tarpon de l'Atlantique

Nom scientifique Megalops atlanticus
Descripteur valenciennes
Année description 1847
Statut IUCN VU
Famille Megalopidae
Genre Megalops
Megalops atlanticus Megalops atlanticus

Introduction

Le tarpon atlantique, Megalops atlanticus, est un poisson migrateur marin qui fréquente les eaux côtières et proches du rivage de l'océan Atlantique tropical et subtropical.

Réputé pour ses capacités de saut spectaculaires, il constitue une espèce importante pour la pêche récréative dans de nombreuses régions, notamment en Floride et au Costa Rica.

Qui est-il ?

Le genre Megalops

En 2024, il existe deux espèces de Megalops selon Fishbase. Ces prédateurs sont aisément reconnaissables à leurs écailles et la forme de leur corps. Une espèce fréquente l'océan Atlantique tandis que la seconde est présente dans toute les eaux tropicale et substraopicale de la zone Indo-Pacifique.

Morphologie

  • Taille moyenne
    130 cm
  • Taille maximale
    250 cm
  • Longévité
    55 ans
  • Taille moyenne
    130 cm
  • Taille maximale
    250 cm
  • Longévité
    55 ans

Comment reconnaître le tarpon de l'Atlantique ?

Le corps est argenté et fusiforme, pouvant atteindre 250 cm de longueur totale et peser jusqu'à 161 kg. Les écailles du tarpon sont grandes et souvent utilisées dans des travaux ornementaux et la préparation de perles artificielles.

Les nageoires pelviennes sont insérées en position antérieure par rapport à l'origine de la nageoire dorsale.

Différences entre mâles et femelles

Les femelles sont généralement plus grandes que les mâles. De plus, elles peuvent vivre plus de 50 ans, tandis que les mâles ont une durée de vie légèrement plus courte.

Mode de vie & Comportement

  • régime
    carnivore
  • Sociabilité
    vivant en banc
  • territorialité
    Non
  • Rythme biologique
    Diurne

Le tarpon habite les eaux côtières, les baies, les estuaires, et plus rarement les embouchures de rivières. Il est capable de respirer de l'air grâce à une vessie natatoire reliée à l'œsophage, ce qui lui permet de survivre dans des eaux pauvres en oxygène.

Ces poissons se nourrissent principalement de poissons tels que les sardines, les anchois, les muges, ainsi que de diverses espèces de crustacés. Les adultes forment souvent des bancs. Ils effectuent des migrations saisonnières, influencées par les températures de l'eau et la disponibilité des proies.

Reproduction

  • Mode de reproduction
    ovipare qui pond en eau libre

La reproduction du tarpon est saisonnière et varie selon les régions. En Floride, la ponte a lieu de mai à août, tandis qu'au Brésil, elle se déroule d'octobre à janvier.

Les femelles peuvent produire entre 4,5 et plus de 20 millions d'œufs par saison. Les larves planctoniques dérivent jusqu'aux zones côtières et estuariennes où elles se développent. La métamorphose se produit dans les eaux côtières, puis les juvéniles migrent vers les habitats estuariens riches en matière organique.

Les femelles atteignent la maturité sexuelle à une taille comprise entre 112,6 et 130 cm, tandis que les mâles atteignent cette maturité à environ 88 à 117,5 cm.

Espèce inoffensive

Cette espèce ne présente pas de danger particulier pour l'Homme en cas de rencontre dans son milieu naturel.

D'où vient-il ?

Présence géographique & État des populations

Le tarpon atlantique est classé comme vulnérable par l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) en raison de la perte substantielle de son habitat et de la pêche récréative intense.

Il est distribué dans l'Atlantique ouest, de la Virginie au Brésil, et dans l'Atlantique est, de la Mauritanie à l'Angola. Il a également été observé dans des régions comme les Açores, le Portugal, et même sur la côte sud de l'Irlande.

Les populations de tarpons ont montré des déclins significatifs dans certaines régions, en particulier au Brésil, où les débarquements commerciaux ont diminué de 84,5 % entre 1965 et 2007. En Floride, la pêche au tarpon est fortement réglementée, avec une transition vers une pêche presque entièrement basée sur le principe de la capture et de la remise à l'eau.

La migration saisonnière des tarpons est influencée par les variations de température et les déplacements des proies, et leurs habitats comprennent des zones côtières fragmentées, ce qui peut avoir des effets négatifs sur la population.

Où retrouver cette espèce (aquarium) ?

Quel est son habitat ?

Caractéristiques du milieu naturel

  • Température
    20 - 28 °C
  • Profondeur
    0 - 40 m

Présentation du biotope

Le tarpon préfère les eaux côtières peu profondes, les baies, les estuaires et les lagunes bordées de mangroves. Il est souvent trouvé à la limite des embouchures de rivières et peut pénétrer dans les eaux douces.

Les juvéniles se développent dans des environnements peu profonds et riches en matière organique tels que les marais salants et les zones de mangroves. Ils peuvent tolérer une large gamme de salinité et de concentrations en oxygène, ce qui leur permet de survivre dans des conditions difficiles où les prédateurs et la compétition pour les ressources sont moins présents.

Espèces du même biotope

Partenaire de la Mer

Le programme Mr.Goodfish sensibilise le public à la consommation durable des produits de la mer !

Mr.Goodfish

Le programme Mr.Goodfish sensibilise le public à la consommation durable des produits de la mer !

Apprendre en s'amusant

Pour aller plus loin

A lire sur la toile

Sources & Réalisation

Participation & Validation

L'équipe de Fishipédia et les contributeurs spécialistes s'engagent à apporter un contenu de haute qualité. Cependant, bien que l'information soit issue de sources scientifiques ou de témoignages d'expériences de spécialistes, les fiches peuvent contenir des imprécisions.

Adrien Falzon

Adrien Falzon

Benoit Chartrer

Benoit Chartrer

Références bibliographiques

New record and revised list of Megalops atlanticus (Elopiformes: Megalopidae) from Atlantic European waters - Rafael Bañón - Carlos Farias - Alejandro De Carlos - Juan Carlos Arronte - José L. Varela - Alberto Arias - David Barros-García - Enrique González-Ortegón - Cybium - 2016. Cybium proofs: 1-5.

REPRODUCTION OF TARPON, MEGALOPS ATLANTICUS, FROM FLORIDA AND COSTA RICAN WATERS AND NOTES ON THEIR AGE AND GROWTH - Roy E. Crabtree - Edward C. Cyr - Didiher Chacón Chaverri - William O. McLarney - John M. Dean - BULLETIN OF MARINE SCIENCE, - 1997. 61(2): 271–285, 1997

Intéragir avec Fishipedia

Pour entrer en contact avec notre équipe ou participer à notre projet.

Modèle de fiche et contenu © Fishipedia - Reproduction non autorisée sans demande préalable - ISSN 2270-7247 - Dernière mise à jour le 13/02/2023
  • {{name}}

    {{#street_number}}{{street_number}}, {{/street_number}}{{#route}}{{route}}{{/route}}
    {{postal_code}} {{town}}

    {{#phone}}{{phone}}{{/phone}}{{^phone}}-{{/phone}}