Le requin-baleine

Fiche poisson, dernière mise à jour : 22/10/2019
  • Requin baleine filtrant du plancton / Djibouti, Afrique / Rhincodon typus / Whale shark filtering plankton - Djibouti, Africa © Fabrice Guérin

Introduction

Le requin-baleine, Rhincodon typus, est le plus grand poisson vivant sur la planète. Le record officiellement reconnu est de 18m50 mais un individu de plus de 20 mètres aurait déjà été observé.

Cette espèce migratrice et cosmopolite se rencontre dans les océans et les mers de la zone tropicale et subtropicale, ainsi que dans des régions tempérées chaudes, à l'exception de la mer Méditerranée. Malgré sa taille et son poids (pouvant avoisiner 40 tonnes), il est totalement inoffensif pour l'homme.

Très pêché partout dans le monde jusqu'aux années 90, la population de requin-baleines a fortement décliné au cours du XXe siècle. On estime qu'elle a été divisée par deux au cours des 75 dernières années. Cette espèce étant encore assez mal connue, en particulier son cycle de reproduction, les actions de conservation efficaces sont difficiles à mettre en place.

Malgré une inscription à l'Annexe II de la Convention sur le commerce international des espèces menacées d'extinction (CITES), le requin-baleine continue à être pêché, souvent illégalement, dans plusieurs régions du monde. L'espèce est réputée pour la qualité de sa chair mais elle est également utilisée dans diverses médecines traditionnelles.

La population au large des côtes du Mexique, l'une des plus connues et étudiées est estimée à 2.000 individus et fait l'objet d'une forte attraction touristique.

Qui est-il?

Informations scientifiques

Famille Rhincodontidae
Genre Rhincodon
Descripteur (Smith)
Année de description 1828

Spécificités des espèces du genre Rhincodon

Le genre Rhincodon, tout comme la famille Rhincodontidae, ne contient qu'une seule espèce qui est donc le requin-baleine. Il est classé dans l'ordre des Orectolobiformes qui contient une quarantaine d'espèces (requins chabots, tapis et carpettes).

Caractéristiques principales de l'espèce Rhincodon typus

  • Taille
    entre 1000 et 1800 cm
  • Forme
    -
  • Motif
    ponctuations
  • Mimétisme
    Aucun

Comment me reconnaître ?

Comme les autres requins, c'est un poisson cartilagineux. Il est de forme allongée et massive. Malgré les records à plus de 18 m, ce poisson mesure généralement autour de 10 m à l'âge adulte.

Le corps du requin-baleine est bicolore, avec un dos gris à bleuâtre, et un ventre blanc ou jaunâtre. Il possède des rayures verticales sur le dos et les côtés du corps. Il est également recouvert de ponctuations de couleur blanche ou jaune qui rappellent un damier.

Il ne possède pas d'épines dorsales ni anales. La bouche est large et aplatie, transversale devant les yeux, et recouverte de nombreuses petites dents. Elle peut atteindre 2 mètres de large. Avec le temps, elle a évolué pour ressembler à une sorte de tamis permettant la filtration.

Mode de vie & Comportement

  • Sociabilité adulte
    vivant en groupe ou en solitaire
  • Mode de vie
    Diurne
  • Territorial
    Non
  • Type de nage
    calme

De nature migratoire, le requin-baleine se rencontre en solitaire ou en groupe pouvant atteindre une centaine d'individus (au moins). Il est généralement accompagné de poissons pélagiques, en particulier des scombridés qui jouent le rôle de poissons nettoyeurs. Il se déplace lentement, aussi bien à proximité de la surface qu'en eaux profondes.

Il se nourrit de planctons mais également de petits poissons (sardines, anchois, jeunes thons, maquereaux...), de petits crustacés et de calmars. Pour s'alimenter, il adopte une position verticale avec la tête à proximité de la surface. Lors des chasses de zooplanctons, il réalise de rapides rotations de la tête avec une partie de cette dernière en dehors de l'eau. La bouche peut être ouverte et fermée jusqu'à 28 fois par minute pour réaliser l'opération de filtration.

Cette espèce retourne chaque année dans les mêmes sites pour se reproduire. Sa longévité est estimée à plus de 80 ans.

Mode de reproduction

Le requin-baleine est vraisemblablement un poisson ovovivipare mais des zones d'ombre subsitent sur la mécanique de son mode de reproduction. Il semblerait qu'une partie de la gestation et la naissance des jeunes aient lieu en eau très profonde.

La femelle peut porter jusqu'à 300 embryons (un spécimen a été découvert). Ces derniers sont rattachés au vitellus à l'intérieur de l'œuf et peuvent mesurer une cinquantaine de centimètres. Une fois le vitellus résorbé, les larves mesurent une soixantaine de centimètres.

D'où vient-il?

Carte de répartition

Statut de conservation IUCN

En Savoir Plus

Une espèce est déclarée menacée si elle répond à des critères précis (disparition de l'habitat, déclin important de sa population, érosion génétique, chasse ou pêche trop intensive etc.).

Présence géographique & Etat des populations

Il semblerait que les populations de l'Atlantique soient relativement isolées de leurs congénères de la zone indo-pacifique. Les requin-baleines se regroupent périodiquement dans divers sites connus à travers le monde.

Une étude a montré que certaines populations viennent dans les eaux côtières du récif de Ningaloo, en Australie occidentale entre mars et juin. Plusieurs individus ont été suivis à l'aide de sonde. Ils ont tous voyagé au nord-est dans l'océan indien après avoir quitté le récif.

Ils sont restés dans des habitats côtiers et extracôtiers, et ont réalisé des migrations verticales à de nombreuses reprises, parfois jusqu'à une profondeur de plus de 980 m. Entre les eaux profondes et la surface, la température change d'une vingtaine de degrés, partant d'un maximum situé autour de 29° C pour un minimum d'environ 4° C.

Les effets de la pression touristique sont encore mal connus mais des études montrent que cette dernière aurait des répercussions sur le comportement de ces grands poissons.

Quel est son écosystème?

Caractéristiques du milieu naturel

  • Pronfondeur
    0 - 1928 m
  • Température
    18 - 30 °C
  • KH
    7 - 12
  • Courant
    Faible - Moyen

Présentation du biotope

Le requin-baleine est généralement observé au large mais il peut se rapprocher des côtes et entre parfois dans les lagons et les atolls coralliens. Il a également été signalé en eau peu profonde, à proximité des estuaires et des embouchures de rivières, en particulier lors des naissances saisonnières de crevettes.

Littérature associée à l'espèce

Pour aller plus loin

En apprendre plus sur la toile

Réalisation

Participation & Validation

L'équipe de Fishipédia et les contributeurs spécialistes s'engagent à apporter un contenu de haute qualité. Cependant, bien que l'information soit issue de sources scientifiques ou de témoignages d'expériences de spécialistes, les fiches peuvent contenir des imprécisions.

Références bibliographiques

Movements of whale sharks (Rhincodon typus) tagged at Ningaloo Reef, Western Australia - S.G. Wilson - J.J. Polovina - B.S. Stewart - M.G. Meekan - Marine Biology - 2006.

Intéragir avec Fishipedia

Pour entrer en contact avec notre équipe ou participer à notre projet.

Modèle de fiche et contenu © Fishipedia / Encycloweb - Reproduction non autorisée sans demande préalable - ISSN 2270-7247

  • {{name}}
    {{getFormatDistance}}

    {{#street_number}}{{street_number}}, {{/street_number}}{{#route}}{{route}}
    {{/route}} {{postal_code}} {{town}}