tortue caouanne

Nom scientifique Caretta caretta
Descripteur Linnaeus
Année description 1758
Statut IUCN VU
Famille Cheloniidae
Genre Caretta
Caretta caretta Caretta caretta

Introduction

Caretta caretta, plus communément appelée tortue caouanne ou tortue carette, est un reptile vivant en eau de mer. Après la tortue verte, la tortue caouanne est l'espèce la plus mondialement répandue. Elle se rencontre principalement dans les eaux tropicales et subtropicales durant la saison hivernale et migre vers les mers tempérées, voire les mers froides, l'été. Les zones d'alimentation sont souvent très éloignées des zones de nidification.

La tortue caouanne est l'espèce la plus présente en mer Méditerranée, mais les rencontre restent rares. Avec son statut "Vulnérable" sur la liste rouge de l'UICN, la tortue caouanne reste une espèce menacée. Elle fait en particulier face aux captures accidentelles d'engins de pêche et à la pollution plastique. C'est pour cela que la tortue caouanne est définie comme un indicateur de la pollution en méditerranée. Certains programmes scientifiques visent à poser des balises GPS afin de mieux comprendre leur déplacement. Dans certaines régions tropicales, bien que protégée, elle est encore chassée pour être consommée.

Comme toutes les tortues marines, cette espèce ne peut pas rentrer la tête dans sa carapace en cas de danger. Parfois, sa carapace peut être colonisée par des algues ou des balanes, signe de mauvaise santé. Certains individus hébergent un petit crabe du genre Planes à l'arrière de la carapace, proche des pattes ou de la queue. Il jouerait un rôle de nettoyeur.

Cette fiche est en cours de réalisation. Les textes proposés actuellement sont issus de notre modèle de données ou sont en cours de rédaction. Pour demander à prioriser ce contenu, vous pouvez nous écrire ICI.

Qui est-elle ?

Le genre Caretta

Le genre Caretta comprend uniquement une espèce qui est la tortue caouanne, Caretta caretta. Il est compris dans la sous-famille Carettinae, tout comme les tortues marines du genre Lepidochelys à savoir la tortue de Kemp, L. kempii et la tortue olivâtre, L. olivaceae. Ces tortues se différencient des autres tortues marines par leur carapace ossifiée. Comme la tortue caouanne, la tortue de Kemp possède 5 écailles costales mais se différencie nettement par la couleur plus grise. La tortue olivâtre quant à elle possède 6 écailles costales.

La famille des Cheloniidae regroupe les six espèces de tortues marines à écailles dont la tortue caouanne fait partie. La tortue luth, Dermochelys coriacea, se différencie par son cuir qui forme sa dossière et appartient à la famille Dermochelyidae. Adaptées à la nage en milieu pélagique, les tortues caouannes ont conquis toutes les régions tropicales et les régions tempérées.

Morphologie

  • Type
  • Taille adulte
    95 - 150 cm
  • Poids
    100 - 250 kg
  • Mimétisme
    fonds rocheux
  • Longévité
    60 ans
  • Type
  • Taille adulte
    95 - 150 cm
  • Poids
    100 - 250 kg
  • Mimétisme
    fonds rocheux
  • Longévité
    60 ans

Comment reconnaître la tortue caouanne ?

Les tortues marines sont classées à partir de caractéristiques morphologiques liées à leur carapace. Chez les tortues caouannes, cette dernière est bombée, dure et recouverte d'écailles.

Cette espèce mesure autour de 95 cm. Les femelles sont plus imposantes et certains spécimens peuvent atteindre 150 cm. Le corps est majoritairement dans les tons marrons. Les écailles dorsales peuvent prendre différentes teintes allant de couleurs claires à sombres. Le contour de la dossière est composé de douze écailles marginales fines. Au centre, cinq écailles vertébrales sont positionnées le long de la colonne vertébrale et cinq écailles costales font la jointure entre les marginales et les vertébrales.

Sur les individus les plus vieux, une pellicule d'algues peut se déposer et couvrir la dossière et le dessus des nageoires. Signe de mauvaise santé, certaines tortues hébergent des pousses pieds/balanes sur leur carapace. À la naissance, les épines dorsales sont marquées et vont se résorber au fur et à mesure de la croissance.

Cette espèce peut être confondue avec la tortue verte par la couleur des écailles dorsales. Néanmoins, la tortue caouanne se différencie de cette dernière par la présente de quatre écailles préfrontales contre deux pour la tortue verte.

Différences entre mâles et femelles

Les femelles sont généralement plus grandes que les mâles. Les mâles possèdent des griffes plus grandes et recourbées sur les palettes natatoires antérieures qui leur sont utiles pour s'accrocher à la femelle lors de l'accouplement. Afin de faciliter le positionnement lors de l'accouplement, les mâles ont un plastron plus concave. Les mâles ont également un organe reproducteur plus long que celui des femelles, qui dépasse de la carapace. La queue de la femelle est courte et élargie pour permettre aux œufs de sortir lors de la ponte.

Mode de vie & Comportement

  • Sociabilité
    solitaire
  • Rythme biologique
    Diurne
  • Venimeux
    Non
  • Alimentation
    prédateur

La tortue caouanne est un reptile solitaire au tempérament calme qui réside naturellement proche de la surface. Les tortues caouannes sont essentiellement carnivores mais se nourrissent aussi d'algues. La nourriture varie en fonction du biotope.

Les tortues caouannes sont opportunistes et se nourrissent en pleine mer majoritairement de méduses, calmars et poissons volants. Proche des côtes, elles s'alimentent grâce à leur mâchoire puissante de nombreuses espèces de bivalves, balanes, crabes, oursins et quelques fois de petits poissons. Les tortues caouannes adultes effectuent de grandes migrations entre les régions tropicales et subtropicales et alternent entre leurs zones préférentielles de nourrissage et leur zone de nidification.

Durant ces longues migrations océaniques, il n'est pas rare de rencontrer des tortues caouannes à la surface qui se repose et se laisse dériver. Les tortues caouannes peuvent se défendre contre les prédateurs. Elles utilisent leur dossière tel un bouclier pour contrer les attaques des requins.

Lors de la période de nidification, les tortues tentent de camoufler la zone où les œufs ont été pondus. Certains prédateurs comme les ratons laveurs et les renards roux arrivent à détecter les chambres d'incubation et attendent patiemment l'émergence pour capturer les bébés. Les crabes et les oiseaux profitent du déplacement des bébés tortues du nid jusqu'à la mer pour se nourrir. Les requins attendent les émergentes au bord de l'eau pour les capturer.

Reproduction

  • Mode de reproduction
    ovipare qui enfouit ses œufs
  • Espèce migratrice
    Oui
  • Taille de la ponte
    60 - 200 œufs

Arrivée à l'âge d'environ 20 ans, les femelles deviennent matures et peuvent s'accoupler. L'accouplement a lieu en pleine mer. Les mâles, plus petits et plus habiles, réalisent des parades nuptiales élaborées. Lors de l'accouplement, ils se servent de leurs griffes situées sur les nageoires antérieures pour s'accrocher à la femelle. Parfois, plusieurs mâles peuvent monter sur une même femelle et provoquer son asphyxie.

Lors de la nidification, les femelles sortent de l'eau pour creuser un nid sur la plage d'une profondeur moyenne de 50 cm. La ponte a lieu en moyenne tous les deux ans et contient entre 80 et 120 d'œufs. Les œufs vont incuber entre 45 et 80 jours avant que les embryons cassent la coquille avec une petite corne appelé diamant, situé sur leur museau.

Quand ils viennent de naître, il n'est pas possible de reconnaître visuellement le sexe d'un bébé. Celui-ci est déterminé en fonction de la température avec une température pivot (où le sex ratio est de 50% de mâles et de 50% de femelles) en moyenne de 29°C, variable en fonction des régions du monde. Lors de chaque saison, plusieurs nids successifs sont réalisés. Chaque femelle réalisera entre deux et cinq couvées. Les mâles sont polygames. Lors de chaque saison, ils cherchent de manière compétitive des femelles disponibles et réceptives.

Espèce inoffensive

Cette espèce ne présente pas de danger particulier pour l'Homme en cas de rencontre dans son milieu naturel.

D'où vient-elle ?

Présence géographique & État des populations

La tortue caouanne se déplace entre les régions tropicales et tempérées. Elle est présente dans l'océan Atlantique, et dans l'océan Indien de l'Afrique du Sud jusqu'à l'est de l'Australie en passant par le golfe Persique. Des populations importantes sont rencontrées dans l'océan Pacifique, de l'Alaska au Chili et de l'Australie au Japon. . Dans la zone Atlantique, certaines populations fréquentent les eaux chaudes de la Méditerranée l'été, notamment pour les phases de reproduction et de pontes.

La tortue caouanne est l'espèce la moins en danger des espèces de tortues marines et est inscrite avec le statut "Vulnérable" sur la liste rouge de l'UICN.

Où retrouver cette espèce (aquarium) ?

Quel est son habitat ?

Caractéristiques du milieu naturel

  • Température
    13 - 28 °C
  • Profondeur
    0 - 50 m
  • Courant
    Lent

Présentation du biotope

L'habitat de la tortue caouanne varie tout au long de son cycle de vie. Les tortues adultes sont pélagiques pendant toute la phase migratoire. En dehors de cette période, elles sont rencontrées dans une grande variété de biotope, en particulier les herbiers, les récifs coralliens et les zones rocheuses. Les juvéniles restent proche des côtes afin de trouver leur nourriture. Il n'est pas rare d'observer des individus se reposant à la surface de l'eau.

Espèces du même biotope

Partenaire de la Mer

Le programme Mr.Goodfish sensibilise le public à la consommation durable des produits de la mer !

Mr.Goodfish

Le programme Mr.Goodfish sensibilise le public à la consommation durable des produits de la mer !

Apprendre en s'amusant

Pour aller plus loin

Espèces de la même famille

A lire sur la toile

Sources & Réalisation

Participation & Validation

L'équipe de Fishipédia et les contributeurs spécialistes s'engagent à apporter un contenu de haute qualité. Cependant, bien que l'information soit issue de sources scientifiques ou de témoignages d'expériences de spécialistes, les fiches peuvent contenir des imprécisions.

Benoit Chartrer

Benoit Chartrer

Théo Guillaume

Théo Guillaume

Intéragir avec Fishipedia

Pour entrer en contact avec notre équipe ou participer à notre projet.

Modèle de fiche et contenu © Fishipedia - Reproduction non autorisée sans demande préalable - ISSN 2270-7247 - Dernière mise à jour le
  • {{name}}

    {{#street_number}}{{street_number}}, {{/street_number}}{{#route}}{{route}}{{/route}}
    {{postal_code}} {{town}}

    {{#phone}}{{phone}}{{/phone}}{{^phone}}-{{/phone}}