tétraodon malabar nain

Nom scientifique Carinotetraodon travancoricus
Type tétrodon
Descripteur Hora & Nair
Année description 1941
Statut IUCN VU
Genre Carinotetraodon
Carinotetraodon travancoricus Carinotetraodon travancoricus

Introduction

Le Carinotetraodon travancoricus, plus communément appelé tétraodon nain malabar, est un poisson tropical d'eau douce originaire de l'ouest de l'Inde. Ses populations sont actuellement fortement menacées par la détérioration de son écosystème et par la pêche pour le commerce aquariophile.

Qui est-il ?

Le genre Carinotetraodon

Les espèces du genre Carinotetraodon appartiennent au groupe des "poissons-ballons" ou tétrodons. En 2019, on compte 6 espèces selon Fishbase.

Ces poissons ont l'apparence de grand têtard, avec des yeux exorbités et un museau allongé. Comme chez les autres membres de leur famille, le corps robuste est de forme ovale et est caractérisé par une peau dure. Ils ne possèdent pas de nageoire pelvienne et l'anale est courte.

Toutes les espèces sont des poissons nains, ou poissons pygmées, rencontrés en Asie tropicale (de l'Inde à l'Indonésie). Certains individus atteignent à peine 3 cm.

À la différence des poissons plus typiques, le corps du poisson-ballon est rigide. L'équilibre et la nage sont gérés principalement par les nageoires pectorales, la nageoire dorsale et la nageoire anale. Le pédoncule caudal et la nageoire caudale servent de gouvernail. La nage est assez lente, et semble parfois maladroite, mais contrairement à la plupart des poissons, les tétrodons sont capables de nager en avant et en arrière, et de haut en bas.

Ce genre est en premier lieu décrit en 1957 par Benl, via l'espèce type Carinotetraodon chlupatyi, découverte en Thaïlande. Ces poissons sont similaires aux Canthigaster. Le corps est compressé latéralement. D'un point de vue comportemental, les Carinotetraodon ont la surprenante particularité de pouvoir soulever leur peau le long de la ligne médiane du corps.

Les Carinotetraodon appartiennent au même clade que les Canthigaster, les Tetraodon, les Auriglobus, les Pelagocephalus, les Chelonodon, les Omegophora et les Arothron.

Du fait de leur petite taille et de leurs motifs originaux, certains de ces poissons sont particulièrement appréciés des aquariophiles. L'espèce emblématique, Carinotetraodon travancoricus, est considérée comme "Vulnérable" dans la nature à cause de la surpêche pour le passe-temps et de la pollution.

Comment le reconnaître ?

  • Taille moyenne
    2 cm
  • Taille maximale
    3 cm
  • Longévité
    10 ans
  • Taille moyenne
    2 cm
  • Taille maximale
    3 cm
  • Longévité
    10 ans

Description

C'est l'un des plus petits poissons-ballons au monde. Dans la Nature, les plus grands spécimens mesurent moins de 2,5 cm. Le motif est constitué de taches et de marbrures noires, sur fond jaune. Il est présent sur la moitié supérieur du corps. Le ventre est blanc.

Mode de vie & Comportement

  • Sociabilité
    vivant en groupe ou solitaire
  • Mode de vie
    Diurne
  • territorial
    Non
  • Venimeux
    Oui

Dans la nature, le tétrodon malabar est observé en solitaire ou en groupe, à mi-profondeur et à proximité du fond. Peu d'informations sont connues sur son mode de vie naturel. On sait seulement que c'est un micro-prédateur, et qu'il doit se nourrir en partie de mollusques.

Poisson venimeux à la TTX

La Tetrodotoxine ou TTX est une neurotoxine produite par des bactéries. Chez cette espèce, elle est présente en grande quantité dans le foie, les viscères et les gonades mais se retrouve aussi dans la peau.

Les femelles sont plus toxiques que les mâles, ceci est dû à la concentration élevée de TTX dans les ovaires.

Lors d’une intoxication, la TTX est mortelle dans plus de 50% des cas. Cette neurotoxine agit sur les pores des canaux sodium ce qui a pour conséquence de stopper le passage de l’influx nerveux, la résultante étant une paralysie partielle ou totale. La mort est le plus souvent dûe à une paralysie respiratoire déclenchant un arrêt cardiaque par collapsus.

Mode de reproduction

  • Espèce migratrice
    Non
  • Protection de la ponte
    Oui

Le tétraodon malabar est un poisson ovipare qui pond dans la végétation.

Espèce inoffensive

Cette espèce ne présente pas de danger particulier pour l'Homme en cas de rencontre dans son milieu naturel.

D'où vient-il ?

Présence géographique & État des populations

Cette espèce est endémique à l'ouest du Ghats en Inde. Il est également trouvé dans les zones cotières du Kerala et du Karnataka. L'habitat a été sérieusement affecté par l'assèchement des zones humides et la déforestation. Les captures pour le commerce aquariophile deviennent également une menace sérieuse pour la survie de l'espèce. L'espèce est classée comme vulnérable depuis 2013 par l'IUCN mais elle pourrait être en danger critique.

Contenu publicitaire

Quel est son habitat ?

Caractéristiques du milieu naturel

  • Température
    22 - 28 °C
  • pH (acidité)
    7.5 - 8.3
  • gh (dureté)
    5 - 10
  • Courant
    Lent et Stagnant

Présentation du biotope

Le tétraodon malabar réside naturellement dans les zones à forte présence de végétaux (plantes aquatiques et palustres, matières organiques en décomposition, branches...). Bien qu'ils vivent dans des zones de forêts tropicales, le pH semble basique.

Espèces du même biotope

Maintenance en aquarium

Déontologie

Fishipédia soutient la pratique d'une aquariophilie responsable et respectueuse de l'environnement. Nous encourageons la maintenance si celle-ci est motivée par le désir de comprendre le fonctionnement biologique du vivant et si elle est réalisée dans le respect de la vie animale.

Nous pensons que l'aquariophilie est une ouverture à la découverte des milieux aquatiques, en particulier d'eau douce, et que cette connaissance est nécessaire pour mieux protéger et respecter ces environnements. Logiquement, nous réfutons l'achat compulsif d'animaux qui ne trouveraient pas une place suffisante et / ou adaptée dans l'aquarium hôte.

Recommandations générales

  • Volume min
    50 litres
  • Population min
    1 individus
  • Température
    22 - 28°C
  • pH (acidité)
    7.2 - 8

Caractéristiques

  • Robustesse
    tolérant
  • Disponibilité
    courant
  • Difficulté d'élevage
    difficile
  • Comportement
    peu agressif

Rappels généraux

Il est fortement conseillé de lire la fiche complète dédiée et de se renseigner sur les retours d'expériences de maintenance de l'animal envisagé, ceci afin d'éviter tout conflit potentiel dont la finalité est généralement la mort de l'individu (ou des autres habitants). Il est important de ne pas surcharger son aquarium pour limiter la pollution. La maintenance en sera facilitée.

En eau douce, à l'état sauvage, les animaux sont soumis aux conditions météorologiques et vivent dans des eaux dont les caractéristiques sont souvent variables. Les conseils donnés par notre équipe pour la maintenance en aquarium sont des estimations et ne peuvent être assimilés à des données scientifiques. Les spécimens sauvages sont plus difficiles à élever que ceux issus de l'élevage. Certains traits de caractère peuvent également avoir évolué.

Afin de préserver la vie sauvage, si vous faîtes l'acquisition de cet animal, il ne doit pas être relâché en milieu naturel. Voir aussi, la charte Fishipedia.

Conseils de maintenance

Le tétraodon malabar nain est une espèce dont la maintenance est plutôt reservée à des aquariophiles avertis. Elle ne pourra être réalisée avec succès qu'en effectuant un minimum de travail de documentation. Les conditions particulières d'élevage peuvent facilement entraîner la mort de l'espèce.

Cette espèce est particulièrement répandue dans le commerce aquariophile. Les animaux issus d'élevage de longue date sont généralement acclimatés à une température avoisinant les 26°C dans une eau neutre.

Le chlore et la chloramine sont dangereux pour la santé des animaux. Utilisés pour désinfecter l'eau, ces agents sont présents en quantité non négligeable dans l'eau du robinet. Nous conseillons d'utiliser un anti-chlore lors de chaque changement d'eau. Outre le chlore, des traitements et médicaments vendus pour l'aquariophilie contiennent parfois des métaux lourds dangereux à forte dose.

Entretien et équilibre de l'eau

Le tétraodon malabar nain est une espèce qui vit naturellement à une température comprise entre 22 °C et 28 °C. . Pour une bonne maintenance, la température ne devrait jamais dépasser les 31°C sur de longues périodes. La teneur en Nitrates devrait rester inférieure à 50mg/L. Pour garder une eau propre et non polluée, prévoyez un renouvellement mensuel de 20% à 30% du volume d'eau.

Incompatibilités formelles

Attention, le tétraodon malabar nain est incompatible avec les mollusques et crustacés car ces derniers font partie intégrante de son régime alimentaire.

Cohabitation & Environnement

Avant l'acquisition de ce poisson, nous vous conseillons de vous renseigner sur la provenance. Les populations sauvages sont fortement impactées par le commerce aquariophile et il semblerait judicieux de ne pas participer à cette pression.

Nous recommandons de le maintenir dans un volume minimum de 50 litres, si possible en bac spécifique. Si vous souhaitez maintenir un groupe, comptez à minima 300 litres pour 6-8 individus. L'espèce semble évoluer naturellement en nombre mais la maintenance en milieu confiné le rend plus caractériel envers ces congénères. Il ne doit pas être maintenu avec d'autres espèces de poisson-ballon.

Bien que d'ordinaire peu agressif, ce poisson a parfois tendance à manger les nageoires des poissons lents (en particulier à voile long). Vu sa petite taille, il peut également être exposé à d'éventuels risques de prédation en cas de cohabitation avec des poissons de trop grande taille.

L'espèce apprécie un environnement particulièrement riche en végétation. L'ajout de plantes lui offrira de nombreuses cachettes qui atténueront son éventuel stress. Il est sensible aux particules et autres déchets dans l'eau, celle-ci doit être bien filtrée pour éviter qu'il ne souffre de quelques maladies.

Pour éviter que l'eau ne devienne trop polluée, il est recommandé d'effectuer un renouvellement mensuel de 20% à 30% du volume d'eau. Attention, l'eau ajoutée doit être à une température voisine de celle de l'aquarium.

Conseils pour l'alimentation

Le tétraodon nain malabar est omnivore à tendance carnivore. Cette espèce apprécie peu d'être nourrie avec une alimentation lyophilisée (paillettes...). Certains spécimens ne s'habitueront jamais à ce type de nourriture et devront être nourris avec de la nourriture fraîche ou congelée.

Comme pour tous les poissons, il convient de ne pas trop les nourrir pour éviter de polluer l'eau. Pour un poisson adulte, vous pouvez le nourrir une fois par jour.

Protocole de reproduction

Cette espèce peut être reproduite en aquarium.

La femelle est stimulée par un ou plusieurs mâles qui lui donnent des petits coups sur les flancs. Lorsqu'elle est prête, elle dépose ses œufs en frottant son abdomen sur une plante ou une racine. Le ou les mâles fécondent enfin la zone où ont été déposés les œufs.

Magasins partenaires proches

Ces animaux pourraient vous intéresser

Exemples d'aquariums contenant cette espèce

Idées cadeaux

Voyager durable et écologique

Entretenir son aquarium

S'immerger dans le milieu

Apprendre en s'amusant

Pour aller plus loin

Espèces de la même famille

Sujets qui pourraient vous intéresser

Où acheter ce poisson sur la toile ?

A lire sur la toile

Sites partenaires en aquariophilie

Sources & Réalisation

Participation & Validation

L'équipe de Fishipédia et les contributeurs spécialistes s'engagent à apporter un contenu de haute qualité. Cependant, bien que l'information soit issue de sources scientifiques ou de témoignages d'expériences de spécialistes, les fiches peuvent contenir des imprécisions.

Robert Allgayer

Robert Allgayer

Benoit Chartrer

Benoit Chartrer

En collaboration avec : Fédération Française Aquariophilie

Références bibliographiques

BIOLOGY AND ECOLOGY OF TOXIC PUFFERFISH - AAP - Apple academic press - 2018.

Complete mitochondrial genome of the vulnerable malabar pufferfish Carinotetraodon travancoricus (Tetraodontiformes, Tetraodontidae) - Bingjian Liu - Kehua Zhu - Yifan Liu - Lihua Jiang - Zhenming Lü - Liqin Liu - Weinan Zhang - Zhu Liu - Wen Duan - Li Gong - Taylor & Francis - 2018.

Taxonomy and systematics of tetraodontiform fishes: a review focusing primarily on progress in the period from 1980 to 2014 - AAP - Apple academic press - 2015.

Intéragir avec Fishipedia

Pour entrer en contact avec notre équipe ou participer à notre projet.

Modèle de fiche et contenu © Fishipedia - Reproduction non autorisée sans demande préalable - ISSN 2270-7247 - Dernière mise à jour le 22/06/2021

Partenariats

Espèces de la même famille

Proches congénères

Espèces du même biotope

  • {{name}}

    {{#street_number}}{{street_number}}, {{/street_number}}{{#route}}{{route}}{{/route}}
    {{postal_code}} {{town}}

    {{#phone}}{{phone}}{{/phone}}{{^phone}}-{{/phone}}