Neolamprologus similis

Nom scientifique Neolamprologus similis
Type Lamprologien
Descripteur Büscher
Année description 1992
Statut IUCN NE
Genre Neolamprologus
Neolamprologus similis Neolamprologus similis

Introduction

Le Neolamprologus similis est un petit poisson tropical originaire d'Afrique endémique du lac Tanganyika.

Qui est-il ?

Comment le reconnaître ?

  • Taille moyenne
    3 cm
  • Taille maximale
    5 cm
  • Longévité
    7 ans
  • Taille moyenne
    3 cm
  • Taille maximale
    5 cm
  • Longévité
    7 ans

Description

Longtemps confondu avec son cousin Neolamprologus multifasciatus, il y a tout de même des différences notables.

Les barres verticales brunes sont plus épaisses que les barres claires et vont de la tête au pédoncule caudal (alors que chez N. multifasciatus, la tête ne présente pas de barres).

L'oeil est plus gros et lui a valu le nom de sp. "big eyes" avant d'être décrit comme similis en référence à sa similitude avec N. multifasciatus.

Différences entre mâles et femelles

La différence entre mâle est femelle est assez visible. Le mâle adulte est un peu plus grand que la femelle.

 

Mode de vie & Comportement

  • Sociabilité
    vivant en colonies
  • Mode de vie
    Diurne
  • territorial
    Oui
  • Venimeux
    Non

Le Neolamprologus similis est un poisson vivant en colonie qui réside naturellement à proximité du fond. C'est une espèce au tempérament plutôt vif.

Bien que légèrement territorial, le Neolamprologus similis reste un poisson plutôt paisible qui se comporte généralement de manière pacifique avec les autres espèces. Il devient cependant beaucoup plus combatif en période de reproduction. C'est dans ce contexte que son comportement "territorial" s'affirme. Il défendra avec constance et véhémence sa ponte mais sa petite taille explique qu'il sera facilement dominé.

Il est à noter qu'il est moins tolérant avec ses congénères. Des parades voire des petites joutes peuvent survenir entre les différents membres du groupe jusqu'à ce qu'une hiérarchie soit établie.

Le Neolamprologus similis a la particularité de vivre dans des coquilles d'escargot vides. Il occupera prioritairement les coquilles à proximité de la végétation ou des zones rocheuses. Peu terrassier pour un concylicole, les coquilles seront laiséees posées à même le sol mais petit à petit elles peuvent être recouvertes de sable et inclinées vers le haut jusqu'à que seule l'entrée devienne visible.

Mode de reproduction

  • Espèce migratrice
    Non
  • Protection de la ponte
    Oui

Le Neolamprologus similis est un poisson ovipare conchylicole qui pond habituellement dans des coquilles de Neothauma.

Espèce inoffensive

Cette espèce ne présente pas de danger particulier pour l'Homme en cas de rencontre dans son milieu naturel.

D'où vient-il ?

Contenu publicitaire

Quel est son habitat ?

Caractéristiques du milieu naturel

  • Température
    23 - 27 °C
  • pH (acidité)
    8 - 9
  • gh (dureté)
    10 - 15

Présentation du biotope

Le Neolamprologus similis réside naturellement dans une eau plutôt dure et basique.

Le sol est généralement constitué de roches, de sable fin avec une litière de coquilles de Neothauma.

Bien que naturellement conchylicole, il peut aprécier la présence d'amas rocheux pour y trouver refuge.

Espèces du même biotope

Maintenance en aquarium

Déontologie

Fishipédia soutient la pratique d'une aquariophilie responsable et respectueuse de l'environnement. Nous encourageons la maintenance si celle-ci est motivée par le désir de comprendre le fonctionnement biologique du vivant et si elle est réalisée dans le respect de la vie animale.

Nous pensons que l'aquariophilie est une ouverture à la découverte des milieux aquatiques, en particulier d'eau douce, et que cette connaissance est nécessaire pour mieux protéger et respecter ces environnements. Logiquement, nous réfutons l'achat compulsif d'animaux qui ne trouveraient pas une place suffisante et / ou adaptée dans l'aquarium hôte.

Recommandations générales

  • Volume min
    100 litres
  • Population min
    5 individus
  • Température
    23 - 27°C
  • pH (acidité)
    8 - 9

Caractéristiques

  • Robustesse
    tolérant
  • Disponibilité
    occasionel
  • Difficulté d'élevage
    facile
  • Comportement
    pacifique

Rappels généraux

Il est fortement conseillé de lire la fiche complète dédiée et de se renseigner sur les retours d'expériences de maintenance de l'animal envisagé, ceci afin d'éviter tout conflit potentiel dont la finalité est généralement la mort de l'individu (ou des autres habitants). Il est important de ne pas surcharger son aquarium pour limiter la pollution. La maintenance en sera facilitée.

En eau douce, à l'état sauvage, les animaux sont soumis aux conditions météorologiques et vivent dans des eaux dont les caractéristiques sont souvent variables. Les conseils donnés par notre équipe pour la maintenance en aquarium sont des estimations et ne peuvent être assimilés à des données scientifiques. Les spécimens sauvages sont plus difficiles à élever que ceux issus de l'élevage. Certains traits de caractère peuvent également avoir évolué.

Afin de préserver la vie sauvage, si vous faîtes l'acquisition de cet animal, il ne doit pas être relâché en milieu naturel. Voir aussi, la charte Fishipedia.

Conseils de maintenance

L'élevage de cette espèce est accessible à tout amateur. Il est recommandé de suivre quelques règles de bases et d'être rigoureux pour réaliser une bonne maintenance.

Cette espèce est généralement disponible dans le commerce spécialisé ou auprès des clubs aquariophiles. Les spécimens issus d'élevage de longue date sont un peu plus faciles à élever mais il faut respecter les paramètres d'eau particuliers.

Le chlore et la chloramine sont dangereux pour la santé des animaux. Utilisés pour désinfecter l'eau, ces agents sont présents en quantité non négligeable dans l'eau du robinet. Nous conseillons d'utiliser un anti-chlore lors de chaque changement d'eau. Outre le chlore, des traitements et médicaments vendus pour l'aquariophilie contiennent parfois des métaux lourds dangereux à forte dose.

Entretien et équilibre de l'eau

Le Neolamprologus similis est une espèce qui vit naturellement à une température comprise entre 23 °C et 27 °C. . Pour une bonne maintenance, la température ne devrait jamais dépasser les 30°C sur de longues périodes. La teneur en Nitrates devrait rester inférieure à 50mg/L. Pour garder une eau propre et non polluée, prévoyez un renouvellement mensuel de 20% à 30% du volume d'eau.

Cohabitation & Environnement

La présence de coquilles est un pré-requis pour envisager sa maintenance. Comptez un minimum d'une coquille vide par individu, en respectant un minimum d'espace entre chacune d'entre elles. Bien qu'il soit préférable d'insérer des coquilles provenant de son origine géographique, il est également possible d'utiliser des coquilles d’escargot de Bourgogne ou de bulots.

Vivant en colonie, il convient d'installer au moins 5 individus dans un aquarium de 100 litres minimum (pour 70 cm de façade) dans le cas d'une maintenance en monospécifique. Attention, La maintenance en groupe est une condition sine qua non pour s'assurer de leur bien-être. Les individus esseulés ont tendance à rapidement se stresser et deviennent particulièrement sensibles aux maladies.

Il est aussi possible de maintenir Neolamprologus similis dans un aquarium communautaire à partir de 200/300 litres avec des epèces plutôt calmes de pleine eau. Eviter les espèces territoriales pétricoles est une bonne idée car ils se feraient rapidement dominer par ceux-ci. Attention, mélanger plusieurs espèces vivant dans une même zone de vie est déconseillé si le volume n'est pas conséquent.

Le Neolamprologus similis vivant naturellement dans une eau basique, la présence de roches calcaires de type meulière ou travertin améliorera son environnement. Il est également conseillé d'ajouter du sable avec un apport de sels spécifiques pour stabiliser le pH, à jauger en fonction de la dureté de l'eau utilisée.

Pour éviter que l'eau ne devienne trop polluée, il est recommandé d'effectuer un renouvellement mensuel de 20% à 30% du volume d'eau. Attention, l'eau ajoutée doit être à une température voisine de celle de l'aquarium.

Conseils pour l'alimentation

Le Neolamprologus similis est un omnivore à tendance benthivore.

Dans le lac il se nourrit à la fois de zooplanton, petits crustacés, larves d'insectes mais aussi d'algues vertes...

Cette espèce peut être nourrie avec des aliments secs (paillettes, granulés), de la nourriture fraîche et de la nourriture congelée. Pour éviter les carences, il est recommandé de varier les types de nourriture.

Comme pour tous les poissons, il convient de ne pas trop les nourrir pour éviter de polluer l'eau. Pour un poisson adulte, vous pouvez le nourrir une fois par jour.

Protocole de reproduction

Sa reproduction en aquarium est considérée comme facile. Elle a idéalement lieu à une température avoisinant les 25 °C pour un pH de 7.5.

A partir du moment ou il y a plus de coquilles que d'individus, la femelle tente d'attirer un mâle dans sa coquille pour y féconder sa ponte, puis elle ventilera ses oeufs jusqu'a l'éclosion et défendra farouchement les larves jusqu'à la nage libre des alevins qui virevoltent autour de l'amas de coquilles.

En maintenance monospécifique ou sans prédation extérieure, la progéniture sera acceptée par le groupe jusqu'a l'age adulte et la régulation de la population se fera en fonction de la quantité de coquilles disponibles. Ainsi on peut obtenir des colonies importantes de plusieurs dizaines d'individus ou les hiérachies se forment  grâce aux parades d'intimidation des mâles entre eux.

Magasins partenaires proches

Ces animaux pourraient vous intéresser

Exemples d'aquariums contenant cette espèce

Idées cadeaux

Voyager durable et écologique

Entretenir son aquarium

S'immerger dans le milieu

Apprendre en s'amusant

Pour aller plus loin

Espèces de la même famille

Sujets qui pourraient vous intéresser

Où acheter ce poisson sur la toile ?

A lire sur la toile

Sites partenaires en aquariophilie

Sources & Réalisation

Participation & Validation

L'équipe de Fishipédia et les contributeurs spécialistes s'engagent à apporter un contenu de haute qualité. Cependant, bien que l'information soit issue de sources scientifiques ou de témoignages d'expériences de spécialistes, les fiches peuvent contenir des imprécisions.

Benoit Chartrer

Benoit Chartrer

Jérôme hugues

Jérôme hugues

Intéragir avec Fishipedia

Pour entrer en contact avec notre équipe ou participer à notre projet.

Modèle de fiche et contenu © Fishipedia - Reproduction non autorisée sans demande préalable - ISSN 2270-7247 - Dernière mise à jour le 25/07/2021

Partenariats

Espèces de la même famille

Proches congénères

Espèces du même biotope

  • {{name}}

    {{#street_number}}{{street_number}}, {{/street_number}}{{#route}}{{route}}{{/route}}
    {{postal_code}} {{town}}

    {{#phone}}{{phone}}{{/phone}}{{^phone}}-{{/phone}}