rouges.

Plusieurs formes domestiques en sont issues: la carpe miroir dépourvue d'écaille sauf de grosses et irrégulières sous la dorsale et au niveau de la caudale, la carpe cuir, pratiquement dépourvues d'écailles, très foncée, la carpe koï, moins élancée avec un corps plus élevé et une tête plus petite, ornementale, et déclinée en 125 variétés originaires d'Extême-Orient.

Différences entre mâles et femelles

Le dimorphisme de cette espèce est très marqué. La femelle est plus grande que le mâle. Les femelles possèdent un abdomen plus rebondi que celui des mâles, elles sont généralement plus trapues.

Les plus grosses prises dépassent 40kgs et sont presque toujours des femelles .

Mode de vie & Comportement

  • Sociabilité
    vivant en petit groupes
  • Mode de vie
    Nocturne
  • territorial
    Non
  • Venimeux
    Non

La carpe commune est un poisson débonnaire bien que très méfiant qui passe son temps à chercher de la nourriture. C'est durant la nuit que les amateurs avertis sont susceptibles de ferrer les plus beaux sujets (no kill ben entendu ). Durant la période de frai la carpe effectue des "sauts de carpe" spectaculaires. Pendant les chaudes journées d'été , il n'est pas rare d'observer des carpes en surface qui se font repérées par des bises sonores.

C'est un poisson omnivore qui se nourrit de crustacés aquatiques, d'insectes de vers, de plantes, d'algues et de graines. Sa technique d'alimentation qui consiste à retourner la vase peut modifier les équilibres environnementaux dans les zones où elle a été introduite.

En effet, en déracinant les plantes submergées, elle augmente la turbidité de l'eau, ce qui limite la pénétration des rayons lumineux nécessaires à la photosynthèse et qui limite par voie de conséquence l'importance des populations microbiennes. La turbidité modifie la couleur de l'eau, ce qui entraîne une augmentation de la température de l'eau et donc la vitesse d'évaporation.

Mode de reproduction

  • Espèce migratrice
    Non
  • Protection de la ponte
    Oui

La carpe commune est un poisson ovipare qui pond sur substrat découvert. Les carpes deviennent matures à partir de 2 ans chez les mâles et 3 ans chez les femelles. La reproduction est assez tardive puisqu'elle nécessite une eau à la température d'au moins 18°C. La carpe et le carassin peuvent s'hybrider et donner des individus stériles nommés carpe de Kollar

Espèce inoffensive

Cette espèce ne présente pas de danger particulier pour l'Homme en cas de rencontre dans son milieu naturel.

D'où vient-elle ?

Présence géographique & État des populations

La carpe a été introduite dans de nombreux pays dans le monde. A l'origine, elle est originaire de l'asie centrale et de l'Europe de l'est. Sa présence est avérée dans le Danube dès le Néolithique.

Sa propagation vers le sud-ouest de l'Europe (France, Italie, Espagne...) est communément attribuée aux romains qui s'en servaient comme source de nourriture.

Bien que très présente dans le monde, la carpe commune sauvage est considérée comme "Vulnérable" sur l'ensemble de son aire de répartition, statut résultant du développement de nombreuses formes hybrides ayant perdu certaines caractéristiques des populations originelles.

D'après l'Union internationale de conservation de la nature, la transformation des bassins hydrauliques et l'hybridation aurait provoqué un déclin d'au moins 30% de la population au cours de ces 70 dernières années. La carpe est particulièrement sensible à la régulation des cours d'eau. En effet, elle fraye naturellement en zones inondées qui disparaissent progressivement.

 

État des stocks et pêche durable avec Ethic Ocean

La France  produit 8 000 tonnes de poissons d’étangs élevés en polyculture (dont 50 % de carpes, 25 % de gardons, ainsi que des brochets Esox lucius, sandres Sander lucioperca, perches Perca fluviatilis, tanches Tinca tinca…). Ces poissons sont destinés au marché du repeuplement, de la pêche de loisir et de la consommation. La carpe commune jouit d’une forte notoriété ; c’est l’espèce d’eau douce la plus connue en France et en Europe. Les principales régions de production (pisciculture d’étang) en France sont la Dombes, le Forez, la Lorraine et la Brenne ... En apprendre plus

Quel est son habitat ?

Caractéristiques du milieu naturel

  • Température
    3 - 35 °C
  • pH (acidité)
    6.5 - 8.5
  • gh (dureté)
    10 - 15
  • Courant
    Lent et Stagnant

Présentation du biotope

La carpe commune réside naturellement dans une eau neutre. Le sol est généralement constitué de sable, d'humus et de vase. Son habitat va de la zone à barbeau jusqu'aux milieux saumâtres. C'est un poisson typique des zones inférieures (zone à brême) et des milieux lentiques (étangs, bras morts).

Elle se complaît dans les eaux à fonds vaseux où la végétation est dense. C'est un migrateur holobiotique qui se déplacent des eaux peu profondes des zones de frai (prairies inondées) jusqu'aux eaux profondes, en hiver, où de nombreux congénères se rassemblent.

Idées cadeaux

Voyager durable et écologique

S'immerger dans le milieu

Apprendre en s'amusant

Pour aller plus loin

Espèces de la même famille

A lire sur la toile

Sources & Réalisation

Participation & Validation

L'équipe de Fishipédia et les contributeurs spécialistes s'engagent à apporter un contenu de haute qualité. Cependant, bien que l'information soit issue de sources scientifiques ou de témoignages d'expériences de spécialistes, les fiches peuvent contenir des imprécisions.

Patrick Chartrer

Patrick Chartrer

Benoit Chartrer

Benoit Chartrer

Références bibliographiques

Les Poissons d'eau douce de France - Eric Feunteun - Henri Persat - Jean Allardi - Philippe Keith - Biotope Edition - 2011. Collection Inventaires & Biodiversité, publication scientifique du Muséum

Intéragir avec Fishipedia

Pour entrer en contact avec notre équipe ou participer à notre projet.

Modèle de fiche et contenu © Fishipedia - Reproduction non autorisée sans demande préalable - ISSN 2270-7247 - Dernière mise à jour le 28/07/2021
  • {{name}}

    {{#street_number}}{{street_number}}, {{/street_number}}{{#route}}{{route}}{{/route}}
    {{postal_code}} {{town}}

    {{#phone}}{{phone}}{{/phone}}{{^phone}}-{{/phone}}