molly

Nom scientifique Poecilia sphenops
Type vivipare
Descripteur Valenciennes
Année description 1846
Statut IUCN NE
Genre Poecilia
Poecilia sphenops Poecilia sphenops

Introduction

Poecilia sphenops, plus communément appelé molly, est un poisson d'eau douce originaire d'Amérique du Sud.

Qui est-il ?

Le genre Poecilia

Le genre Poecilia regroupe quelques-unes des espèces phares des eaux douces américaines. Parmi elles, on peut citer le guppy, le molly le guppy endler et le molly voile. Robustes, ces poissons sont connus pour leur reproduction facile et rapide. Chez certaines espèces, cette caractéristique a rendu possible la sélection de variété aux couleurs et nageoires diversifiées qui ont largement conquis le monde des poissons tropicaux d'ornements.

En dehors de la passion aquariophile, plusieurs espèces sont utilisées par les scientifiques pour réaliser des modèles de biologie sur les poissons et le vivant. Fait moins connu, les guppys et les mollys ont longtemps été exportés, avec les gambusies, pour lutter contre les moustiques dans les zones tropicales et subtropicales. Aujourd'hui, plusieurs populations sont considérées comme invasives voire nuisibles dans différentes régions du monde. Quelque soit l'espèce, il est important de ne pas rejeter de Poecilia dans la nature, bien que ces poissons ne devraient pas supporter l'hiver européen.

Malgré la popularité des Poecilia, ce genre reste encore globalement mal connu. La nomenclature n'a cessé d'évoluer durant le XXe siècle et le statut de plusieurs espèces n'est toujours pas formellement résolu. En 2020, on dénombre 40 espèces décrites, dont 10 découvertes après l'an 2000. Plusieurs d'entre elles possèdent un fort taux d'endémisme et au moins deux sont aujourd'hui en danger critique d'extinction à l'état sauvage (P. latipunctata et P. sulphuraria). A contrario, certaines espèces possèdent des aires de répartition très larges et s'adaptent à tout type de biotope.

Selon les sources, les espèces de Poecilia sont classés dans différents sous-genres. Les plus petites espèces ne dépassent pas les deux centimètres, tandis que la plus grande atteint presque quinze centimètres.

La plupart des Poecilia vivent en groupes diffus, dans les étangs, les marécages et les ruisseaux. Ils résident le plus souvent non loin de la surface, dans les zones de végétation peu profondes à proximité des berges. De nombreuses espèces s'acclimatent aux eaux saumâtres et se rencontrent dans les mangroves et les criques côtières.

Le régime alimentaire est globalement omnivore, avec une composante variable d'algues, de détritus et de zooplancton. Certaines espèces se nourrissent exclusivement de détritus et d'algues. Chez ces poissons, les femelles sont toujours plus grandes que les mâles. Elles sont également plus ternes et possèdent parfois une tache au niveau du ventre. Les mâles passent une grande partie de leur temps à poursuivre les femelles et tentent de s'accoupler continuellement.

Chez les Poecilia, les femelles donnent directement naissance à des juvéniles. Ces derniers sont incubés dans le ventre de la femelle, avec un minimum d'échanges nutritionnels. À la naissance, les jeunes semblent laissés à eux-mêmes, quelque soit l'espèce. Des cas de cannibalisme ont également été reportés.

Comment le reconnaître ?

  • Taille moyenne
    4 cm
  • Taille maximale
    7 cm
  • Longévité
    3 ans
  • Taille moyenne
    4 cm
  • Taille maximale
    7 cm
  • Longévité
    3 ans

Description

Ces poisson font partie de la grande famille des Poeciliidés, et sont très répandus en aquariophilie.

Le Poecilia sphenops est le plus petit des Molly; il est le seul à ne pas posséder de nageoires dorsales voilées, et fait entre 6 et 7 cm.

Malheureusement, son succès apporte beaucoup de peine à cette espèce: il a en effet été créé un hybride, appelé couramment le "Molly Ballon", qui se reconnait grâce à son ventre ballonné, souvent considéré comme plus esthétique. Cette difformité a pour origine une scoliose, laissant le poisson dans une souffrance quotidienne, une nage pénible et fatigante, et favorisant une mort prématurée. La ponte chez les femelles peut également être fatale.

Différences entre mâles et femelles

Les femelles possèdent un abdomen plus rebondi que celui des mâles, elles sont généralement plus trapues.

Le mâle possède un organe reproducteur visible appelé gonopode qui lui permet de féconder la femelle.

La femelle est plus grande et grosse que le mâle. Ce dernier possède une nageoire ventrale à l'arrière beaucoup plus fine que chez la femelle, c'est le gonopode (organe reproducteur).

Mode de vie & Comportement

  • Sociabilité
    vivant en petit groupes
  • Mode de vie
    Diurne
  • territorial
    Non
  • Venimeux
    Non

Le molly est un poisson vivant en petit groupes qui réside naturellement proche de la surface. C'est une espèce au tempérament plutôt vif.

De manière générale, c'est un poisson indépendant qui ne se préoccupe guère des autres espèces.

Ce poisson est polygâme, le mâle est entouré de plusieurs femelles.

Mode de reproduction

  • Espèce migratrice
    Non
  • Polygamie
    Oui
  • Protection de la ponte
    Non

Le molly est un poisson ovovivipare.

Espèce inoffensive

Cette espèce ne présente pas de danger particulier pour l'Homme en cas de rencontre dans son milieu naturel.

D'où vient-il ?

Contenu publicitaire

Quel est son habitat ?

Caractéristiques du milieu naturel

  • Température
    18 - 28 °C
  • pH (acidité)
    7 - 8.2
  • gh (dureté)
    7 - 20
  • Courant
    Lent et Stagnant

Présentation du biotope

Le molly réside naturellement dans une eau neutre.

Le sol est généralement constitué de sable et de vase.

Espèces du même biotope

Magasins partenaires proches

Maintenance en aquarium

Déontologie

Fishipédia soutient la pratique d'une aquariophilie responsable et respectueuse de l'environnement. Nous encourageons la maintenance si celle-ci est motivée par le désir de comprendre le fonctionnement biologique du vivant et si elle est réalisée dans le respect de la vie animale.

Nous pensons que l'aquariophilie est une ouverture à la découverte des milieux aquatiques, en particulier d'eau douce, et que cette connaissance est nécessaire pour mieux protéger et respecter ces environnements. Logiquement, nous réfutons l'achat compulsif d'animaux qui ne trouveraient pas une place suffisante et / ou adaptée dans l'aquarium hôte.

Recommandations générales

  • Volume min
    200 litres
  • Population min
    8 individus
  • Température
    18 - 28°C
  • pH (acidité)
    6.8 - 7.2

Caractéristiques

  • Robustesse
    robuste
  • Disponibilité
    très courant
  • Difficulté d'élevage
    trés facile
  • Comportement
    pacifique

Rappels généraux

Il est fortement conseillé de lire la fiche complète dédiée et de se renseigner sur les retours d'expériences de maintenance de l'animal envisagé, ceci afin d'éviter tout conflit potentiel dont la finalité est généralement la mort de l'individu (ou des autres habitants). Il est important de ne pas surcharger son aquarium pour limiter la pollution. La maintenance en sera facilitée.

En eau douce, à l'état sauvage, les animaux sont soumis aux conditions météorologiques et vivent dans des eaux dont les caractéristiques sont souvent variables. Les conseils donnés par notre équipe pour la maintenance en aquarium sont des estimations et ne peuvent être assimilés à des données scientifiques. Les spécimens sauvages sont plus difficiles à élever que ceux issus de l'élevage. Certains traits de caractère peuvent également avoir évolué.

Afin de préserver la vie sauvage, si vous faîtes l'acquisition de cet animal, il ne doit pas être relâché en milieu naturel. Voir aussi, la charte Fishipedia.

Conseils de maintenance

Le molly est une espèce dont l'élevage est très accessible. Sa robustesse en fait un animal idéal pour une première expérience de l'aquariophilie. Il est cependant recommandé de suivre quelques règles de bases pour réussir son élevage.

Cette espèce est particulièrement répandue dans le commerce aquariophile. Les animaux issus d'élevage de longue date sont généralement acclimatés à une température avoisinant les 26°C dans une eau neutre.

Le chlore et la chloramine sont dangereux pour la santé des animaux. Utilisés pour désinfecter l'eau, ces agents sont présents en quantité non négligeable dans l'eau du robinet. Nous conseillons d'utiliser un anti-chlore lors de chaque changement d'eau. Outre le chlore, des traitements et médicaments vendus pour l'aquariophilie contiennent parfois des métaux lourds dangereux à forte dose.

Entretien et équilibre de l'eau

Le molly est une espèce qui vit naturellement à une température comprise entre 18 °C et 28 °C. . Pour une bonne maintenance, la température ne devrait jamais dépasser les 31°C sur de longues périodes. La teneur en Nitrates devrait rester inférieure à 50mg/L. Pour garder une eau propre et non polluée, prévoyez un renouvellement mensuel de 20% à 30% du volume d'eau. En cas d’usage de l’eau du robinet, vous pouvez utiliser un conditionneur d’eau de type Ecobios du Laboratoire Francodex pour éliminer les substances nocives pour les poissons comme le chlore et l’ammoniaque.

Cohabitation & Environnement

Les Poecilia sphenops apprécient particulièrement les bacs bien plantés, avec beaucoup de cachettes dans lesquelles les femelles pourront se cacher pour échapper aux avances répétées des mâles. Ce sont des poissons qui passent la plupart de leur temps à se courtiser. Il sont omnivores et mangent beaucoup d'algues, ainsi que certaines plantes d'aquarium. Ils acceptent également les flocons, mais sauront d'avantage apprécier la nourriture vivante ou congelée.

Les Poecilia sphenops sont des poissons paisibles, qui aiment nager, et c'est pour cela que l'on recommande, pour leur épanouissement, un aquarium de bonne taille (200L) pour vivre en groupe. Du fait de leur passivité, ils s'adaptent plutôt bien à l'ensemble des espèces, si celles-ci bien sûr ne sont pas agressives de leur côté.

Conseils pour l'alimentation

Le molly est omnivore à tendance carnivore.

Cette espèce peut être nourrie avec des aliments secs (paillettes, granulés), de la nourriture fraîche et de la nourriture congelée. Pour éviter les carences, il est recommandé de varier les types de nourriture.

Il convient de ne pas trop nourrir vos pensionnaires pour éviter de polluer l'eau. Pour un spécimen adulte, vous pouvez le nourrir une fois par jour.

Protocole de reproduction

La reproduction de cette espèce est très facile, ce sont des poissons assez prolifiques. Il faudra favoriser un harem, au minimum 1 mâle pour 2 ou 3 femelles, sans quoi les femelles seront très vite fatiguées par les courses du mâle, et finiront par tomber malade, à cause du stress, et mourir.

Pendant la reproduction, le mâle fertilise la femelle avec son gonopode. Le gonopode se colle à la femelle pendant un laps de temps très court, ce qui fertilise la femelle, parfois pour plusieurs portées, car la femelle peut garder la semence. La femelle portera les alevins, qui naitrons sous la forme de mini adultes, en pleine eau. La période de gestation et la croissance des alevins dépend beaucoup de la température. Les artémia sont excellent pour une bonne croissance de ces poissons!

Ces animaux pourraient vous intéresser

Exemples d'aquariums contenant cette espèce

Idées cadeaux

Voyager durable et écologique

Entretenir son aquarium

S'immerger dans le milieu

Apprendre en s'amusant

Pour aller plus loin

Espèces de la même famille

Sujets qui pourraient vous intéresser

Où acheter ce poisson sur la toile ?

A lire sur la toile

Où voir cette espèce ?

Sites partenaires en aquariophilie

Sources & Réalisation

Participation & Validation

L'équipe de Fishipédia et les contributeurs spécialistes s'engagent à apporter un contenu de haute qualité. Cependant, bien que l'information soit issue de sources scientifiques ou de témoignages d'expériences de spécialistes, les fiches peuvent contenir des imprécisions.

Intéragir avec Fishipedia

Pour entrer en contact avec notre équipe ou participer à notre projet.

Modèle de fiche et contenu © Fishipedia - Reproduction non autorisée sans demande préalable - ISSN 2270-7247 - Dernière mise à jour le 24/06/2021

Partenariats

Espèces de la même famille

Proches congénères

Espèces du même biotope

  • {{name}}

    {{#street_number}}{{street_number}}, {{/street_number}}{{#route}}{{route}}{{/route}}
    {{postal_code}} {{town}}

    {{#phone}}{{phone}}{{/phone}}{{^phone}}-{{/phone}}