barbus Nigro

Nom scientifique Pethia nigrofasciata
Descripteur Günther
Année description 1868
Statut IUCN VU
Famille Cyprinidae
Genre Pethia
Pethia nigrofasciata Pethia nigrofasciata

Introduction

Le « barbus nigro », Pethia nigrofasciata, anciennement Puntius nigrofasciatus, est un petit cyprinidé endémique au sud du Sri Lanka. Il est principalement originaire des bassins du Kélani et du Nilwala. Dans son milieu, cette espèce fréquente les cours d'eau clairs ruisselant à travers les forêts tropicales, jusqu'à 300 mètres d'altitude. Des populations ont été introduites à Mahaweli et à Ginigathena, toujours au Sri Lanka.

Cette espèce facile à élever en captivité est populaire dans la passion aquariophile. Ses populations ont largement diminué dans une grande partie de son aire, suite à des récoltes intensives pour le commerce. L'exportation de cette espèce n'est pas interdite et la législation visant à réglementer l'exportation des poissons d'eau douce au Sri Lanka semblent comporter encore des lacunes. En Europe, les poissons disponibles dans le commerce aquariophile proviennent aujourd'hui de ferme d'élevage.

Aujourd'hui, outre les risques causés par les captures, ce poisson est gravement menacé par des espèces envahissantes, en particulier le tilapia (Oreochromis mossambicus) et le pléco (Hypostomus plecostomus). Des mortalités occasionnelles de poissons ont été signalées suite à des rejets de déchets industriels et domestiques.

La déforestation latente provoque l'envasement des lits des cours d'eau, ce qui dégrade ou détruit les sites de nidification et de frais. Globalement, cette espèce sensible à la qualité de l'eau semble disparaître conjointement à la destruction des forêts.

Qui est-il ?

Le genre Pethia

En 2022, le genre Pethia comprend pas moins de 42 espèces décrites. Elles appartiennent au groupe générique des « barbus ». Ces petits cyprinidés sont tous originaires d'Asie du Sud. Ils sont répertoriés de l'Inde jusqu'au Myanmar. Au moins une douzaine sont officiellement menacées ou vulnérables dans leur milieu.

Les Pethia sont caractérisés par un corps coloré. Ils possèdent un dimorphisme apparent. Toutes les espèces sont de petite taille (jusqu'à 6 cm). Elles sont facilement identifiables à leur dernière nageoire dorsale non ramifiée, à leur ligne latérale généralement incomplète, à l'absence de barbillons rostraux et par la présence d'une à trois taches noires sur les flancs. Ces taches peuvent prendre la forme de barres ou rayures. Généralement, une première est présente juste après la branchie, et une seconde est visible au niveau de la nageoire anale ou du pédoncule caudal. La plupart des espèces n'ont pas de barbillons maxillaires.

Initialement, une trentaine d'espèces de Pethia étaient classés sous le genre Puntius. Le genre le plus proche est Haludaria. Ce dernier comprend exclusivement des espèces originaires du sous-continent indien. Dans les autres régions, les Pethia sont proches des espèces des genres Barbodes, Desmopuntius, Hampala, Puntigrus, Oliotius et Striuntius.

On rencontre les Pethia dans de nombreux environnements mais la majorité des espèces semblent apprécier les zones de forêts tropicales humides. Ces poissons peuvent aussi bien fréquenter des petits torrents ou ruisseaux à eau claire que des mares ou des zones de prairie inondées. Ils sont toujours rencontrés à très faible profondeur, autour des galets, lits de feuilles ou à proximité de différents types de végétation. Ces poissons sont omnivores, certains plutôt à tendance carnivore, d'autres à tendance alguivore.

Morphologie

  • Type
  • Taille moyenne
    5 cm
  • Taille maximale
    6 cm
  • Longévité
    5 ans
  • Forme
    Ovale
  • Motif
    rayures verticales
  • Type
  • Taille moyenne
    5 cm
  • Taille maximale
    6 cm
  • Longévité
    5 ans
  • Forme
    Ovale
  • Motif
    rayures verticales

Comment reconnaître le barbus Nigro ?

Ce barbus mesure autour de 5 cm, les plus grands individus peuvent atteindre 6,5 cm. Le corps est beige rougeâtre avec trois taches noires. La première se situe à l'arrière de la branchie, la seconde sous la nageoire dorsale et la dernière au niveau du pédoncule caudal. Cette espèce est facilement différentiable du commun Puntigrus tetrazona par l'absence de barbillons.

Différences entre mâles et femelles

Chez cette espèce, la femelle est plus grande que le mâle à l'âge adulte. Les femelles possèdent un abdomen plus rebondi que celui des mâles, elles sont généralement plus trapues. Cette caractéristique est exacerbée en période de reproduction. A contrario, les mâles sveltes ont des couleurs plus intenses, en particulier au moment du frais.

Mode de vie & Comportement

  • régime
    herbivore
  • Sociabilité
    grégaire
  • territorialité
    Non
  • Mode de vie
    Diurne

Le barbus nigro vit en groupe épars dans les zones peu profondes des ruisseaux à faible courant. Cette espèce est principalement herbivore. Elle se nourrit d'algues filamenteuses et de détritus.

Mode de reproduction

  • Espèce migratrice
    Non

Mâles et femelles frayent parmi la végétation à proximité des berges. Pendant cette période, les corps des mâles sont plus intensément colorés et leurs nageoires plus foncées. Un à deux jours après la ponte, les larves éclosent. Les alevins atteignent la nage libre rapidement, environ 24h après l'éclosion. La maturité sexuelle est atteinte à approximativement 3,5 cm.

Espèce inoffensive

Cette espèce ne présente pas de danger particulier pour l'Homme en cas de rencontre dans son milieu naturel.

D'où vient-il ?

Présence géographique & État des populations

Le barbus nigro possède une aire de répartition restreinte au sud-ouest du Sri Lanka. Il est présent en particulier dans les bassins du Kélani et du Nilwala. Comme pour le barbus cerise, cette espèce est globalement menacée par la dégradation voire la disparition de son habitat. Deux populations ont été introduites en dehors de l'aire, toujours au Sri Lanka : Une à Mahaweli et l'autre à Ginigathena.

Il est notamment menacé par les projets hydroélectriques, la transformation des berges pour activités de loisir et l'assèchement des zones humides. Cette espèce sensible à la qualité de l'eau est également durement touchée par toutes les formes de pollutions liées aux milieux aquatiques (agriculture, domestique, industrielle, extraction de pierres précieuses). Les crues soudaines causées par le changement climatique et la déforestation altèrent le milieu. Les forêts sont localement menacées par la création de plantations de caoutchouc et de thé.

Une menace importante provient des captures pour le commerce aquariophile. En 2005, au moins 16 000 individus ont été exportés dans pas moins de 48 pays. Jusque dans les années 2000, la quasi-totalité des barbus nigro exportés provenait de la pêche dans le milieu. Outre cette menace, on compte au moins 12 espèces exotiques. Cinq, dont le tilapia, sont notifiées comme problématiques et gravement envahissantes.

Contenu publicitaire

Quel est son habitat ?

Caractéristiques du milieu naturel

  • Température
    22 - 26 °C
  • pH (acidité)
    6 - 6.5
  • gh (dureté)
    5 - 12
  • Courant
    Modéré et Lent

Présentation du biotope

Cette espèce fréquente les cours d'eau peu profonds avec des courants plutôt faibles. Elle préfère zones ombragées, évitant les zones directement exposées au soleil, sauf en période de reproduction. L'écosystème est caractérisé par la présence de pierres et de bois en décomposition, supports sur lesquels on retrouve diverses algues qui constituent le régime alimentaire de base de cette espèce. Bien qu'il provienne des mêmes bassins que le barbus cerise, le barbus nigro fréquente rarement les mêmes biotopes que cette espèce.

Magasins partenaires proches

Maintenance en aquarium

Déontologie

Fishipédia soutient la pratique d'une aquariophilie responsable et respectueuse de l'environnement. Nous encourageons la maintenance si celle-ci est motivée par le désir de comprendre le fonctionnement biologique du vivant et si elle est réalisée dans le respect de la vie animale.

Nous pensons que l'aquariophilie est une ouverture à la découverte des milieux aquatiques, en particulier d'eau douce, et que cette connaissance est nécessaire pour mieux protéger et respecter ces environnements. Logiquement, nous réfutons l'achat compulsif d'animaux qui ne trouveraient pas une place suffisante et / ou adaptée dans l'aquarium hôte.

Recommandations générales

  • Volume min
    120 litres
  • Population min
    6
  • Température
    22 - 26 °C
  • pH (acidité)
    6.8 - 7.2

Caractéristiques

  • Difficulté d'élevage
    facile
  • Robustesse
    robuste
  • Comportement
    peu agressif
  • Disponibilité
    courant

Recommandations chez nos partenaires

Rappels généraux

Il est fortement conseillé de lire la fiche complète dédiée et de se renseigner sur les retours d'expériences de maintenance de l'animal envisagé, ceci afin d'éviter tout conflit potentiel dont la finalité est généralement la mort de l'individu (ou des autres habitants). Il est important de ne pas surcharger son aquarium pour limiter la pollution. La maintenance en sera facilitée.

En eau douce, à l'état sauvage, les animaux sont soumis aux conditions météorologiques et vivent dans des eaux dont les caractéristiques sont souvent variables. Les conseils donnés par notre équipe pour la maintenance en aquarium sont des estimations et ne peuvent être assimilés à des données scientifiques. Les spécimens sauvages sont plus difficiles à élever que ceux issus de l'élevage. Certains traits de caractère peuvent également avoir évolué.

Afin de préserver la vie sauvage, si vous faîtes l'acquisition de cet animal, il ne doit pas être relâché en milieu naturel. Voir aussi, la charte Fishipedia.

Conseils de maintenance

L'élevage de cette espèce est accessible à tout amateur. Il est recommandé de suivre quelques règles de bases et d'être rigoureux pour réaliser une bonne maintenance.

Cette espèce est particulièrement répandue dans le commerce aquariophile. Les animaux issus d'élevage de longue date sont généralement acclimatés à une température avoisinant les 26 °C dans une eau neutre.

Le chlore et la chloramine sont dangereux pour la santé des animaux. Utilisés pour désinfecter l'eau, ces agents sont présents en quantité non négligeable dans l'eau du robinet. Nous conseillons d'utiliser un anti-chlore lors de chaque changement d'eau. Outre le chlore, des traitements et médicaments vendus pour l'aquariophilie contiennent parfois des métaux lourds dangereux à forte dose.

Entretien et équilibre de l'eau

Le barbus Nigro est une espèce qui vit naturellement à une température comprise entre 22 °C et 26 °C. Pour une bonne maintenance, la température ne devrait jamais dépasser les 29°C sur de longues périodes. La teneur en nitrates devrait rester inférieure à 50mg/L. Pour garder une eau propre et non polluée, prévoyez un renouvellement mensuel de 20% à 30% du volume d'eau.

Cohabitation & Environnement

Étant un poisson grégaire, il convient d'installer au moins 6 individus dans un aquarium de 120 litres minimum (pour 80 cm de façade). La maintenance en groupe est une condition sine qua non pour s'assurer de leur bien-être. Les individus esseulés ont tendance à rapidement se stresser et peuvent devenir agressifs. 

Par mesure de précaution, nous déconseillons de mettre cette espèce avec des poissons avec de longues nageoires.

Conseils pour l'alimentation

Ce barbus est principalement herbivore. La base de son alimentation en aquarium peut être constituée de salade ébouillantée et d'épinards. Cette espèce peut être nourrie avec des aliments secs (paillettes, granulés), de la nourriture fraîche et de la nourriture congelée. Pour éviter les carences, il est recommandé de varier les types de nourriture.

Protocole de reproduction

  • Protection de la ponte
    Non

La reproduction est accessible à tous. Il est conseillé d'insérer un petit couple d'adultes dans un bac spécifique d'un minimum de 30 litres. Le pH devrait approximer 6.5 pour une température de 26°C. Le couple mature peut être inséré préférentiellement en soirée, sans lumière, pour atténuer les risques de stress. Le mâle parade et attire la femelle. Une fois le frai réalisé, il faut impérativement retirer les parents. Les alevins peuvent être nourris avec du zooplancton et du phytoplancton.

Risques d'hybridation

De manière générale, il est conseillé de ne pas mélanger plusieurs espèces d'un même genre ou différentes variétés d'une même espèce pour éviter les risques d'hybridation.

Ces animaux pourraient vous intéresser

Exemples d'aquariums contenant cette espèce

Apprendre en s'amusant

Découvrir les milieux

Pour aller plus loin

Espèces de la même famille

Sujets qui pourraient vous intéresser

A lire sur la toile

Sites partenaires en aquariophilie

Sources & Réalisation

Participation & Validation

L'équipe de Fishipédia et les contributeurs spécialistes s'engagent à apporter un contenu de haute qualité. Cependant, bien que l'information soit issue de sources scientifiques ou de témoignages d'expériences de spécialistes, les fiches peuvent contenir des imprécisions.

Références bibliographiques

A new species of the genus Pethia from Mizoram, northeastern India - MAYANGLAMBAM DISHMA - WAIKHOM VISHWANATH2 - ZOOTAXA - 2013.

Molecular phylogeny and phylogeography of the freshwater-fish genus Pethia (Teleostei: Cyprinidae) in Sri Lanka - Hiranya Sudasinghe - Tharindu Ranasinghe - Jayampathi Herath - Kumudu Wijesooriya - Rohan Pethiyagoda - Lukas Rüber - Madhava Meegaskumbura - BMC Evolutionary Biology - 2021.

Life history patterns of some selected endemic freshwater fish species inhabiting two major river basins of Sri Lanka - R.R.A. Ramani Shirantha - M. Jayantha S. Wijeyaratne - Upali S. Amarasingh - Sri Lanka J. Aquat. Sci. - 2018.

Intéragir avec Fishipedia

Pour entrer en contact avec notre équipe ou participer à notre projet.

Modèle de fiche et contenu © Fishipedia - Reproduction non autorisée sans demande préalable - ISSN 2270-7247 - Dernière mise à jour le 03/02/2023

Partenaires

Espèces de la même famille

Proches congénères

Jours
Heures
Min
Sec

Très bientôt... Découvrez FishiShop
Des produits écologiques & ludiques
Pour soutenir le projet Fishipédia

Découvrez FishiShop
Des produits écologiques & ludiques
Pour soutenir le projet Fishipédia

  • {{name}}

    {{#street_number}}{{street_number}}, {{/street_number}}{{#route}}{{route}}{{/route}}
    {{postal_code}} {{town}}

    {{#phone}}{{phone}}{{/phone}}{{^phone}}-{{/phone}}