Crevette Thor

Nom scientifique Thor amboinensis
Descripteur De Man
Année description 1888
Statut IUCN NE
Famille Hippolytidae
Genre Thor
Thor amboinensis Thor amboinensis

Introduction

Thor amboinensis ou la crevette Thor est une crevette naine vivant en eau de mer. Cette espèce serait présente dans toutes les zones marines tropicales et subtropicales aux abords des côtes. Elle est aussi surnommée familièrement "crevette sexy" en raisons de ses mouvements verticaux au niveau de l'abdomen s'apparentant à une danse.

Elle est capable de déparasiter et nettoyer le corps d'autres espèces. Elle entretient des relations symbiotiques avec les grandes anémones de mer ou les coraux-anémones (coraux où les polypes sont imposants et où l'ensemble corallien s'apparente à une grande anémone) tels que Heliofungia actiniformis.

 

Qui est-elle ?

Le genre Thor

Le genre Thor comprend 10 espèces de crevettes naines issues des mers et océans tropicaux. Le genre est encore peu étudié et de récentes études ont notamment permis de décrire une nouvelle espèce Thor dicaprio en 2021 décrite jusqu'à lors comme étant Thor amboinensis.

On retrouve le plus souvent les Thor en relation mutualiste avec une anémone dans laquelle elles s'abritent.

Du fait de leur large répartition, les espèces du genre ne semblent pas menacées.

Comme la plupart des espèces de crevettes, les femelles gardent les œufs collés à leur pléopodes (palettes natatoires sous l'abdomen). La femelle aère les œufs jusqu'à l'éclosion. Les larves font ensuite partie du plancton.

 

Morphologie

  • Taille moyenne
    1 cm
  • Taille maximale
    2.5 cm
  • Longévité
    2 ans
  • Motif
    tâches
  • Taille moyenne
    1 cm
  • Taille maximale
    2.5 cm
  • Longévité
    2 ans
  • Motif
    tâches

Comment reconnaître la Crevette Thor ?

Cette crevette naine mesure entre 1 et 2.5 cm. Son corps est majoritairement de couleur brun orangé et marqué de grandes taches blanches ayant elles-mêmes des marbrures avec différentes teintes de blanc, chaque grande tache dispose d'un contour bleuté. Ces motifs s'étendent du céphalothorax (tête) jusqu'à l'extrémité du pleon (abdomen).

L'abdomen est dressé vers le haut. Les yeux sont blancs et proéminents et les antennes sont courtes.

 

Différences entre mâles et femelles

Généralement, la taille des mâles est en moyenne plus petite que celle des femelles.

Mode de vie & Comportement

  • Sociabilité
    vivant en couple ou solitaire
  • territorialité
    Non
  • Venimeux
    Non
  • Mode de vie
    Diurne

Comme tous les crustacés, La Crevette Thor mue chaque fois qu'elle se retrouve à l'étroit dans sa carapace. Avant le durcissement de son nouveau corps, elle est plus vulnérable et passe une bonne partie de son temps caché. Ce mécanisme, très complexe, permet le renouvellement périodique de l’exosquelette et d’une partie du squelette interne. C'est également lors des mues que les femelles deviennent fécondables.

Thor amboinensis est une espèce plutôt solitaire, mais sociable, elle apprécie partager un espace relativement restreint avec ses semblables.

C'est une espèce omnivore qui se nourrit de déchets alimentaires récoltés sur l'anémone ou le corail avec lequel elle entretient une relation symbiotique, en échange elle le déparasite de bactéries et autres individus indésirables.

 

Mode de reproduction

Thor amboinensis est un crustacé gonochorique (dont les sexes sont séparés dans des individus distincts). Le rituel de cour précopulatoire est courant (par le biais de signaux olfactifs et tactiles) et le transfert de sperme est généralement indirect.

Espèce inoffensive

Cette espèce ne présente pas de danger particulier pour l'Homme en cas de rencontre dans son milieu naturel.

D'où vient-elle ?

Présence géographique & État des populations

Cette espèce serait présente dans toutes les zones marines tropicales et subtropicales aux abords des côtes.

Contenu publicitaire

Quel est son habitat ?

Caractéristiques du milieu naturel

  • Température
    22 - 29 °C
  • Profondeur
    0 - 60 m

Présentation du biotope

On peut retrouver Thor amboinensis jusqu'à 60 m de profondeur. C'est une espèce epibiotique (qui vit à la surface de plantes ou animaux de façon symbiotique ou parasitaire) qui trouve refuge entre les tentacules ou polypes (dans le cas des coraux) de son hôte. Cette espèce benthique est présente le long des littoraux, dans les baies, et vit en environnement subtidal (zone en deçà des variations du niveau de l'eau dues aux marées et donc toujours immergée).

 

Espèces du même biotope

Maintenance en aquarium

Déontologie

Fishipédia soutient la pratique d'une aquariophilie responsable et respectueuse de l'environnement. Nous encourageons la maintenance si celle-ci est motivée par le désir de comprendre le fonctionnement biologique du vivant et si elle est réalisée dans le respect de la vie animale.

Nous pensons que l'aquariophilie est une ouverture à la découverte des milieux aquatiques, en particulier d'eau douce, et que cette connaissance est nécessaire pour mieux protéger et respecter ces environnements. Logiquement, nous réfutons l'achat compulsif d'animaux qui ne trouveraient pas une place suffisante et / ou adaptée dans l'aquarium hôte.

Recommandations générales

  • Volume min
    60 litres
  • Population min
    1
  • Température
    22 - 29 °C

Caractéristiques

  • Type de maintenance
    Aquarium
  • Difficulté de maintenance
    difficile
  • Disponibilité
    rare
  • Comportement
    peu agressif
  • Robustesse
  • Environnement
    eau douce
  • Reproduction
    eau douce

Rappels généraux

Il est fortement conseillé de lire la fiche complète dédiée et de se renseigner sur les retours d'expériences de maintenance de l'animal envisagé, ceci afin d'éviter tout conflit potentiel dont la finalité est généralement la mort de l'individu (ou des autres habitants). Il est important de ne pas surcharger son aquarium pour limiter la pollution. La maintenance en sera facilitée.

La réalisation d'un aquarium eau de mer requiert certaines connaissances au préalable.

L'eau de mer est généralement synthétique, constituée d'eau osmosée et de sel synthétique à hauteur de 33g/litres. Il est également possible de prélever de l'eau de mer directement (après s'être assuré que l'eau ne soit pas polluée).

La mise en fonctionnement d'un aquarium d'eau de mer se fait en trois phases : la mise en place d'un décor en pierre vivante, l'introduction des invertébrés un mois plus tard, et l'introduction des poissons 3 mois plus tard. Il est primordial d'attendre le plus longtemps possible avant d'introduire les animaux afin que la micro-faune ait eu le temps de bien se développer. L'équilibre et la stabilité physico-chimique sont fondamentaux pour la réussite de ce type de bac.

Afin de préserver la vie sauvage, si vous faîtes l'acquisition de cet animal, il ne doit pas être relâché en milieu naturel. Voir aussi, la charte Fishipedia.

Conseils de maintenance

La Crevette Thor est une espèce dont la maintenance est plutôt reservée à des aquariophiles avertis. Elle ne pourra être réalisée avec succès qu'en effectuant un minimum de travail de documentation. Les conditions particulières d'élevage peuvent facilement entraîner la mort de l'espèce.

Cette espèce est très rare dans le commerce aquariophile. Elle est plutôt maintenue par des aquariophiles avertis qui élèvent et reproduisent des individus issus de souches d'origine sauvage. Si vous souhaitez vous procurer cette espèce, nous vous conseillons de vous rapprocher des clubs spécialisés. Les spécimens issus d'élevage de longue date sont un peu plus faciles à élever mais il faut respecter les paramètres d'eau particuliers.

Le chlore et la chloramine sont dangereux pour la santé des animaux. Utilisés pour désinfecter l'eau, ces agents sont présents en quantité non négligeable dans l'eau du robinet. Nous conseillons d'utiliser un anti-chlore lors de chaque changement d'eau. Outre le chlore, des traitements et médicaments vendus pour l'aquariophilie contiennent parfois des métaux lourds dangereux à forte dose.

Le cuivre est toxique pour beaucoup d'invertébrés. Certains engrais et aliments pour aquarium contiennent du sulfate de cuivre, ils sont à utiliser avec précaution. La Crevette Thor étant sensible au cuivre, il est déconseillé d'utiliser ces produits sous quelque forme que ce soit.

Entretien et équilibre de l'eau

La Crevette Thor est une espèce marine qui vit naturellement à une température comprise entre 22 °C et 29 °C. Pour une bonne maintenance, la température ne devrait jamais dépasser les 32°C sur de longues périodes. La teneur en nitrates devrait rester inférieure à 50mg/L. Pour garder une eau propre et non polluée, prévoyez un renouvellement mensuel de 20% à 30% du volume d'eau. En eau de mer, il est également possible d'éliminer les nitrates en utilisant l'une des méthodes suivantes : Jaubert, denitrateur sur souffre, biopeletts, méthode vodka.

Cohabitation & Environnement

Dans un contexte d'aquarium communautaire, il convient de maintenir cette espèce dans un volume minimum de 60 litres.

En raison de leur état de fragilité lors de la mue, tous les crustacés ont besoin d'un environnement fourni en cachettes (racines, galets, feuilles, plantes...) pour s'abriter en cas de danger.

Il est à préciser que cette espèce ne doit pas cohabiter avec des crustacés ou poissons de grande taille car elle deviendrait de fait une proie de prédilection. À savoir, les petites espèces doivent préférablement être insérées dans l'aquarium quelque temps avant les plus grandes. De plus, si vous souhaitez réaliser sa reproduction, il est préférable de l'élever dans un aquarium spécifique ou éventuellement en présence de poissons non prédateurs et de petite taille.

Conseils pour l'alimentation

Thor amboinensis est planctophage.

Protocole de reproduction

  • Nettoyage de la ponte
    Femelle
  • Protection de la ponte
    Femelle
  • Défense des alevins
    Non

Aucun texte sur la reproduction

Risques d'hybridation

De manière générale, il est conseillé de ne pas mélanger plusieurs espèces d'un même genre ou différentes variétés d'une même espèce pour éviter les risques d'hybridation.

Magasins partenaires proches

Ces animaux pourraient vous intéresser

Apprendre en s'amusant

Découvrir les milieux

Pour aller plus loin

A lire sur la toile

Sources & Réalisation

Participation & Validation

L'équipe de Fishipédia et les contributeurs spécialistes s'engagent à apporter un contenu de haute qualité. Cependant, bien que l'information soit issue de sources scientifiques ou de témoignages d'expériences de spécialistes, les fiches peuvent contenir des imprécisions.

Adrien Falzon

Adrien Falzon

Aurélien Calas

Aurélien Calas

Références bibliographiques

Space partitioning by symbiotic shrimp species cohabitating in the mushroom coral Heliofungia actiniformis at Semporna, eastern Sabah - B. W. Hoeksema - C. H. J. M. Fransen - Springer Nature - 2011.

Sexual System, Sex Ratio, and Group Living in the Shrimp Thor amboinensis (De Man): Relevance to Resource-Monopolization and Sex-Allocation Theories - J. A. BAEZA - C. PIANTONI - SMITHSONIAN INSTITUTION - 2010.

Intéragir avec Fishipedia

Pour entrer en contact avec notre équipe ou participer à notre projet.

Modèle de fiche et contenu © Fishipedia - Reproduction non autorisée sans demande préalable - ISSN 2270-7247 - Dernière mise à jour le 19/05/2022
Jours
Heures
Min
Sec

Très bientôt... Découvrez FishiShop
Des produits écologiques & ludiques
Pour soutenir le projet Fishipédia

Découvrez FishiShop
Des produits écologiques & ludiques
Pour soutenir le projet Fishipédia

  • {{name}}

    {{#street_number}}{{street_number}}, {{/street_number}}{{#route}}{{route}}{{/route}}
    {{postal_code}} {{town}}

    {{#phone}}{{phone}}{{/phone}}{{^phone}}-{{/phone}}